Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Contenu le plus populaire depuis 2012-02-12 (Partout)

  1. 1 point
  2. 1 point
    C'était LA meilleure pis elle méritait toutes les ceintures.
  3. 1 point
    Bon bon bon 3 messages qui me disent de te "ficher" la paix à toi & ton profil parce que ça fait "sérialkiller". Je crois que tu es aveuglé par ton insignifiance... faut fanchement être entuqué en "casque de bain" pour insinuer de telles médisances. "Get a life now" le morveux. Que j'aime pas Carey Price ça peut te faire chier... mais non d'un débile profond... vide toi une fois pour toute pis r'vient s'en! Ah! c'est vrai tu fantasme plus sur d'immonde créatures qui coupe la tête de dudes à la chainsaw. Trouves toi dont une copine qui t'aimera (je te le souhaite... mais pauvre elle) au lieu d'être un surconsommateur de poΓn du web.
  4. 1 point
    Depuis quand la politique n'est pas subjective ?
  5. 1 point
    lol B~E, toujours coincé dans la vieille folie passé-date de Karl Popper. En retard de 50 ans, pas pire. J'ai pourtant précisé que la société et les rapports sociaux ne changent pas du jour au lendemain. C'est comme l'évolution en biologie : il y a mouvement, et ce mouvement prend énormément de temps qu'au final, on ne se rend même plus compte qu'il y a eu des transformations (ici sociales). Bien sûr qu'un jump du jour au lendemain est fantaisiste : je n'ai jamais fait allusion à cela, et c'est faux d'y croire. Certains anarchistes en sont convaincus, mais ne le cachons pas : ils sont idéalistes avec leur Grand Soir. Je veux dire, on est pas passé d'une société tribale à une société capitaliste en 30 heures. Il y a eu des dizaines de milliers d'années d'entropie sociale. Pour que la société capitaliste se soit développée, cela aura pris environ 300 ans. C'est la plus jeune société de toutes à travers l'histoire, mais aussi la plus destructrice et la plus mouvementé. Elle est nettement supérieure aux précédentes, mais elle n'est pas la dernière (contrairement à ce que plusieurs croient ici dur comme fer). Ceci dit, de très nombreuses contraintes capitalistes n'existeront plus, ce qui créera de nouveaux rapports sociaux en général. Cette nouvelle dynamique sociale est difficile à imaginer puisque nous l'avons jamais vécu, comme les moyen âgeux n'ont jamais vécu le capitalisme, et les tribalistes n'ont jamais vécu la féodalité. Or, on peut affirmer que cette nouvelle dynamique ne considérera plus l'argent, la monnaie à valeur d'usage et le temps de travail salarié comme des problèmes : ils n'existeront plus. C'est pourquoi les "vols", les "meurtres pour gagner de l'argent", les "braquage de banques" et l'"accumulation de biens" sont des non-sens dans une société postcapitaliste communiste. Les autres problèmes qui n'impliquent pas l'argent et le salaire, de loin ou de près, existeront. Par exemple : les accidents, les risques de maladie rare et de déformation à la naissance, les viols et la pédophilie, etc. Ce n'est pas le communisme qui réglera ces problèmes puisqu'ils dépassent le simple rapport marchand entre individus. Le féminisme, par contre, pourrait venir atténuer et corriger d'une certaine manière le problème de pédophilie et de viol. Mais ça, c'est un autre débat / sujet. Pour ce qui est de la corruption, il faut la comprendre dans son essence. La corruption n’est possible que dans de telles conditions matérielles d’existence (société de classes, qu'elle soit capitaliste, féodale, patriarcale, etc.; bref, une société dans laquelle il y a une hiérarchie sociale avec des "supérieurs" et "exploiteurs" et "favorisés" vs. des "inférieurs" des "exploités" des "défavorisés"), permettant ainsi aux personnes détentrices d’un pouvoir de se prostituer pour de l’argent ou un service. Quand t'as une société sans classe et sans salariat où le pouvoir est entre les mains de tous, comment être corrompu ? Tu peux ni être supérieur à un autre, ni l'exploiter à ta guise, ni accumuler plus de biens que l'autre parce que ça rapporte ou ça vaut de quoi, etc. Toutes les conditions t'empêchent d'être corrompu. Cela ne veut pas dire que tu peux être gentil haha. Les p'tits bullies à l'écoles peuvent te péter la gueule quand même et ça n'a rien à voir, dans énormément de cas, avec le capitalisme et la société de classe. Le problème, c'est la totalité capitaliste dans laquelle on vit : on est convaincu qu'on ne peut rien faire, que le monde ne changera jamais, qu'il est plus probablement que la fin du monde arrive avant la fin du capitalisme, qu'il n'y a plus d'espoir et que tant qu'à y être, mieux en profiter maintenant et oublier le lendemain. Tout est régulé, tous nos rapports sociaux sont régulés par cette fausse conscience et nous maintient dans des conditions d'esclaves de l'histoire qui est écrite par les gagnants et les victorieux. On se laisse donc aller par la (sur)consommation et la surproduction avec une incroyable inégalité de répartition des richesses. On se déresponsabilise après en se disant que c'est pas ton problème vu que c'est pas ta job et que toi, ta job, c'est à ton travail et ça fini là. La société de classe, surtout capitaliste, nous divise et isole à ce point. Le communisme aura pour effet de nous ramener ensembles. Comme le disait un conférencier, nous sommes devenus tellement sourds les uns des autres qu'on a adopté des appareils auditifs pour se parler (téléphone). On préfère parler dans un téléphone qu'avec une personne qui est juste à côté de nous. Pourtant, la technologie ne règle en aucun cas le rapport marchand et fétiches entre individus. En conclusion : le problème n'est pas la gestion du capitalisme, mais l'existence du capitalisme. Autrement, t'as raison pour le côté dogmatique. Mais ce côté dogmatique n'est pas issu de Marx : il est issu des mouvements socialistes révolutionnaires et communistes après lui qui n'ont pas vraiment lu Marx... en toute honnêteté.
  6. 1 point
    Si vous aimez la musique de rue je vous conseil les playing for change. Un regroupement d'artiste de rue partout dans le monde, enregistré individuellement qui reprennent de grand succès.
  7. 1 point
    Oui je conclue en double...comme la suite logique des choses de la vie tel qu'avoir des jumeaux comme enfants.
  8. 1 point
    Impossible Hartley a un conflit de personnalité avec des gens en place au sein du CH.
  9. -1 points
    c'est quoi un gab roy lml
  10. -2 points
    Câlisse mais t'es un osti de malade mental. Tu passes tes veillées à m'watcher.
×