Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Contenu le plus populaire depuis 2019-01-09 (Partout)

  1. 3 points
    Donc, il avait une grosse graine?
  2. 3 points
    Non, du tout. Juste ben cave. Faut croire que mes valeurs ont pris le dessus.
  3. 2 points
    De base je pleurs facilement en regardant des films. Pour peu qu'il y ai des enfants impliqués, je deviens supra émotive. Je me suis retapé Lord of the rings en fin de semaine, et comme d'habitude j'ai chialé comme un bébé devant cette scène:
  4. 1 point
    yo elle cherche une relation sérieuse sur tinder le futur père de ses enfants un homme à qui mettre la bague au doigt sur tinder ... c'est l'amour fou après un premier fuck et tinder man veut changer pour sa Bien-aimée on se rappellera solennellement de lui après avoir été clearé comme l'homme qui émeut avec des tartines
  5. 1 point
    Je trouve que d'être sur Tinder en couple est d'une maladresse ridicule.
  6. 1 point
  7. 1 point
    On a tous nos petits patterns pas agréables.
  8. 1 point
    Honnêtement, j'ai pleuré pendant presque une heure après que le film soit fini. Ça m'a tué... J'ai jamais autant pleuré à cause d'un film.
  9. 1 point
    Pour faire court, je vais offrir mes services d'intervenante pivot pour des individus qui sont généralement exclus des services communautaire et institutionnel parce que "pas assez" ceci ou cela. En bossant en violence conjugale, suicide, santé mentale, multi-handicap, jeunesse et itinérance, j'ai pu développer un regard clinique plutôt au point. J'ai observé que y a beaucoup d'entre deux chaises/porte tournante/laissé pour compte (évidement) parce que les critères d'admission aux services sont très spécifiques. Je veux me démarquer en offrant des services sans réels critères d'exclusion (sauf violence marquée envers l'aidant :x). Donc monsieur et madame tous le monde. Je vais offrir des services de réadaptation, réinsertion, référence, accompagnement, soutien (crise, ponctuel, court/moyen/long terme). Pas de psychothérapie, pas de thérapie à proprement parler, juste guider et accompagner. Et dans un monde idéal, je me mets pas de barrière et je sers plusieurs territoires. C'est le canevas.
  10. 1 point
    Tu tiens un discours assez contradictoire. Ça devrait t'aider à constater ceci : Tu nourris ta grande capacité d'introspection avec des justifications introspectives incestueuses. En refusant de changer de perspectives, ou d'en nourrir de nouvelles, tu t'éloignes à petit feu du paradoxe de la condition humaine. Tes expériences, bonnes ou mauvaises, devraient être les principaux matériaux de ton laboratoire mental. Le travail avec son côté aliénant est aussi doté d'une qualité méditative. L'aliénation, elle vient aussi de ta fermeture à l'expérience. Je ne te dis pas de tuer toute étincelle de vie qui t'anime, mais concevoir l'apprentissage, la discipline, les rencontres et la répétition comme des obstacles au bonheur c'est un raccourci vers la poutre. Tu n'atteindras aucune grande sagesse sans t'imprégner du monde. Ensuite, on s'entend, personne ne peut survivre sans soupapes. Mais comment saurais-je reconnaître la flore mieux que le quidam moyen si j'avais pas décidé d'endurer 30 heures de désherbage par semaine pendant 2 été de suite? Qui sait le dur jugement que j'aurais sur les gens si je n'avais pas eu l'occasion d'observer la vie des travailleurs d'une cour à bois et d'un entrepôt. Il faut se voir comme des êtres flexibles et mobiles et n'avoir pas peur de franchir des nouveaux horizons quand la ligne de non retour de notre tolérance interne se pointe. De quoi te libères tu si tu n'es esclave de rien?
×