Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Contenu le plus populaire depuis 2019-03-26 (Partout)

  1. 2 points
    Samedi soir C’est la nuit pas loin de minuit J'étais assis dans le métro en face d'un genre de sideshow bob avec deux larmes tatoués sur le bord d'un oeil quand soudainement Koala rentre dans le wagon Champ-de-Mars ou un autre pas loin. Je l'ai reconnu, indubitablement par son étrange tatou sur le mollet à travers ses bas résilles). Elle était accompagnée d'une grande garce. Elle y avait aussi un jeune toxicomane aux souliers percés qui faisait des Willie) .
  2. 2 points
    À part quelques minutes, t'as pas grand-chose à perdre de postuler au plus grand nombre d'emplois possible. Ça fait partie de la job du recruteur de filtrer les candidatures non pertinentes. Je lui laisserais cette responsabilité plutôt que te t'éliminer toi-même en ne postulant pas. Maintenant, il faut rester réaliste si tu candidates pour des jobs qui demandent cinq ans d'expérience et que tu ne les as pas. Je trouve ça un peu curieux que tu refuses de faire de la pige en début de carrière. Pour accumuler de l'expérience, c'est pas mal un passage obligé dans ce domaine, à moins d'avoir un coup de bol. J'imagine que tu traduis de l'anglais au français, un marché sans doute saturé au Québec... Traduis-tu d'une autre langue ? As-tu une spécialité comme le droit, la comptabilité, la pharmacie ? Aller chercher des connaissances dans l'un de ces domaines, avec un certificat par exemple, ça pourrait rendre ton profil plus intéressant. Pour avoir vu passer quelques contrats de traduction, on cherche beaucoup pour des domaines spécialisés de ce genre. Sans vouloir te décourager, on a souvent une vision un peu romantique de la traduction, mais il y a une tonne de traducteurs qui travaillent sur des documents archi plates : mode d'emploi, notices de produits pharmaceutiques, états financiers d'entreprises, etc. Encore une fois, j'ai l'impression que c'est pas mal nécessaire au début de se taper des contrats pas vraiment intéressants pour accumuler du millage. L'avantage de la pige aussi, c'est que tu agrandis de beaucoup ton bassin de clients potentiels puisqu'ils n'ont pas à être basés à Québec. Tu peux aussi offrir tes services comme réviseuse linguistique normalement, ce qui varie ton travail et élargit ta palette de compétences. As-tu déjà parlé à Ninchat de ça ? Elle aurait peut-être des conseils pour toi. Ça fait des années que je n'ai pas eu de contact avec elle, mais au début de sa carrière, elle était pigiste et traduisait entre autres des œuvres de littérature érotique si mon souvenir est bon ; ça doit changer des rapports financiers. Cela dit, elle avait accumulé de l'expérience à l'étranger avant de revenir au Québec.
  3. 1 point
    J'ai gradué il y a trois mois d'un tout autre domaine qui semblerait a priori plus prometteur -- B.A.A. concentration marketing -- mais je cherche toujours. La majorité des applications que j'ai envoyées sont restées sans réponse, puis j'ai aussi eu quelques e-mails automatisés par ci et là pour me faire savoir que je n'avais pas été retenu. Je n'ai eu qu'un seul retour positif d'une grosse entreprise dans le secteur de l'alimentation : une entrevue téléphonique avec la responsable des R.H., une entrevue en personne avec la même conseillère aux ressources humaines accompagnée de la gestionnaire du poste à combler, des tests de français, d'anglais, d'Excel et de Word, un test psychométrique et pour finir une enquête réalisée par une firme externe qui a eu ben ben du mal à rejoindre mes références. Deux semaines plus tard, la fille des ressources humaines m'envoie un courriel pour me dire qu'elle avait reçu le tout, qu'elle devait valider certains éléments et qu'elle me revenait sous peu(???). Fait que là je me retrouve à 1. me demander quels estis d'éléments doit-elle devoir valider (est-ce que je dois me méfier de certaines de mes références ? est-ce que les quelques fois où je me suis fait arrêter par la police lorsque j'avais 15 ans ont des impacts sur mes processus d'embauche à 25 ans ?) et 2. la peur d'avoir franchement perdu mon temps. Cela dit j'avais arrêté toutes ces ennuyeuses applications en ligne ces derniers temps (étant certain d'avoir la job dans la poche). Je vais m'y remettre ce soir.
×