Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Contenu le plus populaire depuis 2018-01-21 (Partout)

  1. 11 points
    Avec le souhait de casser un peu la formule traditionnelle et aussi d'encourager les membres (même les pires) à offrir le meilleur d'eux-mêmes, nous vous proposerons prochainement une section concept : À l'intérieur, ce sera un peu dépaysant pour les habitués. La chronologie est cassée. Impossible ou à peu près d'y entretenir une discussion linéaire. Les réponses sont classées selon leur appréciation. Elles peuvent monter ou descendre continuellement. Il y a tout un système de votes intégré dans la page (indépendant des points de réputation). Les réponses les mieux notées apparaissent en haut des autres. Conséquemment, une réponse publiée en 2018 et très appréciée pourrait très bien apparaître encore en pole position en 2021. C'est en fait une formule ''Question/réponses'' à la Quora.com On pourra l'utiliser à toutes les sauces (*j'avais écrit causes... intéressant lapsus). Tous pourront y participer. Chaque ''question'' sera une compétition. Aucune thématique. La section s'appliquerait bien aussi à des concours de montage, de sous-titrage, de meilleurs gags, etc. J'ai confiance en votre inventivité. Enfin c'est ma vision des choses. Comme toujours, je suis réceptif aux commentaires et au cynisme.
  2. 9 points
    Voici mon jardin, il est accessible à n'importe qui qui veut avoir de mes légumes en plus (je mets une petite pancarte quand les légumes sont mûrs lol).
  3. 9 points
    « J’ai entendu dire que tu prenais 1 mois de vacances bientôt ? T’as quelque chose de prévu ? » « Je pars en voyage pour 1 mois, en Chine. » « Woah, cool, avec Sinorama ? » « Non, par mes propres moyens, backpack et tout, là. » Et c’est pas mal à ce moment que les yeux s’écarquillent ou la confusion apparaît sur les visages. J’ai voyagé à travers la Chine pendant 1 mois entre la mi-janvier et la mi-février. Sans guide (humain), sans traducteur et sans connaître suffisamment le mandarin pour tenir une conversation au-delà d’une ou deux phrases. Pour plusieurs, ça semble impossible. Mais avec un peu — beaucoup, à la folie — de préparation, de la patience et une bonne attitude, ça se fait. Au lieu de vous raconter en long et en large mon voyage, je vous propose de vous laisser me poser vos questions. Elles peuvent porter autant sur l’avant, le pendant que l’après. Pour vous donner une petite idée, et peut-être vous inspirer, j’ai visité 7 villes dans 5 provinces différentes, sans compter les petites excursions dans des plus petits villages autour. J’ai employé à peu près tous les types de transport en commun possible : trains, avions, bus, métro et taxi. Et j’ai dormi dans... disons différents niveaux de conditions. Ask me anything.
  4. 7 points
    Mes amis et moi allions à un party dans Ottawa hier soir. Ma photo prise en milieu de transformation pour devenir Beetlejuice. Le seul hic : J'ai les cheveux trop propres pour les crêper comme du monde donc la chevelure n'a pas tenu. C'est quand même le costume le plus élaboré que j'ai porté!
  5. 7 points
    N'importe quoi, c'est mon père, c'est la personne que j'apprécie le plus. C'est mon modèle, ma source de réconfort. Non il n'a jamais levé la main sur moi. Tu sais, y'a des gens qui ont des troubles, ca veux pas dire pour autant qu'ils sont méchants. Il criait, il levait le ton, il brisait tous les meubles dans la maison, mais il n'a jamais levé la main sur moi, et dieu sait que je l'ai mérité. J'suis pas une personne facile, j'suis une personne troublée, je suis une partie de lui. Jamais je couperais les ponts, il ma pas élevé comme ca. La maladie mentale, ca fait partie de mon quotidien, mon père et ma mère en souffre, j'en souffre parce que j'en ai souffert, mais ils sont pas moins aimant et bienveillant, ils sont blessés, ils sont brisés, mais ils essaient de se réparer du mieux qu'ils le peuvent.
  6. 7 points
    Je sais que leurs interventions sont très distinctives de par leur nature et leur qualité. Mais serait-ce possible pour l'un de ces messieurs d'adopter un avatar qui n'a pas les mêmes formes et couleurs ou de changer les deux premières lettres de leur pseudo. Annexe : @Kapouchet @Kalium Merci. - Ma vision périphérique
  7. 7 points
    Comme vous le savez sans doute, la compagnie Nintendo existe bien avant l'invention des jeux vidéos. En effet, d'abord dans la fabrication de cartes à jouer, la compagnie s'est ensuite spécialisé dans la production de jouets. Or, le marché déjà saturé du Japon post-Hiroshima par les compagnies Bandai et Tomy faisaient que Nintendo avait de la difficulté à se démarquer et s'est lancée dans des avenues aussi surprenantes que l'industrie du taxi et des hôtels particuliers. Cependant, la vision d'un simple employé et du président de la compagnie allaient tout changer. En 1966, Gunpei Yokoi travaille comme ingénieur électrique à la maintenance et à l'entretien. Il est responsable de s'assurer du bon fonctionnement de la chaîne de montage qui fabrique alors des cartes à jouer. Dans ses temps libres, il fabrique des bidules mécaniques pour se divertir. C'est alors que le président, Hiroshi Yamauchi, visite la chaîne de montage et tombe sur un bras mécanique fabriqué par Yokoi. Impressionné, il lui demande de développer un plan de production à grande échelle pour noël afin de commercialiser l'invention comme un jouet. Le Ultra Hand aura un certain succès et Yamauchi déplace Yokoi en recherche et développement afin qu'il invente de nouveaux jouets. Ingénieur électrique de formation, Yokoi s'intéresse aux gadgets électroniques et développe un love-tester qui sera aussi un succès. Les choses commencent cependant à se former en 1974. Yokoi retourne alors chez lui en train, fatigué de sa journée de travail, et remarque un autre travailleur qui pianote sur sa calculatrice pour tuer l'ennui. Les progrès apportés par Sharp et Casio aux technologies d'affichage LCD poussent alors Yokoi à penser qu'il serait possible de créer un appareil de divertissement portatif opérant comme une calculatrice. C'est le début du développement du Game and Watch, première "console" portable qui sortira en 1980. Peu après, Yokoi remarque les progrès d'autres compagnies sur les contrôleurs et développe le d-pad pour le jeu Donkey Kong en 1982. C'est alors une révolution dans les jeux vidéos et ce dispositif sera utilisé par toutes les compagnies par la suite. Notamment, le Gameboy est inventé par Yokoi et devient la référence en matière de console portable, battant tous les records de vente. Peu après, en 1983, Nintendo s'apprêtait à sortir le family-computer (Famicom) mais le marché n'était pas réceptif à de nouvelles consoles après une véritable inondation de produits de qualité douteuses par d'autres fabricants. C'est alors que Yokoi élabore un plan de commercialisation qui utilisera un gadget sympathique: le robot operating buddy (R.O.B.). Grace à cette tactique, la Famicom réussira à percer sur le plan des ventes et la route sera toute tracée pour le début des franchises connues aujourd'hui. Dans les mêmes années, un jeune artiste travaillant chez Nintendo, Shigeru Miyamoto, travaille sous la supervision de Yokoi. Ce dernier propose, à propos du jeu Mario Bros, de rendre le personnage surhumain et lui permettant de tomber de très haut et de casser de la brique. Ce sera le début d'une longue collaboration. Alors que Miyamoto développe les franchises Donkey Kong, Mario Bros, Zelda, Excitebike et Ice Climbers, Yokoi est responsable de Metroid, Fire Emblem et Kid Icarus. Davantage attiré par l'ingénierie, Yokoi développe en 1993 le Virtual Boy, une console en avance sur son temps et pas prête pour la commercialisation. Il est cependant forcé par la compagnie d'en commencer la production et ce sera un échec commercial. Cet événement mènera à la séparation de Yokoi et de Nintendo. Après quelques années de développement pour d'autres compagnies, Yokoi meurt en 1997 dans un accident de voiture. http://www.escapistmagazine.com/articles/view/video-games/issues/issue_87/490-Searching-for-Gunpei-Yokoi.2
  8. 7 points
    Nous n'avons sanctionné aucun membre alors que dernièrement le drama était à son paroxysme. Je déclare cette plainte infondée.
  9. 6 points
    Sans vouloir imposer un sens à l'existence humaine (qui n'en a aucun en elle-même) je ne vois pas comment on peut dire autre chose que la finalité de l'humanité se trouve dans la colonisation de l'espace. Si l'humanité apparaît sur Terre seulement pour mieux disparaître quelques millénaires plus tard, je crois qu'on peut parler d'un échec. La question selon moi n'est pas de savoir si nous "méritons" de continuer d'exister mais bien de comment s'assurer de continuer à le faire. En tant qu'organismes vivants, notre seul objectif est la survie et notre seule fonction est la reproduction. Ne pas vouloir étendre notre existence à d'autres planètes est un non-sens selon moi. On peut par contre aller plus loin en réalisant que nos avantages évolutifs (intelligence, organisation) nous donnent aussi des responsabilités plus grandes. Étendre la vie de l'humain dans l'univers est certainement un objectif, mais personnellement je crois que nous devons aussi faire profiter la vie en général par la préservation de la biodiversité. Nous sommes de la matière hautement organisée et toutes les espèces vivantes, du gorille à la bactérie, méritent selon moi d'être préservée ou protégée. Sans la vie, l'univers est un tas de roches: il y manque la complexité de tout ce qui en fait quelque chose d'intéressant.
  10. 6 points
    « J’ai entendu dire que tu as un stage de 2 mois bientôt ? T’as quelque chose de prévu ? » « Je vais travailler dans un depotoir. » « Woah, cool, tu vas effaroucher des goélands ? » « Non, je vais les appâter, les déplumer, les manger, les roter et vendre leur fois gras à l'épicerie fine du coin. » Et c’est pas mal à ce moment que les yeux s’écarquillent ou la confusion apparaît sur les visages. Je travaillé 2 mois dans un depotoir cet été. Sans guide (humain), sans traducteur et sans connaître suffisamment le langage des trucker et des éboueurs pour tenir une conversation au-delà d’une ou deux phrases. Pour plusieurs, ça semble impossible. Mais avec un peu — beaucoup, à la folie — de préparation, de la patience et une bonne attitude, ça se fait. Au lieu de vous raconter en long et en large mon stage, je vous propose de vous laisser me poser vos questions. Elles peuvent porter autant sur l’avant, le pendant que l’après. Pour vous donner une petite idée, et peut-être vous inspirer, je peux maintenant distinguer 7 odeurs de vidanges différentes. J’ai employé à peu près tous les types de masques respiratoires possibles 3M, Honeywell, JSP, Moldex et Uvex. Ask me anything.
×