Aller au contenu

Jpeg

Déchiqueteur
  • Contenus

    1 095
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Jpeg

  1. Mon sujet ici n'est pas spécifiquement au sujet du Dep, je parle des cyberespaces dans leur ensemble!
  2. @1984 je comprends très bien ton argument. Pour ma part, je trouverais aussi que ce serait une mauvaise idée d'exclure le reste de la francophonie. Il faut comprendre qu'en ce moment, on parle beaucoup d'autonomie. Le gouvernement provincial est clairement en désaccord avec l'autorité fédérale, la tendance est à la consommation de produits locaux et on cherche à atteindre une autonomie alimentaire. Je crois simplement que pour être vendeur et prendre une certaine part du marché en terme de télécommunications, présenter le Dépotoir en tant que produit québécois pourrait être u
  3. Il n'y a malheureusement pas plateforme sociale québécoise ayant pour objectif de mettre en valeur ce contenu-là. Faut comprendre qu'on est littéralement une minorité culturelle dans notre propre pays, c'est important d'avoir des lieux qui font briller le créativité d'ici. Je pense que c'est surtout au niveau du marketing. Tant mieux si des cousins et cousines de la France profitent de cette fenêtre sur notre culture et y apportent leur grain de sel, comme tu le fais déjà. C'est d'la poésie te lire sacrer
  4. @Gamin C'est vraiment motivant parce que ça continue un peu avec la vision que j'avais en reprenant les rennes, ya quelques années, dans des circonstances similaires. La nature créative du Dépotoir doit définitivement être mise à contribution. J'avais pas mal arrêté dû à certains remous personnels. J'ai d'ailleurs commencé à mettre en place un site similaire à ce que tu semblais avoir en tête avec une orientation vers le DIY électronique et la fabrication: https://cyberdeck.quebec Il s'agit d'un serveur Lemmy. Pour YouTube, il y a Peertube dont tu peux trouver un exemple ici https:/
  5. @1984 c'est une excellente idée qui mérite d'être débattue! Je t'invite à partager ta réflexion dans ce sujet qui est explicitement au sujet du Dépotoir: J'aimerais te répondre mais je veux conserver la nature du sujet sans parler du Dep en particulier. Je vais prendre un break de 2-3 jours, je vais revenir avec d'autres sujets: La manipulation numérique: comment les grands réseaux sociaux peuvent être des vecteurs de changement sociaux provoqués par l'utilisation de différentes méthodes artificielles La précarité des infrastructures de télécommunication et pourquoi
  6. Comme @xdrox a écrit J'aimerais qu'on puisse élaborer sur ce besoin ou ces besoins ici. Je suis conscient d'arriver encore sur le forum comme un poil sur la soupe, voulant tout changer. Cependant, je crois que, plus que jamais, le besoin de quelque chose est criant sur le web et je ne connais pas de meilleure communauté qu'ici pour pouvoir insuffler quelque chose de neuf. Mine de rien, le Dépotoir aura marqué l'esprit de milliers de personnes et est un des rares piliers du web québécois encore debout, il bénéficie d'une notoriété. En définissant clairement à quels besoins l
  7. Pour simplifier mon message précédent et mieux ficeler mon lien avec le message de @1984 : on est le fruit de l'environnement. La personne qui évolue sur une plateforme numérique axée sur la créativité et le contenu élaboré va être différente de celle qui évolue sur celle aux clics rapides et aux flots incessants. Ce qui émerge d'Instagram/FB est le fruit du marketing, l'égo à satisfaire. Ce qui pourrait émerger de plateformes plus démocratiques et favorisant un partage plus humain est le fruit de la passion, comme le Dépotoir. C'est pour cette raison que je travaille à faire
  8. Très intéressant @1984 Ton dernier paragraphe souligne bien la différence entre les créations numériques issues de la passion et celles visant la quête de pouvoir. D'un côté, les amoureux d'une discipline cherchent à partager leur savoir. De l'autre, on cherche à utiliser l'attention d'autrui pour le profit. Steve Jobs disait que les ordinateurs étaient des vélos pour l'esprit. On peut tout faire plus efficacement: apprendre la peinture ou se faire vendre un idéal aliénant. Tout y est amplifié, de l'art à la vente. C'est plus rapide, machinale et artificiel. Tout est too much.
  9. Les espaces numériques comme espace d'apprentissage. Les lieux physiques abritent nos corps et les lieux virtuels abritent nos esprit. Les menus et hyperliens agissent comme des couloirs débouchant sur des endroits où quelque chose se produit: échanges de messages, visite de galeries, spectacles ou théâtres dramatiques. Les écrivains de science fiction d'autrefois ont bien représenté cette réalité qui allait arriver: celle d'un cyberespace complexe où allait errer nos représentations numériques, reflets travestis de notre personne. Ces alter-égos jouissent alors d'une vie dans ces
  10. @Retromantique je vais te répondre en privé
  11. Ta question m'a intrigué alors j'ai cherché un peu sans trouver de réponse définitive. Cependant, c'est contre les règles du Dépotoir: https://www.depotoir.ca/guidelines/
  12. En gros, le Fédiverse est une entité qui regroupe les l'ensemble des serveurs utilisant le protocole ActivityPub, qui a d'ailleurs été créé à Montréal et qui est suggéré par le W3C depuis 2018. Les usagers échangent avec les serveurs puis les serveurs entre eux. On dit alors qu'ils sont "fédérés", ou font parti d'une fédération. Ces serveurs, qu'on appelle aussi des instances, sont tous autonomes. Chacun peut définir ses propres règles et sa thématique: un hobby, une localité, etc. Les administrateurs et modérateurs assurent le respect des règles. Les usagers peuvent échanger entre eux,
  13. La croissance phénoménale de Facebook: quand le chaos est créé par un p'tit bum avare. Facebook est démarré modestement. En 2003, Zuckerberg avait lancé "FaceMash". Ce site permettait de "noter" les étudiantes du campus en comparant les photos de deux d'entre elles et en demandant aux étudiants de voter pour la plus attirante, parfois en les comparant à des animaux de la ferme. Le 28 octobre 2003, il écrivait: En janvier 2004, il commençait à écrire le code de ce qui allait s'appeler "TheFacebook". Destiné tout d'abord aux étudiants de son université, il allait ensuite ouvri
  14. Oui oui, je sais bien que la symbolique maçonnique teinte plusieurs institutions. L'affaire des routes qui font un pentagramme botché, j'trouve que ça étire l'élastique en viarge par exemple.
  15. J'essai de répliquer le problème... De quelle façon essayais-tu d'effacer le bloc de citation? Es-tu capable de le refaire de ton côté?
  16. Si je comprends bien, faut faire comme si la ligne blanche est là mais que les trois routes diagonales sont absentes. Fascinant comme dirait Charles Tisseyre
  17. Comment défrayer les infrastructures 4 octobre 2020 - https://social.technodruide.ca/notice/9zoAeCAbvU1316Dgwq
  18. Mes messages sur le Dépotoir à ce sujet, jusqu'à date: « Si on veut réellement avoir des échanges démocratiques d'idées, on doit démocratiser nos façons de les échanger. La collectivité doit donc assumer le fardeau d'entretenir les serveurs pour être réellement indépendants. Autrement, on laisse trop de pouvoir à peu de personnes. » L'importance d'avoir une ligne de conduite rigoureuse pour assurer la cohésion au sein d'un groupe Au sujet de l'auto-hébergement des espaces numériques fédérés grâce à ActivityPub
  19. J'aime bien la représentation du cyberespace faite dans Serial Experiment Lain: https://www.youtube.com/watch?v=U8nbEGDR4Yg&list=PLvDJyBgCi8B_8kSSFS0ZFj4yn5KqqpKtg Les espaces numériques en tant que lieux physiques y sont représentés dans une belle complexité. Par dessus tout, c'est sa représentation d'une frontière entre le vrai et le virtuel brouillée qui est intéressante. L'éthique des hackers et l'échange libre des idées 21 octobre 2020 Par Jpeg Le concept de décentralisation est au coeur même de la culture hacker.
  20. Tu risques de trouver le sujet que je viens de partir intéressant: Il existe des façons de faire différentes, je vais écrire ça là
  21. Je me questionne au sujet de la dynamique du web depuis aussi longtemps que je me souvienne. En ayant aiguisé mes sens à son sujet par l'administration ou la modération de quelques sites et en l'observant changer au fil des années, j'ai vu l'ai vu s'épanouir par la créativité, exploser par son intérêt économique puis stagner en se cherchant. Cet intérêt m'a même poussé à choisir l'enseignement des télécommunications comme carrière. Quelle serait une meilleure façon d'être témoin des changements qu'en abordant les infrastructures permettant ces échanges d'une façon intellectuelle, près de ses a
  22. @Tomás de Torquemada souligne quand même un point important. Les crises entre la gauche et la droite sont un show de boucane face au réel problème: les monopoles ou quasi-monopoles des médias sociaux. Ça ne donnera rien de légiférer ou bannir. C'est aux citoyens de choisir comment ils échangent leurs idées, comme on choisi avec quelle gang on va se tenir. Le pouvoir d'exercer un contrôle du contenu revient aux communautés desservies. Le p'tit bum toujours saoul qui crie des niaiseries? C'est à la communauté de choisir s'il est toléré, comme on a toléré HSW. La méga-corporation qui doit d
  23. J'peux te garantir que la barbe fournie est venue tard. Genre mi-vingtaine, c'pas des jokes. J'me demande si les sirènes sont faites comme des dauphins.
  24. C'est une bonne idée de rendre ça aléatoire pour la découverte du contenu. Je viens de jeter un coup d'oeil au sujet de photographie, c'est plus intéressant de voir des images diversifiées plutôt que les dernières qui sont souvent autour du même thème ou de la même personne.
  25. C'pas gentil insulter les gens en utilisant le mot en R
×
×
  • Créer...