Aller au contenu

Anacharsis

Éboueur
  • Contenus

    59
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

77 Assez bonne

À propos de Anacharsis

Informations

  • Sexe
    Masculin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

1 079 visualisations du profil
  1. Hypothèse 4 : j'ai de bons contacts chez les Elohim. Je suis chum avec Xenu. Je suis dans ta tête depuis le début. Je suis bien désolé de péter ta bulle, mais je rôde de nouveau ici depuis 3 ou 4 semaines maintenant. J'ai échangé une demi-douzaine de messages en privé avec quelqu'un il y a une dizaine de jours, je me suis donc connecté une couple de fois. Si je suis tombé sur ton topic rapidement, khouya, il n'y a qu'une seule explication : mektoub ! Je n'ai jamais été abonné à quelque profil que ce soit. Je ne savais même pas que c'était possible. Main sur le coeur. Je suis de la vieille école : aucune notification, pas même quand je reçois un message privé. Il y a déjà suffisamment de trafic dans ma boîte courriel, la dernière chose que je veux, c'est y voir apparaître des courriels du Dépotoir... Paix sur ton âme. Je prends mon congé. Bulletin final : Grand potentiel. Peut faire mieux. Le sait.
  2. Ah oui, le cas classique de la réplique qui commence par un rire sardonique censé cast off les propos de l'autre sans y répondre de front. T'es un sacré paresseux. Le fait est que t'es complètement à côté du sujet. Tout le monde se fout de mon cas. Je ne réagis pas à la merde produite ici de façon quotidienne, juste à celle qui se prend pour de l'or parce que t'arrives selon toi, dans de grands gestes artistiques, à faire de belles formes avec ton caca. Et la galerie tout ébaubie. Waouh, quelle verve ! Game is on, boy. Tu joues ou tu te couches ? Tu feins l'indifférence, tu répliques avec fatuité pour avoir l'air d'avoir du mordant (t'es le maître dans ce domaine, je m'inclinerai alors) ou tu te sors les doigts du nez pour ajouter de la substance ? Tout le monde t'observe. En terminant, je peux pas m'empêcher de souligner la délicieuse ironie du "mépris excessif". Pas habitué de se faire servir sa propre sauce, hein ? Je te fais un bisou sur le front. Et qui a parlé d'idiot ? J'ai pas dit que Carlos Crasseux était idiot, pour la simple raison qu'il ne l'est pas. C'est ben pire que ça. Le sens de ton intervention, c'est quoi exactement ? Je veux dire, au-delà du dilemme construit de toutes pièces qui te permet de te positionner au-dessus de la mêlée, ça amène quoi ? Quelqu'un crée un topic, une autre personne réplique et t'arrives derrière, les mains sur les hanches : Ha, mais tu as succombé à la provocation, idiot ! ... Sauf qu'à partir du moment où je prends plaisir à ce petit jeu inoffensif, je vois pas bien en quoi j'ai "succombé à la provocation". J'ai d'ailleurs hâte de voir ce que Carlos Crasseux peut répondre à Ecce Homo. Je crains franchement d'être déçu. Le Dépotoir est un forum mort-vivant. Je suis un défibrillateur momentané. La scène s'anime, les gens prêtent attention à ce qui va se passer. Trouve une meilleure ligne la prochaine fois.
  3. Un autre minable message de Carlos Crasseux, qui n'a jamais articulé ici le début de l'ombre d'un jugement politique qui tienne debout. C'est même pas que tout s'écroule comme un château de cartes au moindre argument : t'as juste rien bâti qui vaille la peine de contre-argumenter décemment. D'où la belle béquille littéraire qu'est Dostoïevski ; so witty my dear! Man. On clique sur un topic qui s'appelle pompeusement "les dérives du progressisme"... pour tomber sur un cancre qui s'indigne devant un déterminant, qui est à n'en pas douter le paroxysme des grandes tares du progressisme. Quel esprit prodigieux. Quelle mirifique intelligence. Z z Z z.
  4. Si tu le dis. Moi je fais juste le constat que tu persistes à fréquenter un forum où peu de personnes semblent t'apprécier, quand elles ne sont pas carrément hostiles. C'est curieux que tu ne t'isoles pas de cette non-pertinence flagrante. Du masochisme peut-être.
  5. Je suis curieux BMO : qu'est-ce que ces chiffres signifient pour toi ? Qu'est-ce que ça représente d'avoir ce nombre de contacts sur des réseaux sociaux ? C'est une vraie interrogation. Sinon je trouve spécial de vous voir en meute tenter de convaincre une personne que c'est un loser. Le gars souffre probablement énormément de solitude et d'isolement comme on ne le souhaite à personne. Je vois pas bien le principe de le lui rappeler par tous les moyens possibles, en l'insultant sur son physique notamment. Quand même une admin s'en met à cœur joie, c'est impressionnant.
  6. Il n'y a pas de lien entre le niveau d'études et la qualité de sa plume. Je suis désolé, BMO. Ça ne marche pas comme ça. J'ai révisé le travail de quantité d'universitaires (des profs j'entends, pas des étudiants) et je t'assure que certains ne savent pas écrire pour autant. Doctorat ou pas.
  7. Ce que Pedrosanchez dit un peu péniblement, c'est que t'emploies un sophisme naturaliste. Tu te sers d'un état de fait (l'être humain est supérieur cognitivement à la plupart sinon tous les autres animaux) pour justifier un jugement de valeur : parce que nous sommes supérieurs, ça nous donnerait le droit d'exploiter les animaux à toutes les sauces. Mais c'est une connerie monumentale. Un enfant de 14 ans devrait être capable de voir que ça ne tient pas la route. Le même argument permettrait de justifier l'exploitation du fort sur le faible dans toute situation. La domination de la femme par l'homme, mettons. Le second étant supérieur physiquement à la première. Résultat : 0 pour ta copie. Raisonnement à revoir.
  8. C'est dommage que tu le prennes sur ce ton. Je t'assure que je te complimentais, BMO. Je pense que peu de personnes arriveraient à reproduire avec autant d'adresse ce ton que j'évoquais. Maintenant, une précision : ton texte ne permettrait d'aucune façon à un élève de 16 ans de prendre le job de Richard Martineau. Pour la simple raison qu'il n'a strictement rien du journalisme d'opinion que pratique (ou est censé pratiquer) Martineau. Le texte n'est même pas bon pour la section lettres des lecteurs. C'est à cause de ce ton, vois-tu. Purement scolaire. C'est pas mal en soi, juste mauvais pour un journal.
  9. J'ai bien peur que tu te trompes sur toute la ligne... Mais ça n'enlève rien à mes louanges.
  10. C'est quand même assez fascinant de savoir reproduire à la perfection le ton «texte argumentatif pour l'examen de français de secondaire 5». Avec tout ce que ça a de beige, de phrases à rallonge et de tournures impersonnelles. Je te lève sincèrement mon chapeau pour ça, BMO. Les gens ne se rendent pas compte de l'effort immense derrière tout ça. Moi, je le vois. C'est un talent rare.
  11. Du très NSFW Manara. http://www.youtube.com/watch?v=wUpFeZ4FruQ
  12. Merci. =) Je vois que tu as saisi la référence à Valéry. Que penses-tu de celui-là ?
  13. Septembre, comme sur la crête blanche d'une immense vague.
  14. Sauf que sa phrase : i) ne rend pas l'idée de départ et ii) n'est pas grammaticalement correcte. Ça se veut une traduction de ta proposition en français, mais elle est basée sur une mauvaise interprétation de la nature de comme. Il l'a pris comme conjonction de coordination qui introduirait une comparaison, alors que c'est un adverbe qui marque le degré d'emportement du personnage. Selon sa logique, on pourrait traduire «Comme tu es grande !» par «As you are tall!», alors qu'il faudrait clairement dire «How tall you are!». Pour être bien clair, si on la traduit à nouveau en français, sa phrase dit : «Ma chérie, ma chérie, tel mon coeur palpite à chacun de tes coups de téléphone !» Ça n’a pas de sens. Meilleure chance la prochaine fois.
  15. ITT : - Une personne présente 7 petites lignes et demie et demande ce qu'on en pense, tout en prenant le soin d'indiquer que c'est son moins bon passage. Logique. - Des gens jugent d'une écriture sur un extrait de 7 lignes et demi. - Des gens qui se sont mis à scribouiller à temps perdu se sentent soudain la légitimité de prodiguer des conseils d'écriture. - Des gens qui affirment que leur écriture est rémunérée veulent sans doute parler de rédaction de banals rapports ou de plans d'intervention dans le cadre de leur travail. À ce compte, toute personne occupant un emploi peut affirmer que son écriture est rémunérée, du médecin au gestionnaire de communauté. Dépotoir, Dépotoir... Ne manquerait plus que le grand homme de lettres Carlos Crasseux en personne vienne nous sermonner avec son style des plus poussifs.
×
×
  • Créer...