Aller au contenu

Coqueta

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    10 805
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    98

Tout ce qui a été posté par Coqueta

  1. Le projet chinois de 40 ans et d'un milliard d'arbres est une leçon pour le monde La Chine a eu plus de succès avec un plan visant à ajouter des arbres et des espaces verts à ses villes rapidement construites. Le plan est de couvrir 40% des terres urbaines de la Chine avec des arbres et des espaces verts dans 7 villes sur 10 d'ici la fin de la décennie. Des preuves plus récentes suggèrent que la Chine a tiré les leçons des échecs passés. La deuxième phase du nouveau projet de contrôle de la source de la tempête de sable Beijing-Tianjin prévoit que 85% des terres dédiées seront consacrées au «boisement naturel», une approche qui entoure les terres dégradées et permet à la végétation de repousser naturellement. Selon la China Green Foundation affiliée au gouvernement, trois «ceintures économiques vertes» seront créées d'ici 2030, reliant la Chine aux pays d'Asie centrale et occidentale, notamment l'Iran, le Kazakhstan, le Pakistan et la Turquie. Faut-il instaurer une dictature environnementale ? Ottawa annonce qu'il interdira six produits de plastique
  2. La deuxième vague pourrait bien avoir la moitié de l'ampleur de la première vague. Le retour du froid va-t-il accéler la deuxième vague ? Projections des hospitalisations https://cdn-contenu.quebec.ca/cdn-contenu/sante/documents/Problemes_de_sante/covid-19/projections-des-hospitalisations.pdf?1601650956 Selon l'INESSS, un peu plus de 1600 lits sont disponibles dans les hôpitaux au Québec pour traiter les patients atteints de la COVID-19, dont 1200 dans le Grand Montréal. Le scénario le plus pessimiste du rapport suggère que la province pourrait atteindre plus de 2000 hospitalisations d’ici le début novembre, dont environ 1400 dans la métropole. Aux soins intensifs, la capacité provinciale surpasse légèrement 360 places, dont environ 200 se trouvent dans la région de Montréal. Les deux chiffres pourraient eux aussi être dépassés si la transmission continue d’augmenter, prévient l’INESSS. https://www.lapresse.ca/covid-19/2020-10-09/covid-19-au-quebec/la-capacite-des-hopitaux-pourrait-etre-atteinte-d-ici-quatre-semaines.php
  3. Un texte partagé par le directeur du cabinet du premier ministre : Doit-on s’inspirer du Japon et mieux cibler les fermetures de commerces et de lieux publiques?
  4. Toujours dans le graphite ? https://money.tmx.com/en/quote/NOU
  5. Donald Trump va subir un examen médical en direct sur Fox News
  6. “Trump prépare la fin de l’épidémie“ - Alexis Cossette-Trudel
  7. Si votre génome contient un certain bout d’ADN néandertalien, vos risques de développer une forme grave de la COVID-19 sont jusqu’à trois fois plus grands, selon une étude parue la semaine dernière dans la revue scientifique Nature. Ce facteur de vulnérabilité génétique affecte très différemment les populations. Environ la moitié des personnes en Asie du Sud sont porteuses de la variante en question, de même que 16% des Européens. En Afrique, elle est essentiellement inexistante. https://www.ledevoir.com/societe/science/587296/forme-grave-de-la-covid-19-la-faute-a-l-adn-neandertalien
  8. I had to Do it https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1313267143232942081
  9. Un autre hologramme... WE LOVE WHAT’S HAPPENING Le chef d'État a donc effectué une petite balade en véhicule utilitaire sport blindé, masque sur le visage, avant de rentrer à l'hôpital. https://twitter.com/kaitlancollins/status/1312866037675814913 les 231 années de présidence américaine ont connu leur lot de leaders frappés d’incapacité : des cardiaques, des contaminés... et des tirés à bout portant. https://www.journaldemontreal.com/2020/10/04/un-homme-sa-maladie-et-ce-quon-en-dit
  10. Les médecins préparent la sortie d’hôpital de Trump le médecin présidentiel Sean Conley a admis lors d’un point presse à l’hôpital militaire de Walter Reed dimanche que l’état de Donald Trump s’était dégradé vendredi à la Maison-Blanche au point de requérir une supplémentation en oxygène, pendant environ une heure. Le président avait aussi de la fièvre et de la toux, et a finalement été hospitalisé le vendredi soir. Sean Conley a aussi annoncé que samedi « matin », un autre épisode de baisse de saturation en oxygène était survenu. Et samedi également, les médecins ont administré au président un troisième traitement, la dexaméthasone, un médicament de la famille des corticoïdes efficace contre les formes graves de la COVID-19, en plus de l’antiviral remdesivir et du cocktail expérimental de la société Regeneron, administrés dès vendredi ; des traitements qu’il pourrait continuer à la Maison-Blanche. Mais Sean Conley a refusé de décrire l’état des poumons de Donald Trump : « Nous avons fait des observations attendues, mais rien de majeur d’un point de vue clinique ». La politique de prévention de l’exécutif s’est entièrement fondée sur les tests, erreur dénoncée par les experts depuis des mois et qui semble avoir fait de la Maison-Blanche un foyer de contaminations. Ainsi le samedi 26 septembre, des dizaines d’élus et de personnalités républicaines s’y sont pressés pour la nomination par Donald Trump de la juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême, en extérieur mais aussi en intérieur — un évènement qui lie de nombreux cas positifs déclarés ces derniers jours, dont des sénateurs et des conseillers du président. https://www.lapresse.ca/international/etats-unis/2020-10-04/les-medecins-preparent-la-sortie-d-hopital-de-trump.php
  11. Depuis 1867, les « Indiens » reconnus comme tels par la loi canadienne peuvent acquérir le droit de vote au fédéral. Mais pour cela, ils doivent renoncer à leur statut. Cela implique un abandon de privilèges importants comme celui de résider dans les réserves « indiennes ». En 1960, beaucoup au sein des Premières Nations hésitent à approuver la réforme électorale parce qu’ils ont peur de perdre en contrepartie leur statut « d'Indiens ». https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1715971/premieres-nations-droit-vote-canada-archives
  12. Tant qu'il m'restera quequ'chose dans l'frigidaire J'prendrai l'métro, j'fermerai ma gueule pis j'laisserai faire Mais y a quequ'chose qui m'dit qu'un beau matin Ma Rosalie, on mettra du beurre su' not' pain
  13. La deuxième semaine de l’infection est la plus dangereuse: c’est la phase de décompensation, quand le système immunitaire s’emballe et provoque une inflammation incontrôlée et des complications dans divers organes. Le risque d’une forme grave est de l’ordre de 20 % pour un homme de plus de 70 ans, cliniquement obèse, comme Donald Trump, selon Daniel Griffin, chef des maladies infectieuses au groupe médical ProHEALTH à New York
  14. Donald Trump déclaré positif à la COVID-19
  15. Mort de Joyce Echaquan : visite d'une clinique spécialement conçue pour les Autochtones c’est essentiellement en attikamek que la trentenaire s’exprimait. Elle ne connaissait que quelques mots de français. C’était une femme hypersensible. Elle pleurait lorsqu’elle voyait un arbre qu’on coupait. https://www.ledevoir.com/societe/587010/une-mere-aimante-et-rieuse
  16. L’homme qui aurait incendié neuf tours cellulaires ce printemps avec sa copine était convaincu qu’il allait mourir s’il ne le faisait pas et a été déclaré non criminellement responsable pour troubles mentaux, mercredi, au palais de justice de Saint-Jérôme. https://www.journaldemontreal.com/2020/09/30/convaincu-quil-allait-mourir-sil-ne-mettait-pas-le-feu-aux-tours
  17. Joyce Echaquan, « ça aurait pu être moi » Des gens de Manawan disent éprouver de la méfiance envers l'hôpital de Joliette après avoir vécu des expériences traumatisantes. https://ici.radio-canada.ca/espaces-autochtones/1737672/centre-hospitalier-joliette-joyce-echaquan-temoignages https://en.wikipedia.org/wiki/Death_of_Joyce_Echaquan
  18. C’est la folie, c’est violent, c’est inquiétant. Ça fait cinq mois que c’est invivable, on n’en dort plus », déplore François (prénom fictif), un voisin de l’immeuble situé au 3157, rue Sainte-Catherine Est qui a préféré taire son nom par peur de représailles. Chaque jour, sa conjointe et lui sont témoins de bagarres entre junkies, qui peuvent se terminer à l’arme blanche. Exaspéré par la situation, M. Labelle contacte quant à lui la police « jusqu’à six ou sept fois » par jour. L’immeuble est détenu par une compagnie à numéro dont le seul actionnaire est Paul Nassar, président des magasins Hart. https://www.journaldemontreal.com/2020/07/24/une-piquerie-dhochelaga-exaspere-les-voisins https://www.journaldemontreal.com/2020/07/29/leproprietaire-dun-edifice-abritant-une-piqueriea-la-tete-dun-empire https://www.journaldequebec.com/2020/08/28/des-locataires-indesirables-qui-font-peur-aux-voisins
  19. Discours conspirationnistes: plusieurs annonceurs quittent CHOI Radio X CHOI Radio X est dans le milieu d’une tempête, les artisants sont mobilisés pour défendre leur intégrité. Jeff Fillion a encore une fois défendu l’antenne ou il évolue ainsi que les nombreux auditeurs. https://radiox.com/choi981/choi-radio-x-ne-changera-pas/2020/09/28 https://radiox.com/choi981/les-annonceurs-vous-ont-entendu/2020/09/29/ W
×
×
  • Créer...