Aller au contenu

Génération Erasmus

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    9 759
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    100

Tout ce qui a été posté par Génération Erasmus

  1. Qui aurait cru qu’un jour le temps d’attente pour obtenir un rendez-vous dans un salon de coiffure rivaliserait avec les délais pour voir un médecin ? C’est pourtant le cas au Québec. Un bon coiffeur peut gagner 80 000 $ avec les pourboires. Il y en a qui se rapprochent même des six chiffres et je n’exagère pas », soutient-il. https://www.journaldequebec.com/2019/06/15/de-4-a-6-semaines-pour-un-rendez-vous-chez-la-coiffeuse
  2. Il serait possiblement jugé non criminellement responsable comme ce Robert Gosselin (de Pinel) https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/201906/14/01-5230259-menaces-antisemites-un-homme-juge-non-criminellement-responsable.php Il menace de mort la famille de Céline Dion et les Juifs https://journalmetro.com/actualites/montreal/1890211/un-montrealais-arrete-pour-des-propos-haineux-envers-la-communaute-juive/ Ces commentaires se trouvent sous un article de Mathieu Bock-Côté applaudissant la « catho-laïcité ».
  3. Bâillon: Legault annonce une réforme parlementaire Laïcité: un bâillon pour la «cohésion sociale»
  4. Dans mon souvenir, il n’avait pas été condamné à une peine de prison. L’article dit qu’il a été arrêté et relâché. Plus exactement, il a passé une nuit dans une cellule de détention (dans un poste de police ?). Par la suite, le juge ne l’a pas condamné à faire de la prison. Si on inclus tous les dépotoriens qui ont été arrêté/mennoté par la police lors de manifestations par exemple, on risque d’arriver à un nombre faramineux.
  5. Incitation à la haine sur le web: 30 jours de prison pour Pierre Dion [de Terrebonne] Propos haineux contre les musulmans: 30 jours de prison pour le «troll» Pierre Dion Les 28 et 29 janvier derniers, soit la veille et le jour même du deuxième anniversaire de la tuerie de la grande mosquée de Québec, Pierre Dion a publié deux vidéos sur YouTube. Dans le premier enregistrement, on l’entend traiter les islamistes de «race bâtard» et «d’esti de mangeux de marde». Dans la seconde vidéo, intitulée «Alexandre Bissonnette le condamné injuste» en l’honneur du jeune tueur, l’homme de 49 ans qualifie les musulmans de «dérangés» qui «brassent de la marde».
  6. Dans presque toutes les entrevues d’embauche, note M. Burnison, vous pouvez vous attendre à répondre à des questions récurrentes. Et puis, il y a les questions inattendues. Je ne cherche pas alors la bonne réponse. Ce qui m’intéresse, c’est comment les gens s'adaptent à l'inattendu. Comment bien réagir face à de telles questions ? Pour y parvenir, il faut avoir en tête les 10 principales choses que recherchent les recruteurs lors d’un entretien. 1.Fit culturel. Les valeurs du candidat doivent correspondre avec celles de l’entreprise si bien qu’il lui sera aisé de s’intégrer au sein de celle-ci, et en particulier de sa future équipe. 2. Motivation. Les recruteurs veulent découvrir ce qui vous pousse à donner votre 110%, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois. https://www.lesaffaires.com/blogues/olivier-schmouker/voici-le-top-10-de-ce-que-recherchent-les-recruteurs/610774
  7. Je viens de me rendre compte dernièrement que depuis mon âge adulte en fait ou j’ai commencé à avoir des vrais blondes sérieuses vers 15 -16-17 ans j’aI toujours sorti avec des belles femmes tsé des super belles femmes spectaculaires et j’ai fini par réaliser qu’une belle femme c’est trop de troubles C’est pour ça que la prochaine va être une femme ORDINAIRE Non non ordinaire c’est pas un défaut là Ordinaire c’est un compliment C’est comme des chips o-r-d-i-n-a-i-r-e-s C'est sûr que c'est pas piquant comme des chips bbq Mais tu t'tannes pas Tsé quand je vois un beau gars à côté d'une femme ordinaire J'me dis que c'est un bon gars qui voit la beauté intérieur, qui est généreux J'aimerai ça que les gens disent ça de moi Là à partir de maintenant j'veux juste des femmes ordinaires Remarque je veux plus non plus d'une femme laide j'ai dit que je suis tanné des belles femmes Pas que j'étais tombé sur la tête Tsé des soirées sur Saint-Laurent dans les restaurants Avec 4-5 mannequins autour Le champagne tout ça Pu capable de ça Pis j’ai remarqué une affaire aussi Tsé la beauté de la femme Détermine la manière comment elle agit pour avoir ce qu’elle veut Ok Par exemple pour avoir une job la belle femme utilise sa beauté la femme ordinaire son intelligence pis la laide un projet du gouvernement Pour séduire mettons La belle femme utilisé sa beauté La femme ordinaire son charme Pis la laide la boisson Non non moi j’aime la femme ordinaire C’est elle qui me plait Femme ordinaire oui oui c’est à toi que je parle J’te trouve belle Pis j’aime te dire que t’es belle Parce que parce que ça te rend heureuse Pis vu que t’es pas sûr Ben que j’te dis que t’es belle J’deviens l’homme le plus fin de la planète La belle femme a sait qu’elle est belle Quand tu lui dit elle s’en fout Pour faire plaisir à belle femme Faut que j’lui fasse semblant qu’elle est intelligente La belle femme me fait peut le matin Non ah tsé Tout le monde est laite le matin Alors que toi femme ordinaire Quand j’me réveille à tes côtés Oui Oui toi femme ordinaire J m’y attend que tu vas être ordinaire J’pas surpris que ton haleine est fétide Pis j’aime ça la manière que tu fais l’amour Tu bouges mieux, tu te forces pour que j'te rappelle Femme ordinaire, j’aime tes pieds La façon que ton gros orteil c’est pas ton plus long J’aime tes jambes, avec tes gros mollets Ça montre que si on manque de gaz T’auras pas peur de marcher pour aller en chercher Femme ordinaire, après qu’on ait fait l’amour là Quand je pose ma tête sur ton ventre Pis que je vois tes petites vergetures sur tes cuisses J’trouve ça beau moi, j’trouve que ça l’air d’une plage à marée basse Les mannequins ont un six pack sur le ventre Toi aussi, mais juste quand tu t’assis J’aime ça le faite que tu sois grassouillette un peu Quand tu te met une robe serrée T’as une crack de boule Même dans le dos J’aime tes épaules qui sont moins large que tes hanches T’as l’air d’une bouteille de crème de menthe S’pu à mode la crème de menthe, mais j’trouve ça bon moé Pis tes seins, tes seins J’aime ça de la manière qui pende J’le sais que je peux te faire, j’peux te faire six enfants Y’a pas de danger qui changent Pis quand on baise par en arrière Y tappent ensemble On dirait qui m’applaudissent Femme ordinaire T’es belle comme t’es Fais toi pas refaire les seins Parce que ça pourrait te changer Pis te redonner de la confiance en toi Là tu réaliserai que j’te mérite pas (court) (intégrale)
  8. The Fall of Buck HELL La crise du marxisme, à partir des années 1950, enclenche une dynamique idéologique qui forcera la gauche occidentale à se transformer en redéfinissant à la fois sa vision de la société occidentale et la critique qu'elle en fait. Elle la forcera aussi à redéfinir en profondeur son projet politique en misant non plus sur la lutte des classes mais sur le politique des identités, à partir de laquelle elle réinterprétera l'idéal démocratique au cœur de la modernité. Cette entreprise culminera autour de ce qu'on a appelé la « troisième voie », qui a représenté une forme de normalisation gestionnaire du radicalisme. Cette redéfinition se définira autour de quatre grands axes : une critique de la conscience historique occidentale la formulation d'une théorie antidiscriminatoire une multiculturalisation de l'identité collective qui entraînera une mutation du régime de représentation démocratique une refondation cosmopolitique de la souveraineté. À travers cela se formulera une nouvelle définition de la légitimité démocratique qui disqualifiera fondamentalement les critiques du nouveau régime « progressiste », en pathologisant le conservatisme, désormais conceptualité à la manière d'une tentation régressive en contradiction avec la promesse émancipatoire de la modernité. Cette « mutation » de la gauche entraîne conséquemment une transformation en profondeur du clivage « gauche-droite » dans les sociétés occidentales, en changeant à la fois son contenu idéologique, ses frontières politiques et sa base sociale. La désacralisation de la référence nationale depuis un quart de siècle a rattrapé toutes les sociétés occidentales qui sont désormais sommées de se convertir au modèle de la société multiculturelle. Une série de questions nouvelles se sont ouvertes dans la conscience occidentale qui problématise ses appartenances fondatrices et défini de manière critique son rapport à l'histoire, autrefois central dans la mise en scène de la collectivité sous la forme d'un monde commun. Désormais, l'histoire sera le lieu d'une critique à partir de laquelle on discutera des fondements même de la collectivité, l'historiographie s'ouvrant aux considérations politiques en se présentant comme domaine de redéfinition de l'identité collective. Depuis la défaite référendaire de 1995, la société québécoise est rattrapée par ce questionnement comme on a pu le voir avec le débat sur la métamorphose du nationalisme québécois où la réécriture de l'histoire était au centre de la polémique. Parmi les grands historiens du Québec contemporain, Gérard Bouchard a proposé ainsi de décentrer radicalement la conscience nationale du collectif francophone à partir duquel elle s'était déployée. Jocelyn Létourneau a quant à lui invité la société québécoise à dénationaliser sa représentation d'elle-même quitte à la normaliser dans les paramètres durables et souhaitables de la fédération canadienne. Il n'en demeure pas moins qu'une historiographie populaire préserve une forte représentation du Québec plus conforme au discours traditionnel d'un nationalisme majoritaire tel qu'il représente encore la disposition identitaire dominante de la société québécoise. Dans ce mémoire, nous étudierons le processus de reconstruction de la conscience nationale québécoise selon la nouvelle éthique post-nationale tout en nous intéressant aux limites d'une telle entreprise lorsqu'elle se confronte à la résilience de la conscience nationale telle qu'elle s'exprime dans les classes moyenne et populaire.
  9. Trump atterrit à Londres en insultant son maire Sadiq Khan
  10. Une recherche sur le phénomène m’a amené à cela:
  11. La suite... Les piqueries d’Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, sont de telles vaches à lait pour les organisations criminelles que le parquet de l’une d’elles devait être refait toutes les trois semaines à cause du va-et-vient. Le témoignage d’un ancien trafiquant devenu délateur offre une rare incursion dans le milieu glauque de la vente de crack, où l’on finance même parfois des équipes de baseball… http://plus.lapresse.ca/screens/1997674a-e388-40fc-8db0-17cef3f50eff__7C___0.html
  12. Chez certaines espèces, la femelle est plus grosse et plus forte que le mâle. (pas juste la mante RELIGIEUSE) Je me souviens d'un documentaire de la BBC qui s'était penché sur la question. La conclusion du documentaire était que chez les êtres humains, le mâle est plus massif, parce que depuis des temps immémoriaux le mâle aime beaucoup plus le goût de la viande que la femelle et donc à forcer de consommer autant de protéines, il a fini par développer une plus grande musculature. (épigénétique ?) Pourrait-on dire que la capacité gastrique supérieure du mâle à ingurgiter des morceaux de viandes lui a permis historiquement d'imposer ses diktats à la femelle ? Et que dans un monde où la force physique est de moins en moins valorisée, la force mentale triomphe. Et si celle-ci est mieux répartie entre les sexes, on se retrouve avec une démarcation moins claire entre les sexes.
  13. Insalubrité: Où sont les immeubles prioritaires selon la Ville de Montréal? Les services municipaux ont identifié près de 4000 bâtiments qu’ils souhaitent inspecter de manière préventive. De ce nombre, 346 ont été jugés de priorité élevée et 862 de priorité moyenne, le reste est de priorité faible. C’est dans les arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce (CDN-NDG) et de Saint-Laurent où se trouve le plus grand nombre de bâtiments à priorité élevée. La majorité des arrondissements ne compilent pas le nombre de logements inspectés par année, seuls Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension ont fait parvenir cette statistique au CRACH. Montréal-Nord et Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension n’ont même pas pu fournir le nombre de plaintes déposées et Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce ne sait pas combien d’inspecteurs étaient engagés par l’arrondissement en 2016. https://cambrond.carto.com/builder/2ae5caa5-5c6c-43ec-a0bd-9f850ad98622/embed Plus un cercle est grand, plus il y a eu de plaintes au 311 dans les cinq dernières années. Il est possible que deux cercles se trouvent un par-dessus l’autre, étant donné la géolocalisation par coin de rue. http://crach.ca/wp-content/uploads/2016/04/Bilan-du-CRACH-_strategie-dinclusion_Décembre2015.pdf « 20-20-20 » Le futur règlement montréalais s'appliquerait aux tours résidentielles contenant un nombre indéterminé de logements, souligne M. Beaudry. Celui-ci n'a pas voulu en préciser le nombre à cause des négociations qui sont encore en cours. Mme Plante avait fait campagne en promettant d'obliger tous les promoteurs à inclure 20 % de logements sociaux, 20 % de logements abordables et 20 % de logements familiaux dans leurs projets.
  14. À l’issue d’une immersion dans l’extrême droite québécoise, le chercheur Frédérick Nadeau bouscule les idées reçues sur des groupes comme la Fédération des Québécois de souche (FQS). https://www.ledevoir.com/politique/quebec/555776/extreme-droite-quebecoise Frédérick Nadeau soutient que l’engagement dans l’extrême droite est vu comme une forme d’empowerment. « C’est une façon de se construire comme sujet ? comme acteur doté d’une capacité d’agir ? et de reprendre le contrôle sur un monde qui semble nous échapper, dans un contexte où les canaux de la politique institutionnelle semblent bloqués », explique-t-il. « Ce qui est intéressant, c’est que ça ne concerne pas seulement l’engagement dans l’extrême droite, mais dans un ensemble de mouvements sociaux : véganisme, écologisme, féminisme, mouvements politico-religieux, etc. »
  15. Un bel exemple pour la jeunesse...
×
×
  • Créer...