Aller au contenu

Coqueta

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    9 656
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    100

Tout ce qui a été posté par Coqueta

  1. Si tu travailles déjà dans une institution bancaire. Il te reste juste à gravir les échelons....LoL
  2. Troisième victoire pour une victime de discrimination
  3. La première chose que je fait le matin c'est de lire le journal. Tsé j'ai déjà été camelot. Suivre l'actualité. Un genre de FOMO.
  4. Est-ce que le gens beaux sont moins surveillés dans les commerces ? Est-ce que le gens beaux sont plus surveillés dans les transport en commun ? (On t'a déjà pincé il me semble )
  5. des joueurs de machines à sous ? DES ZARTISTES Des mopologues ? Des cokés ? Des voleurs ? DES MALADES MENTAUX ?
  6. condamné à la prison à vie pour terrorisme En cour jeudi, Amor Ftouhi a déclaré que ses gestes étaient motivés par la discrimination dont il dit avoir été victime au Canada. Il a déclaré avoir éprouvé des difficultés à se trouver un emploi, alors que des personnes blanches et chrétiennes étaient favorisées.
  7. Incendie de Notre-Dame: Manon Massé se distancie d'Eve Torres Hubert Lenoir s'excuse pour ses propos sur Notre-Dame de Paris
  8. La mère de Chicken est une mère POULE.
  9. Lui il vit dans les nuages: Saria Amanita se décrit comme étant un artiste illustrateur, peintre et tattoueur traditionnel sur son profil Facebook. Mis à part son art débridé, le jeune homme originaire de Chicoutimi entretient des théories intéressantes par rapport à la réincarnation. En gros, il prétend que son message vient de l’au-delà et que ça ne sert à rien de s’en faire autant si notre existence est vouée à la réincarnation. Il faut avouer que ce n’est pas totalement fou mais c’est surtout l’enthousiasme du Québécois au look de guide spirituel qui a généré autant de buzz sur Facebook où la même vidéo cumule près d’un demi-million de vues!
  10. Lac-des-Seize-Îles Le lac des Seize Îles demeure toujours à ce jour un des plus beaux lacs des Laurentides, enclavé depuis l’époque précambrienne par les plus vieilles montagnes du monde. À ses extrémités Nord et Sud résident en permanence environ 200 citoyens alors qu’environ 800 résidents saisonniers jouissent de sa splendeur durant la saison estivale.
  11. De la convergence plutôt. L'extrait: https://www.tvanouvelles.ca/2019/04/08/jai-commence-a-faire-de-la-cocaine-javais-15-ans---penelope-mcquade
  12. J’connais pas l’nom des étoiles dans le ciel, ni des rivières, ni des oiseaux. J’connais pas la couleur d’un bill de vingt.J’connais même pas le nom de mon voisin.J’connais rien. Mais y va toujours y avoird’la neige au mois d’janvier.Y va toujours y avoir un feu d’forêtdans l’temps des bleuets.Toujours y avoir du vent su’l Saint-Laurent.Tu peux pas changer ça.
  13. Guy Laliberté veut ériger une pyramide: nouvelle embrassade pour les Eloïm ?
  14. Coqueta

    Kappa

    In 1956, Maglificio Calzificio Torinese (MCT) – a leading manufacturer of socks and underwear in Italy – created Kappa After an error in manufacturing lead to mass returns, the company used the ‘K Kontroll’ tag to distinguish increased quality within their garments. Within the following years, the market demand for the ‘K Kontroll’ premium products grew and Kappa became Italy’s leading producer in socks and underwear. Robe Di Kappa was born out of the concept of casual wear that the student’s movement brought at the end of the late ’60s. The sexualised promotional material for Kappa’s notorious Jesus Jeans caused great outrage within the deeply religious country. Resulting in a court judge ordering the removal of hundreds of “religiously offensive” Kappa posters in 1973. “Chi mi ama mi segua,” is the wording on the seat of the jeans, translated on the signs with “He who loves me follows me ... Jesus Jeans.” The Omini logo that Kappa uses today was created in 1969 on a shoot for Beatrix bathing suits (another MCT brand that Kappa also belongs to), a male and female model were naked, shot sitting back-to-back with their outlines traced by back lighting. Jason Fairclough, Kappa’s marketing director explains how the label became “a symbol of equality in sports between men and women” Maurizio Vitale, owner of Robe di Kappa, became the first person in Italy to sponsor a football team within 1979 beginning Kappa’s association with varying sports across the globe. Kappa then crossed the Atlantic, sponsoring the world-famous New York marathon in 1981. Whilst 1983 marked the beginning of a 10-year long sponsorship of the US Track and Field Team with the likes of Carl Lewis, Florence Griffith-Joyner and Edwin Moses .
  15. Coqueta

    Kappa

    Le Kappa est une célèbre créature du folklore légendaire japonais. De nombreux japonais estiment que le Kappa existe véritablement et serait à l’origine de nombreux méfaits. Ces créatures étranges, dont la taile varie d’une trentaine de centimètres à plus d’un mètre, ressemblent à des tortues humanoïdes pourvues d’un bec. Le Kappa peut être dangereux. Il attire les humains (souvent les enfants) dans l’eau pour les noyer. Il y a d’ailleurs des panneaux de signalisation au Japon interdisant aux enfants de s’approcher des rivières à cause des Kappas (un bon moyen de dissuader les enfants). On l’accuse souvent de nombreux méfaits : vol, viol (il est réputé très lubrique) et même de dévorer les humains car les Kappas se nourriraient entre autre de sang et seraient considérés comme des vampires (on est loin de Dracula quand même…). Pour résumé : ce qu’il faut savoir sur le Kappa: Il est farceur, en plus d’être voleur. Il s’invite dans les maisons à la recherche de nourriture. Il mesure 30 centimètres. Il est très polie. Il dispose d’un creux au milieu de la tête où est stockée l’eau d’où il tire sa puissance. Il aime les concombres. Il vit dans les fleuves, rivières et étang principalement dans le nord du Japon. Il vit 100 ans. Il joue au shogi (échec japonaise) Pour se prémunir des attaques de kappas, les habitants du nord du Japon avaient coutume de jeter des concombres dans les rivières. Ainsi rassasiés, ces derniers ne se montraient pas dans les villages. Cette passion qu’ont les kappas pour les concombres a donné à la cuisine japonaise le « Kappamaki » soit un maki au concombre. Egalement, La politesse naturelle du Kappa fait que lorsqu’il salue à la japonaise ( en se courbant ) il peut perdre l’eau stocké dans le creux de son crâne et ainsi le rendre inoffensif. Dans le film Les Tortues Ninja 3, les 4 Tortues voyagent dans le passé pour arriver dans le japon du moyen-âge, et se font prendre pour des démons Kappa. Similar folklore can be found in Asia and Europe. The Japanese folklore creature Kappa is known in Chinese folklore as 水鬼[34] "Shui Gui", Water Ghost, or water monkey and may also be related to the Kelpie of Scotland and the Neck of Scandinavia.[citation needed] Like the Japanese description of the beast, in Chinese and in Scandinavian lore this beast is infamous for kidnapping and drowning people as well as horses The Pokémon family of Lotad, Lombre, and Ludicolo, as well as the Pokémon Golduck, are based on the kappa.
  16. Coqueta

    Kappa

    À ne pas confondre avec: Kippa
  17. Avant la création de la Place Simon-Valois, une ligne de chemin de fer la traversait. En 1996, la Société de développement commercial (SDC) Promenade Ontario et le maire de Montréal Pierre Bourque rêvaient d’une place publique à vocation touristique, encadrée par une maison de la culture… et d’un tramway sillonnant le quartier sur les rails désuets du chemin de fer. La SDC voulait déjà, à l’époque, rapprocher les touristes de « l’authentique montréalais » en misant sur les caractéristiques identitaires du quartier pour « offrir aux touristes une expérience typiquement hochelagaise », relate l’urbaniste Philippe Cossette dans son mémoire de maîtrise sur le sujet. Ce qui n’est pas sans rappeler le slogan de la SDC d’aujourd’hui : « Hochelaga, créatif et authentique ». C’est véritablement avec la relocalisation de l’usine Lavo que la promenade Luc-Larivée et la place Simon-Valois ont pris forme. Situé entre les rues Joliette et Nicolet, le fabricant de produits d’entretien bénéficiait du chemin de fer du CN depuis 1951 pour la transportation de sa marchandise. La désindustrialisation du quartier, menant à l’arrêt du passage des trains, a forcé l’entreprise à se trouver un nouveau local à Rivière-des-Prairies. « L’emprise ferroviaire représentait dès lors une opportunité pour y aménager un parc linéaire, favorisant la marche et le vélo dans un environnement calme, propre et paisible », explique le bureau du maire de l’arrondissement, Réal Ménard. Un cercle, à l'intérieur duquel le tracé des rails de chemins de fer a été désaxé, est aménagé de manière à évoquer une station d'aiguillage des trains (voir figure 4.18). Un morceau de rail est par ailleurs intégré au mobilier urbain Les Cours Valois, tel que construites, sont un ensemble de trois immeubles distincts traversés par un passage étroit consacré au lien vert.L'utilisation du bois pour les murs extérieurs face au parc linéaire a été privilégiée, car, selon les architectes, ce matériau réfléchit davantage la lumière que les briques orangées utilisées sur les autres façades des bâtiments. Les trois constructions maintiennent l'échelle urbaine, alors que les matériaux de revêtement, le bois et la brique rappellent le cadre bâti environnant [ ... ] L'emploi de l'acier et de matériaux translucides rappelle l'héritage industriel du lieu tout en mettant en valeur l'ancien chemin de fer de la gare de triage et en faisant du parc linéaire un lieu animé et propice aux rencontres. Chacun est dessiné autour d'une cour centrale, procurant aux résidents intimité et quiétude, tout en consolidant les traditions sociales montréalaises. Le N.O.V.O Cour intérieure de la Station no 1 Au centre de l'édifice, un stationnement intérieur est construit autour duquel sont distribués les logements traversants. Pour accéder à leur logement, les résidents doivent emprunter des coursives construites en face du stationnement. Le pont roulant ainsi que l'ancienne grue sont conservés pour rappeler la fonction originale du bâtiment. Ces éléments sont quand même surélevés pour ne pas obstruer les coursives du troisième étage. http://www.quartierhochelaga.com/simon-valois/ https://archipel.uqam.ca/6264/1/M13119.pdf
×
×
  • Créer...