MattIsGoD

Éboueurs
  • Contenus

    11 817
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    164

MattIsGoD a gagné pour la dernière fois le 22 février

MattIsGoD a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

8 151 Légendaire

1 abonné

À propos de MattIsGoD

Informations

  • Sexe
    Non défini

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

69 137 visualisations du profil
  1. Haha, oui, sa Maman a fait exprès :) D'ailleurs, chaque fois que je vais les voir, elle lui met un des chandails de sport que je lui ai acheté héhé. À chaque voyage sportif que je fais, je lui achète de quoi.
  2. Moé pis ma grosse face laide qui faisons la lecture à mon filleul.
  3. Pour être parfaitement honnête, je n'ai jamais vraiment exploré le coin. Je considère, en quelque sorte, mes 4 années à Montréal comme les pires années de ma vie. Mon pote de Sherbrooke qui était supposé emménager avec moi a choké à la dernière minute, je me suis ramassé avec un coloc merdique (et surtout inconnu) pour les deux premières années, je suis devenu obèse et l'université (du moins pour les deux premières années) me motivait plus ou moins. Heureusement que j'ai rencontré quelques personnes géniales, notamment grâce au Dep.
  4. Je disais Tétraultville à la blague puisque j'y ai demeuré 4 ans. C'était en effet pas mal drabe comme quartier. J'avions la paix though
  5. Tétraultville pour la victoire (lol)
  6. Je suis pas en désaccord avec toi, je disais que c'était à mon sens une question à approcher dans une perspective sociologique (ou plutôt qui m'intéressait plus sous cet angle), pas par des sociologues. En histoire de l'art, t'es pas obligé de réfléchir en artiste, tu as parfaitement raison. Tu peux aussi en tant qu'artiste facilement critiquer certaines conceptions via ta production, comme tu l'as montré - vouloir élaborer sur mon affirmation lancée en l'air, j'en ferais un monologue satirique ou un wannabe Woody ;) Je "m'attaquais" surtout au référant culturel "artiste" et aux préconceptions qui l'accompagnent. En ce sens, c'est plus sociologique qu'artistique. Je m'interroge pas sur la place de quoi que ce soit. C'était aussi surtout une pointe aux gros colons prétentieux. Ceci dit, ton post est très intéressant.
  7. Ce n'est pas tant complexe, j'ai nul doute que tu sauras apprendre rapidement si nécessaire.
  8. Que te demanderaient-ils de faire avec Excel?
  9. Oh, je suis en mesure d'avoir ce genre de discussions là facilement. Pas de la façon dont tu l'aimerais, mais bon. Or, puisqu'on a des postulats totalement différents, on va finir par tourner en rond après 4 messages - je suis généreux. Puisque, inévitablement, je sortirais de tes visions arrêtées de pauvre bobo institutionnalisé, tu en conclurais, dans ton arrogance habituelle, que je n'ai pas les connaissances pour bla bla bla bla. Bref, cela ne ferait que te conforter dans ta suffisance. Alors, la vraie question devient, es-tu capable d'avoir cette discussion sans prouver, bien malgré toi, mon "statement". Laisse-moi reformuler le commentaire plus intelligemment: Le problème avec l'art, c'est l'importance que l'on donne et la façon dont on définit l'individu "artiste". C'est un débat beaucoup plus sociologique qu'artistique. M'enfin, je déroute ton thread. Let's move on.
  10. Le problème avec l'art: les artistes. Discuss.
  11. T'as pas tort. Ce qui me gosse c'est le concept de pourboire obligatoire. Donner 20% pour un bon service, je suis très content de le faire. Or, que le salaire des serveurs/barman(maid) dépende de ça, je trouve ça un peu poche. Le client, fondamentalement, il se fout bien que ce soit ta paie. Or, s'il est satisfait, c'est bien de récompenser. M'enfin, c'est pas simple tout ça. Entre toi et moi, ce serait plus simple si ca faisait parti de la facture. "Service = x".
  12. Y'a un serveur une fois qui a chialé que je lui donnais pas assez de pourboire, il a fini avec 0 pourboire. Je tip en moyenne toujours 20% de mes achats. Si tu me fais chier, tu as moins. Si tu me fais chier sur ce que tu as reçu, tu as rien.
  13. J'ai passé l'après-midi avec mon boy l'Empailleur. On a pris une immense marche dans Québec et on est allé souper dans une micro-brasserie trop cool dont j'ignorais l'existence. Giendel ou quelque chose du genre. C'est à 5 minutes de chez moi. Après-midi/souper qui m'a fait du bien considérant le stress de cette semaine.
  14. Nous, bonnes gens de la Basse-Ville, nous sommes lâches de même!
  15. Euh, oui. Je pensais que tout le monde savait ça, héhé.