Aller au contenu

salegauchiste

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    39
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

18 Neutre

À propos de salegauchiste

Informations

  • Sexe
    Non défini

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

452 visualisations du profil
  1. Je pense que je suis mieux outillé que je le pense en terme de capacités à vivre en pleine conscience et à méditer. Et il n’y a pas qu’une manière d’y parvenir. Une simple balade en nature, une randonnée en vélo, un feu extérieur dans le foyer de ma cour, admirer le paysage en revenant du travail. Bref c’est plus simple qu’on le pense.
  2. Personnellement si je pouvais parler au moi à 17 ans , j’aurais tellement de choses à lui suggérer pour ne pas faire les erreurs que j’ai faites depuis ce temps...
  3. Comme bien des gens en effet , que ce soit consciemment ou non. Pourtant, je pense qu’on peut se sentir plus libre , tant du corps que de l’esprit, à dissocier les deux. Sans devenir nudiste, juste à en prendre conscience est un libération en soi.
  4. Car plusieurs ne font pas la distinction entre nudité et sexualité, voire avec la génitalité. Alors que je suis d'avis que le rapport à la nudité dans un contexte non sexuel relève davantage de la psychologie que de la sexologie. Question de valeur et de bagage psychique à mon avis.
  5. Ce témoignage de David me trouble un brin: Certes il est pertinent d'apprendre à se reconnecter à son corps, à chercher le contact avec la nature, à entretenir des rapports humains sains, mais je ne pense pas que le naturisme soit la seule ni même la meilleure manière d'y parvenir. La méditation plus classique et la pratique d'activités de plein air sont aussi efficaces et plus accessibles, moins assimilées à quelque chose de marginal. Mais bon si ça lui fait du bien et qu'il le fait sans mauvaise intention, tant mieux pour lui.
  6. Un thread pour publier tout ce qui est en lien avec les sciences en général et qui pourrait intéresser les éboueurs. https://thehill.com/opinion/technology/458270-ending-the-moon-versus-mars-fight
  7. Au sujet du clip de Safia Nolin qui a tant fait réagir. https://www.lapresse.ca/arts/musique/201908/13/01-5237234-la-mise-a-nu-de-safia-nolin.php Tout le monde tout nu Safia et les participants qui apparaissent dans le vidéoclip ne sont pas les seuls à s’être dénudés. Toute l’équipe technique, les réalisatrices, ainsi que les artistes du Womanhood Project ont également passé les deux jours de tournage nues. Une symbiose s’est créée entre les femmes sur le plateau. « C’était une communion totale, tellement libératrice, décrit Patricia Lanoie. C’était très émotif aussi, ça pleurait, c’était touchant. » Les participants se sont confiés, témoignant de leurs réalités personnelles en tant que femme, que personne non-binaire. « C’est merveilleux qu’un clip soit sorti de tout ça, mais même si on n’avait pas filmé, c’était une expérience exaltante », témoigne Jeanne. Retirer la sexualisation de la nudité « Ce n’était pas un plateau en mode séduction, ce n’était que du monde qui chillait, raconte Safia Nolin. Il n’y avait rien de sexuel. Juste des humains. » Si bien qu’après un certain temps, « la nudité était accessoire », normale. Dans le vidéoclip, les corps sont parfois montrés dans la nature et en interaction avec elle.
  8. Je voudrais être incinéré, donc oui et non en même temps. Au pire je vais être mort à ce moment là je m'en fous un peu...
  9. Je peux bien diversifier ma participation, ici, redevenir le EnveloppeBrune qui parle de sujets sérieux et moins sérieux, au lieu de polluer l'espace avec mes angoisses et mes fixations qui suscitent le malaise et le mépris ici. Saurez-vous me pardonner?
  10. J'espère être oublié sur ce forum... Je ne suis pas fier de ma participation ici. Dans ma vie personnelle, je ne sais trop quoi penser toutefois...
  11. Non j'aimerais bin mieux que la police attrape ton pusher, car visiblement tu t'exprimes et réagis comme une toxico finie.
  12. Je suis pas mal une gimmick en effet...
×
×
  • Créer...