Aller au contenu

TénèbresFruitées

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    326
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de TénèbresFruitées

Informations

  • Sexe
    Féminin

Mes derniers visiteurs

517 visualisations du profil

Citation

J'écris autrement que je ne parle, je parle autrement que je ne pense, je pense autrement que je ne devrais penser, et ainsi jusqu'au plus profond de l'obscurité. FK
  1. Oups, en passant devant, je pensais que c'était une simple publicité pour la Bordée, affichant des artistes du théâtre... en l'observant, je me disais que la disposition des photographies était étrange. Le cadrage perturbant. J'ai même rêvé, une fois, à tout repositionner. Tout refaire. Parce qu'elle m'énerve cette oeuvre, que je ne savais pas être une oeuvre.
  2. On en avait à l'école, alors que - sans être certifié - on faisait de l'agriculture urbaine biologique, et il était dé-gueu-lasse! Les citoyens mettent n'importe quoi dans leur bac à compost. C'est bouré de plastique et autres déchets. En plus, avec les sacs "compostables" c'est encore plus nocif en raison des microparticules. J'ai hâte qu'on fasse un réel retour à la terre. Et je dis ça tout en appréciant la technologie (je suis quand même une future programmeuse informatique. Héhé!)
  3. Tu peux donner ton opinion, qu'elle soit positive ou pas. J'ai simplement demandé de ne pas détourner le sujet. Faut pas exagérer.
  4. À la grandeur de la surface à faire et à la quantité de feuilles à ramasser, faire ça avec un balai à feuille, c'est impossible. Sans oublier les risques de blessures et la pénurie de main-d'oeuvre (ouais, le chômage est plus attrayant que de travailler physiquement.) Une véritable alternative serait de passer la tondeuse sur les feuilles ainsi que de faire le l'herbicyclage pour enrichir le sol. C'est mignon d'envoyer les résidus végétaux dans un centre de compostage, mais pour en avoir visité un, ça fait du composte de mauvaise qualité mélangé à des déchets. Avec le transport, la m
  5. Génial, mon sujet concernant les féminismes risque de se retrouver dans la fosse, ce que je souhaite éviter. Alors, voilà... je vous ai créé une poubelle juste pour vous, gang de vilains perturbateurs.
  6. Je suis d'accord avec toi, @xdrox Mais bon, je parlais de Québec, fallait bien que je lance une petite pointe sarcastique en empruntant le style de Jeff Fillion.
  7. Ouin, ouin, ouin... Regarde ce qui s'est produit à Québec, des imbéciles notoires aux pensées farfelues ont réussi à foutre en l'air le déconfinement en détournant absolument toutes les règles. Suite à cela, des éclosions partout dans la ville et une hausse exponentielle des cas. Plus de gens se font tester, c'est vrai, mais c'est aussi le nombre d'hospitalisation et de morts qui doivent être pris en compte pour prendre des décisions... j'imagine. Ils peuvent quand même pas crisser l'économie à terre et foutre la santé mentale et physique du peuple en péril pour des fantaisies à
  8. Moi qui pensais naïvement que le retour à la normal serait pour bientôt. Je devrais cesser de visualiser des concerts mélodieux à l'atmosphère libérateur. J'ai mal.
  9. Chronique de Maude Julien, directrice générale du centre de pédiatrie sociale de Lévis, à propos de la violence conjugale. La chronique de Maude Julien RADIOX.COM Podcast à propos des incels tel que Alek Minassian, le dude à la van blanche qui a écrasé des piétons sur un trottoir de Toronto. Un autre podcast de Distorsion sur un autre cas d'incel, soit le meurtre de Bianca Devins, une e-girl de 17 ans. Je laisse ça ici, et j'arrête mes interventions sur le sujet.
  10. Je te souhaite de trouver le bonheur. ♡
  11. En ce qui concerne les techniques de maraîchage biologique, au Québec, je vous conseille fortement l'ouvrage de Jean-Martin Fortier: Le jardinier-maraîcher. Le jardinier-maraîcher - Livre - Jean-martin Fortier — Le jardinier-maraîcher LEJARDINIERMARAICHER.COM Je vous laisse également parcourir cette section informative du site web des Urbainculteurs. Techniques de culture – Les Urbainculteurs URBAINCULTEURS.ORG
  12. J'espère bien que ce soit minoritaire! Je n'ai certainement pas dit le contraire. Tu penses que j'habites où, dans une réserve du fin fond de Val-d'Or ou dans un recoin pauvre de Montréal? Shit que non. La violence n'a pas de frontières terrestre, culturelle, religieuse, économique, raciale, ... Et c'est principalement pourquoi c'est important d'en parler, parce que c'est en informant le peuple à propos de cette réalité qu'on arrivera à sortir les femmes des foyers violents. Si je me prends comme exemple, j'ai décidé d'agir un peu après qu'Élisabeth Rioux soit passée à TLMEP. B'en oui
  13. Heum, peux-tu clarifier ton point?
  14. Je me doutais bien qu'en écrivant cela, tu allais me sortir quelque chose d'intéressant. Héhéhé. J'irai voir si on peut le trouver sur le web. Autant les victimes manquent de soutien, autant elles se voient réduites à ce rôle. Je ressens régulièrement cette dichotomie, soit l'indifférence et le surprotectionnisme. L'un comme l'autre rend le processus de guérison pénible. Heureusement, en fouillant un peu, on arrive à trouver des personnes compétentes, empathiques et nuancées.
  15. Effectivement, sans divulguer exactement quoi, c'était en lien direct avec la politique. Le féminisme radical ne m'intéresse en rien. Pas plus que de m'imposer comme éternelle victime. M'affranchir, oui, mais sans pour autant remettre mon malheur entre les mains d'une oppression masculine. Je suis prête à m'informer davantage sur les autres aspects que tu mentionnes. J'ai dit cela pour appuyer l'idée que le cinéma est un médium ayant un fort potentiel éducationnel et de conscientisation des masses. Par exemple, s'ils laissent sous-entendre, par le biais de personnages ultra sté
×
×
  • Créer...