Aller au contenu

ShameOnYou

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    212
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

ShameOnYou a gagné pour la dernière fois le 25 février

ShameOnYou a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

202 Bonne

3 abonnés

À propos de ShameOnYou

Mes derniers visiteurs

177 visualisations du profil
  1. Facile, je dirais pas ça mais faisable oui évidemment... Mais entre le suicide et la complaisance dans le trauma, il y a un paquet de nuances quand même. Comme tes traumas qui ne sont ni bons ni mauvais selon ta conception des choses, les manières de gérer ses traumas ne devraient pas non plus faire dans la binarité logiquement. Il peut en sortir du bon de se confier en public, et il n'est pas "mal" d'avoir besoin d'attention. Comme tout, ce sont les excès qui sont à éviter au maximum, mais il est parfois/souvent nécessaire d'en passer par l'externalisation de ses ressentis afin de mieux
  2. Il suffit de bien savoir s'entourer et bien choisir ses amis, quand on est un agneau...
  3. J'ai d'ailleurs posté quelque part sur le Dépotoir la vidéo à laquelle tu fais référence, court-métrage que j'ai découvert grâce à toi, donc merci ! ^^
  4. @afcton témoignage a beaucoup d'échos avec ma vie, mais c'est le genre de sujet sur lequel j'ai du mal à intervenir, donc à la question "comment gérez-vous ?", je ne sais pas quoi répondre... On ne guérit pas de son passé traumatique, on s'en relève. On trouve des moyens de vivre avec, on avance avec son bagage en essayant au maximum de lâcher du lest au fur et à mesure. Mais on n'efface pas le passé, le passé a fait celui ou celle que tu es aujourd'hui. Il faut apprendre à l'accepter, s'accepter. Et pour ça, le suivi psy est souvent utile.
  5. J'espère que tu vas mieux aujourd'hui @TénèbresFruitées...
  6. *n'oublie pas d'entrecouper tes silences de quelques paroles ! * Je quote cette phrase seule mais le reste aussi m'a interpellé parce que je connais ce sentiment tout en sachant qu'il n'est pas indiqué de le laisser s'installer (du moins de mon avis). La solution que je travaille (en accord avec ma psy) réside dans la confiance... Apprendre à faire confiance aux autres... et leur laisser la possibilité de faire des erreurs. Lâcher le contrôle tout simplement. Admettre que personne n'est indispensable, même pas moi. Et que mon "travail" est justement de ne pas me rendre indispensable. Av
  7. - Faire la fête ! Danser, boire, rire avec mes amis ! - Amener mes enfants voir leur grand-père qu'ils n'ont pas vu depuis 8 mois (et en roulant de nuit ! Fuck le couvre-feu !). - Aller au restaurant !
  8. Oh mais je ne pense absolument pas que je pourrais prétendre à en profiter, d'ailleurs je ne le souhaite pas non plus ! ^^ Je suis de celles qui pensent que la mort donne tout son intérêt à la vie. Et pour l'équilibre naturel, chaque espèce doit laisser la place aux générations suivantes. Du coup, personne n'a lu "La possibilité d'une île" de Houellebec ? (bon, je peux pas vous en vouloir, je l'ai trouvé gerbant...) Parce que ça traite en plein de ça, avec les "élites" qui se replient dans leurs forteresses, connectées aux autre "élites" par une sorte de réseau internet, et chacun se clon
  9. Hahaha @Retromantique et moi je vais bouger dans 15 min ! Mais je reviens plus tard, je te laisse garder la place chaude ! ^^ Fichu décalage horaire !...
  10. Y'a des moments où j'ai l'impression de parler à mon écho..! ^^
×
×
  • Créer...