Aller au contenu

Sergent Poivre

Éboueur
  • Contenus

    655
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

623 Excellente

À propos de Sergent Poivre

  • Date de naissance 1991-09-18

Informations

  • Sexe
    Masculin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

10 853 visualisations du profil
  1. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Je crois que tu ne devrais pas trop tirer de conclusions sur tes capacités sociales à partir de ce type de travail. Contrairement à ce que les gens pensent généralement, parce qu'ils font tous un peu de ménage chez eux de temps en temps, la conciergerie, c'est difficile. La surface couverte et son achalandage n'a rien à voir avec du ménage résidentiel. Ça demande beaucoup d'organisation et un sens pratique développé. Quand je fais mes journées de travail, à temps partiel sauf l'été, je pense donc surtout à des façons de rationnaliser mes mouvements, sauver des pas, ne pas être dans les jambes, bien doser le travail, etc. Tout ça en me chantant inévitablement une toune que j'ai dans la tête et à penser à la vie hors travail de temps en temps. Bref, je suis vraiment dans ma bulle. Et quand les employés me parlent, habituellement, eux leur mode:social est enclenché dès qu'ils entrent travailler, jusqu'à la fin de la journée. Et donc, je suis toujours surpris qu'on me parle, je marmonne deux-trois affaires et continue à travailler. Il y a sûrement d'autres facteurs qui nuisent à l'interaction sociale: d'abord le statut de "concierge'', qui fait l'objet d'un snobisme dans un monde ou l'emploi que tu occupes détermine ta valeur en tant qu'être humain. J'imagine que ceci me frustre et que j'exagère peut-être aussi en voyant ça partout. De plus, ça fait bizarre aussi d'être un des employés les plus scolarisés de l'établissement, mais d'être ''en bas'' dans la chaîne symbolique. Autre facteur, peut-être un peu plus réconfortant: je crois que la nature du travail nous fait voir surtout les mauvais côtés des gens, leur saleté et leur incurie parfois. Bref, je peux t'exposer ce type de situation pas nécessairement parce que j'occupe le même type d'emploi, mais surtout parce que moi aussi j'ai l'impression d'être incompris et d'être maladroit socialement. Mon amie m'a dit un jour d'assumer le fait que je suis pas normal. Je crois que c'est un bon conseil et je chemine dans cette direction. Sauf que parfois je vois le regard que les gens posent sur moi et je comprends que s'il y a un bizarre -wow tu me fais voir les choses différemment- et un bizarre - juste wtf, non-, je penche un peu plus sur le deuxième.
  2. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Ouin, je connais trop bien ce genre de moment ou on arrive chez soi et l'envie d'en ressortir apparaît immédiatement. Après un an dans une chambre avec des colocs avec qui j'avais peu d'intérêts en commun, j'étais tanné d'être seul alors j'ai emménagé en octobre dernier avec un de mes amis de longue date. Finalement, il n'est presque jamais à l'appartement. Je crois qu'il n'était pas encore tout à fait prêt à être en appartement ou je ne sais quoi, il reste toujours chez son père, le fait qu'il travaille encore proche de chez lui aide pas. J'ai passé la période ou je le prenais personnel, on est encore de bons amis et je peux comprendre sa situation, ma chambre dans mon premier appartement a quand même été désertée sur des périodes relativement longues N'empêche que, je me retrouve quand même encore tout seul. Je connais par coeur l'horaire semaine de la Première chaîne. Un moment donné, c'est bien beau la tranquilité, mais trop c'est trop.
  3. Sergent Poivre

    Essayez de ne pas rire

    Simon n'a jamais abandonné. Il est s'est recyclé dans le domaine du vlog du style ''hey whatsup guyyyyyyyyyyyyyyyze comment ca vaaaaa? jsuis tellement random '' https://www.youtube.com/watch?v=-0uMXjR4Xas
  4. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Mon dernier message sur le Dépotoir me ramène directement dans une période pour le moins trouble de ma vie. Habituellement je ne suis pas du genre à étaler mes sentiments, mais là j'imagine que j'avais un trop-plein. 2 ans et demi plus tard, je peux dire que cette session ne fut pas si tant pire que prévue, même que je la considère cet automne comme un point tournant de ma vie. J'y ai fait une belle rencontre d'abord, mais j'ai aussi gagné beaucoup d'assurance au niveau académique, entre autres. Et aussi, mon beau-père ne boit plus depuis un an. Ça m'amène aussi à reconsidérer l'époque ou je m'"enfonçait" tranquillement dans la consommation plus régulière de pot. Après un an de cessation presque totale, je suis rendu plutôt critique envers le weed. Mais après tout, peut-être que le schéma que je me fais habituellement (on fume pour repousser du stress ou fuir ses problèmes, ce qui est mal en soi) n'est pas tout à fait exact. Après tout, peut-être que ça m'a justement aidé à me changer les idées et, vu que les problèmes ne venaient pas de moi, mais plutôt de mon foyer, ça me permettait d'avoir une excuse pour sortir plus souvent et marcher tard avant de revenir à la maison? Bon, ça n'a peut-être pas tous les inconvénients que j'avance aujourd'hui. N'empêche que j'ai juste à repenser à ces moments de stress inexplicables et surtout déplaisants ou encore à ces nombreuses soirées pourtant agréables au début, mais gâchées par un après-joint vedge que l'caliss, pour être content de ne plus être là-dedans.
  5. Sergent Poivre

    Étude de marché réussie

  6. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Grosse nouvelle de la journée: Mon beau-père a arrêté de boire... Son corps l'a mal pris, le médecin lui a dit d'y aller progressivement et de commencer par réduire à 12 par jours. Belle session en perspective. (et beau retour chez ma mère après un an en appart)
  7. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Je suis plutôt d'accord avec toi là-dessus, et je ne sais même pas encore où je me situe là-dedans. Je crois tout de même que mon goût de voyager dépasse cet effet de mode (ce que diraient probablement tous les jeunes, anyway...) Au secondaire, j'ai eu des profs qui avaient beaucoup voyagé et qui m'ont donné le goût de faire de même en racontant plusieurs de leurs histoires. Ces mêmes profs ont organisé les petits voyages qu'on faisait parce qu'on était dans un groupe enrichi. Mais c'est quand ils ont organisé un voyage en Corse que ça s'est corsé, mettons. Je ne me rappelle plus combien coûtait le voyage, mais je me souviens que j'avais calculé que, même avec les campagnes de financement, j'allais devoir travailler un très grand nombre d'heures et j'avais même pas 16 ans. Évidemment, tous mes amis qui ont finalement fait le voyage ont reçu beaucoup d'aide de leurs parents. Inconsciemment, quand ils sont revenus de là, ils en parlaient à tout le monde à quel point ça a été une expérience merveilleuse etc. Je me souviens d'avoir été un peu triste et d'avoir refusé de regarder leurs albums photo. Arrivé à l'université, j'ai bien vu que j'étais loin d'avoir fini de subir ce genre de frustrations. Je crois que je l'avais déjà écrit, mais si j'ai appris quelque chose à l'université, c'est bien ma situation économique. Je me souviens d'avoir été pris plusieurs fois en plein milieu d'une discussion où tout le monde parle des voyages qu'ils ont fait. Bien sûr, ça n'effleure l'esprit de personne que peut-être quelqu'un n'a jamais pu voyager et c'est tout à fait normal. On parle avec une facilité étonnante de ses voyages, comme si c'était tout à fait normal pour un jeune de pouvoir aller en Europe plusieurs mois. J'ai dit ce printemps à deux de mes amies de se calmer un peu sur leurs conservations de voyages quand elles sont avec moi, je leur ai expliqué que ça me frustrait etc, que moi j'allais passer tout l'été à travailler. Je trouve que c'est quand même un signe d'un manque de sensibilité de leur part de parler autant de leur voyage alors qu'elles savent bien que j'allais travailler tout l'été. Ça a plus empiré la situation, pour vous dire, elles me traitaient avec un semblant de pitié suite à ça. Mais bon, hors sujet, je suis un peu tanné de cette gang d'amis riches, et je me rends compte cet été que je peux très bien me passer d'eux. Des fois j'ai l'impression (c'est peut-être juste pour me consoler aussi) qu'ils n'apprennent pas autant de leurs voyages que je le ferais, puisque c'est un peu trop anodin et facile pour eux de voyager. Donc, dans tout ça, je ne crois pas que je sois complexé parce que je n'ai pas assez voyagé, je suis juste frustré devant cette simple inégalité. On nous apprend à avoir soif de voyager et on valorise ça, mais on dirait qu'on ne prend pas compte que c'est loin d'être tout le monde qui peut se le permettre.
  8. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Pour faire suite à mon chialage sur le fait que tout le monde autour de moi partait en voyage sauf moi, quelques jours après avoir écrit ça au mois de juin, je suis allé marcher à New York 5 jours. J'ai fini de payer ça hier. Ma coloc m'a ramené de Russie un décapsuleur et un briquet (Merci de me rappeler quels sont les seuls voyages que je peux me payer sans m'endetter) et elle repart en voyage demain, en Écosse cette fois-ci. Je retourne habiter chez mes parents au mois de septembre (c'était pas du tout prévu, mais l'appartement est aux prises avec un interminable problème très peu socialement acceptable) Ainsi, au lieu de payer un loyer, je vais mettre cet argent de côté à chaque mois et je choisirai une destination selon le montant que j'aurai amassé au printemps.
  9. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Mes amis les plus déprimés consultent des psychologues et ils ne semblent jamais s'en sortir. Je réfléchissais à ça l'autre fois et j'ai réalisé que du moment que tu commences à consulter un psychologue, ça te met dans la tête que tu as un problème. Évidemment pour beaucoup de gens, le psychologue va aider, mais je crois que souvent on cherche trop vite de l'aide extérieure, des fois faut juste prendre son mal en patience et travailler sur soi-même. Je ne dis pas qu'il ne faut pas demander d'aide, c'est bon parfois d'aller voir une travailleuse sociale, vider un peu le trop-plein. Sur le moment, je sais qu'on sent que ça ne finira jamais, mais j'ai l'impression que de consulter un psychologue n'est pas toujours la meilleure chose, surtout si on le sur-estime et on imagine qu'on va avoir des résultats instantanés.
  10. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Je n'ai dit nulle part que ce n'était pas de la pure et simple jalousie. Ce l'est. La situation est: Ils peuvent voyager, je ne peux pas voyager. Je ne peux absolument rien faire pour changer ça. Ils ne peuvent rien changer, mais j'aime bien leur faire réaliser qu'ils ont une chance qui n'est pas donnée à tout le monde. (T'es tu cave esti que je les forcerais à refuser de voyager pour moi? )
  11. Sergent Poivre

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    J'étais supposé aller reconduire mon amie à l'aéroport. Elle s'en va 6 semaines en Russie et en France, puis en Écosse plus tard dans l'été avec ses parents. Elle est stressée par ses vols d'avions. ...Câlisse. J'veux aller 5 jours à New York pis j'ai peur de m'endetter. Mon été je vais encore la passer à décaper des planchers dans des écoles où ils coupent la ventilation pour l'été. Ce qui m'écoeure le plus, c'est qu'ils n'ont pas l'air de s'en rendre compte. Tout est beau, tout le monde peut se payer ça s'il le veut. (Et tout le monde se fait le plus grand plaisir de lire sur Facebook exactement tout ce que vous avez fait aujourd'hui en Islande, en Allemagne ou au Japon, tsé) Je regarde à long terme et je ne vois même pas quand je pourrais partir de l'autre côté de l'océan sans retarder mes études Intermède Paul Piché: (L'été c'est tellement bon quand t'as la chance, D'avoir assez d'argent pour voyager sans t'inquieter, Pour le fils d'un patron c'est les vacances Pour la fille du restaurant c'est les sueurs pis les clients,) Si l'université m'a appris quelquechose, c'est que je suis beaucoup moins riche que je le croyais. Chaque fois que je visite la maison des amis que je m'y suis fait, ça me saute aux yeux. (J'savais à peine que ça existait des planchers chauffants, puis j'ai appris que certaines personnes ont ça dans leur chalet). Toute ma vie, j'ai cru que j'étais dans la classe moyenne, tout comme mon amie dont les deux parents sont médecins. Bref, je sais très bien que je ne suis pas à plaindre sur beaucoup de points, mais c'est vraiment le fait de voir tous mes amis partir en voyage en même temps qui me fait chier aujourd'hui. Bref, j'vais aller prendre une marche, c'est gratos. (Ça me fait rire quand je pense que bien des gens vont en Europe sans même avoir vraiment exploré leur propre quartier)
  12. Avoir un bon nom dans le milieu du showbusiness, de la télé ou du théâtre, j'y repenserais deux fois avant de m'associer à la fois à Gilbert Rozon et à Pierre-Karl Péladeau, Surtout que l'émission n'en vaut pas tant la peine. L'humour, du moins celui du calibre que l'on voit dans cet émission, n'a jamais été un grand art et les humorisses qu'on voit à En route n'ont pas grand chose à dire pour la plupart, faque ils préfèrent crier leurs récits (anecdotiques tsé), ou les mimiquer, pour le grand plaisir de la foule (qui tippe en masse en passant, la serveuse est morte de rire). Bref, le gros de Dominic et Martin se voit beaucoup plus big qu'il ne l'est en réalité. Mélanie Maynard fait pitié pis l'autre... c'est qui?
  13. Sergent Poivre

    Le sujet dont tout le monde se câlice

    Un coloc qui débarque avec je ne sais combien de personnes pendant que je fais un compte-rendu de lecture dans ma chambre collée sur le salon. Des fois, je comprend la fille qui avait ma chambre avant d'avoir peté sa coche. Sti que la voix de n'importe qui écorche tes oreilles quand tu crois être dans ta bulle (ou supposé être en train de dormir). Et calisse que j'haïs ça porter des bouchons, j'entends mon coeur battre. Bon, retournons résumer un article avec de la musique dans les oreilles pour couvrir partiellement les rires de l'autre bord de la porte.
  14. Sergent Poivre

    Le sujet dont tout le monde se câlice

    Mes trois colocs ont un trip bagel ces-temps-ci. Je fais le ménage de la cuisine et on dirait qu'il y a eu une averse de graines de sésame..
  15. Sergent Poivre

    Qui avez-vous croisé?

    Bon ben on se voit tantôt alors.
×