Aller au contenu

v0xp0puli

Éboueuse
  • Contenus

    77
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

13 Neutre

À propos de v0xp0puli

  • Rang
    Save a tree. Eat a beaver.

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    Québec
  1. http://twitter.com/v0oxp0puli
  2. Je suis tout à fait d'accord, mais je ne donnais que mon point de vue personnel je suis conscience que ce n'est pas nécessairement "facile" pour tous. Pour ce qui est de la mort de quelque de proche au degré personnel, tu as raison peut-être que je réagirai différemment... Je ne peux pas vraiment rien affirmer, tout simplement parce que bien je n'ai jamais perdu quelqu'un dont j'étais proche.. Je connais à peine ma famille, donc tous les décès m'ont un peu laissé indifférente et le seul ami que j'ai perdu c'était il y a vraiment longtemps et j'étais très jeune donc le concept de la mort je ne
  3. Hé, j'ai un peu lu tes posts dans le sujet sur les morts attendus. Tu étudie/travaille dans quoi, au fait ?

  4. Disons que à force de côtoyer des mourants et/ou d'étudier des cadavres, bien ça m'a forcé un peu à repenser ma façon de voir la mort. C'est un peu par habitude que ça m'a désensibilisé, tu as raison. De là à dire que c'est parce que je n'ai pas de proximité ou de liens avec eux, je suis plus ou moins d'accord. Quand ça fait plus de deux ans que tu t'occupes de quelqu'un, veut veut pas il y a quand même un lien qui se forme, une complicité qui se crée. Simplement, qu'avec le temps on apprend à plus accepter ça si on veut. Un peu si à un certain moment, même outre les liens, on conçoit que mour
  5. Tout d'abord, toutes mes condoléances Kaléioscope... Mon rapport vis-à-vis la mort est assez étrange, par mon travail et mes stages dans les hôpitaux, je côtoie souvent la mort, à un point que ça m'a un peu désensibilisée donc mon objectivité est un peu compromise. Cependant, je crois que la mort d'un proche qu'elle soit attendue ou non, ça chamboule quand même. Je crois que ça dépend un peu de la vision de la vie qu'on entretien. Comme je disais ci-dessus, je travaille souvent avec des personnes en soins palliatifs, donc c'est sur que ce n'est pas comme perdre un proche mais bon je vais tent
  6. Après avoir penser à plein de choses, constat... La chose dont j'ai le plus honte: Mes parents. Ça sonne méchant, mais ... [je ne finirai pas cette phrase] Pourquoi j'ai si honte? -Leur look. J'pense pas être superficielle, mais mes parents c'est l'overdose du kitsh. Mon père, fervant adepte de la culture amérindienne, se promener avec bottes mocassins avec franches et perles montant jusqu'aux genoux, chapeau de poil avec face de raton laveur mort en prime, gilets de loups assortis avec veste de cowboy. Ma mère, en pleine crise de la cinquantaine en one piece suit léopard en velours ( chapeau
  7. C'est assez rare que je vais haïr quelqu'un que je ne connais absolument pas. Je peux avoir une idée fausse de quelqu'un mais pas jusqu'à l'haïr. Par contre, des gens que je connais peu et que je n'aime pas du tout y'en a vraiment beaucoup! Notamment, deux des blondes de mes meilleurs chums de gars. Je ne suis tout simplement pas capable. Le genre de personnes qui "fake" être saoule après une demi bière et qui fait de l'overshare inutile d'inepties comme la meilleure couleur de cutex etc. Pas capable! Le pire, c'est que j'ai pas le choix de les supporter parce que justement c'est les blondes
  8. C'est loin d'être aussi "entertaining" que ça semble, vous allez être déçus. Disons, qu'avant de déménager à Québec, j'habitais dans un petit village et les parents d'un de mes amis avaient une ferme. Donc, étant jeune (9-13 ans) on était assez souvent là-bas.. Bref, une fois j'étais allée chercher les oeufs au poulailler et en sortant du dit poulailler on arrivait dans le champ où les vaches étaient ( je suis un peu nulle pour donner des détails visuo-spatials je sais...) Bref, je sors du poulailler avec mon panier d'oeufs et pour aucune raison 3 vaches décident de me courir après... J'avais
  9. J'ai vraiment trouvé ton commentaire über pertinent. Cependant, je m'interroge à savoir le concret de tout ça.. Je dis pas que je ne suis pas d'accord avec toi, au contraire, mais la déclaration des droits de la personne ou même la philosophie de Kant, faut avouer que c'est assez utopique dans notre société. "Les individus naissent tous égaux...", l'idéologie est bien belle, mais en pratique c'est assez discutable. Même pour Kant, lorsqu'il explique qu'un être humain est une fin en soi. Les exemples d'être humains utilisés comme moyen lors de la deuxième guerre mondiale sont nombreux par exemp
  10. J'ai plein de peurs absurdes.. -Le téléphone. Je réponds jamais au téléphone, dans le meilleur des cas je regarde le répondeur et si c'est d'une importance capitale je rappelle. C'est pathétique, mais quand le téléphone sonne, je fige je compte les sonneries avant que le répondeur embarque avec une solide peur. C'est vraiment stupide, mais bon une phobie c'est toujours un peu déraisonné aussi. -Les vaches (petit traumatisme de m'être fait courir après par 3 vaches quand j'étais jeune) -Les épaulards -Les insectes de façon générale (guêpes, abeille, moustiques, araignées)
  11. Dans ceux déjà nommés: Cyanide and happiness xkcd white ninja Autres: saturday morning breakfast cereal Savage chickens Dr McNinja
  12. Mes deux épisodes préférés sont "dog whisperer" ( Cesar, SuperNanny) et "the death of Eric Cartman"
  13. J'me sens vraiment pas bien.. Autant physiquement que mentalement. D'une part, je viens de me faire opérer pour me faire enlever mes dents de sagesse... J'ai la face plus enflée que le bonhomme michelin et ça fait mal en "tabarnak". Non seulement mes gencives me font mal, mais mes joues sont tellement enflées que je n'arrive pas à fermer ma bouche sans me les mordre systématiquement, ce qui aide pas vraiment la douleur. Ensuite, j'ai encore une fois une badluck dans mon cheminement scolaire (j'ai été mal conseillé par la gestion des études et je perds plusieurs sessions à cause d'un confli
×
×
  • Créer...