Aller au contenu

Dionne

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    1 626
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

284 Très bonne

À propos de Dionne

Informations

  • Sexe
    Masculin

Ailleurs sur la toile

  • XBOX Live
    pasdetescolissdaffaires

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

9 534 visualisations du profil
  1. Deux ou trois lumières qui fonctionnent plus et les gens chauffent encore plus en imbécile. Vive Rivière-du-Loup et les gens incapables de faire des stops

  2. La page de Spotted : RDL ça s'en vient gay pas mal.

  3. Richard Martineau sur l'acide. Bon matin à tous (Gabriel TD, Simon Bélanger et Jean-Sébastien Ouellet).

  4. Nous sommes désormais onze à l'appartement. 2 hommes et 9 serpents. Wahouuuu

  5. 19-2 : Juste wow

  6. 19-2 : Fuck...

  7. Je viens de recevoir ma facture d'Hydro-Québec du 21 novembre au 21 janvier. En 2 mois (sachant que j'étais pas là pendant 3 semaines) ça coûté 207 $ avec taxes pour chauffer. C'est tu moi ou y'a une erreur là-dedans, c'est toujours bien juste un 4 1/2. Surtout que l'appartement est à 17 degrés tous les soirs pis le jour et lorsqu'on est là, on dépasse jamais le 20. L'appartement était à 15 du 20 décembre au 5 janvier. Ben beau croire que y'a des courants d'air mais pour 200 $ La dernière facture s'élevait à 88 $.
  8. Dionne

    Jobs

    C'est dont ben mauvais comme sneak peak
  9. La nuit nous appartient.

    1. Le Messie

      Le Messie

      Y'est midi câlisse.

    2. Vomi de chien

      Vomi de chien

      Jusqu'au matin, jusqu'au matin.

  10. Dionne

    Bouillon de culture littéraire

    Toé, j'te parle pas.
  11. Dionne

    Bouillon de culture littéraire

    J'ai l'humilité de dire que c'était de la merde. Peu importe ce que des millions de personnes ont pensés de cette oeuvre, elle reste à mes yeux hautement décevante. Voilà tout. S'ils l'ont appréciés, je les envie, car moi, non, je ne l'ai pas apprécié, simplement. De plus, je comprends pas pourquoi tu tiens autant à défendre le roman de Salinger. Tu vas me faire à croire que y'a pas des romans que les gens encensaient et qu'après les avoir lu, tu t'es pas dit : Ouin, beaucoup de fla fla pour rien, au fond. Même chose avec des films acclamés qui te font dire un simple bof ou un "aurait pu être mieux"
  12. Dionne

    Suivre une série à V : tout un casse-tête!

    Tu ne peux pas écouter Entourage en version française. Il faut que tu écoutes la version originale pour apprécier Jeremy Piven (Ari Gold)
  13. Dionne

    Bouillon de culture littéraire

    C'est un beau commentaire de merde que tu viens de nous pondre Humbert Humbert. Automatiquement, si quelqu'un n'aime pas quelque chose, c'est qu'il n'en saisit pas le sens, qu'il n'est pas assez futé pour comprendre le désir de l'auteur, etc... Non, tout simplement, parce que l'oeuvre, que ce soit un film, un roman ou autre, ne le stimule pas, ne l'intéresse pas, ne le touche pas. Ton argument de merde comme quoi ce livre se vends à des millions de copies chaque année ne me charme pas, et ne m'intéresse pas. Beaucoup de chose sont vendus chaque année à des millions de copies, ça ne veut pas dire que c'est nécéssairement bon. Je m'attendais à une grande oeuvre, il y en a été tout autre, point final, pourquoi revenir là-dessus. Ça t'insulte que je dise que j'ai trouvé ça mauvais ? Tant mieux pour les gens qui ont eu la délicatesse d'apprécier l'oeuvre, moi, je l'ai profondément détesté, voilà tout. Qui es-tu pour oser me dire que je suis trop idiot pour avoir saisi l'essence de ce bouquin. Et toi, qui es-tu pour poser des jugements? Tu viens ici chaque jour, ou presque, nous parler des incroyables romans que tu lis et auquel tu appose ton point de vue et ta compréhension de l'oeuvre. Tu penses nous intéresser lorsque tu postes des critiques personnelles de films italiens ? Des films qui ont tellement marqués ta petite personne que tu dois indiquer aux gens que ces films sont des films de qualités, marqués par l'ingéniosité du réalisateur, par la finesse des dialogues, la robustesse de la photographie et patati et patata. Je te retourne la pareille, lorsque tu auras écrit un roman, réalisé un film ou réussi quelque chose d'artistique, tu viendras commenter ce qui est bon et mauvais.
×