Aller au contenu

Echelon

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    610
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6

Echelon a gagné pour la dernière fois le 30 avril 2012

Echelon a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

1 040 Exemplaire

À propos de Echelon

  • Rang
    Slogan non défini
  • Date de naissance 13 juillet

Informations

  • Sexe
    Masculin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

13 325 visualisations du profil
  1. Echelon

    Etes vous tannés du Dépotoir ?

    Y'a pas quelqu'un qui a déjà dit que le Dépotoir est devenu l'équivalent d'un accident de la route qu'on ne peut s'empêcher de regarder en passant?
  2. Echelon

    Votre grosse face

    Ben voyons, pourquoi pognes-tu les nerfs? Je te complimente! Sauf que c'est pour sous-entendre qu'elle ment et se moque de nous tous. Quel vaudeville! Je ne m'attendais à rien de moins que ça pour la première photo de @Sikaneba. Une controverse qui mijote depuis quoi, 10 ans?
  3. Ben oui. On sait tous pourquoi tu l'embarques dans ta chaloupe, mon esti.
  4. Echelon

    Le thread sur la photographie de rue

    J'ai toujours trouvé la lumière intéressante autour de la station Villa-Maria. J'étais pressé, mais j'ai pas pu m'empêcher de m'arrêter pour un cliché rapide.
  5. Echelon

    Êtes-vous tannés de Facebook ?

    Ce que je voulais dire, c'est que les médias (je suis conscient que je généralise ici) ont fait ce virage parce qu'ils n'avaient pas vraiment le choix. C'est sur les réseaux sociaux que l'attention du lectorat s'est transportée, avec Facebook comme chef de file. Oui, un média (surtout les petits et moyens, disons) peut augmenter sa visibilité avec cette plateforme, mais l'attention du lectorat n'est pas une ressource illimitée. Forcément, certains ont dû et doivent encore colmater les brèches quelque part, par effet de nivellement. Des médias qui font dans les articles de listing et le clickbait l'ont compris les premiers, et ont un peu tiré tout le monde vers le bas avec le temps (ça, c'est mon humble avis). Mais la visibilité c'est pas tout. Un média perd un gros pouvoir éditorial en laissant son contenu aux mains des ingénieurs de Facebook et de leurs algorithmes. C'est à ça que je pensais, quand je parlais des changements au fil d'actualité. Ce ne sont pas les premiers changements en date et de toute façon, à la base, les médias perdent de plus en plus leur privilège de curation, de pouvoir dire au lectorat (notamment avec le layout de la une de leur site Web) : « Voici ce qui, selon nous, mérite votre attention aujourd'hui. » On en sort tous perdants, encore une fois à mon humble avis. Faut voir les statistiques de pages vues à partir des réseaux sociaux, c'est hallucinant. Chaque média décortique ce genre de statistiques et s'ajuste, c'est une question de survie. Qui, de nos jours, ouvre un navigateur sur son téléphone (parce que la consommation d'info se fait de plus en plus à partir du téléphone) pour y taper www.lapresse.ca ? C'est une espèce en voie de disparition. Alors on s'adapte. Et je te garantit que ça ne fait plaisir à personne d'en l'industrie d'être à la merci d'une multinationale qui agit d'abord selon ses propres intérêts (par ailleurs pas nécessairement compatibles avec la mission d'un média d'information, ai-je besoin de le souligner). Je ne doute pas que certains médias ont tiré leur épingle du jeu, mais c'est un peu ironique quand on pense qu'ils ont peut-être simplement récupéré une fraction des revenus publicitaires que Facebook (et Google) s'est approprié dans la dernière décennie. Et ce n'est pas tout de dire que Facebook permet à un média d'engranger plus de vues sur son site, quand la valeur d'une pub sur un site Web a chuté dramatiquement pour frôler le dérisoire. Les publicitaires ne sont pas plus fous que toi et moi. La grosse piastre ne se fait tout simplement plus là pour un média. C'est pas pour rien que plusieurs médias effectuent un retour vers le mur payant comme modèle d'affaires. Y'a que les énormes joueurs qui peuvent espérer faire un bidou intéressant avec les pubs, mais on parle des New York Times de ce monde. Et même eux privilégient de plus en plus le paywall. Je peux te concéder une chose : il y a certainement se désir d'aller chercher un nouveau lectorat à partir des réseaux sociaux. Mais « fidéliser un lectorat numérique », ça ne veut pas dire grand-chose si ces gens s'en remettent aux algorithmes pour s'informer et qu'à aucun moment leur « loyauté » ne se transforme en... abonnement payant. Oui, les réseaux sociaux permettent de nouvelles choses pour les médias, notamment de rejoindre des gens qui autrement n'auraient jamais vu leur contenu. Oui, ils ont favorisé le foisonnement de nouveaux formats pour livrer l'info (pour le meilleur comme pour le pire), mais ça se fait au prix d'un perte de contrôle (j'oserais même écrire d'indépendance éditoriale) et un saignement des revenus qui menacent l'existence de plusieurs médias (d'aucuns ont déjà mis la clé sous la porte, rappelons-le). En fait, la leçon offerte par l'expérience Facebook serait-elle, avec toute l'ironie qu'elle emporte avec elle, qu'un modèle d'affaires basé sur la publicité et l'information gratuite n'est plus viable ?
  6. Je n'en parle qu'aux gens intéressés, d'où l'idée d'un AMA. Mais ça, j'imagine que comme bien des choses, ça t'a échappé.
  7. Chose sûre: n'a pas un icitte qui te met dans sa chaloupe, Kapouchet.
  8. Echelon

    The Expanse

    Tu m'as rappelé que ç'avait recommencé. Merci. J'ai regardé les deux premiers épisodes de la troisième saison et je suis diverti jusqu'à maintenant. Les deux premières saisons sont loin dans ma mémoire et je me demande si c'est nouveau dans la troisième, mais je remarque de plus en plus d'éléments ou de scènes très clichées. Rien qui ne me détournera du reste de la saison, mais quand même. Par exemple : J'en profite pour dire qu'Amos est mon personnage favori. Il est censé jouer la grosse brute épaisse (ça semble de moins en moins le cas au fur et à mesure que les saisons avancent, son personnage mûrit-il?), mais c'est souvent de lui qu'émanent les réflexions ou les conseils les plus intéressants/judicieux.
  9. Echelon

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Je sais que ça relève du très personnel. Je sais aussi que c'est un peu effronté de ma part de faire une telle demande. Je faisais partie de tes détracteurs et même de ceux qui se moquaient de toi, comme en témoignent les threads déterrés plus haut. Tu peux m'envoyer paître si je me mêle de ce qui ne me regarde pas. Mais je suis curieux d'en savoir plus sur cette période de ta vie. Tu parles de la « secte » de Molyneux avec le recul que le temps et ta nouvelle position t'apportent. Quel regard jettes-tu sur la personne que tu étais à cette époque ? Mieux : comment décrirais-tu cette « secte » dont tu parles ? Molyneux se servait-il de ses « disciples » d'une quelconque manière ? Et comment as-tu décroché ? Je me souviens que tu t'étais beaucoup donnée, confiée, à ces gens-là. Que t'avais posé des gestes assez drastiques, notamment envers tes proches, et que tu les avais partagés avec cette « seconde famille » libertarienne. Y a-t-il eu un moment, une sorte d'épiphanie, où tu t'es rendu compte de ton dogmatisme ? EDIT: Je me relis dans le thread Le dogme libertarien de @MattIsGoD et damn, j'hésite entre ringard et génial.
  10. Echelon

    Les cheveux bleus et le féminisme

    Les si n'aiment pas les rais. 😬
  11. Echelon

    Révélez votre salaire

    Ils vécurent heureux et eurent beaucoup de chèques.
  12. Echelon

    Votre grosse face

    Séparés à la naissance:
  13. Echelon

    Le thread sur la photographie de rue

    Si ça peut te convaincre d'au moins essayer avec ta 6D : commence par le centre-ville, ou n'importe quel endroit avec beaucoup d'action. Non seulement t'auras moins de mal à y trouver quelque chose d'intéressant à photographier, mais tout le bruit autour de toi va enterrer ton shutter. Le seul indice qui trahira ton geste sera le fait que t'as ton appareil au niveau de ton oeil, mais rendu là le petit truc de Calimero peut t'aider. Ah, et on surestime deux choses : 1. la quantité de gens qui portent attention à ce qu'on fait (on s'imagine trop souvent que tout le monde nous regarde) et; 2. le nombre de fucks given par les gens qui nous remarquent. J'ai eu droit à quelques sourires aujourd'hui, sans plus.
  14. Echelon

    Le thread sur la photographie de rue

    J’avais des emplettes à compléter au centre-ville aujourd’hui et j’ai décidé d’en profiter pour me sortir de mes habitudes (j’ai même une photo sans humain !). Le mauvais temps rendait pas mal inutile la quête d’une bonne lumière, alors je me suis mis plutôt en mode run and gun, ou « chasseur » pour reprendre l’image de Calimero. De toute façon, il faisait froid et pleuvait/neigeait, alors je ne voulais pas vraiment y mettre plus qu’une heure. Beaucoup de premières aussi. Première fois que je sors la Sony depuis que je l’ai achetée la semaine dernière. Première fois que je shoot aussi large, avec une 28mm sur un full-frame, et je me suis limité à ce seul objectif. Première fois que je shoot en noir et blanc aussi (oui oui, une première fois !). Je trouvais que la grisaille s’y prêtait bien. Mais étant habitué aux couleurs, j’ai ben du mal à apprécier mes photos. J’ai essayé d’introduire du mouvement sur certaines d’entre elles, mais ça n’a pas toujours bien fonctionné.
×