Aller au contenu

Commissaire Laviolette

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    3 612
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    27

Commissaire Laviolette a gagné pour la dernière fois le 27 juillet

Commissaire Laviolette a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

3 141 Légendaire

À propos de Commissaire Laviolette

  • Date de naissance 27 novembre

Informations

  • Sexe
    Masculin
  • Lieu
    Québec

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

21 146 visualisations du profil
  1. Sa blonde est probablement tanné de l'entendre parler de Carey Price.
  2. Je ne veux pas parler à travers mon chapeau parce que tu ne le savais peut-être pas, mais savais-tu que les mouvements féministes et les dénonciations n'ont pas pour pu de banaliser le harcèlement quand il vient d'une femme?
  3. Ma petite réflexion conspirationniste sur le port du masque : Un des arguments utilisé est le volte face d'Arruda. Mais si c'est un argument, ça veut dire que vous considériez Arruda comme un homme infaillible détenant la vérité absolue. Alors si tel est le cas....il faut le croire d'imposer le port du masque, non??? Mais s'il n'est pas infaillible et peut se tromper...cela veut dire que le port du masque est justifié???
  4. Merci pour le support moral et le point de départ! Ça m'aide vraiment à me rapprocher de l'action en visualisant le processus en bloc. La bonne nouvelle c'est que je suis pas mal sûr d'avoir tout compris ce que tu mentionnes.
  5. Tu approches le problème en diagonal, Vac. En quoi, si elle est vrai, la mince variation dû au biais biologique dans la communication non verbale homme/femme a rapport ici? On ne parle pas d'une relation sexuelle consentante et respectueuse où la fille n'aime pas certaines caresses du gars et qu'il ne s'en rend pas compte parce qu'elle ne lui dit pas. On parle de témoignages sur des comportements aux conséquences graves, de traumatisme. C'est ça le "main focus". Personnellement je crois qu'il sera éventuellement important de comprendre la source de ces déviances, de travailler à réhabiliter un climat sain, de changer le paradigme, d'inclure l'homme dans la solution. Que ça soit d'origine "biologique" ou acquis par le biais de mauvaises expériences ou d'abus de pouvoir. Il ne faut pas diaboliser ou créer des monstres irrécupérables, sinon aucune transformation profonde ne peut avoir lieu. Tout le monde le sait que ça va continuer d'arriver et qu'il est impossible d'enrayer le problème et il y a quelque chose de fataliste en rapport avec la "nature humaine" dans cette perspective là peut-être. Mais le but c'est d'avoir plus de levier, de recours, d'opérer un changement dans l'éducation et la loi du silence pour éviter qu'à chaque nouvelle journée une femme, ou autre, doive vivre dans le silence avec son traumatisme, sans recours.
  6. J'ai perdu ma fibre créatrice, mais j'ai un projet d'auto-portrait irréalisable techniquement (pour moi) avec plusieurs idées de traitements. J'arrive pas à me décider si c'est une idée de cégépien bien moisi (faut bien tenter de réanimer le feu quelque part) ou si c'est plutôt cool (dépendant de comment je le travaillerais) : J'aimerais faire un "scan/photo" 3D de mon corps entier afin d'en isoler chaque grain de beauté, que j'ai en bonnes quantités, et de retirer tout le reste. J'aimerais pouvoir ensuite déplacer ce "nuage de point" dans différentes positions pour en faire un polyptyque 2D. C'est de la merde ou bien?
  7. Bof, je ne parle pas de la grammaire. Je parle surtout de la faiblesse de l'argumentaire pour justifier son désistement et la dénonciation. La syntaxe et l'organisation des idées. Ça donne une impression de colère construite à partir de valeurs apprises par coeur. Exemple : Ce paragraphe aurait pu être écrit par Woot si tu enlèves "durant nos réunions" et que tu remplaces "Un moyen radical, mais bien pensé!" (LOL, la formulation, voyons même la personne qui l'écrit ne se croit pas) par "une manipulation dangereuse des féminazies". Tu peux pas faire une sortie pour dénoncer des comportements tout en faisant l'apologie de chaque méthode malgré toi. Cette lettre est pas loin du fantasme. "David a seulement fait du slutshamming et été méchant envers une femme"... -------- Je te dis pas qu'on ne devrait pas la considérer et être vigilant, mais toute chose considérée...
  8. Ouais j'ai sur-estimé l'ensoleillement global de ma cour! Je vais avoir une récolte, mais beaucoup plus mince que ce qu'indique la grosseur de mes plants. En fait je connaissais pas la plante à monnaie chinoise et après recherche google, c'est vrai que c'est à s'y méprendre! Ce que j'ai planté c'est de la capucine (grimpante) pour remplir les espaces qui me restaient. Celle là je peux la mettre dans mes salades. Et j'ai bien de la ciboulette, mais c'est une vieux plant de 5 ans qui est apparu dans une jardinière laissée par une ancienne locataire de l'appartement que j'avais jadis et que je traîne depuis. La pauvre tente tant bien que mal de survivre sous ma tomate. Je lui achète une amie l'année prochaine!
  9. Vous avez réussi à pas décrocher au énième deux ex machina de la 8e mise en abime de voyage dans le temps de la finale de la saison 2?
  10. Faut avouer que la lettre sonne faux en esti. Chaque constat moral qui est fait ne sont que des arguments convenus à peine reformulés qui épousent les visions superficielles de l'homme lambda. Si c'est une vraie lettre, c'est vraiment maladroit. Remplie de concessions faciles pour opposer des points de vus génériques.
  11. Je ne suis pas le public cible puisque j'aimerais que l'humain n'utilise pas toutes les plateformes existantes comme une raison aveugle pour faire du cash en créant du contenu d'un vide étourdissant qui contribue à la pollution numérique "just cause you can".
  12. J'ai réussi à créer ma jungle privé en cour arrière! Je suis quand même déçu de la fructification de mes poivrons et mes tomates. Tomates cerises peu foisonnantes et tomates régulières qui fleurissent peu et dont peu de fleurs se rendent à terme. En milieu fermé comme ça je souffre beaucoup des araignées rouges qui s'en donnent à coeur joie. Beaucoup de chaleur, mais trop d'humidité selon moi (poivron sous-développé). J'ai commencé à engraisser trop tard aussi. Le seul qui performe c'est un piment fort hybride du nom de Aji Rico. Beaucoup de tests et d'essais, d'où l'aspect pizza/jungle. Mes coups de coeur : la vigne des rivages que j'ai planté l'année passée est superbe cette année. J'ai aussi débroussaillé le coin grillagé et donner de l'air au Seringat qui donne de superbes fleurs blanches abondantes. Mes suzannes grimpantes en pot avec trépied sont super, même si elles fleurissent moins qu'au début (pas assez de soleil dans ce coin là). Les légumes feuilles sont définitivement pas heureux et j'ai même perdu tout un pot de haricots alors que c'est l'affaire la plus facile. Je blâme les semences vieilles de 4 ans mal entreposées. L'année passée (arrivée en juillet) : Cette année :
  13. Je suis pour le débat ouvert. C'est dur parfois de retenir la violence intellectuelle que ça inflige, mais dans un sens les deux côtés (le mien et celui de Woot) reproche un certain laxisme ou du moins un sens des priorités erronés aux pouvoirs en place. La position que je propose me paraît être la plus recherchée, la plus logique, la plus démontrée. Comme eux se le disent. Je ne suis pas très militant, alors mon angle pourrait changer, mais pas de là à réfuter des consensus scientifiques et des piles de preuves. Ceci dit, pour le cas précis du féminisme "dangereux", on s'entend que c'est des contes d'hommes aux esprits malades. Le cas Nolin/Morin le prouve, deux personnalités publiques qui profitent d'un succès légitime. Inverse les rôles, "la moins belle" qui agresse la "belle" et leur discours reste stagnant : "she wishes". Comme une autre preuve évidente de la projection de leur fantasme ou la justification de leur propre comportement. Et quand je disais débat ouvert, exemple : je suis contre le lynchage public aveugle. C'est vrai que détruire des gens sans procès, sans autres formes que la désapprobation publique, c'est le far west. La question se pose : est-ce le prix à payer pour être en mesure d'enfin mettre au grand jour les comportements odieux ancrés et tolérés des gens en position de pouvoir? Bref, Woot est un polarisateur né. Il se fait croire le contraire parce qu'il affiche un certain flegme devant ses idées extrémistes.
  14. Des grosses théories tirées par les cheveux pour justifier "rationnellement" sa misogynie probablement due à une frustration profonde irrésolue. C'est d'une tristesse. Encore une fois. Te rends tu compte que ce qu'il reproche à une poignée de militantes est une pratique qui a cour depuis la première lune dans toutes les industries de ce monde. Un monde dirigé par l'homme. Un monde où l'homme a décidé que la corruption ferait partie de "l'ordre des choses". Elles ne s'inscrivent ni dans la controverse, ni dans le sournois. Elles s'inscrivent logiquement dans l'environnement qui leur ait offert. J'écoutais un pathétique pauvre monsieur d'un groupe Facebook de "défense des droits et libertés" contre le port du masque. Il disait qu'il ferait tout pour pas que ses enfants vivent le port du masque et le confinement. La tribune de la stupidité est sans fin. Ce pauvre sans génie ne voyait pas à travers sa lunette brisée que ces mesures sont seulement la conséquence (TEMPORAIRE) pour prévenir une pandémie. Crois moi petit monsieur, ce que tu veux éviter à tes enfants c'est les futures pandémies qui emporteront une partie de ta famille parce que t'es un idiot. Pas le port du masque qui résulte d'un choix pour préserver une plus grande partie de la population saine et sauve. Tu devrais militer pour l'environnement, la décroissance et la fin de la commercialisation mondiale de mono-culture/mono-élevage catalyseurs de plaies. Et quand j'entends ce monsieur, j'entends Woot.
  15. Dans le but de satisfaire l'insatiable besoin de me gaver de science-fiction je viens de me clancher les deux premiers épisodes de Devs d'Alex Garland (écrits : The Beach, 28 days later, réals. : Ex Machina, Annihilation). L'ambiance glauque de suspense existentiel me parle (conception sonore impec). C'est liché perturbant. Et le jeu des acteurs pas négligeable. Jusqu'à date c'est mon genre, je recommande. Aussi en exclusivité, vous ne verrez nul part cette association sur google, et je ne sais pas si c'est un concept récurrent dans la littérature, mais la scène de projection dans le cube doré du 2e épisode, c'est une scène qui se retrouve presque à l'identique dans le troublant La Théorie des Cordes, de José Carlos Somoza (un livre que j'avais proposé pour le club de lecture). SPOILERS de concept science-fictionnel
×
×
  • Créer...