Commissaire Laviolette

Éboueurs privilégiés
  • Contenus

    3 372
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    15

Commissaire Laviolette a gagné pour la dernière fois le 26 février

Commissaire Laviolette a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

2 547 Exemplaire

À propos de Commissaire Laviolette

  • Date de naissance 27 novembre

Informations

  • Sexe
    Masculin
  • Lieu
    Québec

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

17 741 visualisations du profil
  1. Tu tiens un filon. Chaque fois que tu nous parles de ta vie, rend le processus intéressant. Exagère, (dés)embellie. Mets un peu d'harissa dans ton phrasé. Sors nous du compte rendu et emmènes-nous dans la fable.
  2. Tu devrais faire des vidéoclips de tes raps. Viral pour sûr.
  3. Je sais pas si c'est le cas une fois vu en entier, mais la bande-annonce de Minimalism laisse penser que ça flirte avec les lieux-communs et les truismes sortis d'un livre de psycho-pop.
  4. Voyons mon fake fanboy névrosé. L'oeuvre a été créé par des japonais, mais le sujet et l'essence ne le sont pas. C'est une projection dans le futur, ça pourrait se dérouler à New-York comme à Tokyo et les personnages sont loin d'être typés asiatiques dans l'original. En fait y'a une diversité. C'est de la controverse d'adolescent, le public cible du film de 2017. Dommage, l'anime de 1995 posait des bases intéressantes sur l'évolution de la conscience humaine et de l'identité dans un monde cybernétique, qui sont bien au-delà du white washing qui est un faux débat. Et si par série tu entends manga (la BD), oui le premier film étant basé sur ça. L'animation a très bien vieilli, je vois mal comment justifier un tel film. Ce qui me choque c'est l'infantilisation hollywoodienne...juste dans la bande-annonce on nous prémâche une back-story simpliste pour être bien sûr qu'il n'y a aucune confusion quand à ce qu'incarne Johanson. Pourtant l’ambiguïté identitaire dans l'original était une des forces de la proposition.
  5. C'est quoi la dispersion des bombes? En ville de même ça attire pas trop l'attention?
  6. Tu pourrais faire compétition avec Chicken. Tu t'en sortirais bien.
  7. Avec ton nouvel emploi à haut rendement financier tu pourrais atteindre l'indépendance financière à 40-45 ans. Vends ta BM et achète toi une Accent. Selon lui : http://www.mrmoneymustache.com
  8. haha
  9. Les endroits (pays) où le tip est inclus ou inexistant offre un aussi bon service. Mais c'est un service dépersonnalisé efficace. Ils sont pas obligés de te regarder dans les yeux et te sourire comme à leur meilleur ami pour être sûr d'avoir une paye décente. Ça ne les empêche d'offrir un service top, au contraire, la gestion de leur estime et de la qualité de leur service ne dépend pas de la moyenne des ours qui se laisse aller à mesurer son "feeling" à coup d'piasse. Si le client est un trou de cul, ça n'affecte pas ta soirée financièrement EN PLUS d'émotionnellement. C'est pas comme si c'était le seul moyen de motiver un bon service. Le patron, les collègues, les plaintes sont tous de bons garde-fous.
  10. The Lobster --- Excellente petite perle de projection surréalisto-dystopique. C'est drôle et méta. Un mélange entre Le Havre de Kaurismaki et Under the Skin de Jonathan Glazer. Jo
  11. T'es entrain de m'accuser de faire des raccourcis intellectuels? Excuse moi de réfléchir tout haut, je suis pas en train d'écrire une thèse. Tu m'enverras la note qui me convaincra que tu réfléchis pas de façon aussi "courte" que moi. Je ne parle pas de changement sociétal nécessairement. Mais au niveau de l'individu et de sa socialisation je crois que oui. Ce serait pas la première fois qu'un "outil" change la dynamique du monde. Pour ce qui est des relations volatiles et le sans attaches, je suis d'accord avec toi. Ce serait oublier la nature humaine. Mais les études qui parlent de solitude accrue, est-ce que c'est pas une conséquence de ces nouveaux "vecteurs"?
  12. Oui. En fait, de manière général, la technologie est en train de bouleverser les relations entre les humains. Qu'on le veuille ou non, la perception du réel se transforme tranquillement, puisqu'on y est de moins en moins confronté. Règle générale, je suis plutôt "adapt or die", mais ici je sens que c'est pas nécessairement la bonne attitude. On touche quand même à quelque chose de socio-biologique quand on chamboule la façon de créer des liens intra-espèce. C'est pas juste une nouvelle forme de divertissement. Et c'est dur parce que le cerveau ne fait pas de différence entre le tissu social virtuel, ou ce qui s'y passe, et les actions qui touche le monde physique. Il ne suffit donc plus de se dire que un compte naturellement plus que l'autre. Quand la fille que je fréquentais depuis 7 mois y a mis un terme, j'ai décidé de la "unfriender" sur Facebook. Je ne l'ai pas bloquée. J'avais pas envie de voir chaque moment où elle est absente ou présente sur le site, ni de voir ses posts et ses likes. Je voulais laisser la chance à ma mémoire de faire un oubli sélectif, qui me détacherait plus vite de l'amertume et la mélancolie vers l'acceptation et le souvenir des bons moments. Mais elle a trouvé ça dur et ça l'a fait pleurer. Ma raison c'était pas je te hais et je ne considère même pas l'amitié qu'on avait, c'était pour m'aider à passer à autre chose. La ligne est rendue juste trop floue. Déjà que c'est difficile à gérer, quand on rajoute d'autres dimensions, ça devient réconfortant de consommer les gens comme un catalogue de fruits saisonniers.
  13. C'était pas supposé être "lui" qui se fasse briser le coeur?
  14. Même une bande-annonce pour un nouveau film d'Edgar Wright (Scott Pilgrim, Shaun of the Dead, etc.) ça peut pas pas groover.
  15. Pour ce plaindre du stationnement durant le FEQ dans St-Sauveur c'est parce que vous habitez pas St-Jean-Baptiste avec une vignette ;) Dans mon cas pour l'instant : Bernard Adamus Dead Obies Fred Fortin Kendrick Lamar Lisa Leblanc Phantogram The Barr Brothers