Aller au contenu

Claude De Bortoli

Éboueur en formation
  • Contenus

    1
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

-8 Plutôt mauvaise

À propos de Claude De Bortoli

Informations

  • Sexe
    Non défini
  1. Bonjour, Le propre d'un humain est de vivre. Pour vivre, il faut naître. Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation. Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foetus. Après le décès, ce n'est plus un humain. C'est un mort humain. Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit. La nature de matière se protège contre la non conformité par la souffrance et la mort. Pas de souffrance morale pour une libération anticipée. Elle n'est donc pas contre nature matérielle. Le foetus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance. Le foetus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente. S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain. S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foetus. Un humain est un être vivant parce qu'il est né. Un foetus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions. Un foetus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né. Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent. Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain. Une libération anticipée, à condition qu'il n'y ai pas naissance, n'a pas de répercussion dans la nature de métamatière. Le foétus n'est pas un organe "normal" faisant partie depuis toujours du corps de la mère. C'est un organe éphémère. Un organe à part. Il est issu de la fécondation. Il est donc toléré par le corps de la mère moyennent des désagréments. Ce n'est pas une greffe. Il n'y a pas rejet. Les nausées sont une "douceur" par rapport aux effets d'un rejet. Le foétus s'accroche comme un organe. Il se génère à ses dépends puis se libère pour devenir un être humain. La venue de l'organe éphémère perturbe le corps de la mère.
  2. L'extinction brutale des dinosaures est la clef pour comprendre notre rôle et le rôle de l'espèce humaine dans l'univers de matière. C'est un message que nous envoient nos géniteurs humains extraterrestres. A nous d'avoir la maturité d'intelligence pour le décoder !! La domination des dinosaures cancérisait la nature terrestre. Pour quelle raison ? L\'univers de matière est formé d\'une structure en perpétuelle mouvement. Galaxies, Planètes, étoiles, etc., toutes bougent, toutes tournent, toutes évoluent. Les bidiversités installées sur les planètes habitables doivent pouvoir s\'adapter à l\'évolution de leur planète habitable. Rien ne doit entraver la possibilité d\'évolution des biodiversités. L\'univers de matière n\'a pas mis de limite supérieure à l\'adaptation des espèces animales et végétales qui composent les biodiversités installées sur les planètes habitables. Sans limite supérieure, les espèces animales et végétales sont en compétition pour une suradaptation pour la domination de la planète habitable. La suradaptation d\'une espèce se caractérise par le gigantisme de ses éléments. Une espèce animale ou végétales arrivée au stade de suradaptation est assurée de dominer la planète habitable pour de millions d\'années. Aucune autre espèce ne peut la supplanter. Leur évolution est tenue en respect par l\'espèce dominante. Celle ci laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Au temps de la domination des dinosaures, les mammifères par exemple étaient maintenu au stade primitif. La domination par l'instinct d'une planète habitable n'est pas une domination idéale pour l'univers de matière. L'espèce dominante laisse dans son environnement que ce qui lui est nécessaire pour sa survie. Les autres espèces n'ont aucune chance de se développer. Une domination par l'intelligence humaine est idéale pour l'univers de matière encore faut-il que l'intelligence humaine ne soit pas dévoyée par les instincts humains. L'extinction d'une espèce dominante sur une planète habitable se fait : soit par l'instinct : c'est une extinction de masse ; une grosse météorite anéanti tout le monde et on recommence !!! Soit par l'intelligence, c'est une extinction chirurgicale. On choisi des météorites de bon calibre ni trop grosses pour ne pas anéantir toute vie, ni trop petites pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement la domination animale ou végétale en place afin que les autres espèces, en particulier les mammifères, puissent se développer. L'extinction chirurgicale est faite par l'intelligence humaine. Une biodiversité issue de la domination d'une espèce animale ou végétale n'est pas idéale pour l'univers de matière Une biodiversité idéale pour lui est une biodiversité dominée par l'intelligence humaine. Les humains de par leur taille, leur anatomie mammifère et leur intelligence sont l'essence même d'une biodiversité idéale. Il suffit donc que l'intelligence humaine favorise l'installation de biodiversités humaine sur des planètes à biodiversité animale ou végétale pour "combler de bonheur" l'univers de matière !! Le fonctionnement au quotidien de la nature de matière n'a pas besoin des humains. Elle fonctionne très bien toute seule. C'est le développement des espèces animales et végétales qui composent l'environnement des planètes habitables que l'intelligence humaine doit surveiller afin d'empêcher la cancérisation de celles-ci par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation. Comment combattre la cancérisation d'une planète habitable par une espèce animale ou végétale suradaptée laquelle étouffe littéralement les autres espèces et entraine à terme la mort de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière ? En bombardant le corps planétaire de météorites de bon calibre, ni trop grosses pour ne pas tuer toute la biodiversité installée, ni trop petite pour avoir l'effet escompté à savoir anéantir seulement l'espèce animale ou végétale qui cancérise la planète.
  3. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière certes, mais le coté souffrance s'élargit considérablement. Il oblige les êtres métamatériels à s'améliorer. Le coté bonheur métamatériel s'élargit de la même dimension pour un parfait équilibre de la nature de métamatière.
  4. La nature de métamatière est détentrice et émettrice d'intelligence. Pour comparer, la nature de matière, elle, est détentrice et émettrice d'instinct. La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. La nature de matière est instinctive au plus haut degré. Les humains vivent dans la nature de matière. Ils sont donc instinctifs au plus haut degré. Ils sont aussi intelligents. Leur intelligence n'est pas figée au plus haut degré. Au contraire, elle est évolutive. La nature de matière dote le humains d'instinct au haut plus au degré une bonne fois pour toute . La nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, fait évoluer l'intelligence des humains. C'est ce qui est en train de se faire avec la découverte de l'univers de métamatière. La nature de métamatière fait découvrir aux terriens un pan supplémentaire de son environnement intelligent. La nature de métamatière est intelligente au plus haut degré. Les terriens ne sont qu'à l'adolescence de l'évolution de leur intelligence. Dans le cas précis d'un processus d'évolution de leur intelligence, les terriens, dans l'adolescence de leur intelligence, n'ont de choix que d'écouter et de chercher à comprendre ce que leur enseigne la nature de métamatière par l'intermédiaire d'un humain. Leur niveau d'intelligence n'est pas à la hauteur de l'intelligence de la nature de métamatière pour discuter son enseignement.
  5. Mon activité est la Croyance, pas la science. Je suis un chercheur en Croyance, pas un chercheur en Science. La métamatière est une découverte de a Croyance, pas de la Science. l'heure est à expliquer la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. L'heure n'est pas à convaincre. Je ne te demande pas de me croire. Je te demande de m'écouter. Que tu me crois ou pas, ça dépend pas de moi : Ca dépend de la maturité de ton outil intelligence. Moi j'ai fait mon travail d'explication. Je suis rémunéré en bénédiction par la nature de métamatière pour le travail fourni. Les humains sont des "demi-dieux". Ils sont à la hauteur de la puissante nature de matière. Ils sont les seuls êtres vivants à agir sciemment comme le fait la nature de matière. Les autres éléments matériels agissent d'instinct et ne font rien sciemment. Leur intelligence est évolutive contrairement à leurs instincts qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de nature de matière. Ils doivent donc apprendre à se comporter de façon responsable en intelligence. Le Terrien est dans l'adolescence agressive de l'évolution de son intelligence. L'égo est le nerf de la personnalité. Une personnalité sans égo est légumineuse.
  6. D'où l'appellation "organe éphémère" Un foétus n'a pas encore l'appellation humain. C'est un foétus humain. Pour être humain, il faut être né et vivre. Etre humain se situe entre la naissance et la mort. Avant la naissance, c'est un foétus humain. Après la mort, c'est un cadavre humain. Qu'appelles tu reptiliens ? C'est une mise au point.
  7. Je maitrise totalement la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
  8. Fou ou génie, c'est le lot de tout découvreur. Une croyance, reconnue comme tel est un guide d'évolution indispensable aux humains. Sans guide, seulement avec le moteur Science, l'évolution humaine se perd inévitablement dans une impasse funeste. Celle dans laquelle le Terrien s'est fourvoyé se nomme dérèglement climatique. Il ne peut pas s'en sortir seul. Plus il force le mur qui bouche l'impasse, plus le mur se renforce. Le mur est infranchissable. Le forcer même à la casse : le Tchernobyl terrestre et maintenant le Tchernobyl marin. Ayons une pensée pour la nature de matière qui nous a donné la vie. Elle, tellement vulnérable à l'intelligence humaine, est en train de se faire martyriser par les comportements intelligents anarchiques des terriens. Espérons de toutes nos forces que le sercophage censé arrêter la fuite de pétrole du Tchernobyl marin fasse son effet. Nature de métamatière, aides nous ! Tu n'as pas oublié le Terrien puisque tu lui as montré un pan supplémentaire de ton environnement. Aides nous à nous sortir de cette impasse funeste. Nous voyons bien qu'avec seulement la matérialité, la Science, ses dérivés et ses lobbies nous ne pouvons pas nous en sortir. Au contraire nous allons à la casse : Le Techernobyl terrestre et maintenant le Tchernobyl marin. Vas-tu attendre que le Terrien se détruise totalement ? C'est toi qui l'a fait naître. Tu ne peux pas le laisser mourir prématurément. Nous t'en supplions. Nature de métamatière aides nous !
  9. Poses les bonnes questions si tu veux des réponses personnalisées. Sinon tu devras te contenter des copier/coller. Oui Le propre d'un humain est de vivre. Pour vivre, il faut naître. Pour naître, nous devons passer par l'étape gestation. Avant la naissance, ce n'est pas encore un humain. C'est un foétus. Après la mort, ce n'est plus un humain. C'est un cadavre. Si l'étape gestation est interrompue, si la naissance n'a pas eu lieu, il n'y a pas d'humain. Il n'y a pas mort d'humain. Il n'y a pas naissance d'un esprit. Le foétus d'humain n'a pas encore l'appellation humain. Pour avoir cette appellation, il doit passer par l'étape naissance. Le foétus fait parti du corps de la mère au même titre qu'un membre ou un organe. Elle en dispose à sa guise en fonction de ses envies et de ses dispositions à condition qu'une libération anticipée ne provoque pas une naissance suivie d'une mort des plus innocente. S'il y a naissance, il y a vie, il y a humain. S'il n'y a pas naissance, il n'y a pas vie. Il y a gestation. Il y a foétus. Un humain est un être vivant parce qu'il est né. Un foétus n'est pas un être vivant parce qu'il n'est pas né. C'est un organe faisant partie intégrante de la mère. Un organe éphémère avec un ADN différent. Elle en dispose à sa guise selon ses instincts et ses dispositions. Un foétus ne peut pas mourir parce qu'il n'est pas né. Une libération anticipée n'est pas un infanticide. C'est une extraction. A condition que celle ci ne provoque pas une naissance humaine suivie de la mort d'un humain des plus innocent. Au premier cri, au premier souffle, il y a naissance, il y a humain.
  10. L'intelligence humaine est évolutive contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré par les lois immuables de la nature de matière. C'est bien là le problème des humains. Evoluer en intelligence et en comportements intelligents, c'est bien dans quelle voie ? Qui peut nous guider ? Le Terrien ne connait pas de fratries humaines extraterrestres plus âgées succeptibles de lui montrer le chemin. Il n'a que la Croyance comme guide. Si il la marginalise, il finit inévitablement dans une impasse funeste. C'est ce qui c'est produit. L'évolution humaine a marginalisé une croyance en Dieu obsolète. Elle s'est servit seulement du moteur Science pour avancer. La Science fait avancer mais au hasard et l'évolution humaine a finit dans l'impasse nommée dérèglement climatique. L'évolution humaine sait quelle est dans une impasse funeste. Elle essaie de franchir le mur infranchissable qui bouche l'issue. Elle fait encore forcer son moteur Science déjà à plein régime. Elle le fait forcer jusqu'à la casse. Jusqu'au Tchernobyl terrestre et au Tchernobyl marin. C'est une affaire terro/terrien. Ca n'a pas affecté la nature terrestre. Des agressions de l'intelligence humaine contre une nature de matière vulnérable à l'intelligence. La nature de matière réputée invulnérable face à l'instinct devient vulnérable face à l'intelligence. C'est une propriété naturelle. Pourquoi ? Pour le fonctionnement de la symbiose des univers matériel et métamatériel. C'est par l'intermédiaire de la vulnérabilité face à l'intelligence que l'univers de métamatière transfère son énergie chez son partenaire matériel via les humains. Coté univers de métamatière, c'est par l'intermédiaire de la vulnérabilité face à l'instinct que l'univers de matière transfère son énergie chez son partenaire métamatériel via les esprits. Le plus haut degré d'agression de l'intelligence humaine et des comportements intelligents humains devenus anarchiques contre la nature de matière. La métamatière est une découverte fondamentale. Plus rien ne sera comme avant en Croyance. A toute découverte, nouveaux sens des mots. Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes". Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance". Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication". Disons : "Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine. "Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète Terre. "Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète Terre. "Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de matière.
  11. Le Tchernobyl marin est plus qu'une marée noire. C'est le degré d'agression ultime d'une intelligence humaine devenue anarchique contre la nature de matière et son milieu marin très vulnérables à l'intelligence humaine.
  12. Mon activité est la Croyance. Elle regroupe toutes les religions, toutes les sectes et toutes les spiritualités. Mon rôle en Croyance est d'expliquer la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains. Toujours les mêmes questions, toujours les mêmes réponses. C'est vous qui faites vivre l'explication de la découverte de l'univers de métamatière. Lis et essaies de comprendre ce qui suit. On en discutera après si tu veux. Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence d'une fratrie humaine comme le Terrien ? Toujours de la même façon : Elle dote un humain d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement : un terrien indicateur. D'autres humains, friands d'intelligence parce que naturellement en besoin d'évolution en intelligence, repèrent l'intelligence qui se dégage du terrien indicateur : des terriens premiers. Les premiers repèrent l'intelligence qui se dégage de l'indicateur, ils arrivent à son niveau en intelligence puis le dépassent en intelligence. Lorsque l'indicateur est trop en arrière de l'avancement des premiers, ceux ci hésitent et risquent de se perdre dans des chemins ténébreux. C'est le moment que choisi la nature de métamatière pour implanter un nouvel indicateur plus en avant de l'avancement des premiers. Ceux-ci le repèrent, arrivent à son niveau en intelligence, le dépassent en intelligence et s'éloignent en intelligence et ainsi de suite jusqu'à la disparition naturelle du Terrien sur Terre. Les autres terriens, les terriens suiveurs, suivent les terriens premiers. Il ne suivent pas le terrien indicateur ; ses paroles sont trop brutes d'intelligence. Ils suivent l'intelligence raffinée des terriens premiers. Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence du terrien indicateur ? D'un coup ! le terrien indicateur découvre d'un coup le pan supplémentaire de l'environnement métamatériel. Sans le surplus d'intelligence impossible de découvrir l'univers de métamatière. L'indicateur est choisi par la nature de métamatière pour son aptitude à écouter et à recevoir. Il doit obligatoirement s'isoler un temps plus ou moins long du reste de ses contemporains. Je me suis isolé un temps du reste des humains. Et puis un jour, d'un coup, en quelques minutes, j'ai découvert les bases de la croyance à l'univers de métamatière. En rerrelisant les paroles de Bouddha sur la réincarnation, d'un coup j'ai compris l'existence de l'univers de métamatière, sa symbiose avec notre univers de matière et sa relation. avec les humains. Ce ne sont pas les paroles de Bouddha sur la réincarnation qui m'ont fait découvrir la métamatière : ce n'est pas réincarnation, rien ne se "réincarne" dans la nature de matière. C'est renouvellement. C'est la nature de métamatière qui m'a fait visionner d'un bloc son environnement. Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens indicateurs implantés par la nature de métamatière à un moment donné dans l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont des génies en Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine. Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer. Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance. Personne n'a le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des écrits d'un génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en Croyance se retrouve trop en arrière de l'avancement de a fratrie humaine. Lorsque la fratrie humaine se trouve est trop en avant des indications du génie en Croyance, celle-ci avance en hésitant et risque de se perdre dans des chemins funestes. C'est ce qui est arrivé au Terrien. Les indications des génies en Croyance se sont retrouvés, avec le temps, trop en arrière de son avancement. Le Terrien a avancé au hasard, sans guide Croyance, et s'est perdu dans l'impasse dérèglement climatique. La nature de métamatière implante alors un nouvel indicateur en avant de l'évolution humaine. l'évolution humaine le repère, avec le temps, elle le rejoint, puis elle s'éloigne et ainsi de suite jusqu'à la disparition naturelle du Terrien sur Terre. Qui t'as parlé de "Moyen age "? Pas moi ! Quand tu recules avec ta voiture, tu jettes par la fenêtre ce qu'il y a dedans pour mieux voir ? Non ! Et bien le guide Croyance fera reculer le véhicule évolution humaine en gardant le patrimoine. Ce ne sera pas une régression ! Ce sera un recul raisonnable. Si tu connais des prières, c'est l'occasion de les dire. Pries pour que le couvercle béton stoppe la sortie du pétrole provenant du puits en éruption. Ta vie n'est pas directement en danger certes mais fais le pour la nature matérielle qui t'as donné la vie. Une fois aux commandes de l'évolution humaine, la Croyance démantellera progressivement les entreprises vectrices de pollution. Plus de pétrole, plus de véhicule polluant, plus d'avions, plus de nucléaire. Tu penses que la Croyance n'en sera pas capable ? Comprends bien une chose. L'évolution humaine est arrivée au summum de la matérialité. Cette situation critique est appelée : le dérèglement climatique. C'est la Science avec ses dérivés : les entreprises, et ses lobbies : pétroliers, nucléaires, automobile, etc., qui en sont à l'origine. La solution n'est donc pas à "encore plus de matérialité". Ca mène à la casse ! Ca a mené au Tchernobyl terrestre. Et maintenant au Tchernobyl marin. On ne combat pas la matérialité avec de la matérialité. Il nous faut autre chose que de la matérialité. Autre chose, il n'y a rien d'autre que la métamatérialité. La Croyance. Sa "tasse de thé " n'est pas la matérialité. Elle n'a que faire de la matérialité. Sans problème et sans état d'âme elle démantellera les entreprises matérielles vectrices de pollution. Sans état d'âme elle mettra au ralenti le moteur Science pour que la manoeuvre de recul se fasse en sécurité.
  13. Toujours les mêmes questions, toujours les mêmes réponses ! Posez les bonnes questions si vous voulez des réponses personnalisées. Toujours les mêmes questions : me prendre pour un gourou, toujours les mêmes réponses : Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou. Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les huamins. Je l'explique à mes contemporains. J'ai puisé la découverte de la métamatière directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière, sans intermédiaire humain. La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à mes contemporains. L'heure n'est pas à convaincre. L'heure est à expliquer la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Fou ou génie c'est le lot de tout découvreur.
  14. Je ne suis pas une secte et encore moins un gourou. Je suis un chercheur en Croyance qui a découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains. J'ai puisé la découverte de la métamatière directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière, sans intermédiaire humain. La nature de métamatière m'a fait la grâce de me donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan supplémentaire de son environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à mes contemporains.
  15. Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables, constituent, avec le Terrien, l'Humanité. L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière. Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution. Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon. Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien l'a été. D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes actuellement. D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles maîtrisent la notion d'éternité. D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur existence. Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute de reproduction. Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque. D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine. Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses éléments.
×
×
  • Créer...