Aller au contenu

Koala

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    878
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    31

Koala a gagné pour la dernière fois le 4 avril

Koala a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

1 259 Exemplaire

1 abonné

À propos de Koala

  • Date de naissance 1990-08-22

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    Montréal

Ailleurs sur la toile

  • Steam
    Koalola

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

11 476 visualisations du profil
  1. Ça peut avoir l'air con, mais je reçois souvent des boucles d'oreille en cadeau. C'est un cadeau simple, passe-partout et efficace... Pour quelqu'un qui a les oreilles percées. Personne dans mon entourage ne remarque que je n'ai pas les oreilles percées. Le pire c'est qu'ils ont toujours l'air fâché quand je leur pointe mes oreilles en leur disant que je ne peux pas utiliser leur cadeau. Les 2 réactions les plus fréquentes : "Ah ben t'as juste à aller te faire percer les oreilles!"... Si à 29 ans mes oreilles ne sont pas percées, ça doit être parce que je n'ai jamais voulu. C'est pas ta paire de boucles d'oreilles fancy qui va changer ça. "Ben là je pouvais pas savoir, toutes les femmes ont les oreilles percées!"... Tu pouvais pas savoir, après avoir côtoyé ma face pendant des années. C'est pas si difficile, regarder pour vérifier au lieu d'assumer que 100% des femmes ont les oreilles percées. C'est pas tant le cadeau qui m'insulte mais surtout la réaction merdique des gens quand ils se rendent compte qu'ils se sont plantés dans leur choix.
  2. Mon copain et moi on s'est fait notre propre liste, mais j'ai été tellement occupée que j'ai juste eu le temps de faire le premier!
  3. Sauf qu'il y a une différence entre suggérer une alternative et juste ignorer une consigne sans en parler à son boss. Initiative vs insubordination, selon moi.
  4. Ils sont super homophobes donc non, ils ne sont pas au courant que je fréquente des femmes, et ne sont pas au courant non plus que je suis polyamoureuse. Je n'ai vraiment pas envie de m'embarquer dans une situation où je vais me faire insulter par ma famille. Ma copine ne voyage pas donc visiter la famille avec moi n'est pas une option, ils habitent à 12h de route. Ils n'ont pas besoin d'être au courant. Peut-être que je vais leur dire un jour, mais pour l'instant je ne trouve pas ça pertinent.
  5. Je compartimente énormément ma vie. Je pense que si les gens de mon entourage mettaient en commun ce qu'ils savent individuellement de moi, ça ferait un portrait assez complet de qui je suis. Par contre, je ne crois pas qu'une personne dans ma vie soit au courant de tout. À part ma mère, personne dans ma famille n'est au courant que je suis en couple, et encore moins que ma blonde va avoir un bébé dans 4 jours. Et je n'ai pas l'intention de partager cette information à qui que ce soit dans ma famille, même si je les vois semi-régulièrement.
  6. Son profil Facebook est cringe à souhait.
  7. Ma copine devait avoir un accouchement naturel dans une maison de naissance, mais elle a des complications alors finalement, elle va devoir accoucher par césarienne dans 1 semaine. Je capote, je suis méga stressée. Je sais que c'est vraiment pas si dangereux et que beaucoup de femmes subissent des césariennes, mais ça me fout la chienne pareil!
  8. Ce meuble en chêne massif en 3 sections que j'ai eu gratuitement à condition que je fournisse le transport. Je capote, c'est ultra lourd mais tellement solide! C'est le genre de meuble que je vais garder toute ma vie. D'ailleurs, je suis vraiment heureuse d'avoir un endroit où mettre ma collection de livres antiques à l'abri de mes chats, mais quand même à la vue!
  9. J'ai fait une tentative de coloration imitation cuivre oxydé sur un masque de latex tantôt, je suis bien contente de mon premier essai!
  10. Ma présence est vraiment pas certaine. Apparemment que j'ai une activité surprise pour ma fête dimanche. J'ai aucune idée si ça va prendre tout l'après-midi ou non. À suivre!
  11. Je préfère ne pas y penser. Non pas parce que j'ai peur de la mort, mais tout simplement parce que c'est statistiquement très improbable que je me rende à un âge très avancé. Je suis persuadée que je ne vivrai pas assez vieille pour me rendre au point où j'aurai des capacités cognitives et physiques trop limitées. Je n'ai aucun regrets et je suis très satisfaite de ma vie, je ne voudrais rien changer!
  12. Vous vous engueulez souvent avec votre partenaire ? Et quand ça arrive, à quoi ça ressemble ? C’est quoi vos limites ? C’est quoi le déclencheur ? Avec ma copine, on ne se chicane jamais. En plus d'un an de relation, c'est arrivé qu'on soit en désaccord, mais on n'a jamais haussé le ton dans nos discussions. Dès que quelque chose ne fonctionne pas dans notre couple, on se dit via Messenger/texto qu'on doit avoir une discussion en personne à propos de tel truc. En personne, on en parle de façon super calme et posée. Si on devient émotives, on se laisse décompresser et réfléchir chacune de notre côté pendant quelques jours avant de se revoir pour discuter de solutions potentielles qui nous conviendraient à toutes les deux.
  13. @Kawish Es-tu autochtone toi-même? Kawish étant considéré comme un slur vraiment dégradant pour les peuples autochtones, je suis curieuse de savoir si c'est un terme que tu t'es réapproprié en tant que membre de cette communauté?
  14. J'ai grandi dans un village situé entre deux réserves (Gesgapegiag et Listuguj). Les jeunes de Gesgapegiag allaient à la même école secondaire que tous les autres villages autour, j'ai donc passé mon enfance et mon adolescence en contact quotidien avec eux. C'est un milieu super conservateur, où le racisme et l'homophobie sont monnaie courante, mais les peuples autochtones n'étaient pas vraiment visés par le racisme de région, du moins pas à l'époque où j'y vivais. Ça vise plutôt les arabes, les noirs, les origines visiblement externes à la région. Ce n'est que plus tard quand je suis arrivée à Montréal que j'ai vu la triste réalité du racisme envers les peuples autochtones. Je croyais naïvement que ce genre de racisme n'existait pas parce que je n'avais jamais été confrontée à ça avant dans ma petite région isolée. J'ai fréquenté une Abénaki et j'ai été en couple avec un Mohawk pendant plusieurs années, ça m'a ouvert les yeux sur la réalité qu'ils vivent au quotidien. C'est aberrant.
  15. Je ne sais pas comment changer mon vote, mais je confirme que je vais pouvoir y être le 25, mais probablement très scrap de mon party de la veille!
×
×
  • Créer...