Aller au contenu

Aradia

ÉcoModo
  • Contenus

    4 117
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    43

Aradia a gagné pour la dernière fois le 7 mai

Aradia a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

3 584 Légendaire

1 abonné

À propos de Aradia

  • Rang
    Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais diantre, parlez-en
  • Date de naissance 1989-09-15

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    La Tori.

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

14 592 visualisations du profil
  1. J'ai des goûts de luxe, j'ai hérité ça des femmes de ma famille. J'y peux rien. Par contre, je ne vis pas au dessus de mes moyens pour autant. Quand viens le temps de choisir un objet, j'apprécie la qualité, son utilité et sa valeur esthétique. J'pas vraiment fan de la déco, j'en ai un peu, mais c'est à 90% des trucs que je me suis fait donner ou que mon chum avait. J'ai des plantes, que je chéris, mais sinon, moi non plus les babioles, je trippe pas trop. Par contre, je sors avec un ramasseux de bebelles. Si sa mère lui offre un objet, il accepte et le ramène ici. On vit donc dans un 4 et demi assez encombré, mais plus de 60% des objets (sauf les meubles, qui sont 50/50) sont à lui. Après ça je vois pas le jour de lui faire, jeter, donner, se départir du dit objet. Heureusement, assez régulièrement, on "vide" un garde-robe, une pièce et on trie et on jette/vend/donne. Sauf que lui aime pas trop jeter. Il pète régulièrement une bulle de réorganisation et me vire une pièce à l'envers (replacer les meubles) parce qu'il trouve que c'est trop chargé, donc il sait que j'ai raison. Je suis un peu du genre à Fosse, comme elle a dit dans le sujet Fuck la planète, de pas acheter un objet que je sais qu'une personne proche de moi a, si je sais que je vais me servir de l'objet de manière ponctuelle et rarement. En gros, je préfère largement emprunter des objets que les posséder. Les gros outils, si tu as pas une maison et de l'espace pour les ranger, ça sert vraiment à rien. Et même là, tu peux l'emprunter à ton voisin, ton frère, ton père, etc. C'pas vrai que quelqu'un a besoin d'une scie ronde 3 fois par semaine, à moins d'être en plein dans les rénos. Je suis quand même consciente que la plupart de nos objets sont utiles, mais je peux pas m'empêcher de trouver qu'on a trop de stock pour un 4 et demi. La prochaine étape pour moi, sera de dépouiller ma collection de livres. Faudrait vraiment que je donne ceux que j'ai pas l'intention de relire et garder les autres, sauf j'ai toujours ma petite voix intérieure qui me dit que quand j'aurai un enfant, je veux l'élever dans une maison pleine de livres pour l'initier à la lecture le plus jeune possible et qu'il voit ça comme une chose normale. Si je donne tous mes livres et garde seulement ma liseuse, je ne pourrai pas faire ça, alors je garde mes livres, et bien en vue dans la salon à part de ça.
  2. NON. SURTOUT PAS EN CHAR. C'est la place que je veux surtout pas me chicaner. Justement, j'aime ça pouvoir aller me calmer les nerfs quand je suis fâchée, ou j'aime ça me sauver quand il me pète un plomb pour aucune esti de raison. MAIS SURTOUT, j'ai PEUR quand on se chicane en char. Je me sens emprisonnée et je sens que ma vie est en danger. Genre que j'ouvrirais la porte et je sauterais en dehors du char même si on roule à 120 sur l'autoroute. J'ai peur d'avoir un accident, j'ai peur de mourir, et ça me rend vraiment, vraiment, vraiment inconfortable. Genre je dis fuck all, et j'espère qu'il va se calmer de lui-même et qu'on va arriver à destination plus vite. Si c'est lui qui conduit, j'ai peur que sa rage nous fasse avoir un accident et si c'est moi qui conduis, j'ai peur que sa crise me déconcentre trop et que je finisse par pogner un accident. PAS EN CHAR, SVP. C'est vrai aussi que c'pas full classe de faire ça en public. Mais parfois, j'aime ça montrer aux autres (surtout nos amis, mais eux aussi se gênent pas trop faque LOL) comment y'a l'air cave de pogner les nerfs pour des esti de conneries. Ils prennent le rôle d'arbitre le temps de 5 minutes.
  3. Je me suis fait un sandwich 100% produits du Québec (@Tovarichtch) : pain brun aux graines de chia moulues St-Méthode grillé, tranches de tomates coeur de boeuf des fermes Lufa, 4 tranches de jambon Le Gaspésien fumé à l'ancienne, plein de petites tranches de fromage La sauvagine, et finalement une généreuse quantité de moutarde de Dijon de la Maison Orphée. Simple et efficace.
  4. Oui, j'ai bien aimé aussi, mais c'est comme ça chaque année. C'est exagérément cher, c'est comme ça depuis plusieurs années, astheure que c'est rendu ultra populaire et mainstream, ils peuvent se permettre de charger le prix qu'ils veulent.
  5. Je sais même pas par où commencer. Je sais que je peux être une tabarnak de folle quand quelqu'un pèse sur les bons boutons. Je peux être vraiment méchante. Je sais exactement quoi dire pour le faire péter un plomb et je sais exactement quoi faire pour le faire ramper. Par contre, ça arrive très rarement. Je suis plutôt calme émotivement comme personne, mais mon copain est très insécure, émotif et a besoin de validation, et moi ça m'énerve un peu. La plupart des chicanes viennent de lui, mais il ne l'admet pas. Selon lui, je suis une personne horrible, égoiste, germaine, whatever, mais c'est même pas vrai à moitié. Aussitôt qu'on a une divergence d'opinion dans une discussion normale, il lève le ton et il pogne les nerfs parce qu'il se sent attaqué. Pis moi je suis comme, wtf pourquoi tu pognes les nerfs pour ça? Bref, il a un sale caractère et est pas particulièrement facile à vivre. C'est son principal défaut et la cause indirecte de la plupart de nos chicanes. Parfois il m'approche pour venir me parler et me faire des reproches quelconques pour des choses banales, et là, je suis la pire de toutes et je dois absolument tout prendre sur mon dos, et accepter ce qu'il me dit. Mais quand moi je l'approche pour lui faire des reproches semblables, alors là, il peut pas les prendre et j'exagère. Par contre, une chance qu'il est super généreux comme personne, drôle, gentil, intelligent, parce que c'est la limite que je peux tolérer.
  6. On pourrait raviver tout ça. J'avais presque oublié.
  7. J'ai vu Chicken et son amoureux au Festi-bière de Québec hier soir. Ils étaient loin dans la foule, alors je ne les ai pas salués.
  8. Cool. À part lui dire que tu la trouve jolie, et paraître un peu weird, as-tu un plan de match? Dans le bus, c'est vraiment dur de pas passer pour un bizarre parce que tu as rien en commun sur quoi te baser.
  9. Je vois autant de gars bobo voyager que de filles, pourquoi tu attaques juste les filles? Les gars eux c'est correct qu'ils agissent ainsi, et qu'ils fasse de la promiscuité sexuelle. Encore juste une attaque misogyne sans aucun rapport de la part d'un pauvre ti gars frufru. Ta gueule, pis passe ton chemin, si tu fourres pas, c'pas parce que les filles sont superficielles, c'est précisément le contraire, c'est parce que tu es une personne de marde et ça se voit 20 miles à la ronde.
  10. Ça ne m'étais jamais venu à l'esprit il y a quelques années encore qu'on pouvait être raciste envers les première nations (ma famille est remplie de métisses) et après, j'ai vu. C'est quand même un fait qu'il y a de graves problèmes d'alcoolisme, de toxicomanie, d'obésité, d'inceste, et autres dans les réserves. Ça s'étend en partie à la population autochtone hors réserve, mais la vraie question c'est Iron qui la pose : pourquoi c'est comme ça. Est-ce que les blancs sont la cause directe, ou si les blancs les rejettent parce qu'ils ont ce comportement (ces comportements sont stigmatisés même quand on les retrouve chez les blancs) ou plus probablement, est-ce un cercle vicieux engendré par le rejet et entretenu par le rejet, mais aussi est-ce que le rejet est alimenté par ces comportements, même si à la base ce rejet vient d'un racisme de base (peur des gens physiquement ou culturellement différents). Bref, c'est très complexe tout ça, et il y a clairement du racisme systémique envers les premières nations.
  11. Non. C'pas stalker, à moins qu'il l'espionne pendant des mois avant de l'aborder. C'est le genre d'affaire qui se fait sur le vif. Sauf l'histoire du travail d'équipe, mais c'est vraiment le plan pour les timides.
  12. Les informations qu'on trouve sur les réseaux sociaux ont été volontairement mises là par la personne, donc les consulter, non ce n'est pas immoral. Par contre, c'est assez mal vu de dire à un "inconnu" que tu as mémorisé des trucs sur lui/elle pour t'en servir dans une conversation. Ça peut être un moyen de voir rapidement si la personne "fite" avec ta personnalité pour pas perdre ton temps, mais même à ça, généralement, tu regardes, tu satisfais ta curiosité, mais tu tiens ça mort. Par contre, si tu es rendu ami Facebook, ou que vous vous suivez mutuellement sur Insta, ça devient automatiquement moins louche (voire drôle et amical) de dire : haha, j'ai stalké ton profil, et j'ai vu que tu as voyagé à X endroit! C'est très cool, moi aussi, bla bla bla. Ton chien est cute j'en ai un aussi. Etc. Tu peux le faire UNE FOIS, et seulement en début d'amitié. Ça peut aider à donner des sujets de conversation pour les personne moins volubiles ou plus timides. Sinon, tu peux parler des trucs que la personne a publié très récemment, mais outre ça, non. Dans le doute : regarder c'est ok, mais en parler c'est non.
  13. Je PENSE t'avoir reconnu. Nos regards se sont croisés et j'étais comme, elle me dit quelque chose celle-là. Ça doit être ça.
×
×
  • Créer...