Aller au contenu

Aradia

ÉcoModo
  • Contenus

    4 216
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    46

Aradia a gagné pour la dernière fois le 11 octobre

Aradia a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

3 711 Légendaire

1 abonné

À propos de Aradia

  • Rang
    Parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais diantre, parlez-en
  • Date de naissance 1989-09-15

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    La Tori.

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

14 784 visualisations du profil
  1. Perso, je suis une stool. Aucuns scrupules à dénoncer les incompétents et je couvre pas les merdes des autres. Sauf si c'est genre une petite gaffe/erreur de bonne foi et que je sais que la personne est compétente la plupart du temps, dans ce cas-là, je dirai rien. Tout le monde a le droit à l'erreur. J'ai un sens de la justice très aiguisé, pis quand une personne nuit à l'équipe, j'aime pas ça. J'ai déjà dénoncé des vols, des cas de drogue, d'alcool (abusif, je travail quand même dans un bar), des incompétents (simplement), de harcèlement pis j'pas gênée de dire à quelqu'un quand il travaille mal (suis pas les normes/règles, va dans le sens contraire des autres, etc.) parce que je veux lui donner une chance de se corriger. Je suis quand même de bonne foi. Mais si je lui dis plusieurs fois et que ça change pas, je vais stooler. Les trucs grave, c'est direct au boss. Je n'ai jamais vraiment été en position d'autorité, donc c'est dur à dire, mais je pense que pour renvoyer quelqu'un, ça me prendrait des bons motifs pour appuyer mon choix, mais j'aurais aucun mal à le faire. Tu fais pas la job, tu la fais pas, c'est tout. C'est pas forcément contre la personne, des fois la personne est juste pas faite pour ce type d'emploi et elle pourrait exceller ailleurs.
  2. J'aimerais ça participer, mais je suis lâche un peu, mais surtout je suis pas mal occupée depuis début octobre faque j'ai pas pris le temps. Pis aussi, j'ai pas énormément de talent non plus.
  3. Ça suffit, allez vous picocher ailleurs.
  4. J'espérais tellement que quelqu'un l'interprète ainsi!
  5. Non, tu dis pas ça. Tu les traites de caves parce qu'ils suivent un thème. Fair enough, pas obligé de suivre les thèmes. C'est vrai. Mais les thèmes sont là justement pour pousser ceux avec beaucoup de talent à se dépasser. Ceux qui choisissent de ne pas utiliser de thèmes ont le droit, peu importe leurs raisons, mais y'a pas d'histoire de traiter le monde de cave là dedans.
  6. Fait que, j'ai eu la job! Je commence au retour de mon voyage! Ça rend mes vacances encore plus sweeeeet!
  7. Au contraire, je trouve que ça rend le tout plus intéressant et pertinent. J'approuve ce que Daleko a dit. Les gens ont tendance à dessiner toujours le même type de choses, personnages, etc., le inktober les force à sortir de leur zone de confort et à s'améliorer. Ça s'appelle un défi. Lâchez pas Nanie Mo et Vicks, vous êtes super!
  8. Je lui ai dit. Et ça n'a pas l'air de l'avoir ébranlée outre mesure. Je vais savoir demain si j'ai la job. Il y a un(e) autre candidat(e) qui eu une 2e entrevue. Les photos, je vais en mettre plein sur FB et quelques unes ici. ;)
  9. Je ne commenterai pas sur la première partie de ton message, ça ne vaut même pas la peine. Pour le reste, là tu mélanges tout. Bien sûr que le féminisme et l'éducation sexuelle a TOUT a voir là-dedans. Ton histoire de Sida a aucun, mais aucun rapport. Le conservatisme est contre l'avortement, parce que ça nuit à la famille, et parce qu'ils veulent pas laisser les femmes libres de leur choix. Les féministes se battent pour le choix des femmes. C'est simple pourtant. Je connais des femmes qui ont choisi d'avoir 5 enfants, allaitement, couche lavables, toute la patente. C'était tu leur choix? Oui. Ça fini là. J'en connais d'autres qui n'en veulent pas, et qui prennent les moyens nécessaires pour que ça n'arrive pas et pour ne pas avoir à recourir à l'avortement. C'est tu leur choix, oui. Pis si jamais un accident arrive, pour X ou Y raisons, c'pas de mes affaires pourquoi la fille décide de se faire avorter. Moi tout ce que je retiens, c'est que c'est mieux un enfant avorté qu'un enfant mal-aimé, pas désiré et qui va avoir une vie de misère parce que sa mère le voulait pas ou qu'elle a pas une crisse de cenne pour l'élever. Le développement de la natalité ne se fait pas en interdisant l'avortement... il se fait en créant des mesures incitatives (congé parental, allocations, crédits d'impôts, aide à l'accès à la propriété) parce que non, le monde sont pas tous des bourgeois débordant de cash. Une des raisons principales de l'avortement, c'est que la femme a pas les moyens financier pour supporter un enfant. Ton message pue le conservatisme moral à plein nez. Comme si tu étais placée pour juger les choix des gens. Personne n'est placé pour ça, sauf les JUGES qui décident en fonction de la loi. Sinon, la moralité c'est flexible d'une personne à l'autre.
  10. C'est vrai, mais ils ne me l'ont pas demandé. Ils savaient que j'ai déjà un emploi "d'étudiant" alors la réponse s'impose d'elle-même : j'ai besoin d'avertir mon employeur avant de pouvoir commencer. Et aussi, cette question se pose parfois seulement quand tu es certain d'embaucher la personne. Edit : en même temps quand on y pense... c'est un peu con comme question. Si je suis en recherche d'emploi, normalement la réponse est le plus tôt possible, ou disons 2-3 semaines plus tard. Les entreprises qui cherchent à pourvoir des postes "sérieux" ne sont pas stressées par ce genre de délai. On s'entend qu'une job au McDo, quand il manque 2-3 employés, ça peut être plus problématique et urgent.
  11. Je pars dimanche vers Montréal en après-midi. Notre vol est à 11h, je crois (mon amie se charge de ce côté des choses), lundi, mais puisque je pars de Montréal, et qu'on doit arriver 3h avant, je vais dormir là la veille. Mes bagages sont à peine entamés en partie à cause de la température prévue. Je veux pas geler, mais je veux pas crever de chaud non plus et je veux être confortable. Je travaille demain soir, vendredi soir et samedi soir. J'ai une 2e entrevue d'emploi demain PM. J'ai eu la 1ère entrevue vendredi passé, je pense que je vais être prise! Sauf que je leur ai pas dit encore que je partais 2 semaines. C'est jamais venu sur le sujet, et je trouvais pas ça pertinent de leur dire si je suis pas prise ET je voulais pas me tirer une balle dans le pied non plus. La bonne nouvelle, c'est que vu que mon entrevue est jeudi et je pars lundi, ça peut facilement compter comme mon préavis de 2 semaines donc je suis OK, ça risque pas de trop déranger. #procrastination #cachoteries
  12. La dictature n’apparaît pas en un seul régime. De plus, j'en conviens, les mécanismes mis en place dans les pays occidentaux rendent ça assez difficile pour un gouvernement de devenir dictatorial. Mais ça prend juste la bonne conjoncture, le bon ennemi commun (les immigrants en ce moment) et plusieurs voisins qui pensent pareil... Ils commencent par gruger un droit à la fois, jusqu'à ce que tu ne puisses plus rien faire. Le principe de la grenouille dans le chaudron. Une fois que l'eau bout, il est trop tard, tu es déjà mort, mais avant, l'eau est juste tiède, voire confortable, donc tu n'y prêtes pas attention. C'est ça qui se passe actuellement aux USA. Un droit à la fois, les minorités, les LGBTQ+, les femmes se font enlever des droits. Si on a un gouvernement de droite ici aussi et que les USA réélisent Trump ça va être très très très effrayant. Quant à l'avortement, je suis 100% d'accord avec toi, qu'il faut éviter que les femmes aient besoin d'y recourir. Sauf qu'encore une fois, les gouvernements de droite chez nous coupent dans les cours d'éducation sexuelle, et dans l'éducation tout court, on va se le dire, donc l'ignorance continue à se répandre. Il faut apprendre aux jeunes (et moins jeunes) à prendre des moyens de contraception et aussi à se protéger des ITSS, et ça passe par l'éducation dans les écoles, parce que les parents ne sont pas tous égaux, ni tous bien outillés pour éduquer leurs enfants à ce sujet. Il faut rendre la contraception plus accessible et moins chère. Il faut éduquer les hommes à porter un condom et aux femmes à faire choisir les hommes entre : sexe avec condom ou pas de sexe du tout. Après, travailler sur le consentement est évidemment essentiel à tout ça. Apprendre aux hommes que le consentement c'est pas juste quand ça fait leur affaire, et apprendre aux femmes qu'elles ont le droit de dire non, que c'est correct d'avoir des limites. Bref, tout ça est relié. Le féminisme se bat pour le droit à l'avortement, mais aussi pour le consentement, l'accès à la contraception, etc, tout ça résultera à long terme en moins d'IVG.
  13. La droite, malheureusement, vient généralement avec le conservatisme religieux à la noix, et c'est ça qui me rebute le plus, leur ostie de manie de vouloir nous dire quoi faire. Je ne fais aucunement confiance au jugement de gens endoctrinés par une religion. Ailleurs, ça fini toujours en dictature partielle ou totale, pourquoi ce serait différent ici? Je crois fermement que le rôle du gouvernement est de protéger ses citoyens (en prenant des mesures qui briment le moins de libertés possible, en s'assurant de garder le taux de criminalité au plus bas possible, etc.), et de leur donner des chances le plus égales possibles pour partir dans la vie. Ça veut souvent dire investir de l'argent dans les services sociaux. Perso, bien que le Canada ait ses défauts, je ne l'échangerais pour aucun autre pays. Je sais, je me répète. @Daleko , considérant ta position sur le fait qu'avoir des enfants n'est pas un droit, mais un privilège, où te situes-tu par rapport à l'avortement. Une femme qui n'en veut pas, mais qui se ramasse malgré elle enceinte, devrait-elle être forcée d'enfanter?
  14. Dans le temps de Harper, Obama était au pouvoir, maintenant qu'on a Trudeau, nos bons voisins sont pognés avec Trump... On réussit à garder une certaine balance, mais si on se ramasse avec de la droite à la grandeur de l'Amérique du Nord, ça pourrait effectivement vraiment mal tourner.
×
×
  • Créer...