Aller au contenu

Vomi de chien

Éboueur
  • Contenus

    243
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation

177 Bonne

À propos de Vomi de chien

Informations

  • Sexe
    Masculin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

4 727 visualisations du profil
  1. Vomi de chien

    Le Bouffeur de conscience

    Ça semble annoncer un roman de science-fiction des 70's ou 80's qui critique la place qu'occupe la technologie, notamment la télévision, dans nos vies.
  2. Vomi de chien

    Parures en tout genre

    Inquiète-toi pas, ça arrivera pas.
  3. Vomi de chien

    Parures en tout genre

    La photographie n'est pas un art qui me rejoint beaucoup d'ordinaire, mais cette photo est tout simplement incroyable. Je crois que je vais l'imprimer et l'encadrer, c'est magnifique.
  4. Vomi de chien

    Fermer le forum est une erreur

    J'espère que vous garderez en mémoire votre précieux camarade Vomi de chien.
  5. Vomi de chien

    Bouillon de culture littéraire

    Est-ce que quelqu'un sait où il y a des soirées littéraires à Sherbrooke? Genre des cabarets d'auteurs, des open mics où l'on peut lire des textes? J'ai beau cherché sur Internet, je ne trouve que des soirées défuntes ou des événements isolés déjà passés.
  6. Vomi de chien

    Vidéos amateurs pour le fun

  7. Tu me donne envie de vomir. :)

  8. Vomi de chien

    Comment vous sentez-vous présentement ?

    Tout ça pour "ChloeSeashell " ? C'était quoi ton précédent ID pour que celui-là soit meilleur, "SlocheCul69" ?
  9. Vomi de chien

    Piment Fort

    C'est une bonne nouvelle que les abominables maîtres de cérémonie aient été exclus. Je ne peux évidemment pas deviner les lignes exacts, mais je suis pas mal certain que chaque gag consiste plus ou moins à dire que les petits vieux ne reçoivent pas des soins adéquats pis que c'est trop cher. Si ce n'est pas le cas, je vais être obligé de donner un minimum de crédit aux auteurs pour avoir éviter l'écueil de la facilité la plus lâche, mais ça ne voudra pas dire que le punch est surprenant pour autant. Edit: Après vérification, j'avais pas mal raison pour le gag de Bilodeau, j'étais pas bien loin de l'état d'esprit du gag de Mercier, et la blague de Demay est exactement, mot pour mot, ce que je priais pour que ça ne soit pas.
  10. Vomi de chien

    Les comic books

    Je remonte ce sujet dans l'espoir de recevoir quelques suggestions de lecture. J'ai un intérêt pour tout ce qui mêle l'horreur et/ou la science-fiction à l'absurde, au surréalisme, à une logique de rêve, etc. J'ai par exemple lu quelques ouvrages de Charles Burns, notamment son célèbre Black Hole, et j'ai adoré. Connaissez-vous des bandes dessinées qui pourraient me plaire ? Les superhéros m'attirent très peu, mais ça peut m'intéresser si l'histoire correspond à mes critères. Si vous connaissez des bandes dessinées québécoises, même si elles ne s'apparentent que de loin à ce que je recherche, je suis également preneur. Merci d'avance !
  11. Vomi de chien

    Changement majeur...

    Je suis d'accord sur deux points : l'enculage de mouche, et le fait que le terme "cisgenre" est utile pour simplifier le discours scientifique. C'est la légitimité de l'utilisation du terme en dehors de toute considération scientifique que je questionne.
  12. Vomi de chien

    Changement majeur...

    Le terme "neurotypique" n'est pas davantage légitime, il a été inventé par les autistes eux-mêmes dans une tentative de camoufler leur anormalité. Cela dit, je n'ai jamais vu un autiste faire de l'attitude en utilisant ce terme... Et par ailleurs, les autistes sont une dizaine de fois plus nombreux que les transgenres. Ma question demeure sans réponse, je commence à croire que tu n'en as pas.
  13. Vomi de chien

    Changement majeur...

    Premièrement : oui, c'est ce que ça veut dire. Les transgenres, ne s'inscrivant pas dans la norme, sont anormaux. Ce n'est pas forcément péjoratif. Tu devrais facilement l'accepter, puisqu'on en revient à l'argument linguistique auquel tu t'accroches depuis le début pour valider le terme "cisgenre". La seule différence, c'est que les mots "normal" et "anormal" ont tous les deux leur place dans la langue. Deuxièmement, seulement 0,3 % de la population est transgenre. Le trouble dissociatif de l'identité, par exemple, touche de 1 à 3 % de la population, soit jusqu'à dix fois plus de monde. De nombreux autres troubles ont des statistiques beaucoup plus élevés que le transgendérisme. Pourtant, il n'existe à ma connaissance aucun terme pour définir ceux ne souffrant pas de ces troubles. Expliquez-moi alors en quoi il est légitime de façonner un terme pour désigner le contraire de l'un, mais pas des autres (il n'est au demeurant pas plus logique de créer des antonymes pour tous les troubles). Expliquez-le moi, sérieusement. Les explications d'ordre linguistique ou faisant appel à la sensibilité ne seront pas retenues.
  14. Vomi de chien

    Changement majeur...

    Le terme "cisgenre" n'est utilisé sur la place publique que par les transgenres eux-mêmes et par une certaine catégorie d'individus soucieux de paraître progressistes ; ce n'est pas le cas du terme "hétérosexuel". D'ailleurs, l'homosexualité étant beaucoup plus répandue que le transgendérisme, ce n'est pas farfelu de préciser notre hétérosexualité. Mais je t'accorde que l'épithète est facultative : "homme" est suffisant pour me définir puisque je m'inscris dans la norme.
×