Aller au contenu

Running With Spoons

Éboueur
  • Contenus

    418
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Running With Spoons

  1. Le DGE considère que les débats sont des "émissions d'affaires publiques" et donc pas obligés de respecter cette loi. http://www.lapresse.ca/le-nouvelliste/elections-provinciales/201208/03/01-4561956-jean-martin-aussant-veut-participer-aux-debats.php
  2. Surement pas le CMQ qui s'occupe surtout d'assurer la compétence des médecins (e.g. la radiation du doc mailloux). Il y a la FMOQ et la FMSQ, mais la relation est quand même adversoriale entre FMSQ (barrette) et MSSS (ministere dante, bolduc). Bien sûr je m'attends à ce que Bolduc prenne l'avis des fédérations, mais Barrette et Bolduc s'envoient chier en public assez souvent, j'imagine que Bolduc est assez indépendant là-dessus.
  3. C'est le gouverement provincial qui détermine les places au doctorat de médecine pour les universités. Je pense que c'est le gouvernement provincial qui décident de la distribution des places en résidence pour les différentes spécialités. C'est le gouvernement provincial qui décide ensuite quel centre hospitalier peut avoir combien de médecins pour les différentes spécialités (obtention de PREM). Le collège des médecins vérifie la compétence des médecins, reçoit les plaintes du public, et "prend position dans les débats qui préoccupent le public en matière de santé." La FMOQ et la FMSP (fédération des médecins omnipraticiens/spécialistes du Québec) font surtout négociations de salaire/formation/assurances. Depuis que Barrette (un radiologiste) est à la tête de la FMSP, le salaire des spécialistes a beaucoup augmenté comparé aux omnipraticiens, particulièrement pour les radiologistes (qui ont une job de 9 à 5 avec peu de gardes, c'est pas une spécialité très "tough" comparé aux chirurgiens par exemple) qui sont très loin au top des salaires. C'est donc difficile à croire qu'il va considérer que le salaire des médecins est du "gras". Et il faut garder en tête que certaines spécialités peuvent déjà obtenir le double de leur salaire en Ontario ou aux États-Unis. Mais bon, globalement, je pense que le problème pour la première ligne est plus un manque de médecins de famille (parce que c'est vraiment moins bien payé, et moins respecté aussi, que les spécialités, entre autre à cause de Barrette qui obtient vraiment pas mal d'argent pour les spécialistes). Et un manque d'infirmières à l'urgence et un peu partout (parce qu'elles n'ont pas de bons salaires et qu'elles ont des horaires de merde).
  4. Dans les sondages avec une marge d'erreur de 3%, ON a 1-2% de vote de la population. Donc en théorie, ON est le 6ème parti en importance au Québec, après QS (7%) et parti vert (4%). Je comprendrais donc que Aussant ne soit pas invité au débat des chefs. De la même façon que si André Arthur (indépendant en 2011) avait parti le PAAA (le Parti Awesome d'André Arthur), il aurait peut-être pas été invité au débat des chefs. http://www.legermarketing.com/admin/upload/publi_pdf/Provincial_Voting_Intentions_in_Quebec2012.pdf
  5. Allons-y de l'autre sens. Imaginons que le Canada et le Québec décide de changer le taux marginal d'imposition de tout salaire au dessus de 300 000$ à 5% (au lieu d'environ 40%-50% combiné comme aujourd'hui). On peut s'attendre à ce que beaucoup de chefs d'entreprises décident de déménager une partie de leurs opérations (et déménager eux-mêmes) au Canada. On peut même s'attendre à ce que les recettes de l'état augmentent grâce à ça, et qu'en plus ça aide beaucoup l'économie puisque ces riches dépenseront beaucoup en divers services et biens canadiens. À un certain point, ça semble un peu inévitable à long terme tout ça. Les très riches (pas mal plus que 300k$ par année) ont de moins en moins de sentiment d'appartenance à leur pays d'origine, et de plus en plus de sentiment d'appartenance à leur classe de "stateless billionnaires" qui "habite" en Suisse ou à Singapour puisque ce sont des paradis fiscaux. Avec la globalisation qui se poursuit, je peux juste imaginer que le nombre de riches (sans être milliardaires) sans état va augmenter.
  6. L'étude de l'OCDE dit que le Canada, pour augmenter sa productivité, doit augmenter le taux de fréquentation et la qualité de ses universités. Ensuite, ils disent que 1. Les études n'ont pas trouvé de lien entre l'accessibilité aux études et les frais de scolarité généraux. 2. Augmenter les frais de scolarité et augmenter les prêts/bourses est une mesure progressive qui permet aux étudiants de familles modestes de plus facilement accéder aux études supérieures. Ils proposent notamment d'enlever les crédits d'import des frais de scolarité, pcq ces crédits sont régressifs. En fait, c'était une étude qui parlait surtout de la productivité et de la maladie hollandaise dont Mulcair disait que le Canada souffrait. L'étude confirmait l'idée de Mulcair qui disait que beaucoup de secteurs de l'économie canadienne ont souffert à cause des ressources naturelles de certaines provinces qui a un gros impact sur le taux de change. Deux des auteurs de l'étude allaient même jusqu'à dire que ça serait une bonne idée d'augmenter les paiements de péréquation aux provinces les plus pauvres. Pour qu'ils puissent profiter des fruits de la croissance, pour qu'ils puissent continuer à avoir des bons taux d'emploi, et pour qu'ils puissent améliorer leur productivité.
  7. Je ne comprends pas trop l'avantage des crédit d'impôts scolaire. Y me semble que c'est une mesure régressive : Ça avantage les étudiants avec des parents riches qui peuvent utiliser les crédits d'impôts dès maintenant et qui savent comment ça fonctionne. Et ça désavantage les étudiants pauvres qui ne savent pas comment ça marche et/ou doivent attendre après leur bac pour les utiliser. Quelqu'un peut m'expliquer s'il y a un désavantage à diminuer les frais de scolarité en enlevant les crédits d'impôts? C'est sûr que les associations étudiantes veulent utiliser ça dans le but de repousser à plus tard les hausses en espérant qu'un autre gouvernement soit élu, mais y me semble que globalement, c'est une mesure qui ferait du sens abolir ces crédits d'impôts pour baisser les frais de scolarité (ou même utiliser les fonds pour des programmes de prêts et bourses).
  8. Mais de quoi tu parles? On a pas parlé des hypothèques des particuliers en Icelande. C'est quoi qui est des fabulations de conspirationistes? Que l'Islande a laissé ses banques mourir? Que l'Islande semble se sortir pas trop mal de sa recession? Que l'Islande a eu une crise financière majeure? Que l'Islande existe?
  9. La raison pourquoi on n'entend pas parler de l'islande, c'est qu'il y a 20% plus d'habitants en islande qu'à Gatineau. L'islande est un cas intéressant, mais un cas très extrême. C'était un des pays les plus affectés par la crise financière. Les riches s'y étaient énormément enrichis (beaucoup plus qu'ailleurs) à cause d'une monté très rapide du néo-libéralisme et du copinage entre ces riches et l'état. Par beaucoup, je veux dire que le pourcentage des revenus du pays récolté par le top 1% a passé de 4.2% à 19.8% entre 1993 et 2007. (Au canada, ça a passé d'environ 9% à 13%). À cause de tout ça, la dette (et pas juste publique) des Islandais est devenue absolument ingérable, même comparé aux autres pays, en 2007. Ils avaient pas trop le choix de faire des mesures très très drastiques. Les seuls pays affectés de manière comparable par la crise seraient l'Irlande, la Grèce, l'Espagne et la Lettonie. Tous des pays de l'euro (ou près de l'être), et qui ont donc des moyens beaucoup plus limités que l'Islande pour gérer une crise comme ça.
  10. Savez-vous combien l'état québécois obèse sauverait si on dépensait autant en santé par capita que la frugale Alberta? -10 milliards de dollars http://worthwhile.typepad.com/.a/6a00d83451688169e2016303f44520970d-pi
  11. Pour être honnête, au secondaire, j'aurais probablement voté pour une grève pour supporter les éléphants albinos d'Afrique qui se font maltraités.
  12. C'est le "Leméac", et je confirme que c'est très bon. Il y a le bouillon bilk qui a ouvert récemment près du quartier des spectacles (genre st-laurent/ontario) par 2 anciens du Leméac, c'est super bon, même s'il y a pas le menu de 25$ après 22h. Je crois que mon resto préféré est le Pintxo, qui sert des "pintxos", des sortes de Tapas basques. J'ai aussi adoré tous les vins qu'ils m'ont proposés les fois où je suis allé.
  13. Les étudiants de l'époque étaient contre leur université qui encourageait indirectement l'aparthéide en Afrique du Sud en investissant dans des compagnies qui y faisaient affaire. La solution est simple : demander à ce que l'université arrête d'y investir. Aujourd'hui, un thème important d'OWS, c'est l'inégalité des revenus. La solution n'est pas simple, les gens ne sont pas d'accord sur la manière de s'y prendre, et je ne suis pas sûr que des gens qui campent dans un parc sont les mieux placés pour créer des solutions à un tel problème. Mais au lieu de trouver une solution, ils ont réussi à faire parler de l'inégalité des revenus dans les médias au cours des derniers mois. Ça a des chances d'influencer la classe politique, et ça permet aussi aux journalistes, éditorialistes, économistes et autres de décrire les causes et les solutions possibles du problème. C'est quand même une réussite, non?
  14. Je lisais un article qui parlait de Berkeley qui avait fait une chose semblable à occupy wall street en 1977. Ils ont organisé des sit-ins, ont fait des pétitions, etc. Ils ont même construit une "shanty town" pour leur sit-in. C'était pour protester contre leur université qui investissait beaucoup d'argent dans des compagnies qui faisaient affaire en afrique du sud. Comme aujourd'hui, ils ont finit par être enlevés par des policiers. Cependant, en 1986, l'université de californie a désinvesti 3.1 milliard hors de compagnies qui faisaient affaire en afrique du sud. De plus, le gouverneur républicain, face à une élection, a commencé à être défavorable à l'investissement en Afrique du Sud aussi. http://zunguzungu.wordpress.com/2011/11/11/the-grass-is-closed-what-i-have-learned-about-power-from-the-police-chancellor-birgeneau-and-occupy-cal/ Y'en a qui pense qu'OWS a réussi aussi, puisqu'ils ont engagé les USA dans une discussion sur l'inégalité des revenus. http://www.politico.com/blogs/bensmith/1111/Occupy_Wall_Street_is_winning.html
  15. Il y a plusieurs années, il y avait eu une vache qui s'avait échappé et avait fait un petit tour dans pointe-aux-trembles. Le vétérinaire avait fini par la tirer avec des fléchettes tranquilisantes dans le coin de sherbrooke/tricentenaire. Je suis pas trop sûr pourquoi ils ont pas fait venir un vétérinaire cette fois aussi.
  16. Cette photo est probablement ma préférée du mouvement. Felix Salmon parlait de la phrase sur l'affiche : "something true, and accurate, and touching, and grammatical, and far too long to be a slogan, and gloriously bereft of punctuation, and ending even more gloriously in a mildly archaic preposition" Malheureusement, Caitlin Curran a été renvoyée à cause de cette photo ("non-respect du code d'éthique des journalistes") et a écrit un article sur Gawker. http://gawker.com/5854118/how-occupy-wall-street-cost-me-my-job Elle finit en disant : "It's unclear to me how our participation, on our personal time, in a non-partisan movement warrants termination from our jobs. If the protest is so lacking, in terms of message and focus, then how can my involvement with it go against The Takeaway's ethical policies? [...] We live in an age where I can carry a sign expressing a non-partisan, seemingly inarguable message at a peaceful protest, unknowingly have my photo taken and disseminated around the world, and subsequently be fired as a result, all within a matter of days." C'est sûr que ça va commencer à être difficile d'argumenter contre ceux qui disent que les manifestants n'ont pas de job, si on renvoie les gens parce qu'ils participent.
  17. Oh hey, une étude, réalisée par Richard Muller, un sceptique modéré du réchauffement climatique, et financée en partie par les frère Koch, qui trouvent que : “We are seeing substantial global warming” “None of the effects raised by the [skeptics] is going to have anything more than a marginal effect on the amount of global warming.” http://www.economist.com/node/21533360
  18. Felix Salmon avait un post intéressant sur George Soros & OWS : http://www.reuters.com/article/2011/10/13/idUS11735271620111013 En gros, le lien entre Soros et OWS est adbusters, un "anti-capitalist group in Canada which started the protests with an inventive marketing campaign aimed at sparking an Arab Spring type uprising against Wall Street." Comment est-ce que Soros a financé adbusters? Il a donné 3.5M$ au Tides Center, un gros organisme qui, un peu comme centraide, prend des donations et les redirige à des organismes de gauche. En 2007, le Tides center a un revenu de 80 M$ selon http://www.undueinfluence.com/TidesCenter.htm . Ensuite, le Tides Center a donné 185k$ à AdBusters entre 2001 et 2010. De plus, Soros affirme ne jamais avoir entendu parlé d'AdBusters (ce qui ne serait pas très étonnant, c'est un petit organisme canadien).
  19. "Les mêmes, toujours les mêmes."
  20. Parfois, en lisant des posts comme ça, je me demande si Woot Woot est un agent de la gauche qui cherche à discréditer la droite en postant des trucs qui n'ont pas d'allure.
  21. C'était une excellente fin de saison, mais je suis quand même un peu déçu de ne pas avoir vu le chapeau d'Heisenberg de l'émission.
  22. Fans de board games de Montréal : vous connaissez la Récréation? C'est une gallerie d'art moderne/lieu de rencontre qui host des soirées de board games chaque mercredi soir (et dimanche après-midi). Ils ont beaucoup de jeux et ça coute 5$ (ça inclut un drink). Ils sont situés coin st-denis/ontario (métro berry-uqam). Les gens seuls sont les bienvenus, et je devrais y être mercredi soir prochain si vous voulez vous joindre à moi. Leur site est : http://sjeux.blogspot.com/ Ils jouent surtout à des light-medium euro, avec un peu de party games et d'ameritrash.
  23. Small World! Ça se passe sur un thème fantastique avec une quinzaine de races différentes et une vingtaine de pouvoir spéciaux différents. Chaque territoire que tu contrôles à la fin d'un tour te vaut des points de victoires. Y'a un peu de chance, mais vraiment moins que Risk. Tour après tour, tu vas perdre des unités et jamais en gagner. La gimmick, c'est que dès que tu veux, tu peux abandonner ta race et en partir une nouvelle. C'est un peu comme Risk, sauf que quand t'es sur le point de te faire tuer par Reda, tu te dis fuck it pis tu pars une tribu de nains volants au Québec qui vont conquérir la moitié de l'Amérique du Nord et lui tuer plein de troupes.
  24. De quoi tu parles? C'est un monétariste qui se décrit comme un "lifelong libertarian republican" et qui a eu une longue association avec Ayn Rand et l'objectivisme.
  25. Ouin, Alan Greenspan est rendu plutôt sénile. Il y a quelques mois, il avait écrit un article dans le financial times où il disait : "Today’s competitive markets, whether we seek to recognise it or not, are driven by an international version of Adam Smith’s “invisible hand” that is unredeemably opaque. With notably rare exceptions (2008, for example), the global “invisible hand” has created relatively stable exchange rates, interest rates, prices, and wage rates." À partir de cette citation, les commentateurs de crookedtimber.org ont eu beaucoup de plaisir : “With notably rare exceptions, Russian Roulette is a fun, safe game for all the family to play." "With notable rare exceptions, you can’t get pregnant if you do it standing up." "Though unredeemably(sic) opaque, Mr. Madoff’s operations delivered excellent returns, with notably rare exceptions." "With notably rare exceptions, Germany remained largely at peace with its neighbors during the 20th century." "“With notably rare exceptions, Japanese nuclear reactors have been secure from earthquakes”"
×
×
  • Créer...