Aller au contenu

Trompe de Fallope

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    438
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Trompe de Fallope

  1. Pendant un bout je ne jurais que par des variantes de Courrier. J'ai un roman publié en Garamond. Pas mon choix initial, mais je l'ai vite adopté et j'en suis fort satisfait. pour les curieux: http://floraisonarmature.tk/
  2. Deux hommes. Camps opposés. Tous deux subjugués par l'Hindouisme. Des chefs d'orchestre. L'un coordonne des génocides: http://www.ibtimes.com/heinrich-himmler-nazi-hindu-214444 L'autre est le père de la bombe atomique http://blog.nuclearsecrecy.com/2014/05/23/oppenheimer-gita/ **Ce dernier lien viens d'un source étrange, mais basé sur un article de 45 pages très intéressant : https://amphilsoc.org/sites/default/files/proceedings/Hijiya.pdf D'importants acteurs du 20e siècle se trouvant à quelque milliers de kilomètre l'un de l'autre, motivés par des légendes comprennant l
  3. Personnellement, je suis assez surpris de la surprise qu'une telle nouvelle suscite. Je n'ai jamais aimé Gab Roy parce que je l'ai toujours perçu comme un douchebag capable d'écrire, avec un certain talent discutable, des textes écrits ou filmés d'opinions trash destinées à un public principalement constitué de jeunes ignorants privilégiés. Mais surtout, je l'ai méprisé à partir du moment où j'ai vu qu'il se servait de sa popularité pour fréquenter des jeunes filles de 15 ans, et ce, de manière tout à fait ouverte, allant même jusqu'à s'en vanter. C'est juste dommage que, comme tout le monde à
  4. J'ai pas pu m'empêcher de me mettre à faire autre chose à partir de la moitié.
  5. Je suis certain que le sujet a déjà été abordé, mais ça m'importe peu. J'envisage disparaitre du forum et par conséquent je voudrais savoir si je peux donner mon statut à un nouvel éboueur le méritant. Ceci dit, cet éboueur serait élu démocratiquement.
  6. Navajo Joe. Un spaghetti western à propos d'un amérindien qui se venge d'un gang. L'amérindien est joué par Burt Reynolds, un blanc.
  7. Dans les yeux de Léo: edit: Désolé si seulement le lien s'affiche, je ne comprend pas pourquoi.
  8. De quoi tu parles http://www.youtube.com/watch?v=Ie7nfUIuWOE
  9. D'accord, le minimalisme comme style de vie plutôt que forme d'art; mais les deux ne sont-ils pas intrèséquement liés? Le minimaliste n'est pas un quelconque nihiliste à la recherche de son auto-destruction; il est seulement présent, dans un monde qui lui offre une quantité infinie d'artifices, alors qu'il ne se contente que de pragmatisme sans en renier l'esthétisme.
  10. Je crois que l'erreur principale, ici, est de dire que le minimalisme est la philosophie de vivre sans aucun bien matériel. En partant, le chiffre zéro n'est pas un minimum, c'est une absence de nombre. Le minimalisme s'est plutôt toujours présenté avant tout comme une forme d'expression artistique prônant les styles dépouillés sans artifices. Par exemple, si j'écoute de la musique minimaliste, ça veut pas dire que j'écoute du silence. L'idée existe déjà, et par la suite une multitude de musiciens minimalistes auraient été assez caves pour créer des pièces avec du son alors qu'ils auraient pu
  11. Et puis, c'était un cool party vendredi?

  12. La privation de sommeil, avec la privation de nourriture, a toujours été la technique de base des sectes pour briser le psychisme de leurs adeptes. Dormir c'est important.
  13. Sukiyaki Western Django Le film est japonais, en VOA volontairement maladroite et se présente comme une pastiche des spaghetti westerns, notamment Django (1966). On y retrouve dans les thème plusieurs références à de vieux films de samurai, mais ceux-ci ayant eux-même influencés les spaghetti westerns, j'hésiterais à dire qu'il s'agit aussi d'une pastiche de film de samurai. Là où le film réussi, c'est principalement dans les images. Les décors sont surréalistes et uchronique, et les scènes se déroulant dans le passé ont littéralement des peintures comme arrière plan. Le plan de vues sont
  14. En tout cas, le forum suck sans toi, je m'ennuie comme un fif de ton irréverescence.

  15. Bah à part ton mépris pour le Québec qui m'est sympathique.

  16. Étant un idéaliste/romantique totalement déconnecté de la réalité, je suis un absentionniste. Ceux qui disent que le droit de voter c'est le droit de chialer se trompent. Aller aux urnes c'est approuver la légitimité du système actuel. Donc peut-importe le dirigeant élu, chaque électeur se doit d'être satisfait de la sacro-sainte instauration représentative de la dictature de la majorité (lobotomisée), puisque c'est le résultât de la tengeante démographique en fait de délégation politique. Moi, je vais pas faire un X dans un carré à chaque quatre ans pour qu'une équipe d'individus verreux pren
  17. Tes opinions politiques sont à mon avis de la criss de marde, mais esti que t'es bon pour débusquer des bijoux en fait de musique de marde.

  18. Quand le titre de la toune c'est "Born Again"...
  19. Mon point étant qu'au Québec, en oubliant la subtilité que les gens se font dire quoi aimer comme partout ailleurs, ce qui pogne démographiquement atteint la plupart du temps une médiocrité assez quétaine pour dissuader les morceaux d'utérus de ma trempe de chercher avec assiduité les perles rares dans un océan nauséabond de merde opaque. Je cherche ma musique par style, pas par provenance. Si ça vient du Québec; tant mieux ou tant pis.
  20. C'est drôle comment ta volonté de dissociation du peuple québécois provient du fait que tu considère en faire parti à la base.
×
×
  • Créer...