Aller au contenu

Zealot

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    2 457
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Zealot

  1. Je suis fragile, brisé, blessé même. La haine est ma force, l'ironie est mon arme. Je suis un homme malade… Je suis un homme méchant. Un homme repoussoir. Voilà ce que je suis. Je crois que j’ai quelque chose au foie. De toute façon, ma maladie, je n’y comprends rien, j’ignore au juste ce qui me fait mal. Je ne me soigne pas, je ne me suis jamais soigné, même si je respecte la médecine et les docteurs. En plus, je suis superstitieux comme ce n’est pas permis : enfin, assez pour respecter la médecine. (Je suis suffisamment instruit pour ne pas être superstitieux.) Oui, c’est par méchanceté
  2. C'est amusant que tu parles de ton frère, j'ai toujours observé que notre rapport intime aux objets passe aussi par le rapport qu'un proche avait lui-même à ceux-ci. Pour ma part il s'agit sans doutes de ma mère, qui adore accumuler des choses bien souvent sans intérêts. Durant mon enfance : elle avait cette manie des brocantes – ou vide-greniers – et elle était toujours fière de vider la maison de vieilles choses, de meubles, qu'elle arrivait bien souvent à vendre, le moment cocasse étant quand elle ne pouvait s'empêcher d'utiliser l'argent gagné pour… acheter de nouvelles possessions, à la m
  3. J'en ai franchement rien à péter des relations humaines. Écoute, je veux bien faire des efforts, mais dans le contexte où je ne comprends littéralement pas ta remarque sur le signalement de vertu, on va pas aller bien loin. Après je ne dit pas que c'est de ta faute, on a juste du mal à communiquer, mais je veux bien faire l'effort.
  4. J'attaque le comportement narcissique de certaines personnes qui viennent dans un sujet destiné à initialement aider un homme à s'accomplir et à faire transiter le sujet autour de leur petite personne. C'est comme si je jouais une partie d'échecs, que quelqu'un venait retourner l'échiquier puis que tu venais me dire "ouan mais pourquoi donc tu refuses de jouer avec les règles de celui qui a retourné l'échiquier ?", c'est, entre autres, ce genre de comportement nombriliste à deux balles qui fait qu'aujourd'hui on se parle à plusieurs heures d’intervalle. Pour faire simple : je n'insul
  5. Tu ne semble pas bien saisir le principe de signalement de vertu.
  6. On est d'accord, l'accélérationisme moi ça me parle.
  7. Elle a un excellent blog il parait.
  8. C'est encore un coup du patriarcat.
  9. Métropolitaine, bourgeoise, tendance à la promiscuité sexuelle, moraliste contradictoire, féministe, tendance forte à faire dans le signalement de vertu.
  10. Des vraies petites sottes, et ça s'est clairement pas arrangé depuis ma dernière visite, vraiment rien à sauver au final. @xdrox tu aurais dû tuer le Dépotoir avant qu'il ne devienne le taudis gynocentré qu'il est aujourd'hui.
  11. Finalement le Dépotoir a toujours été un véritable repère à petites sottes.
  12. Le tourisme de masse est l'expression la plus totale de la dégénérescence du capitalisme globalisé, tout doit être expérience, calibrée avec précision afin que la petite bourgeoise puisse rapidement digérer son expérience unique avec son Instagram. Le phénomène n'a rien de nouveau – la Tour de Pise n'a pas attendue les smartphones pour voir défiler des millions de dividus venus faire la fameuse photo – mais a été exacerbé par l’essor des seringues virtuelles de dopamine, soigneusement conçues jusqu'au moindre pixel pour libérer une dose satisfaisante à votre cerveau à chaque usage.
  13. Range ta chambre, lave ton zizi, respecte l'autorité.

  14. "Mozart, Beethoven et Chopin ne sont jamais morts, ils sont simplement devenus de la musique" – Dr. Robert Ford, Westworld Mais Aristote, Platon, Washington et Beethoven aussi seront oubliés un jour, j'ai commencé à lire les Grecs récemment, les classiques d'abord : l'Iliade et l'Odyssée qui auraient été soit-disant tout deux écrits par Homère, sauf que même encore aujourd'hui il semble peu probable que les deux aient été écrits par un seul et même auteur, on ne connaîtra sans doutes jamais les réels auteurs de bon nombre d'œuvres majeures qui influence encore largement notre culture aujo
  15. Je peux te donner la version courte : réalise un test de QI et fait ta vie autour de ça, range ta chambre, aussi.
  16. Tu revenais chez toi quand tu es mort. C’était un accident de voiture. Rien de vraiment remarquable, mais quand même fatal pour toi. Tu laissais derrière toi une femme et deux enfants. C’était une mort sans douleur. Les ambulanciers avaient tout essayé pour te sauver, mais sans succès. Tes blessures étaient telles que c'était mieux comme ça, crois-moi. C’est alors que tu m’as rencontré. « Mais… qu’est-ce qui se passe? » as-tu demandé. « Où suis-je ? » « Tu es mort » ai-je simplement répondu. Inutile de ménager ses mots. « Il y avait un… un camion et il dérapait… »
  17. Les Sons of the Harpy sont censés être les esclavagistes anti-Daenerys donc les anciens nobles de la ville, j'ai cru lire qu'ils avaient une force à leur service mais la il sont des centaines voir des milliers, d'ou sortent-ils ? Rien n'est expliqué, même pas un POV pour nous montrer qui ils sont, c'est juste les méchants anti-Daenerys de la série, juste parce qu'il en faut.
  18. La scène est pauvrement mise en scène, on aurai dit un mauvais épisode de Spartacus, les unsullieds ont perdus toute classe depuis bien longtemps, je ne comprends toujours pas comme les Sons of the Harpy peuvent être aussi nombreux et mettre autant en déroute Daenerys, c'est vraiment une augmentation artificielle du drama qui m'a l'air forcée. Toute la partie Daenerys fait très série B, seule la présence de Tyrion et de Mormont nous rappelle qu'on est dans un épisode de GOT. Ah et aussi what the fuck Drogon ? Il peut tout réduire en cendres dans un rayon de 20 mètres mais il va se contenter de
×
×
  • Créer...