Aller au contenu

Carlos Crasseux

Éboueurs syndiqués
  • Contenus

    3 563
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    24

Carlos Crasseux a gagné pour la dernière fois le 15 mars

Carlos Crasseux a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

1 229 Exemplaire

À propos de Carlos Crasseux

  • Date de naissance 1994-02-10

Informations

  • Sexe
    Non défini

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

6 626 visualisations du profil
  1. 1 post 1 photographe

    Nastia Cloutier-Ignatiev
  2. J'ai besoin d'aide lol

    J'ai des amis qui avaient passé la soirée en sa compagnie dans un bar de danseuses de Québec, y a trois ou quatre ans. Il était seul et leur avait payé la traite en cocaïne (semblerait qu'il avait de bonnes réserves), pis avait fini sa soirée en faisant un véritable fou de lui-même lorsque le DJ avait accepté de faire jouer la chanson Sapoud et qu'il s'était pris de vives transes en répétant les refrains à tue-tête.
  3. 1 post 1 photographe

    Nadia Lee Cohen
  4. 1 post 1 photographe

    Harley Weir
  5. Radio Depotoir

  6. Vos exs

  7. Les prises de lutte les plus incroyables

    The world's largest love machine...
  8. 1 post 1 photographe

    Corwin Prescott
  9. 1 post 1 photographe

    Henrik Purienne
  10. 1 post 1 photographe

    Le concept est tout simple; on publie des bribes de l'oeuvre d'un.e photographe à chaque message. Je commence. Juergen Teller
  11. Aimer son travail

    Mon opinion sur la question rejoint celle de MattIsGod. Je crois qu'il est particulièrement triste de concevoir que des gens détestent leur travail, qui occupe littéralement un quart de leur semaine. Je sais bien que la situation idéale est irréaliste puisqu'on ne peut s'attendre à ce que tous soient littéralement passionnés par le labeur auquel ils se soumettent du lundi au vendredi, mais je pense sincèrement qu'il est déplorable que la majorité des individus passent leur vie à attendre le vendredi. Durant toute ma vie, j'ai dû entendre ma mère geindre sur l'arrivée toujours trop précipitée du lundi, à tous les dimanche. Je me suis juré un différent sort. Toute mon adolescence, j'ai, comme par un manque d'ambition qui m'a habité pendant trop longtemps, omis de m'impliquer dans ce qui me passionnait réellement depuis mes jeunes années. La peur de ressentir de l'insatisfaction au travail m'habite particulièrement ces temps-ci puisqu'à seulement trois cours d'obtenir mon bacc., je réalise que les tâches qui m'attendent s'éloignent en crisse de ce qui m'a toujours fait sentir vivant. Le 31 décembre passé, j'étais chez les parents d'un ami qui avait plus ou moins récemment terminé ses jours de formation en tant que plombier, puis il nous a affirmé, en parlant de son travail : « c'est con, mais c'est genre rendu ma passion, la plomberie » Sa mère a rétorqué quelque chose comme : « Ben veux-tu savoir, Phil, j'suis très contente d'entendre ça » J'ai ressenti un léger malaise parce que j'arrivais mal à concevoir qu'on puisse être passionné par le maintien des tuyaux et des pompes sous un lavabo, moi pour qui passion ne rime qu'avec art. Je ne croyais pas ce que je venais d'entendre, pour ainsi dire. Je crois qu'on devrait chercher à gagner nos vies à faire ce qui nous passionnait le plus à l'enfance.
  12. salut je me cherche un chum

    C'est ce qu'on entend par privilège d'homme-blanc-cis-hétéronormatif, non ? edit : oups, je croyais que tu disais cela parce que son message s'était récolté plus de points verts que le tien, mais c'est l'inverse.
  13. Expositions à voir

    Kapouchet : « Ok sa sa commence a etre interessent »
  14. Le sujet dont tout le monde se câlice

    Calisse que t'es con.
×