Aller au contenu

Carlos Crasseux

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    4 045
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    39

Tout ce qui a été posté par Carlos Crasseux

  1. Ou plutôt : ça feel comment de s’inventer une vie sur un forum ?
  2. Par ''boules'', l'on parle bien de seins ? Ça m'intéresse, qui sont ces femmes qui se montrent la poitrine en vidéoconférence Facebook et qu'est-ce qui les pousse à s'exhiber ainsi devant un PA cloîtré dans sa chambre ? Ouais, en effet. Garder son travail et avoir moins de soixante ans semble être une bénédiction en ces temps de pandémie. D'ailleurs, je dois m'avouer surpris que tu aies gardé tes fonctions malgré le domaine dans lequel tu travailles. Domaine qui, de ce que j'en sais, ne fait pas partie de la liste des entreprises considérées essentielles mise en ligne sur le site du gouvernement provincial, la semaine dernière. Est-ce parce que les cadres en sont exempts, ou c'est parce que je me trompe sur le secteur ?
  3. Y en a-t-il parmi vous qui avez réussi à tirer du bien de cette pandémie jusqu'à présent ? Des opportunités quelconques, ou plus simplement des avantages qui se sont montré le bout du nez et qui n'attendent rien de vous en retour ? De mon côté : je travaille toujours à plein temps, mais de la maison. Je n'ai plus à me taper ne serait-ce qu'une seule minute de trafic sur l'autoroute 13, et j'ai de facto diminué ma consommation d'essence (passant de +/- 70$ par semaine à une quinzaine de dollars, et ça devrait diminuer davantage pour les prochaines si je n'ai pas à me rendre sur la Rive-Sud ou en ville). Admettons bien franchement qu'il y a une plus-value énorme à travailler de la maison lorsqu'on est particulièrement efficient -- comme c'est le cas pour moi. Les journées passent très rapidement et j'ai de plus longues nuits de sommeil. Depuis le début de la pandémie, je suis aussi devenu le responsable des communications dans l'entreprise et je ne reçois que de bons commentaires à ce niveau. Dans sa globalité, la crise aura aussi fait jaillir en moi l'idée d'un roman, dont je crois avoir terminé la planification. Je passe ainsi d'un art à un autre et je me réapproprie un projet qui date de l'adolescence.
  4. Première tentative samedi passé. Bon on est loin des photos de Calimero à New York, mais je ne peux que m'améliorer pour les prochains coups !
  5. Les verves sont trop différentes à mes yeux. Pandore pourrait bel et bien se cacher derrière ce Sycomore, mais elle et Viande à Chien sont deux membres à part entière. La seconde m’a l’air de sortir tout droit des Belles-soeurs de Michel Tremblay. C’est particulier.
  6. Il en va de même pour 1984. Tout se trouve sur le forum, publiquement. Mon hypothèse quant à sa frustration est la suivante : à l’aube de la quarantaine, Viande à chien est en beau joualvère de constater que sa session de mise à niveau au CÉGEP sera retardée.
  7. Les installations Trekfit qui agrémentent certains parcs du Québec pourraient très bien complémenter mes entraînements, particulièrement lorsque je serai rendu à faire les dorsaux. Or, toutes les villes de la province ont fermé leurs modules de jeux ! Sais-tu à quoi je m’expose si je vais m’y aventurer quand même (en attendant l’arrivée de ma pull up bar) ?
  8. J'ai trouvé un entrepôt à Ste-Julie qui vend de l'équipement neuf, usagé et réusiné. J'ignore si l'on peut parler de deal, mais c'était clairement plus intéressant que toutes les annonces sur Marketplace et Kijiji. Même sur Walmart.ca les articles listés affichaient des prix exorbitants. Les calisses savent très bien que les gyms sont fermés pour un bout et ils souhaitent profiter de tous ceux qui ne peuvent attendre ! J'ai acheté une paire de dumbbells usagés de 90 lbs chacun à 1$ la lb, donc 180$, ainsi qu'une paire de 25 lbs neufs à 1.25$ la lb. Facture de 278$ au total avec les taxes. Cette pandémie m'aura surtout appris à quel point de simples morceaux d'acier peuvent être dispendieux...
  9. Plaît-il ? Je regrette, mais je suis un homme de bon goût !
  10. Bonne nouvelle ! Je me suis déniché quatre haltères en début de soirée : une paire de 90 lbs ainsi qu'une de 25 lbs. Les entraînements du mois d'avril (voire mai ?) seront certes minimalistes, mais au moins je pourrai m'entraîner !
  11. Es-tu certaine de ce que tu avances ? Je lis la traduction française de Maurice Couturier, publiée chez Gallimard en 2001.
  12. J’ai commencé Lolita de Nabokov la semaine dernière. C’est très bien jusqu’à présent.
  13. À tout hasard : y aurait-il ici quelqu’un qui a de l’équipement d’entraînement (bench, dumbbells, barbell, poids) et qui souhaiterait s’en départir ?
  14. Je ne comprends pas trop ton raisonnement ou les idées que tu avances, Aradia. —
  15. Je n'avais pas vu ton message. Non, je ne suis pas étonné et je sais bien que les hommes à forte musculature attisent le désir sexuel chez les gays. D'ailleurs, lorsque le culturisme m'habitait au point de n'avoir que des photos de moi en shape de compétition sur Facebook, j'avais reçu quelques requêtes en messagerie privée (ainsi qu'ailleurs). Admettons cependant qu'il est plus facile et moins honteux pour une fille hétérosexuelle (ou bi) de se bâtir une audience sur une plateforme intermédiaire (ici Instagram) en demeurant soi-même (une insignifiante narcissique qui n'a de mérite que sa beauté symétrique), pour finir par inviter cette même audience à s'abonner à son compte Onlyfans pour des photos exclusives. Dans un cas comme le mien, ou de n'importe quel homme hétéro, il faudrait inévitablement jouer une gimmick de bi-curiosité, publier du contenu homoérotique drette en partant sur la plateforme intermédiaire pour capter l'attention de cette communauté précise, la seule qui voudrait payer pour des photos exclusives sur le Onlyfans (les filles ne payeraient jamais). Et bon, les photos d'hommes musclés à poil qui regardent l'objectif d'un regard lascif, c'est par définition de la porno gay. Soft, certes, mais tout de même de la porno gay. Ce sont des gays, qui jubilent là-dessus. Quel homme hétéro qui a un tant soit peu de dignité souhaiterait devenir un produit de la porno gay ? -- La COVID-19, c'est tristement aussi un paquet de morons qui n'ont rien de mieux à faire que de propager des stupidités sur les réseaux sociaux. Depuis lundi, j'ai vu cette théorie du complet partagée maintes fois. Sympa.
  16. La frontière est officiellement fermée aux touristes. Bonne affaire. https://www.ledevoir.com/politique/canada/575183/coronavirus-le-canada-et-les-etats-unis-discutent-de-fermer-la-frontiere?utm_medium=Social&utm_campaign=Autopost&utm_source=Facebook#Echobox=1584539693
  17. Qu'on se le dise bien franchement : Tovarichtch semble bandé en permanence depuis le mois de janvier à parler du COVID-19 et s'imaginer l'apocalypse. Sa participation dans ce sujet est comme la cerise sur le sundae de tout le reste : le topic sur le réchauffement planétaire, son Whisky dans la révolte, son amour du film Children of Men de Cuaron, sa passion éhontée pour les guerres civiles en général... Ça te vient d'où, cette lubie étrange ? Pourquoi sembles-tu autant excité à l'idée qu'il y ait une crise sans issue, et pourquoi cela te fait-il dire des mensonges aux gens ? On ne peut pas lire ton article du Parisien parce qu'on n'est pas abonné. Je doute qu'il en soit autrement pour toi. L'OMS affirme que 80% des cas sont bénins et que les malades se guérissent d'eux-mêmes. Les possibles conséquences à long terme sont à surveiller, certes, mais it is what it is. Le 20% restant, ce sont des vieux et des gens avec certaines pathologies, comme on sait déjà (hypertension artérielle, diabète, problèmes cardiaques). L'OMS n'a absolument aucun intérêt à mentir à la population en leur cachant une obscure réalité qui fait plus de mal qu'on pense.
  18. Confession du jour : depuis quelques temps, je remarque une fille particulièrement jolie au gym que j'ai commencé à fréquenter en début décembre. Grande brune, joli minois, belle musculature. Ces dernières semaines, elle a perdu un peu de gras, non pas qu'elle était grassette au départ, mais c'est qu'elle s'en vient particulièrement découpée la mauzusse; sculptée au couteau, clairement en préparation en vue d'une compétition de fitness, probablement à quelques semaines du jour J. Dimanche passé, l'ennui me guette : je me décide à visionner les stories identifiés par lieu au gym où je m'entraîne : pif ! je tombe drette sur son profil puisqu'elle venait justement de publier un vidéo de sa série de squats. Je fais rapidement défiler son feed, qui foisonne de selfies et de vidéos de ses entraînements en powerlifting et en musculation. Trois-quatre heures plus tard, je m'ennuie toujours, comme tous les dimanches, et je me retrouve à ce moment-là sur le feed Instagram d'un photographe montréalais vicieux et de mauvais goût. Je tombe comme par hasard sur une photo de shooting mettant en vedette ce qui semble être ladite fille retrouvée plus tôt dans la journée, mais ce n,est pas le même compte Instagram qui est identifié, mais plutôt celui-ci d'une camgirl, et le compte est privé. Il y a toutefois dans sa description un lien menant vers son compte Onlyfans. Quelques minutes de stalking plus tard, je tombe sur des vidéos premium de la fitness girl en train de sucer une queue avec son amie, pour finalement se faire éjaculer du sperme dans la bouche et partager la moitié de celui-ci avec son amie en la frenchant. osti que je suis écoeuré de faire des découvertes sur Internet avec mon flair d'autiste
  19. Bonjour à tous et à toutes, Tout à l'heure, j'ai remarqué que j'avais maintenant 94 amis sur LinkedIn. Le hic, c'est que le chiffre me gêne beaucoup et que j'aimerais m'en débarrasser le plus vite que possible en atteignant la centaine. J'ai fait défiler les suggestions : rien. Aucun visage qui ne me soit familier. Je recherche donc des volontaires pour avoir davantage d'amis sur la plateforme. Simplement me communiquer votre nom complet, ici-même ou en messagerie privée, et je me ferai un plaisir de vous ajouter. Merci !
  20. Ahah ! Je suis certain qu'en son for intérieur, Daleko est également féministe. La barrière, c'est son historique; sa vie ratée. On peut sentir toute l'amertume qui l'habite et qui tente de la convaincre de cette haine du progressisme. Rien de sérieux, bien franchement.
×
×
  • Créer...