Aller au contenu

Carlos Crasseux

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    4 045
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    39

Tout ce qui a été posté par Carlos Crasseux

  1. T'oublies de mentionner le bout où te te fais ruer de coups par un Chinois pour ensuite venir médire de cette vie sur le forum et le Discord.
  2. FosseAsceptique (a.k.a. madame sourcils 0.8mm, la fille qui s'est vantée il y a quelques semaines d'avoir bousculé une personne âgée en public) et le relativisme culturel.
  3. Considérer que les femmes devraient pouvoir se raser ou non sans être stigmatisées si elles optent pour la deuxième option : extrême-gauche.
  4. Je regrette, mon petit lézard amateur de lutte et de mauvaises ritournelles 4chanesques, mais les seules personnes qui possèdent un minimum de crédibilité en photographie me complimentent sans cesse sur mes élans en photo. Les plus sincères d’entre eux vont littéralement venir me livrer quelque critique de temps à autre en privé, mais le message est généralement flatteur et plein de bonnes intentions. Des photographes m’ont même avoué se trouver étonnés que j’aie ce style, cette retouche, cette patte après seulement deux ans. Toi, Kapouchet et ton petit calisse d’ami ignoble et analphabète, ça vaut rien. Fuckall. Aucun de vous ne s’intéresse aux arts visuels, aucun de vous ne possède un bagage quelconque en ce domaine, aucun de vous n’a jamais démontré une certaine sensibilité artistique ici (au contraire !) et surtout : aucun de vous n’a jamais été capable de m’adresser des commentaires constructifs au-delà de quelques : « c’est de la marde gnnn je taime pas carlos crasseux » Go fuck yourself, toi et ton fantasme étrange de grenouilles, ton mauvais sens de l’humour, ta faible répartie, ta fragilité qui te rend si ridicule, tes mauvais goûts musicaux et ton entendement déficient.
  5. Avec les Fêtes qui approchent à grands pas, vous pourriez vous faire un échange de cadeau. Tu lui achètes ce burger, et en revanche peut-être recevras-tu un Bescherelle ou encore un dictionnaire ?
  6. Ton hypothèse étant... qu’elle a l’air malade sur la première photo mais pas sur les deux autres ?
  7. @1984 @Esch N'ayez pas si basse mine, les amis. Carlos Crasseux, ce n'est pas le genre de gars à se laisser faire. Je me suis renseigné d'abord : en annulant dans un délai de 14 jours, je serai remboursé pour le 10$ USD aux vidanges. Ensuite, j'ai bel et bien trouvé moyen d'installer cette cochonnerie de mise à jour de Mac Catalina sur mon ordinateur. Enfin, j'ai fini par trouver un torrent légitime d'Adobe Lightroom CC en plus d'en trouver un pour Photoshop puisque la version que j'avais était devenue désuète. J'ai dû ensuite configurer mon espace de travail dans les deux logiciels, reprogrammer mes actions et installer un nouveau driver pour ma tablette graphique (la mise à jour d'Apple, c'est vraiment de la calisse de marde). Me voilà reparti comme neuf.
  8. Après une longue séance photo passée à jouer avec ma nouvelle caméra, je suis arrivé chez moi et, comme je fais toujours, j’ai importé les fichiers bruts de la carte SD à mon disque dur, puis de ce dernier à Lightroom, logiciel où j’entame toujours mon processus de retouche. Surprise ! La version que j’utilise, qui date de 2013, ne supporte pas les fichiers tirés de ma nouvelle caméra, sortie en 2016. Je fouille pendant une bonne heure sur le Web pour me trouver illégalement une version de Lightroom ultérieure : rien (qui fonctionne). Je finis par lâcher prise et m’acheter une license Photographe d’Adobe Creative Cloud à 10$ USD / mois : on me charge bel et bien sur ma carte de crédit jusqu’à ce que... surprise no. 2 ! Mon système MacOs ne supporte pas la dernière version de Lightroom (merci pour les quinze dollars par contre) ! La troisième surprise ? Mon petit Macbook Air est surchargé à un point tel que la dernière mise à jour du système MacOs peine à s’y faire une place. Calisse.
  9. Je me suis trouvé un petit lieu sympa pour y mettre mon nouveau 5D Mark IV à l’épreuve cet hiver. Bien hâte à samedi !
  10. Pourquoi t'être servi du masque pour une anecdote aussi banale qu'inoffensive ?
  11. Cela dit, c'est toute une shape qu'elle avait. On aurait dit qu'elle s'entraînait depuis un bon moment déjà, et qu'elle en était à quelques semaines de sa première compétition de bikini fitness, à avaler sa dose d'Oxandrolone à chaque repas. Elle a même évoqué un certain penchant pour la violence et la soumission. Rien que pour ça, je vais lui pardonner sa débilité ala RETRO, son analphabétisme ala IRON ainsi que son (absence de) jugement esthétique ala Kai et lui récrire d'ici la fin de la journée.
  12. Je reviens tout juste de passer une nuit en compagnie d'une jeune garce bête comme un pied en plus d'être aussi illettrée qu'IRON... pis je n'ai même pas pu la saillir dans toute cette histoire. Je ne suis pas une fille de premier soir, qu'elle disait en frottant son entre-cuisse (protégé de sa petite culotte Calvin Klein) sur mon érection . Je reviens donc à la maison ce matin avec les couilles pleines ainsi que ses effluves de plotte cheap. Quel désastre.
  13. J'assistais à une représentation posthume du film Andrei Rublev de Tarkovskï au Cinéma Dollar. Pensez à une pellicule CinemaScope de 105 mètres.
  14. Je me suis acheté une Canon 5D Mark IV, un battery grip, un disque dur externe de 4TB ainsi qu'une nouvelle carte mémoire. Le tout en un kit pour un total de 3900$. Passons au niveau supérieur.
  15. La musique populaire c'est de la merde. Mais quelle hétérodoxie, Daleko ! Et je regrette, Abellajewishterror, mais d'affirmer que cette chanson est plus dangereuse que Trump te fait perdre toute crédibilité en partant. Peut-être n'as tu pas bien saisi le propos (je t'inviterais dans ce cas à la réécouter ou lire les paroles), mais elle aborde le phénomène des médias sociaux qui ont contribué à offrir tribune à un paquet d'imbéciles, qui y vomissent régulièrement leur opinion vide et sans intérêt. On n'a qu'à aller lire les commentaires sous les publications Facebook des médias comme le JdM, La Presse, Le Devoir, etc. Les campagnes d'intimidation visant Catherine Dorion ou Hubert Lenoir en sont de bons exemples. Ça n'a rien à voir avec le cours de philo 1. C'est pour te donner un petit style incisif et te placer au-dessus de la mêlée que tu nous as sorti ce (malhabile) parallèle ?
  16. Je regrette, mais t'as tout faux encore une fois, Daleko. C'était une simple blague dirigée contre la ville de Laval. Je suis mi-Québécois, mi-Sri Lankais. Très cool, si tu veux mon avis : je ne peux donc être le nemesis inévitable des féministes intersectionnelles (l'homme blanc hétéronormatif). S'il advient qu'on se retrouve à débattre, elles vont devoir se trouver un autre ad hominem.
  17. Quelle sera la plus-value de ces années de plus sur les bancs d'école pour tes ambitions de carrière ? Comptes-tu bifurquer vers l'enseignement ? Je me demande ce qui pousse un individu à se poser un tel dilemme quelques semaines après avoir commencé un nouveau poste de gestionnaire. Je me posais récemment la même question pour le 2e cycle : devrais-je faire une maîtrise en marketing (MS.c) à l'automne prochain ? Ou ben je poursuis avec quelques années sur le marché du travail et, éventuellement et si j'en vois l'intérêt de le faire, je complète mes études avec un MBA ? Je crois qu'il s'agit surtout d'un certain complexe dans mon cas. Le sentiment de ne pas avoir été assez loin dans tout ce cirque académique; celui de ne pas faire partie de la crème intellectuelle québécoise. J'exagère et je dis ça à la blague mais y a néanmoins un fond de vérité ici. Concrètement aussi, quels sont les avantages d'avoir fait une maîtrise en marketing versus un simple baccalauréat ? Si j'applique sur un poste convoité, que je n'ai qu'un diplôme de premier cycle en poche MAIS que j'ai déjà accumulé une petite liste de réalisations professionnelles au sein de mon premier emploi, ne serais-je pas fortement avantagé par rapport à celui qui a passé sa vingtaine à étudier en acquérant du coup très peu d'expérience de travail ?
  18. Je suis né à Laval; c'est bien parce que la notion d'origine n'est d'aucun intérêt que je me porte bien malgré cette réalité qui est la mienne.
×
×
  • Créer...