Aller au contenu

Ecce Homo

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    5 922
  • Inscription

  • Dernière visite

4 abonnés

À propos de Ecce Homo

Informations

  • Sexe
    Féminin

Mes derniers visiteurs

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. j'ai été voir le trailer, c'est pas ben ben bon hein ?
  2. Je t’imagines toujours comme ça sur ton clavier : …folles féminisjwwewokee interseces debiles vomie ffffffuuuuu chapelet wokeeee fffffuuuuu
  3. j'ai juste pas l'énergie pour ça et je ne sais pas trop quoi te dire de toute façon, la discussion est trop large pour mon esprit avide de concision. une autre fois pit'être. tiens, une chatouille de la paix. guili-guili.
  4. ça ressemble à une mouche noire commune ou une mouche des greniers mais vu qu'elles sont bébés, elles sont petites et sautent. ça arrive souvent quand le temps froid arrive, elles cherchent les endroits chauds pour y pondre leurs oeufs. j'imagine que tu pourrais t'en débarrasser plus rapidement avec des pièges à mouche de style adhésif mais le plus important, c'est de laisser traîner le moins longtemps possible la nourriture ou la vaisselle sale. pour les ordures alimentaires, tu pourrais les laisser dans un sac brun au congélateur jusqu'au jour du ramassage, pour éviter les odeurs. bonn
  5. Non. C’est le fait que ton attention ne semble se diriger que sur ce qui peut potentiellement faire l’objet de suspicions dans le mouvement progressiste et que l’angle d’approche derrière la critique est toujours la même (tu viens encore de le faire avec l’exemple du photographe dans BLM). Et je ne dis pas qu’il n’y en n’a pas, de problèmes avec ce mouvement, il y en a plein. Mais à un moment donné, quand les commentaires ne font que se diriger sur les détails de même nature, avec toujours le même angle d’approche, tout en faisant continuellement fi du « big picture », ça finit par donner
  6. tu dis que tu as vu une personne obtenir un poste à cause de son orientation sexuelle, dénonçant l'esprit "communautaire" (j'y reviendrai) des LGBT qui, pour toi, occasionne des nominations basées sur des affinités de mode de vie et de pensée. "les cheveux rose, c'est un CV à part entière". pas vrai ? je te réponds que cela se fait depuis des décennies dans la plupart des milieux professionnels, et ce, à l'avantage des personnes qui répondent aux codes culturels hétéronormatifs. un individu ayant un physique, une présentation et une manière d'être donnée (qui n'ont rien à voir avec les ch
  7. Que veux-tu, ce sujet me fais penser à Jeunesse, J’écoute qui m’a tout autant découragée. On dirait que dès que ça commence avec un fait divers insignifiant, ça ne peut pas autrement que finir en gauche-bashing de très mauvaise qualité. Mais bon, je saisis l’effort.
  8. ... Mais tu dis rien quand 90% du monde est toujours dirigé par des boys clubs héteronormés qui se relayent leurs propres sosies depuis les 100 dernières années. Je peux croire que les cheveux roses, c'est plus visible qu'un complet noir, mais ce réflexe bizarre qu'ont les gens à se détourner du "big picture", et à ne focuser leur attention que sur des osties de niaiseries (carrément), ça commence à me dépasser. 90% des messages de ce sujet sont archi-médiocres (le 10% restant étant les posts de Matt, of course).
  9. c’est anecdotique, ceci dit je ne suis pas biographe de Nietzsche. Certains disent qu’il a été influencé par Schopenhauer, mais j’aime bien la version “incel du 19e”, elle me fais plus rigoler.
  10. Il n'était pas reconnu pour ses écrits formidables sur la condition féminine. Il faut dire qu'il n'avait pas grand succès auprès de la gente féminine et qu'il était aux prises avec de violents délires, qu'on attribue à une syphilis qu'il aurait chopée dans un bordel. La belle vie quoi.
  11. Tiens, je viens de me rendre compte que tu as cité Frédéric. Coquin, va !
  12. c'est une lecture intéressante (et un projet de lecture courageux de ta part). :) il faut dire que Frédéric était, comme beaucoup d'intellectuels contemporains, critique face au fondamentalisme religieux. mais il ne voyait pas la "fin de la religion" comme une bonne chose en soi. les croyances religieuses étaient fausses*, certes, mais grandement bénéfiques en ce qu'elles fournissent un guide moral face aux difficultés de la vie. pour Frédéric, l'immense vide laissé par le rejet de la religion se devait être comblé par la culture (notamment l'art et la philosophie) et il prenait pour exem
×
×
  • Créer...