Aller au contenu

Chicken of the infinite

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    5 909
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    141

Chicken of the infinite a gagné pour la dernière fois le 31 août

Chicken of the infinite a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

6 497 Légendaire

À propos de Chicken of the infinite

  • Date de naissance 1987-12-23

Informations

  • Sexe
    Féminin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

32 686 visualisations du profil
  1. C'est drôle, moi je fais ça samedi prochain durant ma journée de congé. Au menu: -Ménage intégral de l'appartement. -Cuisiner pâté chinois, macaronis gratinés, et nouilles à soupe Wonton. -Portionner les repas et tout congeler. Ça devrait toffer un bout.
  2. Je ne joue plus. Un moment donné, j'étais sur le speed et j'ai mis mon loyer dans la machine (en 2013). Ça m'a tellement fait chier que j'ai arrêté de gosser avec ça et maintenant je me tiens loin des machines vu ma tendance à être très conne avec les dépendances.
  3. On était très proches et très fusionnels. C'était weird. J'ai fait la faute de vouloir le séduire alors que c'est lui l'adute responsable qui n'est pas sensé avoir de vues sur sa fille. Je me sens profondément MAL quand même. J'ai pas envie d'envoyer mon père en prison hey. Il se débrouille déjà assez bien lui-même pour s'y retrouver. Mon père aime mon copain du moment. Ils s'entendent bien.
  4. T'es pas la seule, mon char est crissement magané. J'ai genre pogné milles accidents. ------------------------------- Faut que je vous raconte de quoi de drôle. Un soir, j'étais crissement saoule et je devais aller à la banque pour retirer de l'argent pour acheter de la coke et à pied c'était trop loin donc j'ai pris mon véhicule. À la banque, j'ai laissé mon char dans le milieu de la rue sur les 4 flashers pour aller retirer. Je me suis pas faite pognée. Quand je suis retournée chez nous en me parkant j'ai percuté tout le côté d'un véhicule stationné. J'ai fini par me parker. Je suis rentrée chez nous.. j'ai oublié. Le lendemain matin, ça cogne à la porte. La police. Évidemment, je ne savais pas de quoi is parlaient donc je suis descendue dans la rue et j'ai vu... le char de mon voisin commotionné et mon véhicule tout pété avec des morceaux de miroir un peu partout. ... Le policier était genre DÉLIT DE FUITE. Moi j'étais genre... je regarde mon char est deux mètres plus loin que l'autre char et j'étais comme: Ouin bin j'ai pas fuit bin bin loin. Finalement, is m'ont forcé à avouer que j'étais saoule et m'ont dit qu'is m'enverraient un constat par la poste, que je ne serais pas accusée au criminel, que j'aurais une amende de 300$ et des point de démérite. J'ai fait une recherche et c'était genre 9 points et je n'ai que 4 ou 5 points parce que c'est mon probatoire. J'étais FML en crisse. Finalement, je suis allée à la cours municipale pour contester et avoir la chance de rencontrer le procureur pour lui faire des beaux yeux et perdre moins de points. Je prévoyais aussi faire lambiner la cause en faisant reporter le procès le temps que j'aie mon vrai permis. Finalement, j'ai apellé à la cours municipale le mois passé et j'ai appri avec toute la joie du monde que la cause avait été annulée. Pas de points de démérite, pas d'amende. Nada. Je ne comprends toujours pas pourquoi. Je suis la fille la plus chanceuse du monde! La même chose m'était arrivé quand je me suis fait prendre à voler au Simons. J'ai jamais été en cours et la cause a été annulée. Moi > La loi
  5. J'suis tellement contente de travailler et de ne plus être obligée de voler/aller dans les banques alimentaires.
  6. Moi je t'aime, je veux que tu restes. (et je fantasme sur toi)
  7. Merci pour ce sujet Daleko, c'est super intéressant. Je suis personnellement aussi atteinte par des Daddy Issues. Mon père a toujours eu un comportement malsain envers moi. Les commentaires déplacés et son irresponsabilité notoire étaient souvent de mise. Quand j'étais jeune (genre quand j'avais 8 ans) il me traînait dans les bars, faisait toujours des promesses qu'il ne tenait pas et m'as TOUJOURS couverte de cadeaux divers. Pour vous donner un exemple du niveau de "malsain", quand j'avais 16 ans il m'a embrassée sur la bouche devant mon premier petit copain en scandant "C'EST MA FEMELLE". Il m'a aussi tripotée pendant que je dormais. On a vécu ensemble un moment pendant ma vie adulte parce que je paranoyais et que j'avais peur d'être seule et c'est tout comme si on formait un couple. On s'entend réellement bien car malgré le fait qu'il ne m'a pas élevée, je suis étrangement sa copie conforme. Nous sommes essentiellement la même personne. Tout ça semble dégueu et compliqué et ça l'est. Ce genre de choses fait en sorte qu'une fille peut devenir déraillée et déviante. Névrosée. Dans la vie (bon je me suis calmée depuis que je suis en couple) je suis une sale pute. Et une fille facile. Toujours à chercher à séduire tout ce qui bouge. À une certaine époque j'allais même trouver du monde sur Craiglist pour des coups d'un soir et me droguer avec eux. Un comportement assez dangereux. Je carburais au sexe et au danger et j'étais toujours à la recherche d'aventure. Je me suis prostituée aussi et comme vous le savez j'étais Cam Girl, une chose dont je suis fière car j'aimais vraiment ça. C'était super valorisant. Dans ma relation de couple, je dois toujours être cajolée et rassurée et je suis chanceuse d'avoir un copain affectueux qui me valide. De plus, il me gâte vraiment et me traite comme la princesse que je suis. Nous devons souvent faire l'amour et le pire c'est que je n'aime pas tant le sexe, j'ai juste besoin d'être désirée. J'aime les hommes viriles et alcooliques. Tout comme Daleko, je suis une vraie femme. Je suis chanceuse d'avoir mon homme qui m'aime comme je suis parce que les sales putes ça le fait tripper. C'est CLAIR que les comportements des géniteurs stigmatisent leur progéniture. Ceux qui disent le contraire sont tarés. Voilà.
  8. Bon bin c'est officiel. Les problèmes neurologiques que je vis sont dus à ma consommation d'alcool. C'est systématique. Quand je bois de l'alcool, j'ai des symptômes le lendemain. J'ai fait des tests. Ça veut dire qu'il y a un fuck dans la sphère de mon cerveau reliée à la vision. Je dois maintenant faire mon deuil de la bouteille. Pas facile.. Mais si je veux que ça arrête je n'ai pas le choix et si je choisis de boire, je dois vivre avec les conséquences et m'attendre à avoir une attaque. Ouin.
  9. J'suis pas féministe pour deux cennes et tu le sais. J'suis même contre le féminisme. C'est juste que la démarche est triste et pathéthique.
  10. Ok donc.... on pourrait retourner au Noctem?
×
×
  • Créer...