Aller au contenu

Daleko

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    2 490
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Daleko a gagné pour la dernière fois le 3 septembre 2016

Daleko a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

1 229 Exemplaire

À propos de Daleko

Informations

  • Sexe
    Féminin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

15 371 visualisations du profil
  1. Daleko

    Votre registre vocal

    J'ai B2-C6, proche de Janis Joplin, magique. Sinon, monsieur le baryténor, si tu veux déterminer ton type de voix plus précisément, il y a d'autres choses à prendre en compte : le timbre, la force, les notes que tu arrives à dire en parlant, le moment où tu passes de la voix de poitrine à la voix de tête, etc. En opéra, on utilise beaucoup le système Fach pour classer les types de voix avec de très nombreuses sous-catégories : https://www.theopera101.com/operaabc/voices/
  2. Daleko

    Penser a la mort

    Oui, j'y ai pensé mais dans mon cas il n'y a pas cette notion un peu hyperactive de connexion aux autres ou aux événements. C'est plutôt une peur intense de l'immensité et du vide.
  3. Daleko

    Penser a la mort

    J'y pense énormément aussi, depuis toute petite. Enfant, je faisais des crises d'angoisse terribles à m'imaginer l'éternité dans le grand vide. C'est devenu moins violent, l'idée de partir un jour ne me dérange plus tant que ça, c'est juste que ça ne fait pas grand sens. Enceinte, ces pensées sont vraiment devenues omniprésentes, il paraît que c'est un grand classique. Les gens pensent au bébé qui devrait sortir et moi j'imagine que dans cinquante ans, c'est lui qui organisera mon enterrement. J'ai l'impression d'être une ouvrière licenciée à laquelle on demande de former sa remplaçante. Et puis, la grossesse, c'est vivre sans cesse avec un compte à rebours dans la tête, combien de semaine ? combien de jours ? On prend énormément conscience du temps qui passe et du fait que quelques mois suffisent à tout construire, et qu'ils suffiraient sans doute à tout détruire. À force de penser à la mort, à l'espace et au temps, j'ai commencé à avoir une autre angoisse assez idiote, à réaliser à quel point tant de choses se passent partout sans cesse sans moi, un peu comme quand je serai morte. Des gens qui vivent leur vie, pour qui je n'existe pas et pour qui ce n'est pas grave. L'immensité du monde est devenue effrayante. Sinon, je pense que c'est normal et sain d'être terrorisé quand on est jeune. C'est qu'on n'est pas prêt, c'est une envie de vivre. Les personnes plus âgées avec lesquelles j'en parle ont l'air d'avoir moins peur, de trouver ça plus supportable, même si l'idée ne réjouit pas grand monde. Personnellement quand j'angoisse, je regarde des vidéos d'astronomie, de physique, de philo. Ca me soulage beaucoup, j'accepte mieux que dans le fond on ne sait pas grand chose sur la vie. Je me demande à quel point les humains de l'an 10 000 nous plaindront de notre ignorance, quelles pièces du puzzle on aura en plus d'ici là, etc.
  4. Daleko

    Ambiance de fêtes

    C'est la plus grosse crise traversée par le pays depuis des décennies. Ca fait des années que les gens manifestent à droite à gauche paisiblement, que les gens sont de plus en plus tentés par le vote à l'extrême droite en "avertissement" et que personne ne les écoute. Macron a répondu à la première manif par un discours promettant des mesures écologiques à des gens qui n'arrivent pas à boucler leurs mois, pour la 3ème manif, il a trouvé plus important d'aller en Amérique du Sud. Quand t'en arrives à ce niveau de déconnexion, il ne reste plus grande alternative pour se faire entendre. En plus, tout a été fait pour empêcher les manifestations calmes à Paris (filtrage, blocages d'accès, etc.).
  5. Daleko

    Ambiance de fêtes

    Cette hausse du prix de l'essence, c'est la goutte qui fait déborder le vase. On a quand même un président qui divise son peuple entre "ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien", qui nous dit qu'il n'y a qu'à traverser la rue pour trouver du travail, qui a traité des ouvrières d'illettrées, conseillé à des pauvres de travailler pour pouvoir mieux s'habiller, qu'il n'y avait pas de culture française, etc. Je suis plutôt macroniste, je suis d'accord avec bon nombre de ses mesures mais là il paie pour son mépris et sa méconnaissance évidente des petites classes moyennes. Sans compter le poids des impôts qui est hallucinant dans ce pays. Je disais ça parce que tu postes sur un forum étranger et que t'avais l'air surprise qu'ils ne soient pas au courant. Sinon oui, je suis près de Paris et j'ai un peu savouré le bordel de samedi puisque j'étais de sortie. Je suis mitigée sur ce mouvement. Je comprends parfaitement le ras-le-bol fiscal et la haine que Macron peut éveiller. Toute ma famille porte le gilet jaune, ça fait des années qu'ils en peuvent de moins en moins, qu'on voit que les gens s'appauvrissent de génération en génération, que l'insécurité augmente et que les services publics se dégradent. Et en même temps, il y a une certaine inertie, les enfants de fonctionnaires qui veulent la même vie tranquille et tombent sur le cul que ça ne fonctionne pas, qui font des études d'histoire puis chialent parce qu'ils ne trouvent pas d'emploi, font trois enfants alors qu'ils dépassent à peine le smic. C'est sans doute pas propre à la France mais quand on voit les pays qui montent (tu parles de la Chine, je commence à bien en connaître la vie urbaine et c'est justement à ça que je pense), ils n'ont pas cette mentalité d'assistés. Je n'aime pas voir la France se complaire dans la médiocrité. Et on ne peut pas se taper le luxe de se foutre du reste du monde, tout est lié désormais. Après, je suis personnellement persuadée que c'est une question d'éducation, les classes dominantes savent comment les choses fonctionnent, comment s'insérer dans la vie. Mon mari vient d'un de ses milieux que tu as l'air de détester et leur force, c'est surtout qu'ils apprennent à tirer profit des opportunités qui se présentent. Ca ne me met pas en colère, j'apprends à faire comme eux, mais quand je vois mes amis d'enfance, ma famille, qui auraient pu faire plus s'ils avaient su comment, ça me donne le sentiment d'un immense gâchis. En ce sens là, c'est normal qu'on se révolte.
  6. Daleko

    Ambiance de fêtes

    Les étrangers sont blasés de nos révoltes. Des Français qui manifestent, c'est juste un samedi normal. Comme quand j'étais en vacances en Asie et qu'on me faisait TOUS LES JOURS des blagues sur les grèves. Même si pour une fois, ça risque de mener à quelque chose.
  7. Merci :) Il était temps de préparer la relève. Oui, c'est possible. Et si ce n'est pas à cause de ça, il aura bien d'autres raisons de l'être. En même temps, on en demande beaucoup trop aux femmes enceintes. Je mange quasi 100 % bio, je me prive sans arrêt. Je ne me maquille plus et n'utilise plus de cosmétiques pour éviter toutes les saloperies qui s'y trouvent, je ressemble à une clocharde. Je prends du poids que j'avais galéré à perdre. Je fais du sport doux de mamie tous les jours, c'est lent et chiant. J'ai dû baisser mon temps de travail et perdre plein de thunes parce que je suis trop fatiguée. J'ai dû annuler un voyage au ski et un autre à l'étranger. Je supporte en souriant les conseils à la con des gens et qu'on me traite comme une handicapée. Et on lui a préparé un cadre de vie confortable, en le privilégiant lui plutôt que nous. Donc bon, j'estime que j'ai bien le droit de continuer à exister et de ne pas trouver agréable le sentiment de grossesse, sans oublier les gaz, les nausées, la sueur, les varices, les vergetures et le fait que mon mec ne me touche plus parce qu'il trouve ça creepy de faire l'amour enceinte.
  8. Je déteste être enceinte. Sentir un poids constant au plus profond de son bas-ventre, c'est vraiment intrusif et désagréable. Je m'attacherai quand il sortira mais pour l'instant, eurk.
  9. Daleko

    Expandre Netflix

    Perso j'utilise un VPN avec Netflix et j'ai pas de problème. Parfois ma vidéo refuse de se lancer et j'ai un message d'erreur qui me demande de couper le VPN, je change de serveur et ça remarche. Je savais pas qu'on pouvait finir banni. En même temps, l'offre limitée à un seul pays est tellement nulle que ce site n'aurait plus grand intérêt.
  10. Daleko

    Changement majeur...

    Sauf que les nouveaux moyens de paiement sont des apports, des constructions, les délires sur les genres, des destructions de situations naturelles établies depuis des millénaires. Je n'en peux plus de toute cette propagande et je constate que plus personne autour de moi ne la supporte. À force de vouloir nous faire croire que c'est normal de vouloir changer de sexe, les gens y deviennent franchement hostile, se radicalisent, alors qu'à la base ils n'en avaient juste rien à cirer. Je n'ai jamais entendu autant de remarques haineuses que ces derniers mois. L'autre taré de l'émission (quand t'es mal dans ta peau, que tu sais pas si t'es un homme ou une femme, t'es un taré, et c'est pas si grave, parce qu'on l'est tous sur un point ou un autre), il y a quelques années, il n'aurait pas été aussi moqué et commenté. Le problème c'est qu'on vit dans un monde nombriliste, moi je moi je moi je. Qu'on se sente homme, femme ou quoi que ce soit d'autre ne serait un problème pour personne si on ne centrait pas autant nos existences sur nos petites personnes, parce que nos existence ne devraient pas se résumer à qui est on, à ce qu'on fait, nous tout seul. Dans la vidéo, ce qui me marque surtout c'est sur la façon dont il semble insister pour se différencier des autres. "Lol j'ai l'air d'un homme mais je suis pas un homme", "Lol j'ai la peau blanche mais je suis pas blanc". Ca pue la crise d'adolescence. Même si au fond de lui, ce n'est pas un homme, ou pas un blanc, il n'est pas obligé de l'exposer en plein milieu d'une situation de groupe, sa vie personnelle, tout le monde devrait s'en câlisser.
  11. Daleko

    Self-esteem

    Ma détresse sentimentale et financière de l'époque m'avait fait prendre conscience qu'il valait mieux pour moi rechercher autre chose que de l'amour dans le couple. Au début de notre relation, il était tellement détestable avec moi (comme avec toutes ses conquêtes) que j'ai souvent dû serrer les dents et penser $$$ pour ne pas l'envoyer crever. Il me disait d'ailleurs souvent qu'il s'en foutait d'être avec une femme vénale tant qu'elle le laissait tranquille. Après 4 ans de mariage, on est devenu un couple plus classique, avec de l'amour, du respect, un labrador et ce genre de conneries là. Parfois ça vaut le coup de prendre des petits détours dans la vie.
  12. Daleko

    Self-esteem

    On m'a tellement critiqué sur mon physique ces dernières années que j'ai appris à ne plus du tout m'évaluer par rapport à ça. J'ai fait une grosse dépression il y a quelques années, en rentrant en France. Je me suis mise en couple avec quelqu'un qui me rabaissait sans cesse, qui me disait tout le temps que j'étais conne et moins belle que ses ex. J'ai pris un peu de poids. Et puis on s'est mis à me traiter de grosse, alors j'en ai repris un peu plus, puis on me critiquait encore davantage et je grossissais... etc. J'ai pris 30 kg au total, presque la moitié de mon poids de départ. J'en étais au point où j'en avais sincèrement rien à foutre. Je mettais des fringues chères pour rester digne mais je m'étais totalement désexualisée, j'en souffrais pas. J'ai maigris quand j'ai commencé à avoir de légers problèmes de santé et que j'ai compris que je pouvais tout perdre à cause de ma connerie (lire, mon mec et son compte en banque pouvaient se barrer). C'est jamais revenu, les complexes. Très sincèrement, ce qu'on pense de moi, je m'en fiche. J'ai créé ma boîte, je cartonne, j'ai une vie sereine et je n'ai plus besoin de personne. On n'est pas grand chose, personne n'est grand chose, ça sert à rien de se mettre des barrières.
  13. Daleko

    Les vacances

    Quinze jours au bord de la mer dans la maison de vacances de ma belle-famille, avec toute ladite belle-famille. Le genre de truc qui sonne trop beau pour fonctionner et où on va tous finir par s'engueuler. Je vais quand même continuer à travailler quelques heures par jour, si j'ai des clients intéressants. J'aimerais bien partir seule quelques jours ensuite, ça fait terriblement longtemps que je ne l'ai pas fait alors que lui le fait fréquemment. Ca me ferait du bien un peu d'air.
  14. Je déteste l'hystérie féministe depuis #balancetonporc et je suis ravie qu'en France, ça ne fonctionne pas plus que ça. Je compte élever mes enfants de façon très stéréotypée. Je n'en peux plus d'être obligée de dire du bien des transgenres. Sans leur souhaiter du mal, je les trouve anormaux et j'en ai marre de les voir faire leur pub à la télé. Si Marine Le Pen n'était pas favorable à la sortie de la zone euro, j'aurais voté pour elle. Depuis que je suis mariée à un riche, je me rends compte d'à quel point les gens sont dégueulasses, j'ai perdu toute ma foi. Ceux de son milieu ne comprennent rien aux souffrances de ceux d'en dessous et se font les pires coups de pute pour gagner des thunes dont ils n'ont pas besoin. Et ceux du mien, que je croyais plus honnêtes, « humains » et désintéressés, me conseillent aujourd'hui de vite lui faire le plus d'enfants possible pour le piéger à vie, ne nous appellent plus que quand ils ont besoin d'argent, et me laissent enfin m' occuper de leurs enfants, après des années de refus, parce que je suis devenue respectable. S'ils savaient que mon homme est le pire creepy fuck à avoir croisé leur chemin... Toutes les femmes qui s'y connaissent me disent de le surveiller, que dans son métier, ils trompent tous leur femme. J'aimerais bien qu'il me trompe, ça m'enlèverait les scrupules que j'ai à faire la même chose. Tout le monde croit que je n'ai plus de troubles alimentaires, et, en effet, il n'y a plus rien de grave mais à chaque fois que je mange seule chez moi, je mâche et je recrache tout. Je pèserais 100 kg sans ça.
  15. Je suis à mon compte comme traductrice et je fais aussi quelques révisions. J'ai eu ce contrat par une agence avec laquelle je travaille depuis mes débuts. Disons que que quand j'ai commencé, je ne pouvais pas me permettre d'être sélective et que c'est vraiment le fond du panier (ridiculement mal payé, aucun respect pour les freelancers et le client, etc.). Des projets merdiques de ce genre, il y en a plein, et le pire, c'est que ces agences ne demandent pas moins aux clients que les bonnes, elles se font juste une marge de ouf. C'est souvent des agences qui acceptent tous les types de projets et garantissent des délais de livraison très courts. Depuis, ma situation s'est améliorée et je travaille surtout avec des boîtes spécialisées de très bonne qualité, où ce genre de délire serait impensable. Il m'arrive encore d'accepter des contrats pourris, les jours lents mais, heureusement pour ma santé mentale, ça se fait rare.
×