Aller au contenu

Daleko

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    4 168
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    61

Tout ce qui a été posté par Daleko

  1. Ca a quelque chose d'assez fascinant cette espèce de gilet-jaunisation du débat sur le coronavirus, où un tas de gens rassemblés grâce à Youtube/Facebook se mettent à croire un scientifique seul contre tous qui présente des études foireuses sur un sujet auquel ils ne connaissent rien. C'est assez évident qu'il semble lancé dans un acte de foi, où il se base sur ses convictions et ses expériences personnelles plutôt que sur des données (il le sait que ses études valent rien, un lycéen le verrait). Je n'y connais rien moi-même en pharmacologie, etc., et je ne sais pas s'il a tort ou raison sur le fond, et c'est pas ça qui m'intrigue, c'est cette envie qu'ont les gens de le suivre. Je comprends pas l'intérêt, à part le plaisir de lutter contre l'establishment. Pour ceux qui s'y connaissent, pourquoi a-t-on autorisé la chloroquine contre le coronavirus en France ? Parce que c'est mieux que rien ? Parce que ça pourrait être valable ? Pour ne pas mettre en colère une partie de la population ?
  2. Un peu de dignité sérieux. Si vous déclarez la maladie, l'ambulance va venir vous chercher et vous serez en tongs et en slip dans votre vomi. C'est important de faire l'effort de se préparer, par respect pour les autres et vous-mêmes, et de garder un emploi du temps qui empêche le cerveau de fondre. Il y a moyen de transformer cette période en quelque chose de positif au lieu de vous écroulez comme des déchets. Perso côté loook, j'ai une nouvelle coupe de cheveux et je pré-commande comme une ouf sur The Outnet.
  3. En France aussi, on a un ancien ministre qui est mort, un député dans le coma et plusieurs élus dans un état grave. C'était vraiment une excellente idée de maintenir les élections.
  4. Tu vas faire quoi comme blond ? J'ai suivi le chemin inverse, j'ai teint mes cheveux de toutes les couleurs possibles pendant 15 ans puis j'ai retrouvé ma couleur naturelle. J'ai un peu hâte de recommencer à m'amuser mais j'attends d'avoir mes premiers cheveux blancs, après tout c'est les dernières années où je peux vraiment être naturelle. J'aime de plus en plus cette meuf. J'ai passé une journée à tuer l'ennui en répondant à "son" quizz (bon ok, c'est celui de Kibbe) : Puis youtube m'a proposé par hasard sa chaîne de chanteuse : Donc en plus d'être russe, canon et de donner de super bons conseils, elle a une centaine de vidéo où elle chante super bien. J'ai un crush. C'est mon prof. Raoult à moi.
  5. Le confinement fait ses premières victimes.
  6. Mon cher et tendre a dégommé la nouvelle fontaine des chats parce qu'elle fait un peu de bruit et effraye le plus attardé de nos minous. Selon lui, c'est de la torture de le forcer à boire là-dedans et il veut pas de ça chez lui. J'ai donc remis une vieille gamelle aux chats et utilisé sa carte bleue pour acheter de quoi l'emmerder. Peace.
  7. Tout le monde semble d'accord pour dire que Raoult est un grand scientifique reconnu sur la scène internationale, etc. Macron lui-même aurait insisté pour qu'il fasse partie du Conseil scientifique, etc. Personne le prend pour un fou et doute fondamentalement de ce qu'il raconte. C'est juste qu'avec le peu de données qu'on a et les effets secondaires potentiels de la chloroquine, beaucoup s'interrogent sur la pertinence d'en donner, comme le veut le Dr Raoult, à des malades en début d'infection qui ne présentent pas de symptômes graves. Il met en avant le fait que la chloroquine permettrait de faire disparaître rapidement les symptômes et le caractère contagieux du virus si donnée très tôt, mais sachant que le taux de complication et de mortalité du coronavirus est faible, les risques pris quant aux effets secondaires peuvent être jugés supérieurs aux bénéfices. Mais il est en train de gagner cette bataille là. Le ministère de la santé vient d'autoriser les hôpitaux à prescrire de la chloroquine contre le virus.
  8. Je pense que ça en intéressera au moins un :
  9. Je profite de la grossesse pour faire une pause sur les vêtements et m'intéresser au maquillage et aux couleurs. J'ai pris l'habitude de bien me maquiller il y a quelques années mais je suis extrêmement loin d'être une pro, j'ai appris un look, je me tartine à peu près pareil tous les jours, point barre. Par contre, je regrette beaucoup d'avoir laissé de côté la puissance du maquillage pendant tant d'années. N'hésitez pas à investir dans des produits de bonne qualité à ce niveau, ça change tout, ça a changé ma vie et la façon dont les autres me perçoivent. Il y a une maquilleuse que j'apprécie particulièrement sur youtube, la chaîne s'appelle Aly Art. https://www.youtube.com/channel/UCXLdps0aVzxxet8avg9OLYQ/featured Elle est très positive et encourageante sur le fait que personne ne naît parfait, qu'il faut du temps pour apprendre à découvrir ce qui nous va, nos forces et nos faiblesses, etc. Elle a des séries de conseils, des vidéos sur l'histoire du maquillage, d'autres où elle imite le look de célébrités, etc.
  10. Antonin Dvorak (1841 – 1904) On arrive à une période où des compositeurs de divers pays d'Europe commencent à se faire connaître sur la scène internationale, on s'éloigne du triangle Allemagne/France/Italie. Dvorak (ça se prononce avec un j entre le r et le a) venait de la région de Prague. Sa musique est souvent joyeuse et plein de force vitale, très colorée. Il s’est énormément inspiré de la danse folklorique. Une fois devenu directeur du conservatoire de New York, il a beaucoup écrit sur l’Amérique, dont mon morceau préféré, le Quatuor américain, et son œuvre la plus célèbre, la Symphonie du nouveau monde.
  11. Merci à ceux qui ont participé sérieusement. C'était très intéressant @Tavernier C'est assez intriguant de lire des choses comme ça : parce que traditionnellement, on encourage les gens à aller vers des études/métiers qui comportent des maths, de la science, des tonnes de connaissances à ingurgiter, etc. et qu'on va peut-être finir par arriver à un point où les choses ne risquent plus d'être aussi claires. Mon scienteux de mari, dont le métier touche plus ou moins à ce domaine, a à peu près le même raisonnement quand je lui parle de mon orientation future ou de ce qui risque de se produire plus globalement, pour tous. J'envisage personnellement beaucoup d'options liées aux langues, aux différences culturelles, à la globalisation, etc. et quand je mets en avant des projets qui allient ceci à de l'informatique, au NLP, aux données, etc., il a tendance à très fortement me décourager, en me disant grosso modo qu'il va de plus en plus falloir un niveau très élevé, que je n'aurai jamais, pour faire des choses intéressantes dans ces domaines. Selon lui, il serait plus avantageux pour les gens qui ont mon type de profil de se concentrer sur l'humain, le culturel, l'artistique, etc. et de prendre une avance et d'établir une réputation dès à présent. C'est assez ironique d'en arriver là après s'être réorientée vers les chiffres parce qu'il n'y avait pas assez de taff dans mon domaine artistique de prédilection. Et j'ai souvent l'impression que parler d'IA est le nouveau cool, tout comme il était cool de vouloir devenir trader il y a quelques décennies. Il suffit pour une start-up de caler quelques mots clés dans une présentation pour attirer des investisseurs qui ne comprennent pas vraiment de quoi tout cela parle. Ca a quelque chose d'intimidant. On veut faire comme si on comprenait, mais ce n'est pas le cas. Je le vois même à mon niveau, en traduction, où des outils sont présentés comme révolutionnaires et économiques au client, alors que s'il prenait le temps de faire les calculs (s'il savait comment les faire), il se rendrait compte qu'il perd de l'argent, et qu'en plus le service qu'il obtient est de moins bonne qualité au final. Ca me fascine d'imaginer ce qu'on va encourager les enfants à faire comme études dans quinze ou vingt ans. S'il faut être très bon pour faire quoi que ce soit et qu'on n'a plus besoin d'aucun pousse-bouton, beaucoup de monde risque de se retrouver bloqué.
  12. Même en poussin cosmonaute, il est sexy.
  13. Un Américain décède après avoir ingéré du phosphate de chloroquine Âgé d'une soixantaine d'années, l'homme avait consommé l'équivalent d'une cuillère à café de phosphate de chloroquine pour se protéger contre le virus. Hospitalisée pour les mêmes raisons, sa femme a expliqué au micro de NBC News avoir eu cette idée après avoir entendu Donald Trump vanter les mérites de la chloroquine contre le coronavirus. Deux jours plus tôt, lors d'un point presse, le président des États-Unis avait fait part de ses espoirs dans la chloroquine pour traiter le Covid-19. «C'est un traitement fort, c'est un médicament puissant», avait-il déclaré. Sinon, ce matin la pharmacienne m'a complimenté sur mon joli masque (acheté à Shanghai, bien avant la crise)... Le masque, le nouveau sac à main ?
  14. Ils ont modifié ça ce soir. Le "motif de santé" nécessite une urgence ou un rendez-vous prouvable et promener les animaux/courir, etc. c'est max. 1 km du domicile et max. 1 h.
  15. Euro ou pas euro, quand un sixième de l'humanité est en confinement et que le fonctionnement de la société de consommation se trouve touchée à tous les niveaux, la gamelle est forcément effroyable. T'inquiète pas, vous allez souffrir pareil.
  16. Deux autres médecins sont décédés du coronavirus (ça fait trois), dont un obstétricien. C'est super badant de lire ça juste avant d'aller faire une écho qu'on estime totalement inutile. Et j'ai toujours pas eu tous mes résultats de prise de sang. Ca fait 4 jours quand même, je sais pas combien de temps ça se conserve du sang mais ça me semble bien long. Je travaille sur de plus en plus de textes de banques qui paniquent et qui essaient de se rassurer en s'écrivant les unes les autres "Mais on est quand même mieux préparées qu'en 2008". Ca va être massif ce qu'on va se prendre sur la tronche.
  17. C'est un peu pénible d'avoir à imprimer une attestation à chaque sortie mais quand on sort et qu'on voit le nombre de gens dans les rues qui s'en calissent de toute évidence, je me dis que c'est pas assez. On a un premier médecin urgentiste qui est décédé ce week-end, certains services hospitaliers ont jusqu'à 30 % de leur personnel infecté, c'est pas vraiment le moment de se plaindre et de penser qu'à soi, ni de taper sur les gens dont le métier est de nous protéger (personnel de santé et forces de l'ordre). On commence à parler d'instaurer un couvre-feu et les opérateurs utilisent la géolocalisation pour estimer la proportion de la population qui enfreint les règles. Je ne suis pas anxieuse pour moi-même mais j'ai quand même un peu peur d'aller à mon rendez-vous à l'hôpital demain, la moindre sortie ressemble à une balade dans un film de science fiction. Et je sais pas si je vais oser mettre un masque FFP2 demain, j'ai un peu honte d'être équipée alors que les personnels hospitaliers manquent de stock.
  18. T'as jamais trouvé de confort en quoi que ce soit.
  19. Woot woot semble amoureux.
  20. Notre ministre de l'intérieur a déclaré qu'il n'y aurait pas de couvre-feu national, ça veut dire que dans deux-trois jours, on a un couvre-feu national. J'ai encore dû sortir pour faire des analyses liées à ma grossesse. Ca se voit que c'est samedi, tout le monde se balance du confinement, peu de piétons mais beaucoup de voitures, à peine moins que d'habitude. Ca me met très en colère.
  21. Vraiment. Je ne suis pas sortie sans raison valable et j'aurais préféré ne pas avoir à le faire mais je dois avouer que c'est la première fois que j'ai vraiment pris du plaisir à conduire de jour en ville. Et aucun problème pour se garer. Si seulement les routes pouvaient toujours être comme ça.
  22. Bon, tout est bien qui finit bien. J'ai pu aller reprendre mon dernier minou. La taille de ses ganglions diminue, il remange, etc. Ils me l'ont rendu un peu plus tôt que prévu parce que l'Etat resserre les restrictions relatives aux cliniques vetos, il n'est plus considéré comme une urgence donc retour à la maison. J'ai toujours eu des chats faibles à leur retour d'hospitalisation après opération, là c'est l'inverse, il est très dur à canaliser, il réclame pour sortir, veut grimper partout. Bref, c'est très rassurant mais du coup j'ai un peu peur qu'il ouvre sa cicatrice. 1984, je ne voudrais pas te faire paniquer inutilement mais si ton chat commence à présenter d'autres symptômes, je te conseille d'agir vite. Le véto m'a dit qu'ils réquisitionnaient une partie de son matériel dès la semaine prochaine (respirateurs, matériel d'anesthésie et peut-être d'échographie) pour l'envoyer à l'hôpital d'à côté. Ca va devenir difficile.
  23. Alors, tout le monde s'en fout mais j'ai eu envie de revoir Pulling en lisant le message d'Aradia qui parlait des filles qui s'ennuient avec leurs mecs. De l'avis même de sa créatrice, Pulling, c'est le Peep Show féminin. Elle adorait cette série mais trouvait les personnages féminins encore trop lisses. Donna plaque soon futur mari la veille de leur mariage parce qu'elle pense que la vie n'est pas faite pour être chiante. Elle emménage avec deux autres amies, une instit alcoolo-dépressive et une bonne poire. Ca date d'il y a quinze ans, c'est très bon, ça n'a pas eu la reconnaissance que ça méritait et c'est dispo en qualité pourrave sur youtube : Sinon, je vais encore faire une pub que personne ne suivra sur Peep Show, la meilleure des comédies britanniques. Si le dep d'il y a dix ans avait été une série, ça aurait été celle-là :
  24. Les deux qui sont rentrés font actuellement dodo. Dans l'ensemble, ça va vraiment bien : je les bourre de pilules mais plus de vomissement, ils s'alimentent et vivent presque normalement. Par contre leurs litières sont trop propres. Si ça change pas, je dois les ramener à la clinique samedi, en allant (espérons) récupérer l'autre. L'autre va bien mais il ne mange toujours pas assez au goût du véto, il pense que c'est peut-être dû au stress de ne pas être chez lui alors il va me le rendre au moins quelques heures pour vérifier ça.
×
×
  • Créer...