Aller au contenu

Daleko

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    4 668
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Daleko

  1. Daleko

    Incel

    J'adore les féministes qui ragent quand on leur dit que les femmes sont supposées (essayer d') être belles et douces. Elles réagissent comme si on leur demandait de tuer des chatons. Belle et douce, ça c'est de l'insulte. (le mec est con, c'est pas le sujet)
  2. Pour la Finlande, ce n'est pas un modèle qui m'attire. Là encore, c'est une vision qui dépend d'un projet de société. Qu'est-ce que la Finlande a apporté au monde ? La vie y est peut-être agréable, mais ce n'est pas un grand pays. Beaucoup de gens seront en désaccord avec moi mais pour moi, les modèles éducatifs à suivre se trouvent actuellement en Asie (d'ailleurs notre fille va suivre un programme scolaire asiatique, en plus du français, et elle aura quelques années d'avance). Shanghai est première au classement Pisa dans pas mal toutes les matières. Là bas, on est cinquante par classe et il
  3. J'ai beaucoup trop ri pour ne pas la faire tourner
  4. Je relis ce thread en mangeant un sandwich au jambon. Dieu que je me tarterais.
  5. J'aimerais savoir ce que tu entends par "socialisation". J'ai un peu de mal à comprendre cette idée. Je peux l'interpréter de trois façons. Selon la première, on apprendrait mieux en groupe. Mais techniquement, le temps est limité, on peut le consacrer soit à apprendre individuellement soit à une vie de groupe, on ne peut pas faire les deux. Si on veut être bon au violon, on passe des centaines d'heures à travailler sa technique. On va faire des choses très intéressantes en classe d'orchestre, qui vont beaucoup nous apporter, mais c'est la couche en plus. Pareil, en maths, avant d'intégre
  6. et la sécurité de l'emploi à vie (hors contractuels, mais faut être fou pour vouloir rester contractuel). J'ai l'impression que ça fait longtemps que les écoles ne sont plus représentatives de la collectivité. D'une manière générale, de ce que je constate (en faisant figure d'exception), c'est qu'on fait pas face à tant de scénarios que ça dans nos vies, à quelques échelons près. Il y a trop de ségrégation géographique et sociale. Je fais le lien entre un milieu de classe moyenne plutôt basse (mes origines) et un milieu huppé (mon mari) et c'est deux mondes qui font tout pour ne pas se
  7. « Je suis trop occupée pour travailler sur ton document cette semaine. » C'est compliqué à comprendre ? Alors pourquoi je me retrouve avec trois contrats à finir avant ce week-end alors que j'ai prévenu cent fois que j'étais pas dispo ? Je me rends compte que j'ai pas pris de vacances depuis septembre. Je fais plein de conneries récemment et tout le monde me réclame quand même encore et encore. Je préviens que je suis pas là tel et tel jour et on me bombarde de mails pour que je fasse une « exception », on laisse cinq messages en une matinée sur mon tel. Je me sens tellement pas resp
  8. Même si rien n'a encore été détaillé, on devrait pouvoir remplir des critères de dérogation (il y aurait 4 motifs : problèmes de santé, pratique d'une activité sportive ou artistique intense, éloignement géographique ou situation particulière de l'enfant - on viserait le motif artistique mais le dernier semble aussi assez fourre-tout et pratique). Je suis mitigée sur ce point. A priori j'aurais tendance à être d'accord, d'autant plus que plusieurs enfants scolarisés en famille dans mon entourage ont vraiment l'air de caricatures asociales, mais en même temps, quel type de sociabilité l
  9. Et ces évaluations sont parfois payantes (et chères). Le sujet de l'apprentissage et du développement me passionne depuis que j'ai décidé d'avoir des enfants. J'estime que mon rôle de mère est tout d'abord d'apporter tout ce qu'il faut pour construire un adulte équilibré et, ensuite, de faire en sorte de ne jamais lui fermer de portes tant qu'on n'est pas sûrs qu'il n'y a pas d'avenir pour lui derrière. C'est ce dernier point qui m'obsède. @Retromantique, je ne vais pas te rassurer sur ton futur travail, il me semble impossible à faire. On se dirige de plus en plus vers une façon d'
  10. Je suis déprimée. Je bosse sur un projet qui se passe très mal. On me rend le taff en retard et après je dois aller trop vite pour tout vérifier parce qu'on ne cesse de me répéter à quel point ces deadlines sont importantes, donc j'oublie des trucs et on rend de la m*rde au client. Je suis la moins coupable dans l'affaire mais je suis apparemment la seule à me sentir mal quand je travaille mal. N-o-r-m-a-l.
  11. Ah merci de m'avoir rappelé la Cicatrice. Je me souviens à quel point ce livre m'avait remué. C'est clairement un truc que mes enfants liront. J'ai été une grande lectrice mais, comme tout le monde, je n'ai plus suffisamment de temps. Je ne suis pas très originale, les livres ci-dessous sont presque tous des chefs d'œuvres qu'on connaît tous. Voyage au bout de la nuit Crime et châtiment Guerre et Paix Les Buddenbrook Jean-Christophe -> dix volumes de Romain Rolland sur la vie d'un compositeur imaginaire J'aime ça long et pesant. C'est pas des claques émot
  12. lalibrairie.com, c'est une PME qui travaille en partenariat avec des librairies indépendantes. Si ta librairie a ces livres, c'est elle qui prépare la commande, sinon tu peux te la faire envoyer à ladite librairie ou chez toi. Y'a d'autres sites qui ont tous leurs avantages et leurs inconvénients. leslibraires.fr, c'est le même principe, sauf que c'est une association, je crois. librairesindependantes.com fonctionne comme un moteur de recherche. Tu cherches un livre et ça te dit où le trouver au plus près de chez toi. Les trois sont intéressants, mais faut pas s'attendre à
  13. Lalibrairie.com - Une seule adresse, plus de 2500 librairies et points libraires en ligne WWW.LALIBRAIRIE.COM Si t'es pas pressée.
  14. J'ai failli faire un don pour les étudiants mais le formulaire de validation utilisait le point médian.e.s. J'ai donc annulé mon don et je leur ai envoyé la déclaration de l'Académie française sur leur écriture d'attardés.e.s. Mes thunes iront à LVMH à la place, au moins eux ils savent écrire. Deuxième fois que ça m'arrive. Dur d'être généreux quand on est face à des forcenés.
  15. J'espère sincèrement que tu faisais du name dropping pour paraître cultivé et que tu crois pas vraiment que cette fille cachée d'André Rieu a quoi que ce soit d'autre d'exceptionnel que ses seins.
  16. Wow, une pianiste qui fait machinalement ses gammes en lisant. Super original. Du jamais vu. (...)
  17. Oui, j'ai toujours rêvé de n'avoir aucun talent.
  18. C'est pas forcément une question de contrôle. La stabilité de certains permet à d'autres de pouvoir se rattraper quand ils dérapent. Tu as aussi des gens qui crée des histoires et d'autres qui réparent, ou qui acceptent les autres sans les juger. Je pense que notre nature joue plus que notre volonté là-dessus. Toute ma famille s'engueule et c'est pas dans mon tempérament d'en vouloir longtemps aux gens, je suis une des seules qui parle à tout le monde, de facto c'est vers moi que les camps opposés se tournent, par exemple. Ma grand-mère, c'est le même genre de délire, avec des décennies de sag
  19. Sure. Elle est juste à côté de notre terrain de tennis, juste devant la piste de bowling. Tu parles soit comme un sudiste, soit comme un type qui finirait fauché six mois après avoir gagné 10 millions au loto.
  20. Je me retrouve vraiment beaucoup dans ce que tu dis. Disons que pendant environ quinze ans, ma vie a été un enchaînement de mauvaises décisions et que je peux pas penser aux trois quarts sans rougir. Au début, c'était trop de fêtes, aucun projet sérieux, et j'ai fait des trucs vraiment déments pour me sortir de tous les problèmes que je créais. Puis je suis progressivement partie dans l'excès inverse, plus de sexe, orientation vers un domaine ultra-froid choisi pour son inhumanité et son absurdité, ma vie à étudier et/puis travailler. J'ai tellement voulu redresser la barre que j'ai chaviré de
  21. J'adorerais être immortelle. Si le suicide reste une possibilité, ça réduirait pas mal de problèmes. Tu finis quand tu le décides, quoi qu'il arrive. Et comme tu es éternel, tu peux tout tenter, tu es vraiment le maître de ta vie. Ça poserait d'autres problèmes. À quoi ressembleront les humains dans 500 000 ans ? Est-ce qu'on serait des sortes d'hommes de Néandertal à leurs yeux ? Est-ce qu'on serait trop peu évolués pour comprendre ce qui se passe autour ? Est-ce que j'ai envie d'être là pour la fin de l'univers ?
  22. Plus je vieillis, moins je redoute la mort mais plus je vieillis plus ma mort serait grave. Je suis devenu un lien entre beaucoup de gens et un soutien psychologique indispensable à quelques uns. Ça me terrifie d'imaginer ma fille être élevée par quelqu'un d'autre que moi, je suis persuadée que je suis (et resterai toujours) une excellente mère et que si je pars, sa vie ne sera jamais aussi bonne que ce qu'elle aurait dû être. Pareil, mon mari deviendrait une loque. Etc. Je vais finir comme ma grand-mère, le mur porteur sans lequel toute la famille s'écroule. J'espère crissement pour
  23. Aller à la piscine Aller à l'opéra Aller en Chine
  24. Le problème que je vois avec ça, c'est qu'on a tous des besoins psychiques qui vont au-delà des nécessités physiques, mais qu'on n'a pas tous les mêmes. Moi, les livres et la musique m'aident, pour d'autres ce sera l'équitation ou la photographie. On ne ferme rien alors, tout est essentiel. Sinon, anecdote dans le sujet. Après le 1er confinement français, j'avais été chercher une pizza quand la vente à emporter reprenait tout doucement. J'avais été accueillie comme un danger, malgré les deux mètres de distance marqués au sol, toutes les fenêtres ouvertes et le pexiglass au comptoir. Le ty
×
×
  • Créer...