Aller au contenu

Daleko

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    4 719
  • Inscription

  • Dernière visite

Derniers déchets posté(e)s par Daleko

  1. Je suis déçue que tu sois déçue.

    À Shanghai, tu peux être une belle femme en talons hauts et Armani, cracher dans la rue, roter à table et chier la porte ouverte dans un centre commercial, tu ne choqueras pas grand monde. Si l'Occident s'est choisi les poils longs comme signe extérieur de féminisme décérébré, c'est une décision arbitraire comme une autre.

    Je resterai toujours persuadée que personne ne trouve les poils beaux, qu'on admire juste une certaine audace qui n'en est plus une, comme on "admire" les imbéciles qui parlent mal aux profs quand on a douze ans. C'est juste devenu un signe supplémentaire d'impolitesse et de fénéantise de notre civilisation en fin de course.

  2. Il y a 14 heures, Retromantique a dit :

    Elle est vraiment sexy, surtout sur la dernière. Mucho respect pour le fait qu'elle assume sa pilosité, ça rajoute un élément subversif aux photos qui est rafraîchissant.

    J'adore les gens qui assument de manger leurs crottes de nez et de roter à table, c'est tellement subversif et rafraichissant.

  3. J'espérais qu'avec la Covid les gens se rendraient enfin compte de la supériorité de la Chine (done) mais je pensais aussi que la France comprendrait combien elle est foutue et n'a plus rien d'un grand pays.

    On en est encore à annuler les vaccins des veillards parce qu'il n'y a plus de doses.

  4. J'ai commencé à avoir des blocages à mon entrée au conservatoire, c'est plutôt ballot parce que j'y étais justement pour apprendre à composer. J'étais dans ce cadre où il n'était plus question de se contenter de spontanéité, où il fallait sans cesse tout analyser, et en même temps, je ne maîtrisais pas assez les techniques et je n'avais pas une vision assez précise pour faire autre chose que me comparer et remarquer tout ce qu'il me manquait.

    C'est parti bien plus tard, après m'être réorientée, sans doute parce que j'ai retrouvé ma liberté mais que j'ai pu m'en servir sur de solides bases techniques. Et aussi parce qu'il n'y avait plus d'enjeu réel, si c'est nul, c'est pas grave.

    C'est vraiment une affaire de personnalité le processus créatif. Beethoven écrivait (il me semble) tous les jours, Shostakovich écrivait par périodes où il ne se consacrait qu'à ça. Je pourrais jamais faire comme Gamin. Je planifie tout comme une maniaque pendant longtemps (quand je compose quelque chose de long, je peux prendre plusieurs mois à construire une structure solide où peu de choses vont être laissée au petit bonheur la chance). Et par contre, quand vient le moment de poser les notes, ça m'épuise tellement que je n'y consacre que dix minutes par ci par là, il me faut sans cesse un regard frais.

    On peut ressentir une certaine culpabilité à ne consacrer qu'un petit quart d'heure par jour à la création réelle, mais au final, si on tient ce rythme (et que la méthode nous convient), on se retrouve vite avec quelque chose qui tient debout. Je préfère ça à des soudaines poussées créatrices de 4 h d'affilée toutes les x semaines.

    J'adore planifier et organiser. Sérieux, si ce métier existait, j'aurais fait une excellente secrétaire musicale.

     

  5. Pour celles qui ont besoin d'un upgrade :

    School of Affluence

     

    Section Mode :

    Aly Art

     

    Justine Leconte :

    https://www.youtube.com/c/Justineleconte/videos

    Merriam Amani :

    https://www.youtube.com/channel/UCLWyoIWSCYTiVw1BJ7pgCDw/videos

     

    Section Musique classique :

    Two Set Violin et leurs vidéos nulles et tranquilles :

     

    Living the Classical Life :

     https://www.youtube.com/c/LivingtheClassicalLife/videos

     

    Section Gauchistes : 

    Camille et Justine - Je suis en désaccord avec 85 % de ce qu'elles racontent mais elles sont attachantes.

    https://www.youtube.com/c/CamilleJustine/videos

    Usul de Mediapart - Je suis en désaccord avec 70 % de son contenu mais il me fait rire.

    Quelqu'un a déjà nommé Tatiana Ventose qui est plus dans mes cordes (50 % de désaccord)

     

    Sinon, c'est pas un youtubeur (sinon j'arrivais pas à 10) mais je matte sa chronique tous les soirs sur youtube même si j'ai envie de lui coller des baffes (98 % de désaccord !) : le Moment Meurice.

     

  6. Je suis zéro pôlonaise, mais j'aime les valeurs qu'ils défendent en UE.

    Sinon, drôle de vous voir parler des valeurs de l'Est (« C'est encore pire là ou là ») parce que c'est un peu comme ça qu'on parle de l'Occident, et que le Québec revient comme un exemple de PC gone mad.

  7. Les actes manqués, ça me semble pas être mon truc, par contre je suis assez calée niveau lapsus révélateurs :

     - J'ai sorti « J'ai besoin que tu m'aimes » au lieu de « J'ai besoin que tu m'aides » à un type qui n'avait aucune idée de mes sentiments pour lui.

    - En pleine réunion de travail durant laquelle j'essayais de paraître sérieuse après un repas un peu trop festif, au lieu de dire (en parlant d'un vieux dossier abandonné) « Ça fait perpet' », je me suis exclamée « Ça fait pompette ! ».

    - À l'époque où je n'arrivais pas à avoir d'enfant et qu'une amie venait d'accoucher, j'ai dit « Viens voir maman » en prenant son enfant dans les bras.

    *soupir*

  8. 1. Le principal trait de mon caractère ?

     Je suis solide.

     

    2. La qualité que je préfère chez un homme ?

     Son CV.

     

    3. La qualité que je préfère chez une femme ?

     Ses chaussures.

     

    4. Ce que j'apprécie le plus chez mes amis ?

    Leur pureté. 

     

    5. Mon principal défaut ?

     Mes fesses.

     

    6. Mon occupation préférée ?

    Apprendre, progresser, avancer. Je me sens dans le même état d'esprit conquérant quand je nettoie quelque chose de très sale, quand j'apprends une sonate ou quand je travaille.

     

    7. Mon rêve de bonheur ?

    Des journées de 40 heures, quand tout le monde reste à 24. 

     

    8. Quel serait mon plus grand malheur ?

    Qu'il arrive quelque chose à ma fille. 

     

    9. Ce que je voudrais être ?

    Beethoven en moins pauvre, en moins sourd, en moins puceau, en moins bordélique et en moins mort. 

     

    10. Le pays où je désirerais vivre ?

    La France sans Français. 

     

    11. La couleur que je préfère ?

    image.jpeg.dd79c439add1102540fc9a37aa6f2eb2.jpeg 

     

    12. La fleur que j'aime ?

    Elles m'indiffèrent toutes. 

     

    13. L'oiseau que je préfère ?

    Idem. 

     

    14. à 17.

    J'ai trop lu ou pas assez. Ces questions ne m'intéressent pas.

     

    18. Mes compositeurs préférés ?

    J'ai passé des mois à écouter les œuvres les plus populaires des principaux compositeurs, j'en suis parvenue à la conclusion que j'aimais des pièces et des ambiances plutôt que des intégrales. J'adore Lili Boulanger, mais il n'y a rien qui ressort particulièrement, j'aime juste son monde. J'adore le concerto pour violon de Sibelius et je me fous du reste, mais j'aime tellement ce concerto que ma vie intérieure serait moins intéressante si Sibelius n'avait pas existé.

    Tout ça pour dire  que j'aime aussi Beethoven, Britten, Rachmaninov, Mozart, Shostakovich, Satie, Adès, Arvo Pärt pour tout ou partie de ce qu'ils sont. Il est ouf aussi quand même Schnittke. 

     

    19. Mes peintres favoris ?

    J'y connais rien.

     

    20. Mes héros dans la vie réelle ?

    Les gens qui claquent 2000 euros par mois pour soigner des chats qui leur appartiennent pas. 

     

    21. Mes héroïnes dans l'histoire ?

    Margaret Thatcher. 

     

    22. Mes noms favoris ?

    C'est vraiment moche les prénoms constitués de notes de musique.

     

    23. Ce que je déteste par-dessus tout ?

    Sortir la poubelle de couches.

     

    24. Personnages historiques que je méprise le plus ?

    J'aime tout le monde. 

     

    25. Le fait militaire que j'estime le plus ?

    C'est quoi ces questions ? J'aime les tanks, c'est super beau un tank. Pis les bombes atomiques, c'est le top.

     

    26. La réforme que j'estime le plus ?

    Voir 25.

     

    27. Le don de la nature que je voudrais avoir ?

    Lire dans les pensées. 

     

    28. Comment j'aimerais mourir ?

    Éternelle.

     

    29. État d'esprit actuel ?

     Je commence à m'ennuyer.

     

    30. Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence ?

    On commence par pardonner des petites erreurs et on finit avec des terroristes qui font trois ans de prison.

     

    31. Ma devise ?

    L'euro.

  9. Mais pourquoi je vois encore ma mère en dehors des fêtes de fin d'année ? Qu'est-ce qui m'a pris, sérieux ?

    Ma famille est totalement opposée à ce que je fasse deux enfants très rapprochés (parce qu'eux ont pas fait comme ça, ça veut dire que c'est pas comme ça qu'il faut faire). Ma mère s'est surpassée en me prenant à l'écart : « Mais ma chérie, ton corps là c'est pas possible. Tu peux pas retomber enceinte tant que t'as pas perdu tout le poids de la dernière grossesse, sinon ça va pas être récupérable. ».

    Je pèse cinq kilos de moins qu'au début de mon ancienne grossesse. Merci maman pour cette nuit que je viens de passer à me faire vomir,.

  10. Ça va bof bof depuis une petite semaine. L'un de mes premiers amours s'est suicidé. On n'était plus en contact et j'avais peu d'attirance pour celui qu'il était devenu mais je suis très perturbée.

    C'était pas une grande histoire. On s'est galoché trois quatre fois au collège, puis il m'avait laissé tomber pour une laidronne moustachue alors que j'étais cramée de lui. J'avais passé le reste de l'année à pleurer et à emprunter une ligne de bus qui me faisait faire un détour, juste pour passer devant chez lui.

    Je sais pas si c'est supposé être si difficile. Je pense que ce qui est dur, c'est que j'ai une image très pure de ces souvenirs. La scène de notre rencontre repasse en boucle dans ma tête, comme si c'était hier. C'est atroce d'imaginer un type aussi gentil partir dans la douleur mentale. S'il était mort dans un accident de voiture, ce serait plus facile. Là j'ai l'impression que la vie vient cracher sur mes souvenirs les plus innocents.

    Puis mon mari commence à en avoir marre de me voir pleurnicher pour un type que j'ai pas vu depuis quinze ans.

  11. il y a 8 minutes, Aradia a dit :

    je me dis que dans le futur, il n'y aura qu'une poignée de langues et probablement une langue clairement dominante qu'il faudra impérativement parler pour se comprendre. 

    Même avec les avancées de la traduction/interprétation automatique ?

    Moi j'ai peur que les gens fassent de moins en moins d'efforts pour se comprendre justement. Quand t'en es à googler 7 * 9, tu vas pas faire l'effort d'apprendre l'anglais ou le chinois si ça te passionne pas.

  12. Il y a 3 heures, 1984 a dit :

    J'ai déjà mangé des vers frits fourrés au fromage. C'était bon. 

     

    J'ai aussi mangé un genre de cricket aux épices, mais c'était bizarre. 

    J'ai aussi goûté des insectes apéritifs. Ça avait vraiment le goût d'un truc qu'on te sert à l'apéro.

    C'est pas mal les insectes, des protéines plus faciles à élever que des vaches. Par contre, j'ai plus de mal avec les boites qui veulent en faire un produit de luxe et qui surfent sur la vague de la découverte et de l'inattendu.

    Chocolat-%C3%A0-linsecte.jpg

  13. Sur le salaire minimum, je suis d'accord. Je le trouve trop élevé en France, mais avec notre fonctionnement malsain qui maintient la tête sous l'eau des jeunes, c'est la moindre des choses. Dans un pays « normal », t'as la possibilité de progresser et les jobs au salaire minimal devraient être occupés par des jeunes ou des gens qui ont sacrément foiré ou qui vivent pas pour l'argent. Sauf qu'ici t'as beaucoup de barrières qui sont bien plus choquantes.

    Au delà du système tout sclérosé dont j'ai déjà trop souvent parlé, t'as le fait que des étudiants qui finissent leur master se font arnaquer à bosser pour moins de 4 euros de l'heure (si tu sors d'une grande école par contre, tu toucheras plus en stage que le salaire médian, histoire de bien te connecter à la réalité...), ou que les aides sociales sont bloquées pour les moins de 25 ans qui n'ont jamais travaillé.  En gros, si t'as pas de famille et que tu trouves pas de premier emploi, tu te retrouves à la rue comme une merde sans toucher un centime d'allocation. Ce genre de défaillances est bien plus flippant qu'un salaire minimum qui est déjà correct.

  14. Le 2021-01-21 à 05:13, Ecce Homo a dit :

    En fait, le mouvement de libération des femmes en Occident a été amorcé vers le milieu des années 1800 avec la première vague du féminisme. Cette vague a pris fin vers le milieu des années 1900 avec les acquis qu'on connaît en matière de droits civils.

    Donc, c'est un peu étrange de dire que l'avènement de la communauté incel, survenue dans les années 90, est directement liée au mouvement de libération de la femme, alors que ce mouvement existait déjà depuis plus de 100 ans.

    En 1850, même si d'autres communautés obtenaient/voulaient obtenir plus de droits, on n'accusait pas encore l'homme « blanc cisgenre hétéro » d'être à l'origine de tout ce qui va mal dans le monde. Il n'y avait pas de menace sur leur statut.

  15. Je redirai pas combien je gagne parce que certains vont encore faire une syncope et que le but du sujet n'est pas de le faire tourner sur moi. 

    Depuis le début de notre relation, mon mari et moi avons gagné autour de 2 millions d'euros (3 millions en CAD) ('ont une très grosse partie est retournée à l'État). J'ai un peu la tête qui tourne quand je pense à ce chiffre, tout en ayant bien conscience que pour beaucoup de monde, c'est normal.

    Je trouve mes revenus personnels convenables. Sur certains projets, j'ai l'impression d'être beaucoup trop payée, sur d'autres vraiment pas assez, l'un dans l'autre, ça s'équilibre. Ce que je reproche à ma situation personnelle, c'est le peu de marge qu'il me reste pour me développer sans proposer des services qui ne m'intéressent pas ou pour lesquels je ne suis pas encore formée. Je ne suis pas loin de plafonner et il va falloir trouver rapidement une solution, parce que, plus que le résultat en lui-même, une carrière où l'on n'a plus la possibilité de progresser perd vite de son intérêt.

    L'immobilier sur et près de Paris est un véritable cauchemar. Si on n'avait pas dépensé un centime de ce qui nous reste après taxes, on n'aurait même pas pu s'acheter cash de quoi élever correctement une famille de deux-trois enfants intra-muros. Ça permet de relativiser.

    J'aime le luxe pour les choses utiles, pas pour le bling bling. Une bonne place de concert oui, une voiture de luxe que je vais rayer en trois jours, euh, non.

  16. Il y a 6 heures, Carlos Crasseux a dit :

    Là, je crains le pire : on va-tu devoir rentrer à 18h nous aussi ? C'est quoi le raisonnement derrière cette restriction supplémentaire de deux heures ? Et est-ce que ces bénéfices potentiels seraient plus imposants, ou ne serait-ce que proportionnels au préjudice que ça représenterait pour les Québécois de voir ce couvre-feu s'étendre ainsi ?

    C'est parce que les dirigeants français font leurs timides. Vu le ras-le-bol qui s'étend et les difficultés de lancement de la vaccination, ils osent pas encore nous dire qu'on va se manger un troisième confinement (un dur comme en avril), que les restos, les théâtres, les stations de ski et les étudiants vont vivre un enfer jusqu'à l'été. On commence par le couvre-feu à 20 h, puis à 18 h, puis on referme tout. Ils y vont toujours crescendo.

  17. Un pont de lit que j'utilise plus comme pont de lit parce qu'il perd ses planches. J'ai eu la super idée de m'en servir dans le dressing, sauf que là on chahutait un peu et j'ai voulu attraper une bouteille d'eau qui traînait là pour l'arroser et toute une partie du truc s'est bien désagrégée.

×
×
  • Créer...