Aller au contenu

Athos

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    886
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

Athos a gagné pour la dernière fois le 25 avril

Athos a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

1 260 Exemplaire

À propos de Athos

Informations

  • Sexe
    Non défini

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

8 317 visualisations du profil
  1. Athos

    Dans le rétroviseur

    Je ne sillonne plus les mers. Je suis rentré au bercail ça fait deux ans jour pour jour ou presque. Je repartirai peut-être un moment donné, mais là ce n'est pas le bon moment. :) 2018 a été pas mal bonne pour moi. J'ai terminé un chouette contrat de travail de 10 mois qui s'est finalement prolongé à 12. Un nouveau boulot rapidement trouvé – trop rapidement en fait, j'ai dû faire chevaucher les deux, ce qui m'a fait de belles semaines de 60h tout le mois d'août. Job pour laquelle je viens de démissionner d'ailleurs. C'est dommage parce que j'aurais aimé que ça marche. L'équipe est A1. Je finis ce mois-ci et je commence autre chose dès le 8 janvier. Ou pas : j'ai une entrevue mardi prochain. On verra ce que eux proposent. Août a été intense, mais juillet avait été magique. Une semaine à Lyon, dans la ville qui m'a vu renaître. Une semaine en Suisse, dans la vallée où j'ai grandi. Un de mes moments forts de l'année assurément : prendre d'assaut le ciel des Alpes en vélo de montagne électrique avec mon oncle. C'était malade. Je suis revenu au Québec à la mi-juillet avec, dans mes bagages, un Français que je considère comme un frère. On s'est promené pas mal, c'était sa première fois ici. Autre moment fort de mon été : après des heures de route sur la 132, arriver au bout du monde, quelque part entre Gaspé et Percé, pour être reçu comme des rois aux homards frais. Mon achat de l'année : clairement mon gravel bike. Une fierté : un dossier sur la culture sourde que j'ai co-coordonné. Un regret : pas assez lu. C'est pas mal ça. Je travaille à ce que 2019 soit aussi valorisante et fun.
  2. Athos

    Dans le rétroviseur

    Come on, c'est une petite pique de rien du tout. Je traîne ici moi-même avec mon opinel dans les poches et je saute dans l'arène de temps en temps. Je sais que vous pouvez en prendre plus que ça. @1984, je te laisse à toutes tes interprétations. Ça devient épuisant tout ça.
  3. Athos

    L'humour en tant qu'industrie

    Parce que je suis la toute première personne de l'Internet à écrire dans un topic dont le sujet ne l'intéresse pas, bien sûr. Respire un peu, il n'y a pas de marche à suivre pour interagir dans un forum. T'as pondu un mauvais texte qui ne laisse place à aucune discussion. C'est un exposé maladroit, pas une réelle invitation à dialoguer. En plus, tes idées sont confuses et certaines de tes affirmations ne reposent sur rien. Plutôt que de saisir l'occasion de rectifier le tir et de préciser ta pensée, tu fais des pirouettes. T'es pas trop du genre à admettre tes torts, hein ?
  4. Comment a été votre année, les éboueurs ? à oublier ? charnière ? correcte ? Quel bilan vous tirez de 2018 après 11 mois, personnellement et professionnellement ? @Nanie Mo, t'as réussi à tenir une de tes résolutions ? @MattIsGoD, il y a un projet que t'es particulièrement content d'avoir mené à terme ? @Esch, une bonne année sur le plan académique ? @Verrat, ton client le plus chiant de l'année, c'était qui ? @Vicks, combien de cheveux en moins depuis janvier ? @Ecce Homo, ta soirée la plus mémorable, c'était où, avec qui, pourquoi ? @Gamin, si t'avais à identifier un apprentissage marquant fait cette année, ce serait quoi ? @1984, t'as des excuses à présenter pour une parole dite ou un geste posé, tu les fais à qui et pourquoi ? Parlez-nous de vous. C'est ce que vous savez faire de mieux entre deux coups de poignard. Vous pouvez piquer la question d'un autre si ça vous inspire plus.
  5. Athos

    L'humour en tant qu'industrie

    Deux problèmes à ta défense : 1. Tu présumes que je suis ici pour te contredire, alors que j'ai aucune opinion particulière sur l'industrie de l'humour au Québec. Tu sous-entends que j'aurais critiqué la forme plutôt que le contenu parce que je ne serais pas en mesure de te contredire sur le fond. T'es dans les patates. Le sujet m'intéresse juste pas. 2. Je n'ai pas parlé de virgules mal placées ou de participes passés mal accordés. J'ai pointé du doigt des failles dans la forme et le fond, parce que les deux sont évidemment interreliés. Il y a une grande confusion dans tes idées et dans ta façon de les exprimer. Je l'ai fait sans tact, mais avec honnêteté. Si j'avais voulu me moquer, j'aurais eu deux ou trois métaphores en tête.
  6. Athos

    L'humour en tant qu'industrie

    Relis-toi. Tu ne donnes aucun fait concret dans ton dernier message. T'essaies d'apporter des arguments avec des interrogations tellement ça se base sur rien. L'École nationale de l'humour est déficitaire depuis trois ans selon La Presse. Où sont tes "bénéfices monstres" ? Sur quoi tu te bases ? Les frais de scolarité ? T'es sérieux ? C'est facile de tordre la réalité pour que ça matche avec ton avis personnel, à grands coups de phrases-chocs. Mais ça ne te donne pas raison pour autant. C'est con de même. D'autres conseils en vrac : - Sors de ton vocabulaire des mots que tu ne maîtrises pas, comme problématique. Ça sert à rien de vouloir faire compliqué pour rien. Ton écriture est lourde et désincarnée. - Ne fais pas de phrase de 80 mots. Tu t’essouffles pour rien. - Apprends à mieux cerner ton sujet et suis une ligne directrice. On finit ton texte sans savoir de quoi tu veux parler : du statut de l'ENH ? du formatage de l'humour ? de l'utilité de suivre une formation pour pratiquer un art ? des produits dérivés en humour ? de la forme que prend l'humour au Québec aujourd'hui ? Tu tires dans tellement de direction que tu finis par t'éparpiller. - Ce qui m'amène à un autre point : maîtrise un minimum le sujet sur lequel t'écris. T'as l'air de vouloir faire une critique de l'industrie de l'humour, mais tu ne nommes aucun humoriste en bas de 40 ans. Jean-Michel Anctil, Réal Béland, Rachid Badoury... Ça va ? De rien.
  7. Athos

    Ma récidive, mon pari

    Mon dieu que ce sujet est divertissant depuis 5-6 pages. Comme l'impression d'avoir assisté à un immense free-for-all où tous les coups sont permis. C'est sale, c'est traître, c'est brut. Et malgré tout ça, un rayon de lumière dans l'obscurité : un don pur. Moment de grâce. Avant la Grande Fermeture, il y aura eu la Décadence du Dépotoir. Les masques sont tombés, la frontière entre personas et véritables personnalités est plus floue que jamais, et les poignards luisent dans le noir. C'est le Dépotwar. Poursuivez.
  8. Athos

    Mortal Kombat

    J'ai manqué un épisode, @Le voisin d'au-dessus. Pourquoi tu postes sous Le Voisin et non Esch ?
  9. Athos

    Ça ou Ça ?

    Je suis pas mal certain de ne pas avoir écrit "faut fermer le Dépotoir". Respire un peu, ça va bien aller Chicken of the infinite.
  10. Athos

    Ça ou Ça ?

    . Fermer le Dépotoir ou fermer le Dépotoir ?
  11. Athos

    Photos souvenirs

    Quand je courrais dans le vignoble Château Margaux.
  12. Athos

    Le thread des fdp

    Posez vous la question chaque fois que quelqu'un se mets dans un état que vous, être sensiblement normal, jugera excessif : est-ce de l'hystérie ou de l'hypersensibilité ?
  13. Athos

    Faut qu'on jase

    Ha, je viens de comprendre où t'as pêché ton histoire d'utérus à louer. J'avais oublier ce texte.
  14. Athos

    Faut qu'on jase

    Tu connais Gamin, Chicken. Son imagination est aussi fertile que les terres qui longent le Nil. Il n'y avait évidemment pas de butch de cigarette dans le paquet. C'est pas mon commerce.
  15. Athos

    Faut qu'on jase

    Le renard est dans la trappe. Je répète : le renard est dans la trappe. J'ai affronté la nuit glacielle à vélo pour toi, Gamin. J'ai accroché ça à la porte extérieure (barrée), dans un sac de plastique de mauvaise qualité. Te reste plus qu'à souhaiter que ça ne prenne pas trop l'eau. J'ai ajouté un extra (faudra deviner lequel est le cadeau original j'imagine). Ce ne sont pas des livres. Tu m'excuseras, j'ai eu toutes sortes de péripéties ces derniers mois. Enjoy.
×