Aller au contenu

Tovarichtch

Éboueur
  • Contenus

    5 207
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par Tovarichtch

  1. Le dernier newsletter date du 19 octobre. C'est silence radio depuis les élections. Pourtant, on avait des nouvelles de notre Bernier deux à trois fois par semaine. Aussitôt que j'ai quelque chose, j'en ferais un copier-coller ici.
  2. Haha pas encore. C'est soudainement silencieux !
  3. J'ai l'audace d'y aller au moins, pussy au dos courbé.
  4. Plein de fois. Dont un où il s'est fait plusieurs ennemis.
  5. Ça va pas être beau avec les migrations de masse à venir ...
  6. J'aimerais avoir un résumé du sujet actuel s'il vous plaît. Je n'ai malheureusement pas la patience de tout lire. De quoi s'agit-il?
  7. Félicitations à notre mythomane national @Esch d'avoir saboté l'envie de plusieurs à aller à ce GT ! D'autant plus qu'il ne s'est pas lui-même pointé. Au moins ça fait deux heureux et une poutine !
  8. La pire journée de ma vie. Tous les démons ne sont pas en enfer.
  9. Ça fait surtout hors de ton contrôle. As-tu parlé de ce bidule à @Steve? Question qu'il t'aide.
  10. Est-ce que tu comptes le faire ? Parce que nous en avons déjà discuté de l'intégration discord. Celle-ci est parfaite pour rester à jour sur les sujets de la plateforme.
  11. La mini-corbeille a aussi sauté.
  12. Peut-être que ce sujet a pris une mini-pause, mais les climats, eux, n'en prennent jamais. Le nouveau rapport de 1200 pages du GIEC a été rendu public ce matin. « L'humanité fait face à un choix difficile entre un cercle vicieux ou vertueux » pour nourrir les milliards d'humains, peut-on lire dans The Guardian. Le rapport illustre comment l'insécurité alimentaire est une réalité inévitable causée par les changements climatiques et qui engendre la désertification, la sécheresse, la déforestation et l'inondation des terres utilisées à cet effet. La gestion des terres est tout simplement ins
  13. Cette question est difficile à répondre parce que les changements sont si rapides qu'on ne peut pas très bien prédire exactement les dégâts. Cependant, les chiffres les plus conservateurs sont toujours dépassés. Réponse rapide, ce serait loin de tous les cours et courants d'eau, même du simple ruisseau ou encore les océans. Il faudrait alors déménager dans une zone montagneuse, loin des terrains en pente. En l'espace de 10 ans, tu es encore sauve (si on exclut ici les zones déjà à risque). Idéalement, tu dois être à environ 50 kilomètres de distance du Fleuve Saint-Laurent et 5 kilomètres
  14. Hmm... Si les gens peuvent demander à être privilégié syndiqué, j'exige à être rétrogradé à simple Éboueur comme MattIsGoD parce que, moi aussi, je suis le peuple. Peux-tu faire ça, @xdrox ?
  15. Je suis content que tu te reconnaisse enfin comme monarque virtuel. Un pas de plus vers la franchise, c'est bien mon @xdrox.
  16. Une nouvelle intéressante relatée par The Independent rapporte les propos d'un scientifique du climat concernant les capacités du corps humain dans les conditions extrêmes. Celui-ci affirme que les températures extrêmes poussent le corps humain à ses limites thermiques et l'empêcherait de vivre dans plusieurs régions du monde qui deviendront tout simplement hostiles. Aussitôt que la température ambiante atteint 35 degrés Celsius, le corps humain sue pour ventiler sa température corporelle et maintenir une balance. Sauf que, comme nous le savons si bien, une température ambiante avec facteur hu
  17. Moi aussi @Abereau. Ce qui est encore plus effrayant, c'est que ceux-ci orientent le futur de notre planète et la survie de nombreuses espèces, incluant la notre. Il ne s'agit pas ici que d'un déni, dans ton salon climatisé, en maudissant les gogauchistes fin-du-mondistes. C'est plutôt des gens qui ont une force politique réelle avec des structures et des mécanismes qui ont un impact bien concrets. Des PDGs, des gouvernements, des entreprises productrices de détritus très polluants. Tous les scientifiques sur cette question nous presse à agir rapidement et radicalement, chose qui rentre
  18. En bonus : une étude est sortie aujourd'hui aux États-Unis. En étudiant les températures très chaudes du sud-ouest américain, elle affirme que des températures au-delà de 37 degrés réchauffent suffisamment la chaussée pour causer des brûlures au second degré en l'espace de deux secondes. Une chaussée sous 44 degrés peut atteindre jusqu'à 64 degrés Celsius sous le contact direct des rayons du soleil. Certaines chaussées n'ont pas cette résistance et fondent littéralement. C'est ce qui s'est produit par exemple au Koweït (pays voisin de l'Irak) où la chaussée du parc de stationnement a fondu sou
  19. Une forte canicule originaire du désert du Sahara a soufflé cette semaine sur l'Europe occidentale. Paris comme Berlin ont vu leur thermomètre dépasser les 40 degrés (lire ici : sans humidex), fracassant de nouveaux records de chaleur et mettant en alerte l'ensemble des territoires. Le mois de juillet 2019 deviendra le mois le plus chaud jamais enregistré. On entend ça trop de fois ces dernières années et ceci deviendra tout simplement la norme : des étés plus chauds et plus longs. Cette masse de chaleur ne s'évacue assez rapidement dans l'atmosphère et à l'extérieur de la planète. Cela reste
  20. Il l'a été. Ils se sont communiqués en privé. C'était suite à ces mots : @xdrox voulait pas le perdre () alors il a proposé de le syndiquer pour qu'il reste. Mais les choses se sont pas déroulées comme prévu.
  21. Notre géographie est unique dans le monde : nous avons une proximité avec l'eau et nous possédons l'une des plus grandes réserves d'eau douce au monde. L'écrasante majorité de cette eau provient du nord (baies de James, océan Arctique, golfe du Saint-Laurent, etc.) et se déverse partout dans la province. Pas pour rien que nous avons plus d'un demi-million de lacs et plusieurs milliers de rivières. Ces courants d'eau sont en partie exploités par Hydro-Québec et ses barrages qui reconfigurent un peu la carte en bloquant certains cours d'eau. Unique ça affecte la faune, le climat, la fertilité te
×
×
  • Créer...