Aller au contenu

Tovarichtch

Éboueur
  • Contenus

    5 207
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    97

Derniers déchets posté(e)s par Tovarichtch


  1. Le site web de jeux vidéos était en deux temps : Qc64 suivi de JeuXpress (jXp). Le forum politique était une piètre tentative de rassembler les politisés de jXp. Ça n'a pas fait long feu. J'ai malheureusement oublié le nom ...

    Mon site de jonglerie de stylos était XtendSpin.ca


  2. il y a 36 minutes, Daleko a dit :

    Ben oui Tova, sauf qu'on n'est pas dans une tribu africaine où les femmes qui n'ont plus leurs règles deviennent des hommes mais dans une société occidentale. Il peut y avoir d'autres règles et d'autres limites ailleurs, des animaux gays et hermaphrodites, ça ne change rien au fait qu'il y a des rôles prédéterminés et qu'on ne fait pas ce qu'on veut. C'est pas parce qu'un concept est « révolutionnaire » qu'il n'est pas complètement con et que tu dois le mettre en poster dans ta chambre. L'identité, ça ne se choisit pas à la carte. Regarde, ça marche avec plein de trucs : il y a notre corps réel (je suis un humain) et notre corps intérieur (je suis un lapin), notre couleur réelle (je suis blanche) et notre couleur intérieure (je suis arc-en-ciel). Je vous prierai donc désormais de me considérer comme un lapin multicolore. Merci.

    Sinon, j'suis française, je donne juste le pourboire qui me permet de ne pas faire de change.

    Je sais pas de quoi tu radotes. Je faisais juste un rappel que effectivement, sexe et genre ne veulent pas dire la même chose. Sors de ta tête l'ensemble de tes idées-reçues sur ce que vous nommez en France la "théorie du genre". C'est de la confusion idéologique qui mène nulle part. Pour le reste, je m'en fous.


  3. Citation

    Voici les dernières nouvelles du Parti populaire du Canada.

    Nous sommes là pour rester

    Les résultats des élections ont de toute évidence été décevants pour le Parti populaire. La percée que nous espérions ne s'est pas concrétisée et notre chef a perdu son siège en Beauce.

    Il est extrêmement difficile de lancer un nouveau parti dans un système électoral uninominal à un tour comme celui du Canada sans une base régionale solide. Notre soutien était dispersé dans tout le pays et un trop grand nombre d'électeurs qui soutenaient nos principes et notre plateforme ont finalement décidé de voter de manière stratégique pour un autre parti afin de vaincre Justin Trudeau.

    Cela dit, près de 300 000 Canadiens ont appuyé un candidat du Parti populaire. Il a fallu vingt ans et six élections au Parti Vert pour obtenir un pourcentage de voix plus élevé à l’échelle nationale que ce que nous avons réussi après seulement un an. Nous sommes extrêmement fiers du travail accompli par nos candidats et les équipes des associations de circonscription.

    De manière encore plus importante, les principes et les politiques du Parti populaire sont plus pertinents que jamais. Le Canada est en train de devenir un pays de plus en plus divisé et dysfonctionnel, et la réélection des libéraux ne fera qu'empirer les choses. La grande majorité de ceux parmi vous qui ont réagi sur les médias sociaux, nous ont écrit ou nous ont parlé, ont exprimé le souhait que le Parti populaire continue de se battre pour la liberté, la responsabilité, l’équité et le respect.

    La lutte pour une société meilleure ne finit jamais. Ceci n'était que le début. Nous sommes là pour rester. Notre chef et notre équipe sont prêts à continuer ce combat. Avec votre aide, nous convaincrons davantage de Canadiens que le Parti populaire propose les bonnes idées pour régler les problèmes du Canada et nous ferons mieux la prochaine fois.

    Restructuration de notre équipe du bureau national

    Il y a eu beaucoup de choses à restructurer depuis l’élection il y a deux semaines, alors que nous planifions pour que de notre organisation fonctionne efficacement en dehors de la période électorale. Plusieurs membres de notre personnel ont fait une pause dans leur vie afin de travailler pour le parti et de faire en sorte qu'il soit prêt pour le jour des élections. Maintenant que les élections sont derrière nous, certains d’entre eux se retirent pour reprendre leur vie et leur carrière d'avant le PPC.

    La directrice générale Johanne Mennie quittera son poste pour reprendre sa retraite. Après la fondation du parti l’an dernier, Johanne a laissé une vie tranquille pour se plonger dans le monde de la politique et occuper l'un des emplois les plus exigeants au pays. Johanne a rempli cette responsabilité avec une énergie et un dévouement incroyables et, avec notre petite équipe, elle a pu atteindre des objectifs impressionnants.

    Notre coordinateur national, Caleb Voskamp, retournera dans la région de Kitchener-Waterloo pour reprendre la gestion de ses différentes petites entreprises. Caleb continuera de travailler bénévolement afin de soutenir les associations et les employés du siège social au cours de cette transition. Notre coordonnateur des solutions digitales, Yanick Villeneuve, a quant à lui accepté un nouvel emploi à Ottawa. Il continuera lui aussi d’aider bénévolement le parti en fournissant un soutien technique.

    Johanne, Yanick et Caleb ont fait de grands sacrifices personnels pour occuper des postes au sein du parti et ont travaillé un nombre incroyable d'heures pour amener le parti où il se trouve aujourd'hui. Nous leur serons toujours reconnaissants pour leur contribution.

    Daniel Tyrie, Alex Morrison et Ryan Browne continueront tous de travailler au siège social du PPC à plein temps. Christian Roy demeure notre agent principal. Martin Masse reste également comme directeur des politiques et porte-parole du parti. Marie-Claude Godue et Jacques Grenier continueront d’aider les candidats et associations du Québec. Nous vous tiendrons au courant des autres changements à venir au sein de notre équipe.

    Conférence Freedom Talk sur le séparatisme dans l’Ouest

    L’une des conséquences des résultats de l’élection est une recrudescence de l’appui au séparatisme dans l’Ouest canadien. Une conférence organisée par Freedom Talk aura lieu à Red Deer les 15 et 16 novembre pour discuter de ce mouvement et des solutions pour éviter l'éclatement de notre pays.

    Notre chef, Maxime Bernier, sera le conférencier principal le 16 novembre et traitera du défi politique de réformer le Canada. Si vous souhaitez assister à la conférence, vous pouvez vous inscrire ici.

    Diffusez le message!

    Aidez-nous à diffuser le message. Transférez cette Infolettre à vos amis, collègues et aux membres de votre famille, et invitez-les à s’inscrire sur notre site web pour la recevoir.

    Continuons à travailler pour défendre la liberté, la responsabilité, l’équité et le respect!

    Merci pour votre appui,
    L’équipe du PPC

     


  4. Je vote Netflix parce que Disney a retiré tout son contenu et je suis triste.

    Au moins dans occupation double on étudie les humains. C'est très intéressant. J'en apprends sur la vie.

×
×
  • Créer...