Aller au contenu

Brunette pas nette

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    365
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    15

Brunette pas nette a gagné pour la dernière fois le 2 avril

Brunette pas nette a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

912 Excellente

À propos de Brunette pas nette

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    Montréal

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

5 693 visualisations du profil
  1. Une fois un gars au travail est passé à mon bureau et m'a demandé : « Alors, vous dites Boston ou Bostonne ici? » - Ben, on dit Boston. « Et vous dites Washington ou Washigtonne? » - Washingtonne! On s'est regardé de même Pis de même Pis y'est reparti. Nous n'en avons plus jamais reparlé.
  2. Sorry. Non, c'est la première fois dans cette région du Mexique. Le moment préféré de mes journées, c'est quand je vais rendre visite à mes six chatons pour les nourrir. Le dernier rouquin de la portée me donne envie de lui donner le sein tellement il est minuscule. Checkez çaaaaa.
  3. J'ai quitté Montréal pour sept jours. Sept jours stratégiques. Ça fait un an bien tappant que mon papa a programmé sa mort. Heureusement, il a survécu à sa tentative. Ça c'est le beau, mais le laid c'est la dureté du reste, du drame d'avoir attendu au pas de la porte de réanimation sans savoir, de celui de maintenant savoir qu'il regrette encore à ce jour de ne pas être mort cette fois-là. Et de tout ce qui déborde entre les deux. J'me suis donc dit que tant qu'à m'prendre une nouvelle vague émotionnelle en pleine gueule et à boire la tasse, parce que j'la sentais venir me tirer vers le fond à nouveau, autant le faire littéralement, avec l'eau du Pacifique. Tsé les métaphores, autant les affronter les yeux rougis par le sel. Pour vrai c'est difficile avec mon papa et mon coeur se noue trop souvent par la peur et la douleur. Ses mots font mal et il refuse de m'entendre dire que j'en suis troublée, et qu'aucun enfant n'est responsable d'un tel geste, que de lui avoir témoigné mes inquiétudes et de lui avoir tendu la main les très nombreux mois qui ont précedé le suicide, que je sentais inévitable, n'aurait pas dû être un étouffement qui propulse vers la mort. Pourtant ces choses, il me les a dites et elles résonnent encore souvent dans ma tête. La mort est un petit papillon qui trouve le temps long Attendant le prochain wagon, le prochain petit papillon
  4. Oups, d'un commentaire qui se voulait à la base anodin, tu en fais un échange disproportionné. J'ai l'impression d'avoir déjà vécu ce moment et oui c'est divertissant, mais dans un what the fuck kind of way. Je pense que, quant à être dans la thématique des conversations arrache-coeur avec nos géniteurs (sujet réellement intéressant sans joke), tu pourrais questionner ta jolie maman (celle de sang, pas Fosse cette fois-ci) pourquoi elle encourage aveuglément tes comportements vipérins? Ce n'est pas te rendre service que de te refléter que vengeance et agressivité égale force amazoniène. Sur ce, je vais aller peindre un beau caca.
  5. Heu. J'étais sincère avec ma supposition et, ne t'en déplaise, je ne trouvais pas «l'autre là-bas» «moche» comme je l'ai dit. Si ta malice se retourne contre toi, deal with it au lieu de me la projeter au visage.
  6. Peut-être que je me trompe, mais une photo de sa maman plus jeune? Elle est jolie, j'y vois des airs de ressemblance.
  7. J'ai fait percer mes oreilles à quinze ans, entre un cours de sciences physiques et de français, din toilettes de l'école. Mon amie était armée d'une épingle à couche et de son lighter. Je passerai pas par quatre chemins, mes trous sont croches en titi. La raison de l'empressement de perforer : un gars. Ma fréquentation avait voulu me faire une surprise et m'était arrivé avec des boucles d'oreilles. Des grosses affaires de gangster rap, plaqués or. Je soupçonne fortement qu'il les avait volées (l'histoire se passe à Valleyfield après tout). L'affaire c'est que sa face est tombée à terre quand je lui ai montré mes oreilles. Étant un good sport, je lui ai dit de ne point être triste, que je m'arrangerais pour arborer son offrande la prochaine fois qu'il me verrait. Anyways, plus de dix ans plus tard, je porte mes boucles d'oreilles (pas celles plaqués or) quotidiennement et idéalement la même paire au moins 18 mois d'affilé.
  8. Don't get me wrong, le gars pourra très bien continuer de baiser via les app de rencontre ou dans d'autres bars, y'a rien qui va changer de manière drastique pour lui. Mais les refus de plus qu'il va essuyer de temps en temps, ça va le faire chier pour vrai.
  9. Ça fait très chick flick adolescent, le gars risque d'aimer sentir qu'il est au centre de l'intrigue. C'est pas bon, ni fou, c'est surtout un fantasme de filles qui font un caucus. Si le mot se passe concernant les comportements du dude, ce serait normalement plus simple que chaque nouvelle fille qu'il aborde le revire de bord. Sans donner d'explication, juste de même : tu ne m'intéresses pas. À force de moins baiser, son égo va cesser d'être autant alimenté par ce côté-là de sa vie.
  10. J'ai aussi un parent qui a des épisodes sévères de dépression depuis plusieurs années. Fais-moi signe si tu veux jaser, car je comprends le feeling et moi-même je ne sais pas comment faire pour m'en sortir par moment. Gérer ses émotions à titre d'enfant ET fournir un soutien c'est de loin une des choses les plus douloureuses que j'ai eu à faire.
  11. Au moins, nous pouvons nous rassurer : TVA Nouvelles fait affaire avec des firmes de réputation mondiale!
  12. C'est tout ce que t'as pour ramener ça à moi? J'ai eu des ventes oui, mais j'ai pas touché à ma shop depuis deux ans.
  13. Tu tires partout à la fois, mais surtout pour rien. Je te le répète donc, ce ne sont pas des affirmations, mais des paroles rapportées. Ça adonne que oui, la majorité des discours sont positifs, parce que ça reflète les expériences qui, globalement, le sont. Lorsqu'elles ne le sont pas, on les écoute aussi, d'ailleurs j'ai même pris la peine d'écrire plusieurs paragraphes (que tu appelles ''nuances'') à ce sujet. Ton besoin de théâtralité (personnel et non Français) te pousse à devenir ta propre comédie. Je comprends ton désir d'effacer ce sujet qui est plutôt gênant pour toi.
  14. 84, en quoi les paroles que je rapporte sont hypocrites? Ce sont tout bonnement des perceptions et des expériences qui m'ont été partagées par des Français dans les dernières années. En plus, elles ne sont même pas entièrement en faveur du Québec. Pis je te rassure, il y en a du racisme, du harcèlement et des viols ici aussi. Faque fine, partager une histoire de melon d'eau, ça peut être du second degré. Publier compulsivement trente images pour basher une culture, l'hypocrisie serait plutôt de ne pas avouer l'intention derrière le geste. En toute sincérité, je trouvais plus intéressant de développer sur les raisons derrière ces ressentis face à notre culture (avec autre chose que du copier-coller). Très chauviniste, n'est-ce pas. Tu sais, en quelque part c'est effectivement préoccupant la pression que subissent les immigrants face au fait de bien ''performer'' leur déménagement-études-travail ici et de devoir ressentir le fameux coup de foudre pour le Québec. Ce ne peut manifestement pas toujours être le cas, et il me semble que c'est relativement tabou de repartir vers son pays natal avec cette vision. MAIS ce qui est de loin plus préoccupant, c'est ton niveau d'agressivité et le nombre d'insultes gratuites que tu es capable de crisser dans un même post.
×
×
  • Créer...