Aller au contenu

Brunette pas nette

Éboueuse syndiquée
  • Contenus

    433
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de Brunette pas nette

Informations

  • Sexe
    Féminin
  • Lieu
    Montréal

Mes derniers visiteurs

8 374 visualisations du profil
  1. J'aime bien les objets décoratifs, mais je ne développe pas de lien particulier envers eux. Je le vois plutôt comme de l'expérimentation / une tentative d'habiller un lieu pour reflèter des parcelles méticuleusement choisies de mon moi-même. J'ai ben du fun à le faire et ça m'aide à me sentir confortable dans mon très petit appartement. (; En ce sens, sur mes murs on va retrouver de mes toiles préférées, du macramé, une gigantesque tapisserie murale, des miroirs, un (faux) crâne de vache. Mes tablettes, dessertes et bibliothèques sont remplies d'objets de toutes sortes, que ce soit des pl
  2. Hier je suis sortie dans le village pour la semaine de la fierté. Et what a night sérieux. On s'arrête dans un resto de poulet Portugais, on s'asseoit et une serveuse vient nous voir pour nous demander si l'un de nous est parké sur la rue. On est comme, ouais pourquoi? "Ha ben, juste parce qu'y a un char EN FEU, par-là! J'espère que c'est pas à vous..." What? On sort voir pis effectivement, y a straight up une voiture enflammée au coin de la rue, GTA style. Un bon mètre de flammes orange malgré la pluie battante. Comme c'était pas le char à mon amie, on est comme aight' et
  3. Moéssi je me reitmanise cinq jours sur sept (donc deux garde-robes). Comme c'est toujours mieux avec des photos, voici à quoi ça ressemble, mais faut imaginer avec un blazer quand y fait pas 30 degrés all day long: Et le weekend, généralement des jeans et une camisole de film d'horreur ça fait la job (pardonnez le décolleté fleuri). Pour être franche, je me casse pas trop la tête tant que c'est confortable.
  4. Nope, j'pense que tu n'as d'autre choix que d'acheter le nom de domaine epotoir.ca
  5. Eh ben, coucou à celui ou celle qui a laissé sa trace à un arrêt qui est sur mon chemin. Il me semble que le collant a été placé-là récemment.
  6. Oh ouais c'est pas mal ça aussi! Par contre, j'ai le feeling que c'était à la blague et pas issu d'une mignonne naïveté. De mon côté, j'ai cherché Jocelyne sur Facebook et je certifie son profil comme étant 100% authentique.
  7. (Tous les commentaires en lien avec ce film sont divertissants, mais la palme d'or revient à Jocelyne, ma préférée d'entre tous).
  8. Y aurait pas un équivalent d'Ecodepot à Québec? https://ecodepotmontreal.com/
  9. @Kalias Ouais j'avoue avoir mis l'emphase sur la notion d'instabilité suite à ma lecture de la page précédente. En rétrospective, les échanges clairs à ce sujet étaient plutôt entre Ecce et Daleko. Ce qui m'a fait poursuivre sur cette lancée, c'est surtout la phrase suivante : ''l'homme en viendra ainsi à questionner la stabilité et les choix de vie de cette femme, qu'on traitera ensuite de "folle". Essentiellement, ça ne dénature pas ma réponse face à tes explications, puisqu'avec ça tu sous-entends une stabilité et une morale défaillante (à moins que je ne te suive pas?). Quant au
  10. @Kalias J’comprends ce que tu as voulu faire comme exercice en projetant ce que tu penses être le mécanisme de réflexion *ultime* derrière le terme fille facile, et je ne doute pas que ce soit une réflexion malheureusement portée par plusieurs. Ne t’en déplaise, elle demeure misogyne (tu parles de ta vision du rôle de la Femme i.e. gardienne des relations sexuelles – pour ensuite la morceler et mettre en exergue que celles qui s’en éloignent sont tout bonnement amorales) et irrespectueuse (autant pour la femme que pour l’homme, remarque). Ultimement j’ai plus l’impression que
  11. "Le problème avec la promiscuité sexuelle chez les femmes" "On est en droit de se questionner sur ce que ces femmes recherchent" "Cette femme, qu'on traitera ensuite de folle" Yikes, tu vois vraiment aucun problème dans ta considération de la femme quand tu tiens un discours de même? Entre les amalgames (ces femmes faciles, qui doivent toutes être motivées par la même folie, comme un bloc monolithique) et ta vision où l'homme est aussi campé dans un rôle (dans lequel il se doit d'être sexuel et, étant sa nature profonde (hmm), sa promiscuité ne peut être questionnée, anyways c'e
  12. Je ne suis pas certaine de ce que tu entends par gimmicky, mais disons que le genre sous lequel il est brandé (horreur) peut être débattu. Le gore est bien présent, mais je pense que malgré ces quelques scènes qui ébranlent, ce n'est pas un film pour "faire peur". J'espèrais que l'on nous montre plus en détail la préparation de certaines étapes du grand rite, car oui les résultats sont vraiment rebutants, mais c'est de voir la communauté les mettre en oeuvre à l'unisson qui est le plus frappant ultimement. Y a certainement des retranchements avec Wicker Man, par contre étant donné que je
  13. Ha mais tu vas faire un deuxième essai j'espère. C'est quoi tes références/inspirations?
×
×
  • Créer...