Aller au contenu

Нестор Махно

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    1 806
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    56

Нестор Махно a gagné pour la dernière fois le 7 juillet

Нестор Махно a eu le contenu le plus aimé !

Réputation

2 672 Exemplaire

À propos de Нестор Махно

  • Date de naissance 1995-07-25

Informations

  • Sexe
    Masculin

Mes derniers visiteurs (fouineurs)

7 328 visualisations du profil
  1. L'oiseau que j'étais aurait probablement opté pour un joli blackface version marée noire : Ou encore pour un costume de zombie cannibal : Hungry seagulls turning to cannibalism
  2. Je ne saurai plus qui vilipender et je vais donc me pendre.
  3. Un grand merci pour vos réponses mais j'ai un peu honte d'avouer que j'ai écris mon message en état de panique et que le problème que je prétends avoir serait plutôt cet état de tristesse post-coïtale beaucoup plus fréquent et bien moins grave. Peu importe, j'ai quand même besoin de consulter.
  4. Je crois à 99% avoir trouvé la cause de mes troubles sexuels, mais je ne sais pas vers quel spécialiste me tourner pour confirmer un diagnostic, parce qu'il s'agit là d'un syndrome très rare et peu documenté. Qui arrivera à me croire ? J'ai d'ailleurs remarqué que l'éjaculation causait problème mais qu'un orgasme 'sec' ne déclenchait pas cette série de symptômes désagréables et limitants.
  5. Une femme, c'est comme un trailer, une fois que tu l'as ben pinnée, elle te suit partout.
  6. Ça me choque que quelqu'un ait besoin d'enregistrer un cours complet pour rester dans la moyenne alors qu'il mémorise si facilement ce qui se passe sur le forum. D'après moi, c'est le temps investi aux études qui fait défaut ou le temps investi ici qui est excessif. Dur de reprocher ça à une avocate puisque ça fait partie de son métier.
  7. Je me suis trouvé une vieille veste à 2$ pour compléter mon accoutrement de jardinier-shériff. Les manches sont à refaire, mais quand on n'a pas ce qu'il faut dans la vie, on se retrousse les manches et on avance malgré tout.
  8. Ça a l'air pratique mais franchement pas très sécuritaire pour les piétons qui doivent marcher parmi elles. Un permis ne serait pas de trop.
  9. @Kalias 1. "Les prétentions à l'effet que l'homme est responsable [...] " Pardon ? Je n'étais pas au courant que les études scientifiques qui confirment les impacts humains sur le réchauffement climatique étaient basées sur des prétentions. Peux-tu m'en dire plus ? 2. "Climatosceptique" On devrait arrêter de débattre sur les définitions des mots et les groupes qui en font usage. Dans les faits, nos efforts pour préserver notre environnement sont largement insuffisants, qu'on soit climatoscpetique ou non. 3. "Parce qu'overall, au Québec, en matière environnementale, on est quand même pas pire." C'est faux. Ça prendrait 5 planètes si tout le monde vivait comme des québécois. Nous devons changer notre mode de vie si on veut s'assurer la perennité. 4. " Du moins, ce mouvement a pris racine à l'intérieur de ces groupuscules à appartenance communiste. Ces groupes comprenant bien la psychologie des foules, ils ont été excellents et ils ont réussi à tirer une forte majorité de gens dans leur sillon. " Tu suggères qu'il y a une forme de causalité dans le processus qui amène les gens à vouloir lutter contre les changements climatiques et le fait qu'ils aient baigné dans les mouvances de gauche. Et pourtant, le contraire arrive souvent, c'est-à-dire que la conscientisation et la réalisation de l'impact de l'activité humaine a mené plusieurs personnes à reconsidérer le système et accessoirement, à adopter des positions dites "de gauche". Et puis, parlons du principe de précaution : « En cas de risque de dommages graves ou irréversibles, l'absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l'adoption de mesures effectives visant à prévenir la dégradation de l'environnement. » Même si ce n'était pas déjà prouvé que l'activité humaine était responsable non seulement du réchauffement climatique, mais également de l'extinction massive des espèces, de la désertification de plusieurs régions, de l'omniprésence toxique du plastique et des perturbateurs endocriniens, de maladies pulmonaires engendrées par les microparticules et le smog, de la dégradation des sols qui dévaste les sols et les nappes phératiques, et puis tant d'autres enjeux, MÊME SI CELA N'ÉTAIT PAS DÉJÀ PROUVÉ, qu'est-ce qu'on attendrait pour appliquer le PRINCIPE DE PRÉCAUTION ? Et c'est vraiment insultant se faire traiter d'hystérique quand on est simplement plus conscientisé des impacts de notre mode de vie que d'autres.
  10. Je trouve qu'on a normalisé le voyeurisme à un point tel que c'est devenu accepté. Il y en a pourtant pleins d'inconvénients. Tout ce que tu n'obtiens pas directement en interagissant avec la personne est décharné de son information spatio-temporelle. Ceci étant dit, je suis un moyen stalker et je trouve que ça chie parfois la spontanéité des conversations.
  11. Je veux la connaître le plus vite possible (sans rusher mais-) parce que je ne veux justement pas me faire de fausses idées sur elle. Je suis assez fou pour mes faire des histoires à l'eau de rose à partir de l'image d'une femme qui n'existe pas réellement. Je sais que c'est malsain, et je sais que si je vais lui parler sans attentes, je vais démystifier la personne, et dompter cette infatuation soudaine et aussi prendre état des faits. Et pas la peine de chercher sur les réseaux sociaux, elle n'y est pas (et c'est mieux ainsi). Et puis en fait, je m'inquiète pas trop, il y aura en masse d'occasions (et de catalyseurs) pour apprendre à se connaître. Le réel souci dans mon message précédent, c'est que j'ai vraiment de la difficulté à aborder les gens en général.
  12. Comment j'fais pour aborder gentiment cette fille qui ne parle pas dans notre groupe à l'école ? Elle est 10 fois plus réservée que moi (c'est-à-dire vraiment beaucoup trop) et ça me turlupine de la connaître, parce que son regard me fait fondre. Je ne veux pas qu'elle se sente intimidée, j'ai appris d'une autre personne qu'elle a dit craindre les interactions humaines. Et moi, même si je m'intègre bien au groupe, j'ai de la difficulté à initier. Ce qui m'aide par contre, c'est que je fais 2h de covoiturage chaque jour avec une ex-avocate cinquantenaire allumée et expérimentée en relations humaines. Sa présence me force à pratiquer mes skills de conversation et elle me donne des bons insights sur la vie.
  13. Tu prends une circulaire et tu en fais un sachet pour y mettre tes déchets dedans. Ainsi, tu gardes ton bac propre. Merci, Isabelle de Blainville.
×
×
  • Créer...