Aller au contenu

Goéland

Éboueur syndiqué
  • Contenus

    1 751
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    52

Tout ce qui a été posté par Goéland

  1. Goéland

    Le cringe

    Ben tant pis. C'est son temps qu"il perd.
  2. Goéland

    Le cringe

    N'importe quoi.
  3. PLOUNES DE QUÉBEC, je serai dans votre coin ce soir. Manifestez-vous.
  4. Ton visage transpire quand même pas mal la naïveté. Mais une sympathique naïveté, comme ton message plein de fierté. Tu me fais penser à William Coach en séduction. Alors, excuse-moi si ça, ça te blesse.
  5. Ne perds pas ton temps à répondre, je ne suis plus intéressé du tout.
  6. Est-ce qu'on peut dire qu'un couple a fonctionné lorsqu'il s'est séparé en bons termes? Ça changerait peut-être la donne.
  7. Finalement le Concerta : ça marche ou pas? Parce que de mon point de vue, je n'ai pas l'impression que tu as gagné en créativité. Sinon, t'aurais trouvé une justification plus cohérente. Parce que l'inconscience est vraiment loin de rendre les choses absolument parfaites.
  8. Parce que, la sagesse est ce qui préserve mon sentiment de congruité avec moi-même. Mais, on m'a fait comprendre quelque chose récemment : des fois, j'ai besoin de sacrer mes émotions aux poubelles et tester les choses sans me casser la tête. M'orienter vers la déraison comme tu le suggères. Mais ça me fait un pincement au coeur et c'est pour ça que j'suis si hésitant.
  9. Ce sujet m'a été suggéré par Carlos qui semble souffrir davantage que moi de ma virginité. Pour ce qui en est de la discussion sur le féminisme et le patriarcat, je lis de loin. Pas que ce soit inintéressant, j'ai juste pas envie d'argumenter sur ce que devrait être/faire un homme ou une femme, parce que pour moi l'idée est simple : ils peuvent faire ce qu'ils veulent tant et aussi longtemps qu'ils le font dans le respect mutuel (et en se respectant soi-même). Et puis, je dois vous dire que le conseil de 1984 est le meilleur pour moi : elle a bien seizé ma sensibilité et c'est probablement plus sage de ne pas me payer une escorte. Finalement, je vous trouve plutôt sévères avec Cheese. Je trouve ce ban ridicule.
  10. Ben coudonc, est encore entrain de pomper la bitt à tibi?
  11. Ce sujet me rend éco-anxieux, dépressif et limite suicidaire, mais oui y'a pas plus pertinent à mon avis. Tiens, j'me demande quelles statistiques y'a sur les impacts psycho-sociaux de la catastrophe climatique.
  12. Mon père a été une marde humiliante qui m'a ridiculisé devant l'adversité au lieu de m'enseigner le courage et me donner confiance en moi, et ma mère m'a inculqué une forme de soumission qu'elle confond toujours à tort avec la saine humilité. Ça parait peu, mais une éponge comme moi a fini par ramasser tout le jus, je suppose. Esch, tu n'es donc pas dans le champ. Mais bon, j'apprends petit à petit et avec de l'aide à devenir mon propre parent : compassionnel, compréhensif, ouvert à l'expérience. Déjà, j'adore votre implication dans ce sujet, j'ai l'impression que vous êtes tous derrière moi entrain de m'encourager. Et voui, p'tain, en réalité j'pourrais facilement me sortir de ce vide charnel / affectif. Je ne sais pas encore si je vais payer pour ça, mais j'me dis que ce serait un bon brise-glace au moins.
  13. Tu sauras en temps et lieu le moment de mon dépucelage et ce sera la seule information que tu auras. Tu ne sauras pas si c'est avec Pandore ou avec ta grand-maman.
  14. Xdrox est ce négrier qui jubile en regardant ses esclaves s'entretuer entre ses deux gorgées de bourbon. Et là il leur donne de nouvelles armes.
  15. Je suis allé écouter la chorale dans laquelle mes parents chantent. Faque j'ai entendu du Hoffmann, du Michel Fugain, Daniel Lavoie, Claude Gauthier, etc. et c'était très bon pour un show de têtes blanches. J'suis fier de mes vieux. Journée tranquille. Demain, tennis avec mon pote. Note à moi-même : Faudrait que je prenne l'habitude à prendre des photos question de ne pas passer pour une gimmick.
  16. Ah, justement tu me faisais penser à Bobby après une désintox (autre compte de catapulte).
  17. J'veux pas me vanter, mais j'ai déjà appris à orgasmer sans éjaculer. Alors c'est bon, je vais commencer par faire des tutos de mangeage sur Youtube (mais mon ordi est au salon, donc je vais attendre que ma cousine fasse dodo.)
  18. Ce message est bien la preuve que tu n'as rien compris au consentement et que tu n'as aucune boussole morale pour évaluer l'impact de tes paroles sur les autres. Pas de doute, on touche à de la sociopathie. Et que tu continues à t'enfoncer dans cette masquarade pour éviter de ressentir la honte, c'est bien la preuve de ton narcissisme profond. Je ne sais pas quoi te dire d'autre que te suggérer de consulter. Et pas juste pour la fatigue et le tdah, mon gars.
  19. Perso, cette histoire m'a toujours fait penser à un vaudeville en 17 actes. Ça ferait une excellente pièce de théâtre d'été.
  20. Pour tout dire, la fois où j'ai passé le plus proche d'EMBRASSER une fille, j'ai tchoké parce qu'elle était en couple (ça c'est l'excuse, mais en vrai j'ai paniqué et baissé la tête quand elle s'est approchée de moi). Pourtant, j'ai passé la soirée à la faire rire. Je me rendais bien compte qu'elle était séduite : elle jouait avec sa crinière noire et lâchait des soupirs sexy en ricanant d'une voix aigue et en me regardant dans les yeux, mais je faisais semblant de rien. Je ne me sens pas à l'aise d'avoir une aventure avec une fille pour qui je ne ressens pas d'amour profond. Il m'est aussi arrivé de développer un début de relation avec une collègue, mais j'étais complètement aveugle. On est allé jouer au tennis une fois et ça a fini en longue discussion assis en indien dans le parc à parler de sujets deep. Par la suite, y'a fallu qu'une autre collègue me fasse allumer qu'elle était amoureuse de moi. Ça tombe bien, parce que je la trouvais de mon goût et j'aimais bien sa personnalité. Problème d'estime, je n'y croyais pas. J'ai essayé de la complimenter une fois pour voir. Elle s'est mise à rougir comme une tomate et m'a remercié d'un sourire gêné. Ses parents semblaient au courant et m'appréciaient beaucoup (je travaillais en épicerie, donc je le croisais souvent). On me faisais des grands signes comme quoi la voie était ouverte et j'ai juste crashé dans le clos (burnout, j'ai coupé les ponts avec tout le monde et j'ai arrêté de travailler pendant des mois.) C'est pas l'intérêt des femmes qui manque, ni mon désir de connexion, mais comme j'initie peu et interprète les signes d'attraction comme des erreurs (je me sens imposteur, comme si je ne méritais pas cela), ben me voilà à 24 ans avec l'expérience d'un bol à salade. On part de là. Essayez de me faire fourrer.
×
×
  • Créer...