Aller au contenu

RETRO

Éboueur
  • Contenus

    1 276
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    8

Tout ce qui a été posté par RETRO

  1. Yeah Hum K OH Autant crever les yeux ouverts que vivre les yeux fermés J'préfère t'aimer qu'un mariage casse belier Pourquoi mourir suicidé quand t'as l'occaz de t'faire buter? Pourquoi monter? j'habite au rez-de-chaussée Crouille Ça part tout le temps en couille pasqu'on manque de chattes Dans vos tribunaux les violeurs couillent parce qu'ils ont d'la chatte Crouille Depuis j'suis l'époux de la sére-mi sous-sol J'passe mes vacances de noces à embrasser le sol J'ai pas le droit du sang et du sol La France a le seum de devoir assumer les études (?)(de nous voir assumer les études) En somme, ils veulent qu'on consume du seum Et qu'on assume, que t'assassines tes neurones À l'eau chaude qui fascine, acide Ils t'ont bridé les yeux comme la Chine Conçu comme machine enchainé à l'usine T'enchaine, mesquine, à l'encre de chine Colorier ton avenir, ils veulent jeune que ton destin s'barre en teinture jaune Refrain : "Comment tu t'appelles ?" Sefyu Molotov, zahef dans le coffre de ma voix, dans mon corps "T'habites où?" Aulnay sous, les loups sans les sous, là où on sent des fous se révolter dans la foule, crouille "Pourquoi tu dis ca?" Parce que je l'vis ça, je l'vois ça, je l'pisse ça, je l'chie ça Du collège au lycée le seum ils ont compris qu'ça Heures de colle, 15 piges, caractère de dique-sa Ici y'a pas de fifty/fifty Même quand t'as des fafes Pour les biff, plein de foufes Fait 17 gosses et braque la CAF C'est la seule MAAF d'un immigré sans taf Qui assure sans mar-flé Western Union vers le bled au staff Suit la cadence même si c'est pas la teuf Respect à ceux qui le prouvent qui n'ont pas le temps et qui gardent la touffe Les rebus qui souffrent, loger au foyer, mille-fa au bled Sacrifiés pour un gramme de prosperité Dans le marché de la vie j'ai pesé la violence en marchant Je m'essoufle m'a dit le marchand ouh! En sachant que dans les champs les animaux chient, là où le blé pousse chien Au sal j'fait sécher mon argent C'qui ne te te tue pas renforce ta personne, le capitaine crochet n'a égorgé personne Crouille Impossible de falsher la réussite, jusqu'à Pattaya C'est le même prix pour tous y'a pas de soldes (Refrain) "Comment tu t'appelles ?" Sefyu Molotov, zahef dans le coffre de ma voix, dans mon corps "T'habites où?" Aulnay sous, les loups sans les sous, là où on sent des fous se révolter dans la foule, crouille "Pourquoi tu dis ca?" Parce que je l'vis ça, je l'vois ça, je l'pisse ça, je l'chie ça Du collège au lycée le seum ils ont compris qu'ça Heures de colle, 15 piges, caractère de dique-sa Bras croisés, tête dans les bras à l'école c'est le coma T'as choisi d'être une bite t'as mis les têtes en guillotine Classe, dans la classe tu traines au fond Comme un chlasse menace les profs Le daron ne comprend pas donc il rlhass Version Molotov T'en profites tu foues le feu c'est la naissance de ceux qui éteignent le feu avec l'essence La crise d'adolescence n'existe qu'en France Qu'à héberger le danger, comme un poisseux dans un concours de chance Le ghetto système change pas d'automatismes, fermeture centralisée sans option climatisée, crouille Immigré choisis bien ton pied d'entrée, y'a plus de queues au Maneret, qu'à sciences po Percer dans le respo, sans arrière ton ignorance mon cul Même Ronaldo pour ses jambes a souscrit une assurance GOULAG c'est la marque du morceau Petit frère jette pas ton cartable pour abattre le fer (Refrain x2) "Comment tu t'appelles ?" Sefyu Molotov, zahef dans le coffre de ma voix, dans mon corps "T'habites où?" Aulnay sous, les loups sans les sous, là où on sent des fous se révolter dans la foule, crouille "Pourquoi tu dis ca?" Parce que je l'vis ça, je l'vois ça, je l'pisse ça, je l'chie ça Du collège au lycée le seum ils ont compris qu'ça Heures de colle, 15 piges, caractère de dique-sa [Couplet 1 - Dosseh] Eh yo Despo, j'sais pas si à toi aussi ça t'fait la même Mais les frères ne cessent de m'regarder comme si les caisses dans l'clip "Prototype" étaient les miennes Pensent dur comme fer que j'ai percé, qu'j'suis arrivé au top Croient qu'j'ai salement encaissé, depuis "Bolide 2" et "Autopsie 3" Mais si ils savaient que j'n'en suis qu'a deux doigts d'retourner au casse-pipe J'vois l'avenir flou comme à travers des éclats d'vitre J'les laisse fantasmer sur nos vies comme, comme si on était des mythes Je laisse surtout les haineux jacter qu'il vont nous quèn', pff, comme s'ils avaient des bites Qu'ils haïssent ou qu'ils aiment, on s'en tape tant qu'ils craignent J'assume mon envie de faire du bif tard, que ça déplaisent à quelques bitchs Car aucun d'mes détracteurs n'fera bouffer mes gosses à ma ce-pla Quand l'opinion m'descendra, personne ne défendra mon ze-bla Ceux qui rageront qu'j'sois au top en disant qu'j'ai changé envers eux Seront les mêmes qui si j'me loupe me traiteront comme le dernier des cancéreux Si ils savaient à quel point Doss' s'en branle, sérieux J'suis tellement au-dessus d'tout ça que d'où j'suis, j'peux leur cracher dans les cheveux, si j'veux Ici j'me sens comme un punchlineur incompris, frère Un innocent au chtar dont personne ne sait à quel point il dit vrai Ceux qui se trouvent devant moi ne sont pas forcément ceux qu'je suivrai Ceux qui s'placent derrière moi, j'suis pas forcément sûr qu'j'les guiderai Je n'suis qu'un poète maudit que les ghettoyouths écoutent Pour l'industrie j'suis qu'un produit, mais c'est réciproque, donc j'le prends cool Cesse une minute d'applaudir, relativise un coup, zin-cou Demande à tes rappeurs favoris si les contrats d'pub et les Disques d'Or achètent une paire de couilles [Refrain - Despo Rutti] Y'a rien a tter-gra : dis-le aux Princes du crack qui reviennent de Patt' seuls, bronzés Rouges comme des crabes, j'rappe, j'suis même pas imposable L'âge d'or du Rap ? Sisi, on m'a offert le livre Tourner les pages impossible, les mecs s'étaient trop branlés dessus On rappe nos vies et nos morts, nos amours, nos guerres On est les boomers des quartiers, pas leurs perroquets On les représente, ils payent les Américains Pas d'compte à rendre, ils croient qu'le rap et la rue, c'est à leur grand-mère ou quoi ? [Couplet 2 - Dosseh] J'ai grandi trop modestement pour vouloir du statut d'bénévole Rien n'se fait pour la gloriole, que tu tapes dans l'deal ou dans l'vol C'est pas qu'je rappe que pour l'fric, mais je n'rappe pas contre non plus Qu'importe les commentaires d'ces no life qui éjaculent leur frustration sur tous ces forums de mon cul Les frères nous demandent d'être ce qu'eux voudraient qu'on soit Mais j'suis trop moi pour n'être qu'un produit d'leurs fantasmes Trop frais dans c'que j'écris, me parle pas d'ces rappeur en toc J'assumerai mes textes les plus provocs, peut-être même mieux qu'si j'avais mis ma propre feu-meu en cloque Mon pote me répète qu'avec notre manière de voir le biz' On serait aux States que des grosses têtes auraient déjà misé sur nos dièses J'm'en suis toujours battu les couilles de leurs on-dits Mais maintenant j'ai grandi, avant j'les emmerdais donc aujourd'hui j'les baise et encore j'suis gentil Ça critique ouvertement mais ça suce en chette-ca Ça braille mais ça n'achète pas, et s'plaint qu'le rap c'était mieux avant Laisse ça à chaque disque on rejoue nos carrières, à chaque pique on risque le boycott Tuez-les tous, et les vrais reconnaîtront les vrais : fuck off ! Ne comprendront que ceux qui doivent comprendre, cousin J'ai pas encore graillé mais j'y travaille Mais pour l'instant j'suis encore inscrit au Pôle Emploi comme Bruno Beausir Y'a qu'sur Facebook que mon compte est presque plein, j'te cache pas Qu'les rappeurs stoppent la démago, enfin j'dis ça, j'te clashe pas J'ai d'l'amour pour le hip-hop mais aussi pour l'cash, papa, hein Despo, on dit quoi ? [Refrain - Despo Rutti] Y'a rien a tter-gra : dis-le aux Princes du crack qui reviennent de Patt' seuls, bronzés Rouges comme des crabes, j'rappe, j'suis même pas imposable L'âge d'or du Rap ? Sisi, on m'a offert le livre Tourner les pages impossible, les mecs s'étaient trop branlés dessus On rappe nos vies et nos morts, nos amours, nos guerres On est les boomers des quartiers, pas leurs perroquets On les représente, ils payent les Américains Pas d'compte à rendre, ils croient qu'le rap et la rue, c'est à leur grand-mère ou quoi ? Y'a rien a tter-gra : dis-le aux Princes du crack qui reviennent de Patt' seuls, bronzés Rouges comme des crabes, j'rappe, j'suis même pas imposable L'âge d'or du Rap ? Sisi, on m'a offert le livre Tourner les pages impossible, les mecs s'étaient trop branlés dessus On rappe nos vies et nos morts, nos amours, nos guerres On est les boomers des quartiers, pas leurs perroquets On les représente, ils payent les Américains Pas d'compte à rendre, ils croient qu'le rap et la rue, c'est à leur grand-mère ou quoi ? [Pré-refrain] Que dieu t'béni' béni', j'suis dans l'délit délit Je t'ai pas attendu pour que ma life s'embellie' bellie' Next Level, new jet-pro, bad very very So fresh, So clean, flow pili-pili [Couplet 1 - PPROS] Solvable depuis le premier oup-c J'pourrais nourrir un poisson dans un aquarium Uranium musique, trouble est la vision Fait planer les rats, scélérats, #Thomas Cook Survole le rap comme un drone Y'a ceux qui vivent la ue-r et ceux qui jouent un rôle [Daron : fonction ?], la tête sur les épaules Fuck les injonctions, Interpol et toutes leurs réquisitions J'suis pas un exemple à suivre, mais bon j'assume #31#, opère comme un médecin légiste Man on s'est dead, imagine Du paki' dans la salade et le blunt devient un Blue-Magic J'monte pas a me-Da pour les coffees J'ai du produit ché-ca dans la chatte d'une queuteuse tah Sophie Négro pas de quiproquo, j'reste numéro uno Check la prod, XXX La force d'un turc, tatoué comme 2Pac 45 haute température, chez nous c'est tout-par XXX design, le visu' est personnalisé J'rappe de plein bunker, les vrais m'ont localisé [Pré-refrain] Que dieu t'béni' béni', j'suis dans l'délit délit Je t'ai pas attendu pour que ma life s'embellie' bellie' Next Level, new jet-pro, bad very very So fresh, So clean, flow pili-pili [Refrain] Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité [Couplet 2 - Dosseh] A parti d'un certain chiffre, tout le monde écoute lorsqu'on parle pèse J'irais pas sucer d'chibres, ni gober d'couilles j'suis pas un sale shbeb J'ai quelques principes, c'est ce qui m'différencie d'un sale clebs Rien de nouveau sous le sun, c'est toujours la crise, pas d'blems Les beats seront kickés, les bitchs seront niquées Les billets seront briqués, les poulets seront braisés Les gentils te baiseront, les méchants te baiseront Et le reste des hommes, réfléchira à comment t'baiser J'rap depuis le cœur du volcan, sur une musique glaciale Que des loups autour d'un feu d'camp avec des sourires de façade Interdit à ton cœur de s'ouvrir, dis à ton boule qu'il fasse gaffe Prépare ton âme à pourrir si tu veux vivre la fast-life Ils ont raison d'nous haïr, ils devraient même le faire encore plus Parce qu'on peux être encore plus mauvais et plus impoli qu'on l'croit Commet des actes qui peuvent invalider nos professions d'foi Get money jusqu’à en finir en position d'croix [Pré-refrain] Que dieu t'béni' béni', j'suis dans l'délit délit Je t'ai pas attendu pour que ma life s'embellie' bellie' Next Level, new jet-pro, bad very very So fresh, So clean, flow pili-pili [Refrain] Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité [Couplet 3 - PPROS] J'ai des gars au bagne, rentrés pour des bails LS shootaz', XXX Cali-calité, patate de bas Si direct y'a pas d'débat Y'a pas d'juste milieu Vrais reconnaissent vrais, mal et vicieux A bout d'souffle, on y perds plus qu'on y gagne Les petits sous font les gros sous, mais les gros sous font les gros trous [Pont - Dosseh] Un jour on naît, on jour on meurt, entre les deux on compose Un jour on paye pour tout les dégâts qu'on cause Orléans rive sombre, du berceau au décès Yuri, ROS-PP, Plus de 100 kilos DC Un jour on naît, on jour on meurt, entre les deux on compose Un jour on paye pour tout les dégâts qu'on cause Orléans rive sombre, du berceau au décès Yuri, ROS-PP, Plus de 100 kilos DC [Refrain] Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Cali Calité qu'est-ce donc que ce rap de voyous ?
  2. Désormais, feu Febreze sent telle une brise, deux qui la tiennent, un qui la baïze.
  3. RETRO

    Le cringe

    Suffit que je m'absente une semaine à la Montagne à chatouiller les eaux vives du Sud de La France pour rater 10.000 épisodes sous les mers. Que se cache-t-il derrière la suppression du cringe ?
  4. RETRO

    Vos héros

    Usain Bolt vs. camera
  5. RETRO

    Le cringe

    Bien fondée dans ton fondement, au contraire.
  6. RETRO

    Suis-je une ordure?

    Ceci ressemble à du Manau à ne s'y tromper. Son anneau De Dana, la tribu x Mecano.
  7. @1984 j'avoue avoir été plus ou moins sous l'influence de kekchose mais mon post paraissait complètement cohérent sur le moment.
  8. Rock à paillette : ça passe. Rock tendance Drama Queen : juste. Le seul truc qui coince lorsqu'on fait allusion au Glam des années 80/90 (j'insiste bien sur cette époque seule), c'est leur image. Wesh on affirme notre virilité, disaient-ils ... à d'autres, wesh. Bien sûr, les femmes étaient en adoration avec ces anciennes gloires qui en profitaient pour se redorer la pilule en surfant sur la vague MTV. Les salauds. Let's go. Le feu aux poudres Quand trois pelés et un tondu décoiffent, cheveux au vent Glam Metal is not dead, babbbbbey Garantie 100% poules de luxe I see what you did there. John Norum Someone Else Here !!! Mashup : Ratt - Round and Round Marvin Gaye - I Heard it Through the Grapevine
  9. @EschEn parlant de pomper, pourrais-tu --au moins-- me citer lorsque tu POMPES mes images, en l'occurence celle de sika nez bas. Connaissant le personnage, tu l'as fait sciemment afin de me apparaitre en mode caméo dans ton nouveau thread pissant la haine. I see what you did there (@IRON, fnnation, 2008)
  10. Me demande si les suggestions de gifs sont ordonnées de la même façon pour tous les membres du dep. Moi, là, le/la (peu importe) gif est tiré(e) d'un disney.
  11. L'homme presque parfait utilise opera pour checker le dep. Ah ouin ...
  12. S'il te plaît. Je t'en conjure. Rends-nous nos couilles, Tova !!!
  13. RETRO

    Suis-je une ordure?

    Jusqu'à preuve du contraire, @Esch n'attaque pas des vieilles dames et ne brûle pas des filles dans des bus.
  14. Raconte-leur tout de suite que je te fais peur @Esch Que tes groupies soient rassurées, ton aura de fucking nobody n'en sera pas pour autant altérée.
  15. Mets des photos de 7 pouces vu que c'est "au-dessus" de la moyenne, tu verras qu'ainsi tu n'auras aucune difficulté à prendre ta revanche sur @Mollet. ASTUCE : se placer devant un miroir
×
×
  • Créer...