Aller au contenu
Thunder McFuck

La nouvelle armée

Déchet(s) recommandé(s)

À la base, l'être humain est programmé pour être attiré par le sexe par pure besoin de survie de l'espèce.

Le problème c'est que depuis très longtemps l'église à diabolisé le sexe ou les comportements associés au sexe et en à fait un sujet tabou. Hors, peut importe à quel point le brain-wash à réussi, peu importe à quel point ont considère maintenant le sexe comme déviant, cela n'empêche pas que notre corps continue de produire des hormones visant justement à encourager la reproduction et par la même occasion les comportements associés.

Ce qui est triste dans l'histoire c'est que le manque d'ouverture d'esprit que cela à causé a poussé les gens à cacher la réalité et à faire du sexe un sujet plus ou moins underground. Évidemment l'effet "underground" à empêché une saine gestion des lois entourant le domaine et à ainsi permis à des courant d'autant plus négatif de naître.

Pour résoudre le problème, il faudrait arrêter de considérer le sujet comme tabou, admettre que chacun à des besoins et renforcer et appliquer nos lois dans le domaine afin d'éviter ou du moins de limiter les comportements ayant un impact négatif pour une personne ou pour la société en général.

Enfin, je crois qu'à l'heure actuelle nous somme à la croisé des chemins, nous assistons présentement à la décroissance de l'église et de son emprise sur la population ce qui libère les gens. Cela apporte son lot de bonnes et de mauvaises choses, les droits des gais par exemple ont beaucoup évolués. D'un autre coté, ont à encore beaucoup de chemin à faire au niveau de l'internet de de la législation car comme certain l'ont mentionné, plusieurs types de contenu pornographique ne sont pas sain et ne devraient pas êtres permis.

Sinon ...

La solution: Télécharger les vidéos complets en torrent.

Depuis le temps qu'on nous dit que télécharger des films illégalement nuis à l'industrie, faut bien que sa serve à quelque chose non?

Comme sa vous avez le contenu complet sans les encourager dans leurs stratégie marketing.

Il faut quand même que quelqu'un s'abonne au départ pour partager les vidéos d'origine mais sa il va toujours avoir quelqu'un qui va le faire de toute façon donc aussi bien que sa sois pour la bonne cause.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

T'es qui pour dire si tel ou tel industrie doit être encouragé ?

Laisse donc les gens faire ce qu'ils ont à faire. C'est une décision bilatéral qui ne te concerne absolument pas. A part chialer sur un forum et pondre le parallèle le plus ridicule que j'ai pu lire, tu sers à quoi ?

Comparer les militaires aux actrices/acteurs, c'est une des choses les plus débile que j'ai pu lire. Tu ne connais visiblement rien aux deux domaines.

"J'ai une nouvelle pour toi: TON OPINION VAUT DE LA MERDE."

Modifié par Majoras

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Être jugé de laid par un type comme toi, ça pourrait presque devenir un compliment.

C'est quand tu n'as plus d'arguments que tu tente les attaques sur l'individu? Tu valides mon post du dessus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'argumente pas avec les français, next

(va relire mon sujet btw, je ne compare pas les soldats et les actrices, je compare le rôle social des institutions à 2 points différents dans l'histoire occidentale)

arrête de t'Exciter

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis très calme.

Ne fais pas comme ci ton post méritait une relecture, rien qu'en le lisant en diagonale on peut se rendre compte du vide intellectuelle qui le compose.

Il n'y a aucun rapport entre ces deux institutions. A la limite, si tu prenais l'exemple d'un travail salarié manuel et usant, je veux bien. Mais l'armée est loin de se réduire à cela, et l'engagement passé de la jeunesse dans la défense tient à bien d'autres facteurs que ceux que tu essaies d'aborder.

Bref, reviens aux insultes, on s'rend au moins plus vite compte de ta bêtise.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai du mal avoir encore une ''industrie'' du porno...

La grande majorité des vidéos que j'ai sentent un tant soit peu la tendresse. Je pense pas que ca brasse encore autant de cash...

Et donc je me dis que l'appât du gain n'est pratiquement plus la principale motivation...

J'ose croire que ceux et celles qui n'y voyaient que l'opportunité de faire du cash ont vite tourné les talons.

Ca arrondit les fins mois c'est bien sur mais les motivations ont changées. Souvent les filles font ca avec leur fiancé, pratiquement pour le fun et/ou pour le fame.

Bref, Parce que ca les tente.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Exact.

Chokingdog : Si tu étais producteur de porn, aurais-tu davantage envie d'en produire (donc "engager" plus de filles et les embarquer dans l'engrenage) si tes clips sont beaucoup regardés ou si le nombre d'écoute est faible? Ça me semble évident. Tu fais donc partie (à petite échelle, mais tout de même) de l'industrie.

Leur technique de marketing est semblable à bien d'autres : Sur le lot des gens qui profitent des clips gratuits, si ne serait-ce que 2% de ces mâles décident de s'abonner, c'est déjà ça de gagné pour eux.

Je comparerais ça à la technique très agressive de McDo avec leur café. Souvent dans l'année, ils offrent 3-4 jours de café gratuit. Ils savent que plusieurs vont décider par la suite d'en acheter, même si à court terme ils "perdent" de l'argent.

(je sais que c'est vieux).

Mais bon, c'est pas bon comme raisonnement ça. T'a beau prendre quelque chose qu'ils mettent volontairement disponible gratuitement dans le but de faire de la pub, si t'achète jamais rien t'es quand même parmis ceux qui font baisser le % de gens qui finissent par acheter.

Dans la même logique, si tu passe ton temps à écouter des trailers de films blockbuster sur internet tu les encourage pas plus si tu vas jamais les voir. C'est clairement pas avec toi qu'ils font leur argent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bon, à propos du sujet principal, à mon sens la source profonde du problème avec la sexualité publique c'est vraiment le jugement social commun qui est vraiment soit de les mépriser parce qu'elles sont des moins que rien OU BIEN de les victimiser à outrance comme si l'acte sexuel venait de t'entacher d'une manière profonde et indélébile.

Que ce soit de recevoir du mépris ou trop de compassion, dans les deux cas ça engendre généralement de la honte du sentiment d'être sale, indépendamment de si on considère que t'es une victime ou pas, que si on considère que c'est de ta faute ou pas. C'est un peu comme si la culture forçait systématiquement les filles à voir l'acte sexuel "salissant".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

C'est un peu comme si la culture forçait systématiquement les filles à voir l'acte sexuel "salissant".

Pour moi, l'acte prostitutionnel (pornographie = prostitution filmée) n'est pas un acte sexuel, la sexualité impliquant une rencontre. Lorsque l'argent est conditionnel au consentement, il n'y a pas vraiment de consentement.

Si on pense à une sexualité humanisante, évidemment.

Ma contribution au thread, un peu de documentation pour vous :

Tout d'abord, le documentaire Hardcore réalisé par Stephen Walker.

After all, if I'm being honest, I was genuinely curious to know what it felt like to be on a porn set. Would I be excited? Shocked? Bored? And I wasn't the only one. Most of my colleagues, not all of them male, were fascinated. Some were frankly envious, though they didn't say so in public.

My first experience of a porn set was, to say the least, unsettling. Richard had brought Felicity to watch a gang-bang movie. Ten men were having sex with one girl in a wrestling ring. The overwhelming impression was the stench: of bodies, of sweat, of various other excretions. It was a revolting spectacle, about as erotic as a butcher's shop. It was also, for obvious reasons, almost impossible to film. The best I could come up with was to concentrate on the litter of spent tissues on the floor. That, and the expression on Felicity's face, as she saw, for the first time, just what it was she'd got herself into.

http://www.thisislon...l-felicities.do

Accès au film : http://hcdocu.blogspot.com/

Des documents mis en ligne par Shelley Lubben, ancienne ''actrice porno'' (je hais ce terme) qui a créé la Pink Cross Foundation dans le but de venir en aide aux femmes prises dans les industries du sexe, spécialement la porno.

Women abused on porn set

http://youtu.be/BAPDjRA3z3U

Death pornstars memorial

Le site web de la Pink Cross Foundation

http://thepinkcross.org/

Reportage de Arte, À l'école du X

http://youtu.be/5Q6IcBEmRU4

Heureusement, les 'féministes' ne sont plus les seules à critiquer ouvertement le phénomène de la pornographie.

http://www.guardian....e-porn-is-wrong

http://www.theglobea...article1786479/

http://www.antipornmen.org/

Entrevue avec Robert Jensen, auteur de Getting Off : pornography and the end of masculinity

Des chercheurs universitaires se penchent aussi sur le phénomène. Surtout Richard Poulin, en fait.

111942_2704603.jpg

164809~v~Enfances_devastees_t_2___Pornographie_et_hypersexualisation.jpg

PoulinMonSexe.jpg

9782882950932FS.gif

Etcetc.

Vous comprendrez que l'explosion des industries du sexe est un sujet qui me touche beaucoup et auquel je réfléchis depuis longtemps. Je pourrai étoffer ma conclusion si ça intéresse quelqu'un, mais j'en suis arrivée à penser que cette problématique est intimement liée au phénomène d'infantilisation des hommes (émasculation = ne pas développer de caractéristiques masculines = infantilisation, pas féminisation). On tend souvent à penser que le consommateur de sexe est un individu triomphant, je pense que c'est un être qui s'affaiblit lui-même. Ou qu'on affaiblit, si on prend en considération tous les liens entre crime organisé - politique - économie => industries du sexe.

«Depuis longtemps, je savais qu'il y avait un monde de différence entre les mâles et les hommes autant qu'entre les femelles et les femmes. Les organes génitaux déterminent le sexe, mais c'est le travail, la discipline, le courage et l'amour qui créent les hommes et les femmes.» Maya Angelou

Ça change des théories du genre.

Bref.

Ce qui est dommage c'est qu'en tant que femme, il m'est difficile de critiquer cette industrie sans avoir à prouver, à montrer, à justifier, à laisser entendre, que j'suis fourrable (donc pas jalouse), que je n'ai pas la tête rasée, que je ne suis pas vieille. Et même si j'étais vieille? La plupart des hommes qui, dans l'espace public, parlent de sexualité, ont souvent bien peu de quoi combler une femme. Voir DocMailloux, choiradioX ou autres grandes gueules du genre.

Je suis bien contente que les hommes de ma vie soient des êtres réflexifs qui ont su comprendre ces choses par eux-mêmes. Je ne crois pas que je pourrais être en couple avec un mec qui se complaît là-dedans. Avoir des faiblesses, ok, mais pas se complaire dedans.

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour moi, l'acte prostitutionnel (pornographie = prostitution filmée) n'est pas un acte sexuel, la sexualité impliquant une rencontre. Lorsque l'argent est conditionnel au consentement, il n'y a pas vraiment de consentement.

Si on pense à une sexualité humanisante, évidemment.

Ouais mais ça c'est une définition extrèmement restreinte et idéalisée que tu donne là.

Pour toi la sexualité c'est ça, comme si elle devait toujours être parfaite et être idéale. Une rencontre parfaite entre deux êtres.

Pour plein de gens cependant c'est aussi des orgasmes, des fétiches, des fantasmes ou simplement du fun.

C'est comme si tu me disais " Écouter un film, c'est une expérience où on doit entrer dans l'univers d'un créateur et vraiment en sortir profondément changé en tant que personne. Si t'a pas fait ça t'a pas vraiment écouté un film." C'est cute, mais reste que ça empêche pas que j'ai le droit aussi d'aller voir Mission Impossible au Cinéma pour autre chose qu'un état transcendental de satisfaction.

Consommer de la pornographie ça répond pas au même besoin que d'avoir une blonde, mais en même temps ça veut pas dire que ça a pas de valeur. À un moment donné le monde ont le droit de juste vouloir jouir et s'amuser et pas nécessairement "rencontrer une autre personne".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, l'acte prostitutionnel (pornographie = prostitution filmée) n'est pas un acte sexuel, la sexualité impliquant une rencontre. Lorsque l'argent est conditionnel au consentement, il n'y a pas vraiment de consentement.

Si on pense à une sexualité humanisante, évidemment.

Donc on doit juger ceux qui font du porno et ceux qui la consomme?

Une femme qui écarte les jambes (DSL pour le language) pour rendre son conjoint heureux, car heureux il lui paie des bijoux, voyages, souper au resto, sortie au cinéma....

Bref, ces femmes sont des prostitués car elle attende autre chose en retour?

Je m'interroge, car je ne suis pas certain de suivre ton raisonnement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, l'acte prostitutionnel (pornographie = prostitution filmée) n'est pas un acte sexuel, la sexualité impliquant une rencontre. Lorsque l'argent est conditionnel au consentement, il n'y a pas vraiment de consentement.

Si on pense à une sexualité humanisante, évidemment.

En quoi, alors, du sexe pour de l'argent est moralement différent que de faire du ménage pour de l'argent?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour l'expérience romanesque, je te conseille de regarder de la porn AVEC ton chum. quelque chose de dirty à souhait, genre un gangbang feat. Sasha Grey. après, tu pourras te vanter d'avoir vécu une expérience humanisante.

/troll

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc on doit juger ceux qui font du porno et ceux qui la consomme?

Une femme qui écarte les jambes (DSL pour le language) pour rendre son conjoint heureux, car heureux il lui paie des bijoux, voyages, souper au resto, sortie au cinéma....

Bref, ces femmes sont des prostitués car elle attende autre chose en retour?

Je m'interroge, car je ne suis pas certain de suivre ton raisonnement.

Non. On ne doit pas les juger. Pourquoi les jugerait-on? Rares, voir inexistantes, sont les personnes en position de juger qui que ce soit.

Par ailleurs, je ne comprends pas d'où est-ce que tu sors ton assimilation de la 'consommation de pornographie' à la 'sexualité intraconjugale', pour parler comme ça.

C'est cute, mais reste que ça empêche pas que j'ai le droit aussi d'aller voir Mission Impossible au Cinéma pour autre chose qu'un état transcendental de satisfaction.

Consommer de la pornographie ça répond pas au même besoin que d'avoir une blonde, mais en même temps ça veut pas dire que ça a pas de valeur. À un moment donné le monde ont le droit de juste vouloir jouir et s'amuser et pas nécessairement "rencontrer une autre personne".

Le droit, le droit.

Effectivement, t'as le droit de manger plein de bigmac jusqu'à exploser si là est ton plaisir 'insérez ici n'importe quoi'.

En quoi, alors, du sexe pour de l'argent est moralement différent que de faire du ménage pour de l'argent?

Du ménage.. c'est drôle, c'est ce que j'ai fait pendant les quatre derniers mois (vive la rentrée...).

Je pense qu'à l'exception des personnes qui ont la chance d'occuper un emploi qui leur permet d'accomplir leur vocation, on fait tous un peu les putes, effectivement. Rares sont les personnes qui consentent vraiment à travailler à temps plein pour une bouchée de pain. Je me demandais, cet automne, comment les gens faisaient pour élever une famille avec ce salaire de merde.

C'est une autre histoire. Tout comme mes histoires de ménage. On m'en a râlé, d'la marde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Par ailleurs, je ne comprends pas d'où est-ce que tu sors ton assimilation de la 'consommation de pornographie' à la 'sexualité intraconjugale', pour parler comme ça.

Ha, j'avais mal lu.

J'ai compris.

Oui, de mon point de vue, une femme qui couche avec son con joint pour obtenir quelque chose en retour fait aussi la 'pute', probablement plus que la 'pute'. Coucher avec son mec pas parce qu'on en a envie, mais parce qu'on veut qu'ils nous achète des cossins.

=/

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le droit, le droit.

Effectivement, t'as le droit de manger plein de bigmac jusqu'à exploser si là est ton plaisir 'insérez ici n'importe quoi'.

Tu insère " jusqu'à exploser ", c'est comme si tu impliquait qu'on parle de consommer de la pornographie jusqu'à un point de non retour où ça devient nocif pour nous.

Mais ici on parle plutôt, comme toutes les activités "plaisante", de quelque chose qui est fait de façon "normale et raisonnable".

C'est pas parce que quelqu'un mange des Big Mac de temps en temps que c'est quelque chose de méprisable, de la même manière ce n'est pas parce que quelqu'un aime le sexe pour le plaisir en l'assumant et en ne devenant pas dépendant que c'est une chose méprisable.

Le problème c'est que t'es pas capable d'avouer que de faire tout un plat avec la sexualité c'est pas vraiment fondé sur autre chose qu'un réflexe culturel profondément ancré dans 2000 ans d'histoire de religion ou encore par un soucis d'esthétisme où on cherche à imposer aux autres nos goûts et nos préférences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Votre contenu devra être approuvé par un modérateur

Invité
Vous postez un commentaire en tant qu’invité. Si vous avez un compte, merci de vous connecter.
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×