Aller au contenu

Un Québec souverain...  

99 membres ont voté

  1. 1. Êtes-vous pour ou contre l'indépendance du Québec face au Canada?

    • Pour
      55
    • Contre
      32
    • Je n'habite pas au Canada/Québec
      5
    • Je préfère ne pas me prononcer sur la question
      7
  2. 2. Vous êtes-vous déjà arrêté pour réfléchir sur la question et les conséquences de cette indépendance?

    • Oui
      93
    • Non
      3
    • Je n'habite pas au Canada/Québec
      1
    • Je préfère ne pas me prononcer sur la question
      2
  3. 3. Pour ceux qui se sont arrêtés pour réfléchir à la question, avez-vous pris le temps de rechercher des données sur l'Internet? (économie, gouvernement, situation semblable dans le monde, etc.)

    • Oui
      66
    • Non
      25
    • La question ne m'intéresse/ne me touche pas
      8
  4. 4. Finalement, pour ceux qui se sont arrêtés pour réfléchir et/ou rechercher de l'information, quel aspect de la société vous inquiète parmi les suivantes :

    • L'économie (monnaie, taxes)
      51
    • L'organisation du gouvernement
      41
    • L'assurance-santé
      20
    • La réaction des québécois
      16
    • La réaction du Canada
      26
    • L'éducation
      18
    • L'armée
      40
    • Les relations politiques avec les autres pays
      33
    • L'adaptation
      26
    • Les frontières
      22
    • L'aide sociale et autres aide monétaire du gouvernement
      24
    • Le nom d'une certaine équipe de hockey de Montréal
      14
    • Autre
      9
    • Rien ne m'inquiète, la souveraineté est l'idéologie de tout bon québécois et tous devrait être de la même opinion
      9
    • Rien ne m'inquiète, je n'en ai rien à faire
      8
  5. 5. Question bonus : Croyez-vous la souveraineté québécoise possible?

    • Oui
      59
    • Non
      29
    • Je m'en sacre
      11


Déchet(s) recommandé(s)

(modifié)

Dans les "belles" années de Trudeau le Québec votait massivement pour les Libéraux. Ironiquement, ce fut aussi l'époque où la ferveur indépendantiste fut à son apogée. S'il y a une chose qu'on peut dire des Québécois c'est qu'ils sont très inconséquents dans leur façon de voter.

Les élections fédérales de 1984 et dans une moindre mesure 1988 ont aussi vu de beaux alignements entre le vote du Québec et celui du Canada au complet.

Modifié par Le Professeur
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le Canada na va pas rester pris avec, il va nous refiler la facture. En 1995, les économistes prévoyait que le Québec se retrouverai avec au pire 32% (ce qui était 128.3 milliards et qui était la dette de la province) ou seulement 25,4% (qui est la proportion de la dette selon le taux de population)

Pour nous refiler la facture, il doit y avoir discussion. Dans ce dossier, c'est le Québec qui a le gros bout du bâton. Le nom écrit sur la facture, c'est "Canada".

Faudrait avoir un état honnête, sans corruption, avec des institutions qui marchent vraiment, une fonction publique vraiment compétente, honnête.

Le Québec a beaucoup à faire avant d'être up to standards. C'est pas la privatisation qui règlera ça. L'État est déjà super privatisé. Tout est donné en sous-traitance.

Je ne vois pas le lien avec la souveraineté d'un état. Qu'on soit une province ou un pays, la corruption demeure autant présente. Si on est fonctionnel avec notre corruption au sein du Canada, on devrait l'être autant en tant que pays, puisque rien n'indique que la corruption sera nécessairement plus grande suite à la souveraineté. Je rappelle que les institutions fédérales sont autant touchés par la corruption au Québec (rappel: scandales des commandites)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour nous refiler la facture, il doit y avoir discussion. Dans ce dossier, c'est le Québec qui a le gros bout du bâton. Le nom écrit sur la facture, c'est "Canada".

Premièrement: J'espère sérieusement que tu "troll" parce que si tu penses que dans ton monde on se sépare et on peut dire adieu à la dette... va dire ça à tout les gouverneurs d'états américains, il y en a quelque uns qui aimeraient bien se délester de la dette.

Deuxièmement: Ce n'est ni le Québec, ni le Canada qui aurait le gros bout du bâton, mais les créditeurs internationaux (comme il arrive à chaque fois qu'un pays se sépare et qu'ils doivent déterminer la séparation de la dette). Ils nous laisseraient en parler gentillement jusqu'au jour ou les discussions iraient nulle-part et imposerait par la suite leurs recommandations... comme c'est arriver lors de la création de la République tchèque 1993.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais commencer par mettre mes cartes sur la table, je suis un fédéraliste mais comme pratiquement tout le monde les élections 2011 resteront pour moi un évènement qui m'as fait réaliser que le reste du Canada n'a rien à foutre de la population québécoise. Remarque, on ne sait pas si le message qui a été lancé du Qc au reste de la population avant les élections était plutôt ''Votez NPD'' au lieu de ''Votez en grand nombre mais surtout, Votez contre les conservateurs'' parce que si je me relate aux résultats, tout porte à croire que la voix des québécois a été entendue mais j'ai l'impression qu'un bout du message n'a pas été traduit.

La souveraineté est un beau projet.

Mais comme tout projet, il se prépare. Il est de retour tranquillement pas vite dans les sujets de discussion mais il faut être prudent. Il ne faut pas hâter le tout trop vite. Je n'ai jamais écouté dans mes cours d'histoire et la politique ne m'interesse que depuis un an ou deux alors je suis relativement limité dans mes connaissances; par contre, corrigez moi si je me trompe mais la souveraineté telle qu'annoncé lors des deux premiers référendums n'offrait rien de concret.

Je crois que si les québécois veulent se retrouver dans leur pays, ils doivent commencer à se serrer la ceinture et faire des sacrifices.

Voyez ça comme un gars qui habite chez ses parents et qui veut partir. Il a deux options; aller travailler dans une shop et quitter à 16 ans ou étudier pour être capable de subvenir à ses besoins et quitter lorsqu'il a terminé ses cours.

Le Québec ne peut pas partir sans redresser d'abord et avant tout les divers dossiers chauds tels que le système d'éducation et la gourmandise des commissions scolaires, le système de santé et le manque d'intérêt des médecins de pratiquer leur profession ici, les différents ouvrages d'arts tels que le Pont Champlain et l'échangeur Turcot qui s'éclate petit à petit et surtout mais SURTOUT le lourd dossier du domaine de la construction au Québec.

Une fois ces problème réglés, le Québec pourra commencer à rêver à son pays... mais encore une bonne dizaine voir vingtaine d'années sont de mise avant d'y aboutir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais commencer par mettre mes cartes sur la table, je suis un fédéraliste mais comme pratiquement tout le monde les élections 2011 resteront pour moi un évènement qui m'as fait réaliser que le reste du Canada n'a rien à foutre de la population québécoise. Remarque, on ne sait pas si le message qui a été lancé du Qc au reste de la population avant les élections était plutôt ''Votez NPD'' au lieu de ''Votez en grand nombre mais surtout, Votez contre les conservateurs'' parce que si je me relate aux résultats, tout porte à croire que la voix des québécois a été entendue mais j'ai l'impression qu'un bout du message n'a pas été traduit.

La souveraineté est un beau projet.

Mais comme tout projet, il se prépare. Il est de retour tranquillement pas vite dans les sujets de discussion mais il faut être prudent. Il ne faut pas hâter le tout trop vite. Je n'ai jamais écouté dans mes cours d'histoire et la politique ne m'interesse que depuis un an ou deux alors je suis relativement limité dans mes connaissances; par contre, corrigez moi si je me trompe mais la souveraineté telle qu'annoncé lors des deux premiers référendums n'offrait rien de concret.

Je crois que si les québécois veulent se retrouver dans leur pays, ils doivent commencer à se serrer la ceinture et faire des sacrifices.

Voyez ça comme un gars qui habite chez ses parents et qui veut partir. Il a deux options; aller travailler dans une shop et quitter à 16 ans ou étudier pour être capable de subvenir à ses besoins et quitter lorsqu'il a terminé ses cours.

Le Québec ne peut pas partir sans redresser d'abord et avant tout les divers dossiers chauds tels que le système d'éducation et la gourmandise des commissions scolaires, le système de santé et le manque d'intérêt des médecins de pratiquer leur profession ici, les différents ouvrages d'arts tels que le Pont Champlain et l'échangeur Turcot qui s'éclate petit à petit et surtout mais SURTOUT le lourd dossier du domaine de la construction au Québec.

Une fois ces problème réglés, le Québec pourra commencer à rêver à son pays... mais encore une bonne dizaine voir vingtaine d'années sont de mise avant d'y aboutir.

C'est n'importe quoi comme argument.

En quoi le Canada nous aide-t-il plus avec ces problèmes ? Toutes les sociétés et tous les gouvernement dans le monde ont des problèmes divers. En quoi ce serait pertinent de considérer ces problèmes comme des raison de ne pas faire la souveraineté.

D'autant plus que si vraiment on veut considérer ces problèmes comme vraiment des enjeux du débat sur la souveraineté, justement ce sont tous des problèmes qui surviennent alors que le Québec est une province à l'intérieur du Canada.

Et bon, de dire qu'on a plus de chance de régler ces problèmes en tant que pays plutôt qu'en tant que Province dans le Canada fait beaucoup de sens considérant qu'on envoie plus d'argent à Ottawa que ce dernier n'en dépense au Québec. Donc grosso modo, on aurait plus d'argent à dépenser pour ces problèmes dans le cas d'un Québec souverain qu'en ce moment.

( déjà posté dans ce sujet :

)
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour nous refiler la facture, il doit y avoir discussion. Dans ce dossier, c'est le Québec qui a le gros bout du bâton. Le nom écrit sur la facture, c'est "Canada".

La dette Canadienne est dénominée en dollars canadiens dont la valeur repose sur le PIB du Canada. La dette Québécoise est fondée sur le PIB du Québec et dénominée en dollars canadiens.

Les gouvernements n'auront pas à négocier bien longtemps.

Le Gouvernement du Canada va ordonner par décrèt à toutes les succursales bancaires hors-Québec de mettre une étampe qu'il va leur fournir sur chaque dollar de leurs voûtes. Cette étampe difficile à reproduire inscrira en rouge sur les billets de banque CANADIAN DOLLAR. (C'est exactement ce qui s'est produit en République Tchèque lors de la Sécession de la Slovaquie, il leur a fallu une nuit)

Le lendemain matin, il y a mettons, 25% moins de Dollards Canadiens étampés qu'il y avait de dollards canadiens la veille. La valeur du dollard Canadien gagne donc + 25 %. Le produit intérieur brut du Canada est réduit de -25% puisque la production industrielle du Québec se soustrait de l'ancienne valeur du PIB Canadien. Les deux 25% s'annulent et la valeur du dollard canadien est intacte. C'est ce qui s'était produit en Tchéquoslovaquie.

Si le Québec refuse d'assumer sa partie, disons 25% de la valeur de la dette fédérale, c'est pas compliqué, la valeur de la dette fédérale va juste chuter de 25% au marché le lendemain, la cote de crédit du gouvernement du Québec va chuter à D-, les taux d'intérêts pour le renouvellement de la dette Kébécoise vont monter à 20%.

Pour le Québec, bien, les dollars canadiens dont ils disposent ne sont pas étampés. Ils deviennent de facto le dollar Kébécois. Quelle est sa valeur? Celle de la diminution du produit intérieur brut que le Canada subit du fait du départ du Kébec. Right? Donc, comme spécifié plus haut: 25% de la valeur du dollard canadien. Faque, la dette du Québec dénominée en dollards canadiens vient de quadrupler de valeur en dollars Kébécois.

Le coût des produits importés, dont les produits pétroliers, seront instantanément multipliés par quatre. Les prix de nos produits exportés seront immédiatement divisés par quatre. L'aluminium, l'aviation, les produits forestiers vont s'emballer et se trouver à rouler à une vitesse inflationniste, inflation qui s'ajoutera à celle résultant de la hausse des prix des produits importés. Attachez votre ceinture.

Celui qui a intérêt à s'entendre avec le gros ROC, c'est le petit Kébec. Le ROC va s'en crisser. Savent compter.

Arrêtons de dire n'importe quoi.

L'indépendance d'une nation, c'est beau, c'est grand, c'est noble. Mais faut que t'aies une nation. Une nation va accepter de sacrifier une génération dans le sang et de crisser son économie à terre pour une génération, en retour de son indépendance nationale.

On a même pas été foutu de voter oui à deux référendums. Reality check.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Premièrement: J'espère sérieusement que tu "troll" parce que si tu penses que dans ton monde on se sépare et on peut dire adieu à la dette... va dire ça à tout les gouverneurs d'états américains, il y en a quelque uns qui aimeraient bien se délester de la dette.

Deuxièmement: Ce n'est ni le Québec, ni le Canada qui aurait le gros bout du bâton, mais les créditeurs internationaux (comme il arrive à chaque fois qu'un pays se sépare et qu'ils doivent déterminer la séparation de la dette). Ils nous laisseraient en parler gentillement jusqu'au jour ou les discussions iraient nulle-part et imposerait par la suite leurs recommandations... comme c'est arriver lors de la création de la République tchèque 1993.

Oui, ils imposeraient en fonction du protocole de l'ONU, la "convention de Vienne", dont parle Legault dans finances d'un Québec souverain et qui donne grosso modo 18,3 % de la dette, étant donné que le calcul considère différents aspect, dont les actif du pays qui demeureraient en sol Québecois, la partie de la dette qui se trouve dans des comptes de retraites de gens étant au Québec.

En fait la dette est le premier sujet de la deuxième partie du vidéo :

Et la fameuse convention de Vienne : http://untreaty.un.org/ilc/texts/instruments/francais/traites/3_3_1983_francais.pdf

En gros, il y a des exemples et des conventions internationales qui servent à gérer ce genre de chose. Mais quand on écoute les fédéralistes, selon eux la sécession du Québec serait un fiasco total et serait la pire sécession et le pire conflit politique de l'histoire moderne de l'humanité. Ya plein d'exemples pour montrer que ce genre de considérations ne posent pas de réels problèmes, mais vu que c'est le Québec ça serait une catastrophe quand même.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La dette Canadienne est dénominée en dollars canadiens dont la valeur repose sur le PIB du Canada. La dette Québécoise est fondée sur le PIB du Québec et dénominée en dollars canadiens.

Les gouvernements n'auront pas à négocier bien longtemps.

Le Gouvernement du Canada va ordonner par décrèt à toutes les succursales bancaires hors-Québec de mettre une étampe qu'il va leur fournir sur chaque dollar de leurs voûtes. Cette étampe difficile à reproduire inscrira en rouge sur les billets de banque CANADIAN DOLLAR. (C'est exactement ce qui s'est produit en République Tchèque lors de la Sécession de la Slovaquie, il leur a fallu une nuit)

Le lendemain matin, il y a mettons, 25% moins de Dollars Canadiens étampés qu'il y avait de dollards canadiens la veille. La valeur du dollard Canadien gagne donc + 25 %. Le produit intérieur brut du Canada est réduit de -25% puisque la production industrielle du Québec se soustrait de la valeur du PIB Canadien. Les deux 25% s'annulent et la valeur du dollard canadien est intacte. C'est ce qui s'était produit en Tchéquoslovaquie.

Si le Québec refuse d'assumer sa partie, disons 25% de la valeur de la dette fédérale, c'est pas compliqué, la valeur de la dette fédérale va juste chuter de 25% au marché le lendemain, la cote de crédit du gouvernement du Québec va chuter à D-, les taux d'intérêts pour le renouvellement de la dette Kébécoise vont monter à 20%.

Pour le Québec, bien, les dollars canadiens dont ils disposent ne sont pas étampés. Ils deviennent de facto le dollar Kébécois. Quelle est sa valeur? Celle de la diminution du produit intérieur brut que le Canada subit du fait du départ du Kébec. Right? Donc, comme spécifié plus haut: 25% de la valeur du dollar canadien. Faque, la dette du Québec dénominée en dollars canadiens vient de quadrupler de valeur en dollars Kébécois.

Le coût des produits importés, dont les produits pétroliers, seront instantanément multipliés par quatre. Les prix de nos produits exportés seront immédiatement divisés par quatre. L'aluminium, l'aviation, les produits forestiers vont s'emballer et se trouver à rouler à une vitesse inflationniste, inflation qui s'ajoutera à celle résultant de la hausse des prix des produits importés. Attachez votre ceinture.

Celui qui a intérêt à s'entendre avec le gros ROC, c'est le petit Kébec. Le ROC va s'en crisser. Savent compter.

Arrêtons de dire n'importe quoi.

L'indépendance d'une nation, c'est beau, c'est grand, c'est noble. Mais faut que t'aies une nation. Une nation va accepter de sacrifier une génération dans le sang et de crisser son économie à terre pour une génération, en retour de son indépendance nationale.

On a même pas été foutu de voter oui à deux référendums. Reality check.

À part dans ton post je ne trouve aucune référence d'un "complôt" du genre durant la sécession de la Tchécoslovaquie. Tu tiens ça de où ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À mon avis, le désir de souveraineté, de séparation ou whatever est mort au Québec. Il reste encore quelques illuminés vivant sous les dires de certaines anciens qui s'accrochent au rêve de voir la nation québécoise devenir un pays.

La vieille "vision", et on l'a vu lors du 2 mai, n'était plus d'actualité au Québec. Gilles Duceppe, compromis entre fédéralisme et séparatisme, a failli à sa tâche en ne présentant rien de concret aux Québécois partageant son rêve. Il y a une quarantaine d'année naissait un rêve, et celui-ci s'est en parti éteint. Officiellement depuis les élections.

Pour pouvoir rêver à la souveraineté, il faut qu'un mouvement naisse. Il ne faut pas faire la même erreur que le Bloc et tenter d'implanter l'idée. La mort du Bloc, que j'appelle aussi la mort des "vieux", est une occasion pour voir un mouvement plus jeune, plus dynamique et plus d'actualité naître. Je crois qu'un gouvernement conservateur majoritaire pourrait même avoir comme effet de nous rassembler ensemble, nous le peuple québécois, et d'arriver facilement à s'entendre sur ce que l'on veut vraiment.

La souveraineté est morte, mais elle renaître sous une nouvelles facette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À part dans ton post je ne trouve aucune référence d'un "complôt" du genre durant la sécession de la Tchécoslovaquie. Tu tiens ça de où ?

J'avais lu ça dans les journeaux quand la Tchécoslovaquie avait subi la sécession de la Slovaquie. C'était contemporain à la chute du mur de Berlin.

C'est pas un complot. C'est tout ce qu'il y a à faire. Tu sors l'étampe, pis tu fais la différence entre tes dollars et les dollars détenus pas les sécessionnistes. Le marché fait le reste.

En fait, si tu te mets à négocier, le marché va se mettre à spéculer sur l'issue des négociations, ta monnaie va prendre une débarque, tes compagnies listées sur les bourses importantes vont tanker, pis tes négociateurs vont se mettre à capoter sous la pression. Faque, tu règles ça sur le champ, selon les lois fondamentales du cambisme et de la finance, pis tu laisses le marché réagir, capoter, pis s'ajuster en deux semaines. :happy:

Après tu pars en vacances parce que t'en as crissement besoin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais lu ça dans les journeaux quand la Tchécoslovaquie avait subi la sécession de la Slovaquie. C'était contemporain à la chute du mur de Berlin.

C'est pas un complot. C'est tout ce qu'il y a à faire.

Ok mais je vais me fier plus à la mémoire d'internet plutôt qu'à la tienne. Surtout dans un contexte où ça serait tellement GROS.

j'veux dire, la seule chose que je vois c'est plein de textes à propos de leur décision commune de séparer leurs monnaie, et le fait qu'ils ont "étampés" chacun de leurs côtés (les tchèques et les slovaques) les billets de banque de la population avec des sceau différents pour rapidement faire une séparation et pouvoir chacun ensuite introduire leur propre monnaie. Rien qui se rapproche de ton histoire d'étamper en secret des billets de banques en une seule nuit pour faire chier l'autre.

Ton histoire se tient pas debout.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore des vidéos sur la souveraineté, elles font un peu plus qu'une quinzaine de minutes chacunes :

L'ABCD de la souveraineté: Le (A) parle d'économie

http://www.youtube.com/watch?v=NsGZQpJSCYU&feature=related

L'ABCD de la souveraineté: Le (B) parle d'identité et de culture

L'ABCD de la souveraineté: Le © parle de constitution et de relations avec les Autochtones

L'ABCD de la souveraineté: Le (D) parle de ressources naturelles

Edit : La première vidéo parle justement de la dette et de la monnaie canadienne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok mais je vais me fier plus à la mémoire d'internet plutôt qu'à la tienne. Surtout dans un contexte où ça serait tellement GROS.

j'veux dire, la seule chose que je vois c'est plein de textes à propos de leur décision commune de séparer leurs monnaie, et le fait qu'ils ont "étampés" chacun de leurs côtés (les tchèques et les slovaques) les billets de banque de la population avec des sceau différents pour rapidement faire une séparation et pouvoir chacun ensuite introduire leur propre monnaie. Rien qui se rapproche de ton histoire d'étamper en secret des billets de banques en une seule nuit pour faire chier l'autre.

Ton histoire se tient pas debout.

Bah, après vingt ans, tu confirmes l'essentiel. La version que j'avais lue est contemporaine, ma mémoire surement affectée par le temps, mais pour l'essentiel tu la confirmes.

Arrête de troller, ticon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, après vingt ans, tu confirmes l'essentiel. La version que j'avais lue est contemporaine, ma mémoire surement affectée par le temps, mais pour l'essentiel tu la confirmes.

Arrête de troller, ticon.

Je confirme rien. Toutes les versions parlent d'un moment où les deux partis décident de créer chacun leur propre monnaie. (donc chaques dollars tchecoslovaques est étampé "Tchèque" ou "Slovaque".

Ensuite l'économie Slovaque a connu quelques difficulté mais rien de vraiment problématique, et surtout dû à des simples questions de diversités économiques et pas dû à "l'estampiage". Ils ont pas eu de problèmes majeurs à ce niveau là. (Même qu'un des texte qui y fait référence est un travail qui utilise cet exemple là pour montrer que c'est assez rapide et que ça ne pose pas de gros problèmes économiquement que défaire une monnaie pour en partir une autre.)

Ya rien à propos d'utiliser ça en fonction de la distribution de la dette.

Surtout que justement ce genre d'étampage fait du sens si les deux partis s'entendent pour étamper pour ensuite fonder leur propre monnaie. Donc là tu peux pas "contrefaire" des billets parce qu'à un certain moment les billets sans étampes ne sont plus légal et les billet étampés par les deux étampes non plus. (pour contrefaire il faudrait assumer que tu "lave" les billets.

Dans ton histoire, ça s'appuie sur le fait que le Québec pourrait pas mettre la même "étampe", quand concrètement ça serait extrèmement facile. (parce que les billets au Québec n'ont rien dessus, et aucun système d'étampe serait difficile à contrefaire).

Ya rien qui se tient dans ton truc. Tu raconte n'importe quoi, fidèle à ton habitude.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Anyway, la Slovaquie n'a pas fait sécession que je sache. C'est une division du pays d'un commun accord, puisque ceux-ci avait été réuni sans leur consentement mutuel à l'époque. Ça ne se compare pas vraiment.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme rien. Toutes les versions parlent d'un moment où les deux partis décident de créer chacun leur propre monnaie. (donc chaques dollars tchecoslovaques est étampé "Tchèque" ou "Slovaque".

Ensuite l'économie Slovaque a connu quelques difficulté mais rien de vraiment problématique, Ya rien qui se tient dans ton truc. Tu raconte n'importe quoi, fidèle à ton habitude.

En fait tu y comprends rien.

Une étampe ou deux étampes, c'est pareil. C'est les dimensions relatives des deux économies qui compte. J'ai fait un bel effort de vulgarisation, j'ai pris un exemple clair, historique, un chiffre facile (25%). En fait j'ai fait une crisse de bonne job pour me faire comprendre même si c'était pas facile. Tu sais pu quoi dire. Tu paniques pis tu trolles. Tactique du Gluant à laquelle tu as recours sans vergogne. T'es juste laid.

Si les deux économies sont de la même ordre de grandeur, c'est tel que tel. Mais quand l'une est un quart de l'autre, la plus petite va vite le réaliser.

Arrètes de troller, tu trompes personne. Ton argumentation sort du contexte où tu es à l'aise. Trolling classique de la centrale.

Quand est-ce tu tombes dans le racisme? T'aimes pas les juifs?

I'm out of here. Asshole.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans la première vidéo que j'ai posté plus haut, le gars explique ce qui se passerait avec la monnaie canadienne dans le cas où le Québec se séparerait.

1) Séparation du Québec --> La monnaie est semblable au Canada et au Québec

2) Le Québec revend son argent au Canada

3) Le Canada est obligé de racheter sa monnaie qui représente le quart de son économie

4) La monnaie du Canada est scrappée

5) Rien n'est mentionné pour la situation monétaire du Québec, il s'agit quand même d'une vidéo souverainiste. Ils ne vont pas dire quelque chose qui briserait leur argumentaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait tu y comprends rien.

Une étampe ou deux étampes, c'est pareil. C'est les dimensions relatives des deux économies qui compte. J'ai fait un bel effort de vulgarisation, j'ai pris un exemple clair, historique, un chiffre facile (25%). En fait j'ai fait une crisse de bonne job pour me faire comprendre même si c'était pas facile. Tu sais pu quoi dire. Tu paniques pis tu trolles. Tactique du Gluant à laquelle tu as recours sans vergogne. T'es juste laid.

Si les deux économies sont de la même ordre de grandeur, c'est tel que tel. Mais quand l'une est un quart de l'autre, la plus petite va vite le réaliser.

Arrètes de troller, tu trompes personne. Ton argumentation sort du contexte où tu es à l'aise. Trolling classique de la centrale.

Quand est-ce tu tombes dans le racisme? T'aimes pas les juifs?

I'm out of here. Asshole.

Tout ce que je te demande c'est une exemple concret de ta théorie, pas juste une fabulation.

Celle de la Tchécoslovaquie n'en est pas une car il ne s'agit pas d'un côté qui se crée une nouvelle monnaie dans le but de crosser l'autre. Les deux sont d'accord pour diviser la monnaie, ce qui rend le système d'étampe possible.

Et une chose est claire, ya rien qui s'est fait en "une nuit".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce vidéo là est très drôle

Checkez moi la gang de tapettes qui braillent à cause d'un vote

vous êtes même pas capable d'avoir plus que la moitié des votes.

Gros mouvement.

Dans 100 ans, cette idéologie là va être vue comme une joke, une grosse joke de marde

Le meurtrier lévesque est devenu un héros avec ce discours là, mais soyons honnêtes 2 secondes, il a juste consolé un peuple médiocre.

Le vrai PM

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...