Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je déteste cet hommes. Sa façon de traiter les femmes et les gens de couleur me répugne. Il ne devrait plus avoir le droit d'exerser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je déteste cet hommes. Sa façon de traiter les femmes et les gens de couleur me répugne. Il ne devrait plus avoir le droit d'exerser.

Et comment les traitent-ils?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Mailloux aime à rappeler certaines données notamment en ce qui à trait au temps de pénétration moyen qu'il dit être à l'entour de 3:30 et qu'y paraitrait qu'une femme sur deux au Québec, à 20 ans, n'a jamais vécu d'orgasmes.

C'parce que l'orgasme du plaisir, chez les femmes, est le clitoris.

L'orgasme vaginal est un mythe.

S'faire rentrer d'dans à qui mieux mieux pendant quinze ou trente minutes n'y changera rien.

lol.

Le doc mailloux est teeeelllement égocentré.

En tout cas, ça montre qu'en bout de ligne, il n'y connait pas grand chose, aux femmes.

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas parce que t'es jamais venue en te faisant défoncer que c'est le cas pour toutes les autres femmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Et comment les traitent-ils?

Comme des gens inférieurs et diminiés intellectuellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'parce que l'orgasme du plaisir, chez les femmes, est le clitoris.

L'orgasme vaginal est un mythe.

...

Il est possible de simuler la racine du clitoris avec un pénis qui courbe vers le haut durant la pénétration vaginale.

source: lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Il est possible de simuler la racine du clitoris avec un pénis qui courbe vers le haut durant la pénétration vaginale.

source: lol

Peut-être.

Mais statistiquement parlant, tous les sondages/études démontrent que ce n'est qu'une minorité de femmes qui atteignent l'orgasme par simple pénétration.

Ce à quoi je rajoute :

Les femmes sont informées des désirs des hommes dès l'adolescence, entre autres par le biais des magazines féminins.

Qu'en est-il de leurs partenaires?

Modifié par mouchouânipi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et comment les traitent-ils?

Comme il se doit.

Ce à quoi je rajoute :

Les femmes sont informées des désirs des hommes dès l'adolescence, entre autres par le biais des magazines féminins.

Qu'en est-il de leurs partenaires?

www.xvideos.com

Les magazines pour hommes existent aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme il se doit.

www.xvideos.com

Les magazines pour hommes existent aussi.

http://www.editions-rm.ca/livre.php?id=1359

Les productions culturelles « parlent » : entre réalités et fantasmes, elles nous proposent un monde. Or les magazines pour hommes, au contraire de la presse féminine, n’ont pas fait l’objet de lectures critiques poussées, et nous ne savons presque rien à leur sujet. Que disent-ils, au juste ? Comment la presse masculine représente-t-elle les hommes, les femmes et les rapports entre eux ? Qu’est-ce qui, pour elle, définit l’homme ? À quoi ce dernier s’intéresse-t-il, que veut-il, que craint-il ? Les femmes sont-elles vues comme des objets sexuels, des rivales, des complices ou des égales ? Accepte-t-on les changements sociaux survenus depuis une trentaine d’années ou a-t-on la nostalgie d’une masculinité « de nature », d’une époque où les hommes étaient « des vrais » ?

Attentive tant au texte qu’aux images, l’étude de Lori Saint-Martin comble une lacune en proposant une lecture fine, mesurée et rigoureuse de trois magazines québécois : Homme, Summum et Summum Girl, lequel, paradoxalement, se révèle un magazine masculin destiné aux femmes. Une étude vive et décapante, non dénuée d’humour, qui interroge avec pertinence les identités contemporaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce à quoi je rajoute :

Les femmes sont informées des désirs des hommes dès l'adolescence, entre autres par le biais des magazines féminins.

Qu'en est-il de leurs partenaires?

Les hommes sont informés des désirs des femmes dès l'adolescence, entre autres par le biais des films Holywoodiens.

Sincèrement, tes magazines féminins disent autant de la marde que n'importe quoi d'autre pis c'est quoi ton point anyway? "Nous les femmes, ont sait satisfaire les hommes mais les hommes ne savent pas satisfaire les femmes"? Tu veux en venir où avec ça?

Pis mettons que le fait que tes magasines parlent de plaisirs masculins au lieu de plaisirs féminins, c'est pas justement ça la source du problème? "Satisfait ton homme, pis si jamais lui il sait pas te satisfaire b'en c'est grave, t'es une femme, t'es fait pour ça."? C'est pas un magazine qui devrait t'apprendre comment satisfaire ton ou ta partenaire, ça devrait être ton ou ta partenaire qui te l'apprend et ça peu importe ton âge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.editions-...vre.php?id=

1359

Les productions culturelles « parlent » : entre réalités et fantasmes, elles nous proposent un monde. Or les magazines pour hommes, au contraire de la presse féminine, n’ont pas fait l’objet de lectures critiques poussées, et nous ne savons presque rien à leur sujet. Que disent-ils, au juste ? Comment la presse masculine représente-t-elle les hommes, les femmes et les rapports entre eux ? Qu’est-ce qui, pour elle, définit l’homme ? À quoi ce dernier s’intéresse-t-il, que veut-il, que craint-il ? Les femmes sont-elles vues comme des objets sexuels, des rivales, des complices ou des égales ? Accepte-t-on les changements sociaux survenus depuis une trentaine d’années ou a-t-on la nostalgie d’une masculinité « de nature », d’une époque où les hommes étaient « des vrais » ?

Attentive tant au texte qu’aux images, l’étude de Lori Saint-Martin comble une lacune en proposant une lecture fine, mesurée et rigoureuse de trois magazines québécois : Homme, Summum et Summum Girl, lequel, paradoxalement, se révèle un magazine masculin destiné aux femmes. Une étude vive et décapante, non dénuée d’humour, qui interroge avec pertinence les identités contemporaines.

Quelle étude de merde. Lori Saint-Martin est une calice de cruche. C'est comme si j'extrapolais sur la qualité du journalisme en me basant sur The National Enquirer, The Onion et Allo Police.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Le Doc au SHOW TARD - 15 juin 2012 -

Le CH et Jean Charest

Luka Rocco Magnota

Amir Kadhir

La ''noune'' sèche

Des mangeux de pilules

Écouter / MP3 / AAC

Contrairement au sexologue Mario Larivée-Côté le Doc ne croit pas que Eric Clinton Kirk Newman n'est qu'un déviant sexuel.

20111102-100900-g.jpg

Contrairement au sexologue Mario Larivée-Côté le Doc ne croit pas que l'un des prof qui a montré le vidéo est un cave.

Modifié par Bernhard Bernhardt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La ''noune'' sèche

Osti, si c'est du niveau des poils de noune entre les dents, je sens que je vais passer un très bon moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'ai juste écouté la première heure. Je peux pas te dire si c'est *épic* ou pas. La première heure il commente l'actualité. Ensuite pour les deux dernières heures ils font une ligne ouverte; ça m'intéresse un peu moins il va s'en dire. Généralement il y a un ou deux appels qui sortent du lot.

Modifié par Bernhard Bernhardt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je confirme que tout le début sur l'actualité est très intéressant, en particulier la partie sur Magnotta. Il sort quelques bons calls sur le cannibalisme, entre autre, hahaha.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×