Aller au contenu
Lopette

Votre talon d'achille

Déchet(s) recommandé(s)

J'analyse trop, comme si je voudrais trouver une façon rationnelle de comprendre les gens, parfois en mettant le côté émotionnel de côté et en plus, je n'exprime pas beaucoup mes sentiments à moins de vraiment bien connaître ou d'avoir une bonne intuition envers quelqu'un.

C'est pas trop commode pour agrandir son cercle de connaissance.

J'aurais pas pu me décrire mieux que ça sérieusement. Je suis en tout point comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plus tu passes de temps à penser à ce que tu devrais faire, plus que "surpenses" ton affaire et plus t'as de chances de te planter. Tu plonges dans un tourbillon de spéculations et de sur-analyse. Résultat? Tu te crées des scénarios qui ne sont pas nécessairement vrais et tu tires des conclusions farfelues sur l'état de ta "relation" avec la personne en question. Veut veut pas, les angoisses et le malaise qui en découle sont TRÈS visibles et la fille s'en rend compte, sans nécessairement comprendre "quelque chose". Pis ça, bin, ça la fait décrocher, ça peut la faire penser que tu es trop intense, pas assez intense, trop ci, trop ça. Agir avec la "proie" comme on agit normalement avec les gens c'est la meilleure façon de savoir si elle peut être intéressée à nous ou non. Bien sur, quelques attentions cutes supplémentaires peuvent être requises. Mais rendu-là, à chacun ses "méthodes, tant que tu sois à l'aise. C'est ça l'osti de clé, être à l'aise. Quand il y a trop de malaises, tu es cuit.

En gros, la clé c'est d'être soi-même au lieu de perdre son temps à essayer d'être ce que tu penses que la fille veut. Ça sonne cliché, mais c'est la vérité. Crois-moi, ça vient du maître de l'échec loufoque.

Newsflash: Il n'y a pas de "recette gagnante". Do it or do not, there is no try.

C'est ce qu'on appelle la prophétie autoréalisatrice. La bête noire de l'homme bêta.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En gros, la clé c'est d'être soi-même au lieu de perdre son temps à essayer d'être ce que tu penses que la fille veut.

C'est peut-être du tripotage inutile de mots, mais «devenir soi-même» est une meilleure clé qu'«être soi-même».

Le zouf qui se croit accompli va intéresser les absents ou les comme-lui. Paparman est trop jeune pour rechercher le statu quo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis trop spontanée on appelle ça être irréfléchis. J'ai tendance a me laisser seulement guider par mes émotions au lieu de rationaliser. Sinon je suis également overly sexuée, ce qui attire souvent les mauvaises personnes et fait fuir les bonnes. Après ça, j'suis un peu trop intense, de gros high ou je changerai le monde et ou ma productivité est en feu a de gros down ou je ne fais que dormir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être du tripotage inutile de mots, mais «devenir soi-même» est une meilleure clé qu'«être soi-même».

Le zouf qui se croit accompli va intéresser les absents ou les comme-lui. Paparman est trop jeune pour rechercher le statu quo.

Intéressant, mais je ne pense pas que ce soit TANT relié à ce que je disais. Évidemment que les gens X ou Y vont attirer des gens qui "fittent" avec eux. Mais c'est ça le but, non? Sauf bien sur, si tu "attaques" ici les gens fakes qui vont attirer d'autres fakes ce qui va faire une relation fake.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf bien sur, si tu "attaques" ici les gens fakes qui vont attirer d'autres fakes ce qui va faire une relation fake.

Je n'attaquais pas les individus qui se donnent un genre pour plaire, mais ceux qui ont l'esprit fermé par leur fierté et qui s'assume tellement qu'il refuse toute forme de changement. Ceux qui se croient «être», alors que ça me semble plus sain d'accepter que l'on devient, sans jamais être vraiment.

J'suis trop spontanée on appelle ça être irréfléchis. J'ai tendance a me laisser seulement guider par mes émotions au lieu de rationaliser. Sinon je suis également overly sexuée, ce qui attire souvent les mauvaises personnes et fait fuir les bonnes. Après ça, j'suis un peu trop intense, de gros high ou je changerai le monde et ou ma productivité est en feu a de gros down ou je ne fais que dormir...

Tu pourrais peut-être commencer par changer la photo de ton profil.

photo-7665.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois, mais j'aimerais que tu élabores sur cette attitude par rapport à ce dont je parlais. Bien honnêtement, c'est quelque chose qui me semble fort intéressant et c'est même sans aucun doute un aspect que j'ai négligé, ou plutôt "pris comme acquis", dans ma réponse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis trop solitaire et indépendante. Depuis que je suis entourée de personnes saines et intelligentes, j'aime pourtant les gens, mais je n'ai pas le temps de sortir, pas le temps d'inviter tout le monde chez moi, pas le temps d'approfondir plusieurs relations qui mériteraient de l'être. Dans la même veine, je suis la fille qui demande toujours au prof si elle peut faire le travail de groupe toute seule, toutes les enquêtes, les exposés qu'ils font à deux, trois ou quatre, je finis tout de même souvent par avoir l'autorisation de les faire seule, parce que tout le monde sait que c'est le brun un travail d'équipe. Aussi j'ai du mal à accepter le soutien moral et/ou financier de mon copain, ça le place trop au-dessus de moi dans ma tête un peu fêlée.

Voilà. Tout ça finit par faire mauvais genre et par m'exclure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois, mais j'aimerais que tu élabores sur cette attitude par rapport à ce dont je parlais. Bien honnêtement, c'est quelque chose qui me semble fort intéressant et c'est même sans aucun doute un aspect que j'ai négligé, ou plutôt "pris comme acquis", dans ma réponse.

Je pense que c'est une façon de dire: "Sois toi-même et sois fière de l'être, mais pas trop." Parce que, tu l'a surement remarqué chez la gente cruchienne, ça arrive trop souvent qu'un comportement cherche à être pardonner parce qu'au fond, "c'est de même qu'elle est, la personne." "Ok, r'garde, je suis peut être égocentrique pis toute là mais r'gard là c'est pas ma faute je suis faite de même fa'que, hein, tsé là, chill un peu."

Dans le contexte, ça s'applique de cette façon: c'est pas parce que tu te considère comme étant gêné et timide avec les filles que, forcement, quand quelqu'un te dit d'être "toi-même" tu dois juste accepter que t'es gêné et timide et que tu peux rien y faire. C'est de comprendre aussi que "tu peux devenir toi-même". C'est pas parce que normalement t'es direct, et donc que ça fait partit de ta personnalité, que quand on te dit d'être toi-même qu'il faut que t'accepte à 100% d'être direct pis que tu passes ta soirée à dire: "Hey, on baises-tu?" à n'importe qui.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que c'est une façon de dire: "Sois toi-même et sois fière de l'être, mais pas trop." Parce que, tu l'a surement remarqué chez la gente cruchienne, ça arrive trop souvent qu'un comportement cherche à être pardonner parce qu'au fond, "c'est de même qu'elle est, la personne." "Ok, r'garde, je suis peut être égocentrique pis toute là mais r'gard là c'est pas ma faute je suis faite de même fa'que, hein, tsé là, chill un peu."

Dans le contexte, ça s'applique de cette façon: c'est pas parce que tu te considère comme étant gêné et timide avec les filles que, forcement, quand quelqu'un te dit d'être "toi-même" tu dois juste accepter que t'es gêné et timide et que tu peux rien y faire. C'est de comprendre aussi que "tu peux devenir toi-même". C'est pas parce que normalement t'es direct, et donc que ça fait partit de ta personnalité, que quand on te dit d'être toi-même qu'il faut que t'accepte à 100% d'être direct pis que tu passes ta soirée à dire: "Hey, on baises-tu?" à n'importe qui.

Je suis d'accord, or, quand je dis "être soi-même", c'est juste pour reprendre le vieux cliché qui dit d'être "naturel". Bref, je conseille de laisser tomber les artifices et de se contenter d'agir comme on agit normalement avec les gens qui nous sont chers.

Bien sur, ça ne veut pas dire de tomber dans la facilité et de se dire "LOl, je suis direct, qu'elle accepte ou qu'elle mange de la marde." Travailler sur ses défauts, c'est aussi important pour bâtir quelque chose de solide avec quelqu'un d'autre. Cependant, mon point demeure, ne réfléchissez pas trop et soyez vous-mêmes - ne perdez pas votre temps à être ce que l'autre voudrait que vous soyez, les visions idéalisées, ça mène à rien. Ça peut sonner vide comme ça, mais il n'y a pas d'autres formules. C'est lorsque l'on tente d'être l'homme/femme parfait(e) qu'on se perd et qu'on s'aliène la personne. La séduction, oui, ça a un petit côté fake, mais faut voir au-delà de ça, sinon, ça ne fait pas des relations fortes et durables.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui me concerne, c'est pas nécessairement d'être "soi-même", mais plutôt d'être comme ce que tu aimerais être (et non ce que l'autre aimerait que tu sois, il y a une grosse nuance). Bref, tu mets tes forces en valeurs et tu travaille sur tes défauts en même temps. Faut aussi être réaliste, mais y'a pas de mal à être ambitieux selon moi. À force de le "faker", tu finis par développer ces attitudes ou manière d'être que t'aimerais avoir naturellement. Tu vas où tu veux aller, tu fais ce que tu veux faire réellement, t'es toi même, mais du futur.

Sinon, pour répondre plus directement au sujet, je dirais que j'ai pas mal le même "défaut" que mp3, malgré que je m’envient moins pire avec le temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que "sois ce que tu veux être" est un beau mélange de tout ça. Parce qu'au fond, qui tu veux être/ce que tu veux être, ça fait aussi partit de qui tu es. T'a même le droit d'être ce que tu n'est pas, parce que si t'a fais le choix d'être ce pas toi là en particulier, c'est que ça fait partit de qui tu es aussi OMG_Emoticon.gif

Bref faîtes donc ce que vous voulez pis crissez nous donc deux trois petites patiences.

Ne vous occupez pas de moi, je vous en prie, je m'amuse tout seul dans mon coin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis peut-être optimiste mais dans chaque défaut ce trouve une qualité... Et vice-versa. Il y aura toujours quelqu'un pour nous ramener une vérité en pleine face. Travailler sur soi, pour soi, c'est la clé. Mais encore la travailler sur soi c'est aussi accepter certain de ses traits qui sont peut-être plus mal perçus... On a tous notre talon d'achille, si tout le monde était parfait ce serait salement plate. Je sais pas mais moi je trouve une certaine beauté dans la bestialité de l'humain... Lorsqu'il est torturée et faible, et qu'il admet qu'il n'est pas invincible...

Bytheway, j'ai changée ma photo qui avait l'air de te fatiguer... (Notons ici l'effort pour satisfaire tout le monde... )

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

personnellement c'est mon manque de confiance en moi lié a mon complexe sur mon physique qui me font défaut. Ainsi que ma trop grande sympathie avec les autres qui me revient parfois en pleine face.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis peut-être optimiste mais dans chaque défaut ce trouve une qualité... Et vice-versa. Il y aura toujours quelqu'un pour nous ramener une vérité en pleine face. Travailler sur soi, pour soi, c'est la clé. Mais encore la travailler sur soi c'est aussi accepter certain de ses traits qui sont peut-être plus mal perçus... On a tous notre talon d'achille, si tout le monde était parfait ce serait salement plate. Je sais pas mais moi je trouve une certaine beauté dans la bestialité de l'humain... Lorsqu'il est torturée et faible, et qu'il admet qu'il n'est pas invincible...

Bytheway, j'ai changée ma photo qui avait l'air de te fatiguer... (Notons ici l'effort pour satisfaire tout le monde... )

J'ai vraiment besoin d'un exemple pour m'expliquer cette affirmation-là! J'ai beau chercher comment trouver une "qualité à un défaut" alors qu'un défaut est tout le contraire d'une qualité.

Par exemple si quelqu'un est hypocrite, selon toi, quelle qualité peux-tu percevoir dans ce défaut? Ou si quelqu'un ne se brosse jamais les dents, où est l'aspect positif dans ce défaut?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vraiment besoin d'un exemple pour m'expliquer cette affirmation-là! J'ai beau chercher comment trouver une "qualité à un défaut" alors qu'un défaut est tout le contraire d'une qualité.

Par exemple si quelqu'un est hypocrite, selon toi, quelle qualité peux-tu percevoir dans ce défaut? Ou si quelqu'un ne se brosse jamais les dents, où est l'aspect positif dans ce défaut?

Je suis d'accord avec toi ; un défaut ne peut pas être une qualité. Par contre, un défaut peut être UTILE dans certaines situations, ce qui est très différent de ce qu'elle affirme. Être hypocrite peut aider à avoir de bonnes relations de travail ( superficielles, bien sûr) et permet d'éviter des conflits.

Avoir l'air bête peut être désagréable pour les autres, mais peut permettre d'avoir du pouvoir, d'obtenir ce que la personne veut.

Procrastiner est un défaut, mais il permet d'éviter (temporairement) un sentiment d'échec ou de l'anxiété.

Ne pas se brosser les dents, c'est plus une mauvaise habitude qu'un défaut, selon moi. Mais ça doit avoir une utilité, ne serait-ce que de repousser les gens lorsqu'on manque d'habiletés sociales hahaha!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, je dirais par exemple que la rigeur ou son prolongement, le perfectionnisme, peut être à la fois un défaut et une qualité. Par exemple, quand l'échéancier le permet, quelqu'un de perfectionniste va te fournir un travail d'une excellente qualité, parce qu'il va avoir eu suffisamment de temps pour le faire bien et comme il l'entend. Par contre, dans un cas d'urgence ou de rush, cette personne là va peut-être avoir du mal à dealer avec le fait de devoir remettre le fruit de son travail inachevé ou sous la pression. Peut-être même qu'il ne sera juste pas capable de respecter l'échéancier plus serré.

Certains défauts sont négatifs peu importe la situation et certaines qualités sont toujours désirables, mais entre les deux, t'as un paquet de "caractéristiques" qui peuvent être bonnes ou mauvaises selon le contexte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, je dirais par exemple que la rigeur ou son prolongement, le perfectionnisme, peut être à la fois un défaut et une qualité. Par exemple, quand l'échéancier le permet, quelqu'un de perfectionniste va te fournir un travail d'une excellente qualité, parce qu'il va avoir eu suffisamment de temps pour le faire bien et comme il l'entend. Par contre, dans un cas d'urgence ou de rush, cette personne là va peut-être avoir du mal à dealer avec le fait de devoir remettre le fruit de son travail inachevé ou sous la pression. Peut-être même qu'il ne sera juste pas capable de respecter l'échéancier plus serré.

Certains défauts sont négatifs peu importe la situation et certaines qualités sont toujours désirables, mais entre les deux, t'as un paquet de "caractéristiques" qui peuvent être bonnes ou mauvaises selon le contexte.

C'est là la clé et c'est sans doute de là que vient le cliché. Nos caractéristiques peuvent être "agréables" comme elles peuvent être "désagréables". Être tenace peut nous amener de très belles réalisations, mais ça peut aussi faire de nous des têtes dures. Bref, en ce sens, on a le "défaut" de notre "qualité".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prendre le perfectionnisme comme exemple n'est pas très représentatif de ce qu'est un défaut dans sa plus expression. Le perfectionnisme est un trait de la personnalité qui peut être extrêmement handicapant si on parle de perfectionnisme pathologique.

Meonly dit que dans chaque défaut se trouve une qualité. Or, c'est complètement faux. Si quelqu'un a l'habitude de péter dans la face de tout le monde peu importe où il se trouve, j'ai beau chercher le petit côté cute de l'affaire mais je n'arrive pas à le trouver. Et des exemples semblables je pourrais en écrire des pages sans jamais trouver l'aspect positif de ces défauts. Alors non, dans chaque défaut ne se trouve pas une qualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Prendre le perfectionnisme comme exemple n'est pas très représentatif de ce qu'est un défaut dans sa plus expression. Le perfectionnisme est un trait de la personnalité qui peut être extrêmement handicapant si on parle de perfectionnisme pathologique.

Meonly dit que dans chaque défaut se trouve une qualité. Or, c'est complètement faux. Si quelqu'un a l'habitude de péter dans la face de tout le monde peu importe où il se trouve, j'ai beau chercher le petit côté cute de l'affaire mais je n'arrive pas à le trouver. Et des exemples semblables je pourrais en écrire des pages sans jamais trouver l'aspect positif de ces défauts. Alors non, dans chaque défaut ne se trouve pas une qualité.

Ce que je disais, et DreD aussi je crois, c'est qu'elle a mal interprété le cliché et qu'il venait de quelque chose d'autre. Nous n'étions pas en désaccord avec ce que vous disiez, nous cherchions plutôt à nuancer la chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×