Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

je suis très sensible émotionnellement un rien va me mettre a terre mais après 1 heure ou 2 ca passe et je redevient la personne le plus heureux au monde! mais pendant les 1 heure ou 2 c'est lenfer...

je suis très facile a manipuler et a cause de ca mon adolescence a été un enfer.

je fait passer les gens et mes amis avant moi même

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai la constante peur de ne pas être assez intéressant pour les autres, dès qu'il y a un silence je considère automatiquement que c'est de ma faute et que mon interlocuteur me trouve boring qu'el criss. Je me compare souvent aux autres en me disant que tout le monde est plus palpitant que moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L’indifférence et l'hypocrisie (évidemment si on est indifférent, faire "à semblant" qu'on l'est pas c'est de l'hypocrisie). Et là c'est contradictoire.

Pourquoi se forcer à ne pas avoir l'air indifférente ? Peut-être par pitié pour ceux qui se "forcent pour vrai" ou par peur d'être seule, égocentrisme.

La seule chose négative que ça occasionne c'est l'intense procrastination.

De voir des gens, de les appeler, de leur parler, de sourire, de pas être bête.

Je me dis parfois " Aujourd'hui je vais être joyeuse " (pour faire du tips par exemple ou parce que dans le fin fond ça m'attriste et ça me rend coupable de faire mal à quelqu'un qui m'aime bien) et finalement je finis par me dire que je vais essayer de mieux le faire demain.

C'est contradictoire encore, de ressentir de la culpabilité quand je me dis indifférente. C'est plus que ça, sûrement juste une forme partielle de protection pour encore " avoir un certain contrôle" sur ce qui peut m'entourer. Si je suis pas impliqué, ça m'atteint pas.

En fait, tout ça, m’écœure.

Mais... j'vais changer demain. (paresse et pathétisme)

Dépression et nudisme

Moskovskaya et slush puppie

Mais ces sentiments viennent et vont, c'est pas perpétuel. Parfois je suis plus motivé que d'autres jours, simplement.

Dans le fond c'est ça le talon d'Achille, la motivation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Disons que t'es sur le trottoir et que cette fille-là t'interpelle en te demandant de l'approcher.

2708201072_1.jpg

Tu fais quoi?

Elle l'interpelle même pas. On gage tu?

Le sentiment d'avoir oublié quelque chose.

J'arrive à côté de toi et je te dis "Vogelkopf" tu as laissé le rond du four ouvert". Ça va te jeter à terre?

Mon talon d'achille est la peur de perdre les gens que j'aime.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

C'est une drôle manière de l'exprimer, mais je ne suis pas "bon socialement". Je crois même que c'est un peu de la phobie social. Ça me prend énormément de temps avant de développer une relation d'amitié avec quelqu'un.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis quelqu'un de fondamentalement gentil, j'ai tendance à agir de façon amical au premiers abords et faire confiance à une personne que je connais plus ou moins trop rapidement. Ce qui m'affecte le plus, c'est les gens qui essaie de m'utiliser, de me faire passer des choses sur le dos ou des trucs s'y apparentant .

Dans ma vie je me tiens loin des gens qui pourrais agir de la sorte à mon égard, mais au travail ce n'est pas évident, on ne choisis pas ses collègues. Lorsque des situations comme celles là se produisent, j'entre dans un certain état de panique interne jusqu'à temps que j'aie le temps de mettre les choses au clair avec mes supérieurs juste pour être sûr que je suis backé et que si merde il y a, je ne serai pas impliqué à tord. Quand cette étape est terminé, je peux me calmer et arrêter d'y penser.

Cependant, la personne qui m'a fait un vieux coup, ne sera plus qu'à mes yeux, une connaissance et sans plus, si j'arrive à l'éviter c'est encore mieux. J'ai tendance à cultiver la rancune assez facilement.

Heureusement, ces situations là se produisent pas trop souvent, j'ai remarqué que c'était souvent déclenché( pas seulement auprès de moi) par des gens qui font de l'attitude ou qui n'ont juste pas d'étiquette de travaille.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

C'est intéressant, ce sujet!

Moi c'est que je suis transparente : Si ces jours-ci je suis stressée, on va me dire que j'ai l'air anxieuse. Si je suis heureuse, on va me le dire aussi. Si je suis fatiguée, parfois je m'en rend meme pas compte avant qu'on me le dise. Par contre, en amour je sais jouer le jeu, pas comme Paparman : P (dernier post).

Le gros négatif la dedans cest que cest déprimant de se faire dire qu'on a l'air triste, ça rappelle et intensifie les émotions. Surtout si on parle pas à un ami et qu'on est obligé de dire :"Moi? Non, je vais bien : ) "

Aussi je suis tout le temps en retard partout !

À part ça, je suis parfaite ^^.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est intéressant, ce sujet!

Moi c'est que je suis transparente : Si ces jours-ci je suis stressée, on va me dire que j'ai l'air anxieuse. Si je suis heureuse, on va me le dire aussi. Si je suis fatiguée, parfois je m'en rend meme pas compte avant qu'on me le dise. Par contre, en amour je sais jouer le jeu, pas comme Paparman : P (dernier post).

Le gros négatif la dedans cest que cest déprimant de se faire dire qu'on a l'air triste, ça rappelle et intensifie les émotions. Surtout si on parle pas à un ami et qu'on est obligé de dire :"Moi? Non, je vais bien : ) "

Aussi je suis tout le temps en retard partout !

À part ça, je suis parfaite ^^.

Sauf qu'une fille joue le jeu ou pas ça fait pas grand diférence comparé a un gars. On a comme pas le choix, la plupart du temps.

Modifié par John Paparman
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sauf qu'une fille joue le jeu ou pas ça fait pas grand diférence comparé a un gars. On a comme pas le choix, la plupart du temps.

Les gars et les filles ça peut fonctionner de la même manière! Que tu fasses le hard to get ou que tu y ailles à fond le caisson en dévoilant ce que tu penses, tu va ou ne va pas avoir les résultats que tu voulais avoir. Le truc c'est qu'en étant direct tu le sais encore plus vite. Et un gars qui est capable de dire ce qu'il veut, ou de le montrer, c'est gagnant. Faut juste pas être "trop" intense.

oki byee

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gars et les filles ça peut fonctionner de la même manière! Que tu fasses le hard to get ou que tu y ailles à fond le caisson en dévoilant ce que tu penses, tu va ou ne va pas avoir les résultats que tu voulais avoir. Le truc c'est qu'en étant direct tu le sais encore plus vite. Et un gars qui est capable de dire ce qu'il veut, ou de le montrer, c'est gagnant. Faut juste pas être "trop" intense.

oki byee

Je crois en effet être juste trop ''intense''.

Parfois j'aimerais lire dans les pensées.

Parce que déja que les filles qui vont s'interesser à moi sont très rares, au moins je pourrais savoir à quoi m'attendre.

Modifié par John Paparman
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'analyse trop, comme si je voudrais trouver une façon rationnelle de comprendre les gens, parfois en mettant le côté émotionnel de côté et en plus, je n'exprime pas beaucoup mes sentiments à moins de vraiment bien connaître ou d'avoir une bonne intuition envers quelqu'un.

C'est pas trop commode pour agrandir son cercle de connaissance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je crois en effet être juste trop ''intense''.

Parfois j'aimerais lire dans les pensées.

Parce que déja que les filles qui vont s'interesser à moi sont très rares, au moins je pourrais savoir à quoi m'attendre.

Plus tu passes de temps à penser à ce que tu devrais faire, plus que "surpenses" ton affaire et plus t'as de chances de te planter. Tu plonges dans un tourbillon de spéculations et de sur-analyse. Résultat? Tu te crées des scénarios qui ne sont pas nécessairement vrais et tu tires des conclusions farfelues sur l'état de ta "relation" avec la personne en question. Veut veut pas, les angoisses et le malaise qui en découle sont TRÈS visibles et la fille s'en rend compte, sans nécessairement comprendre "quelque chose". Pis ça, bin, ça la fait décrocher, ça peut la faire penser que tu es trop intense, pas assez intense, trop ci, trop ça. Agir avec la "proie" comme on agit normalement avec les gens c'est la meilleure façon de savoir si elle peut être intéressée à nous ou non. Bien sur, quelques attentions cutes supplémentaires peuvent être requises. Mais rendu-là, à chacun ses "méthodes, tant que tu sois à l'aise. C'est ça l'osti de clé, être à l'aise. Quand il y a trop de malaises, tu es cuit.

En gros, la clé c'est d'être soi-même au lieu de perdre son temps à essayer d'être ce que tu penses que la fille veut. Ça sonne cliché, mais c'est la vérité. Crois-moi, ça vient du maître de l'échec loufoque.

Newsflash: Il n'y a pas de "recette gagnante". Do it or do not, there is no try.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...