Aller au contenu
Plutonium

Moyen efficace de retracer ses ancêtres/origines

Déchet(s) recommandé(s)

Bonjour!

Comme le titre l'indique, je cherche à trouver mes ancêtres ou mes origines. J'ai essayé le classique ancestry.ca mais ça vaux pas de la marde. Je me penche donc vers vous, membres du dépotoir pour m'aider dans ma quête. Qui sait, ça vous aidera peut-être!

Pour information mes grands-parents sont morts et mes parents en ont aucune fichue idée donc je peux pas demander à mes proches pour des informations sur ma famille.

Alors, il existe vraiment ce moyen de retrouver ses ancêtres? J'ai déjà vu à la TV un institut qui collectait le sang et pouvais retracer les origines mais il me semble que c'était aux U.S.A. et exigeant une somme d'argent assez importante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-être que ton arrière-arrière-arrière-grand-mère était une slut de première classe et qu'elle a fait passer son mari pour ton arrière-arrière-arrière-grand-père alors qu'il ne l'était pas. Personnellement, c'est ce qui me chagrine un peu avec la généalogie, on ne peut pas vraiment savoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut chercher dans les archives d'hôtel de ville pour les actes de naissance et de décès. Je sais que c'est comme ça que mes grands-parents ont commencé. C'est plus évident si tu as un nom de famille moins commun mais les archives te donnent le noms des parents sur l'Acte de naissance, ça aide...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut chercher dans les archives d'hôtel de ville pour les actes de naissance et de décès. Je sais que c'est comme ça que mes grands-parents ont commencé. C'est plus évident si tu as un nom de famille moins commun mais les archives te donnent le noms des parents sur l'Acte de naissance, ça aide...

En effet, j'ai chez mes parents le livre de quelques centaines de pages des 10 générations entières de mon nom depuis mon premier ancêtre qui est arrivé en Amérique en 1699. Il faut vraiment quelqu'un qui est passionné par sa généalogie pour faire ces recherches là et en faire un livre, parce que ça rapporte pas grand chose et c'est toute une job même pour un nom qui serait même pas dans le top 1000 des noms les plus populaire du Québec.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est très couteux, en effet, de faire affaires avec des compagnies qui retracent tes origines. Mon oncle l'a fait, j'ai l'arbre généalogique complet de ma famille paternel jusqu'au premier " colon ".

Mais bon tant qu'à moi, je voudrais ben savoir mais je suis sceptique, c'est sûrement assez facile de dire d'la marde à des gens qui "veulent croire".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certaines bibliothèques ont les outils nécessaires pour t'aider dans tes recherche. À la bibliothèque ici, y viennent de mettre en place une dizaine de postes informatiques juste pour ça. Si j'me trompe pas, les infos disponibles sont la ville même et les alentours. Faudrait tu vérifies avec la bibliothèque d'où tu viens.

Les postes informatiques sont toujours pleins. Ça a l'air ben à mode de retracer ses racines. J'y songe depuis un p'tit bout moi-même, parce que tout c'que j'sais à date c'est:

Moi -> Pierre -> Grand-papa alcoholique

Moi -> Denise -> Grand-maman Gaby

C'pas fort..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y a les Mormons aux states qui trippent fort sur la généalogie. Quand tu veux "gratter" creux pour l'amérique du nord... ils sont une très bonne ressource d'archives.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Va a ta bibliothèque municipale, ils ont souvent les registres des mariages de ta paroisse.

Sinon, tout va se retrouver à la BANQ: http://www.banq.qc.ca/accueil/

Sans blague, une visite aux archives de la BANQ, si tu t'intéresses à l'histoire de ta famille, tu vas capoter tellement tu vas trouver du stock.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trouve la société généalogique de ton coin. Ils ont évidemment tout ce qu'il faut pour trouver ancêtres et autres cousins éloignés: répertoires BMS et microfilms d'anciens recensements, mais aussi, et surtout, des logiciels spécialisés. J'ai personnellement remonté jusqu'à la 14e génération (à rebours) de ma famille du côté de ma mère en une seule après-midi. J'avais toutefois l'avantage de connaître le nom du premier ChokingDog en Amérique, mais je suis pas mal sûr qu'on peut remonter assez loin rien qu'avec les noms de nos grands-parents, leurs conjoints respectifs et l'endroit où ils sont nés, se sont mariés ou sont décédés. Je ne sais pas s'il faut payer pour avoir accès à ces documents. C'est probablement différents d'un endroit à un autre.

J'ai fait une mini-cyberrecherche (rien que pou' toé) et je suis tombé sur ce site que je n'ai pas testé: Héritage

Bonne chance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouain...bein merci tous le monde, ça l'air d'être pas mal la seule chose à faire se plonger dans des livres...J'ferais ça à ma retraite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... ça l'air d'être pas mal la seule chose à faire se plonger dans des livres...J'ferais ça à ma retraite.

Pffft! tu t'attendais à quoi? Cabochon?

Que tu pouvais te coller la langue sur un capteur sophistiqué qui décoderait ton ADN et te sortirait un listing complet de tes ancêtres après avoir inséré un billet de 20$?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pffft! tu t'attendais à quoi? Cabochon?

Que tu pouvais te coller la langue sur un capteur sophistiqué qui décoderait ton ADN et te sortirait un listing complet de tes ancêtres après avoir inséré un billet de 20$?

Nope, mais c'est possible de le faire pour connaître ses origines. Ça te mets pas de noms mais tu sais où tes ancêtres vivaient et ton ADN peut pas mentir, parce que ce que Daleko dit c'est possible que ça arrive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme a dit Terry Fox. Tu vas à la Grande Bibliothèque, dans la Collection Nationale, à droite complètement. Faut que tu laisses ton sac dans un casier à l'entrée. Sur le mur que l'escalier longe, je ne sais pas trop si c'est au premier ou au deuxième étage, ou les deux, mais ils ont des livres épais sur chaque nom de famille (presque).

J'étais tombé là-dessus quand je faisais un travail l'autre fois; J'y ai perdu une bonne heure (c'est vraiment pas long). J'ai remonté dans les ancêtres de mes deux grand-pères, passant de mariage en mariage, plus j'ai lu sur le premier de la lignée qui s'est installé en Amérique.

J'sais pas c'est quoi votre connerie avec l'ADN, si tu veux vraiment connaître tes ancêtres, il y a rien d'autres que les sources écrites qui traversent les années. Mais tsé, on dirait bien qu'il y en a qui ont peur des livres.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Pourquoi est-ce que je ne peux plus modifier le message précédent? Je voulais améliorer deux-trois choses mais le bouton modifier n'est plus là.

Modifié par Sergent Poivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme a dit Terry Fox. Tu vas à la Grande Bibliothèque, dans la Collection Nationale, à droite complètement. Faut que tu laisses ton sac dans un casier à l'entrée. Sur le mur que l'escalier longe, je ne sais pas trop si c'est au premier ou au deuxième étage, ou les deux, mais ils ont des livres épais sur chaque nom de famille (presque).

J'étais tombé là-dessus quand je faisais un travail l'autre fois; J'y ai perdu une bonne heure (c'est vraiment pas long). J'ai remonté dans les ancêtres de mes deux grand-pères, passant de mariage en mariage, plus j'ai lu sur le premier de la lignée qui s'est installé en Amérique.

J'sais pas c'est quoi votre connerie avec l'ADN, si tu veux vraiment connaître tes ancêtres, il y a rien d'autres que les sources écrites qui traversent les années. Mais tsé, on dirait bien qu'il y en a qui ont peur des livres.

Ouain, la Grande Bibliothèque. J'irais là quand je serais de passage à Montréal...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

http://www.mesaieux.com/

Il y a ce site donc je suis membre. Ça ma permis de remonter pas mal haut dans ma généalogie, 8 à 10 grands-parent. C'est un bon départ.

J'ai trouvé le mariage de mes grands-parents mais je peux pas monter plus haut, j'ai pas les services plus qui sont payants.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouai c'est payant mais c'est vraiment pas cher. Exemple 10 $ pour une centaine de fiche de mariage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par A/S/V?
      Je suis moitié Serbe, Troll Story est moitié Roumain
      La Serbie own la Roumanie
      Donc j'own Troll Story
      à moitié
    • par BMO
      Le titre est provocateur mais le sujet est sérieux. Les traits aryens sont réputés avoir déclenché la Deuxième Guerre Mondiale. Ils sont également réputés être le pain et le beurre des femelles sans personnalité dans les jeux de séduction. Les poètes aiment bien déclamer la richesse spectrale de celles-ci. J'ai décidé de créer un sujet sur la question pour mieux investiguer les tenants et aboutissants. Est-ce que les traits aryens revêtent pour vous une quelconque valeur esthético-sentimentale ?
      Mega galerie d'images:



    • par BMO
      Peter Ralph et Graham Coop, eux, ont analysé l'ADN de 2257 personnes issues de 40 populations en Europe et dont les 4 grands-parents sont nés dans leur propre pays, afin d’éviter de prendre en compte l’immigration récente non modélisée dans cette étude. Ils ont cherché des segments de génome communs à ces différents individus, sachant que plus le segment partagé est long plus l’ancêtre commun est récent. En effet, au cours du temps la succession des générations provoque des recombinaisons d’ADN qui réduisent la taille des parties communes. Les chercheurs ont alors tenté d’évaluer le nombre d’ancêtres communs aux Européens aujourd’hui.

      Leurs résultats montrent que les ancêtres génétiques communs datant de moins de 500 ans ne sont partagés que par les personnes qui vivent actuellement dans le même pays. Dans ce domaine les Albanais se retrouvent en tête avec 90 ancêtres communs à l’horizon de 500 ans et 600 entre 500 et 1500 ans. A l’opposé, les Italiens et les Ibériques (Espagnols et Portugais) n’ont qu’environ 2 ancêtres génétiques communs avec d’autres populations du continent sur les dernières 1500 années.

      Étrangement, la France se trouve dans le même groupe que l’Italie et les pays ibériques avec le plus faible nombre d’ancêtres communs avec les autres européens au cours des 1500 dernières années. Nous avons pourtant connu de multiples invasions (Viking, Huns, Goths, Ostrogoths et compagnie…). Sans parler des Romains. Mystère. Les chercheurs ne semblent pas avoir d’explications très claires à ce phénomène.

      Les Français se seraient-ils moins « mêlés » aux envahisseurs ?



      http://www.slate.fr/life/72217/ancetres-communs-europeens-moins-de-1000-ans

      http://www.washingtonpost.com/blogs/worldviews/wp/2013/08/12/40-maps-that-explain-the-world/
      un sujet commandité par stormfront.com
    • par 1984
      J'ai lu que 70% des quebecois étaient des sangs mélés. Cela m'a donné envie de connaitre vos origines, surtout que le Quebec est réputé pour avoir une politique d'immigration très souple, bien moins controversée en tout cas qu'en France ( ce qui soulève des tas de problématiques dont nous ne parlerons pas ici). Je me demandais si beaucoup de vos familles avaient immigré par exemple, et d'où elles venaient, pourquoi elles venaient, qu'est-ce qu'elles fuyaient peut-être ? Bref, tout un tas de questions liées aux origines du peuple quebecois.
      On se contentera pour le moment de l'échantillon dépotoir (;
      Quel pourcentage de sang mêlé avez vous ?
      D'où viennent vos belles petites souches ?
      Racontez moi donc d'où vous venez par vos racines, en contextualisant un maximum. L'histoire de Quebec a du sens pour expliquer certaines rencontres, certains aspects de votre culture / de votre "métissage" culturel.
      Pour les Français, vous pouvez également participer. Evidemment.
      --
      Pour ma part, j'ai du sang bulgare et du sang Guyanais au même degré. Mon héritage est cependant très français, mes grands parents étant tous nés en France:
      Ma grand mère paternelle est franco-bulgare par sa maman : mon arrière grand père était soldat dans la cavalerie française et responsable télégraphique à Sofia. Il rencontrera là bas mon arrière grand mère en 1914, grâce à mes arrières grands oncles Nejo et Boris, respectivement juge de paix et officier.

      L'arrière grand père paternel

      Les arrières grands oncles bulgares ( frères de mon arrière grand mère)
      Mon grand père paternel est français de souche, mon nom de famille ayant une origine picarde, j'imagine que nous avons un lointain passé la bas même si l'essentiel se trouve en Gironde (sud Ouest). Mon grand père a fait faire l'arbre généalogique de la famille, et de ce que j'en constate, notre lignée est celle d'artisans ( cordonnier), de officiers publics (notaires), et surtout de beaucoup de militaires et de soldats. C'est une constante dans ma famille, il y a des militaires un peu partout.
      On trouve des membres de ma famille dans les registres des participants de la grande guerre, dans l'annuaire national des officiers de réserve de 1935-1936, et dans celui des prisonniers de guerre de la seconde guerre.
      Mon grand père paternel était lui aussi militaire, je ne me rappelle plus son rang, mais je sais qu'il a failli mourir d'un éclat d'obus dans le crâne lors de la guerre d'indochine en 46. Son père, mon arrière grand père donc, est né à Cayenne en Guyane d'un père instituteur. Il descendent d'une lignée d'esclaves noirs, bien que je ne sache pas de quelle île ou continent provient cette lignée ci. J'ai pu trouver le nom de mon arrière grand père dans les archives du personnel militaire du bagne de Cayenne. Mes parents m'ont dit qu'il était colonel.
      Ma grand mère quand à elle était une bretonne de confession catholique, femme au foyer et bénévole au service du catéchisme scolaire.
    • par 1984
      Aujourd'hui,
      Je me suis lancée dans une nouvelle aventure.
      J'ai commencé à rechercher du côté de mes origines, chose que je n'avais pas entreprise depuis bien longtemps.
      Je regardais mes photos facebook comme une grande narcissique invétérée lorsque je retombe sur le commentaire d'un cousin, me corrigeant sur mes lacunes concernant nos racines mutuelles.
      Un de mes contacts m'avait demandé si j'avais du sang asiatique,
      Et j'avais répondu qu'il était guadeloupéen,
      Et mon cousin me répondait que non, nos origines venaient de Guyane. Mon grand père était né à Cayenne, et que c'est pour ça qu'on avait des yeux aussi en amandes ( ce qui expliquerait les nombreuses allusions aux asiatiques)
      Petit déclic alors, je me suis rendue compte que je ne savais pas grand chose de tout ça.
      Je sais que ces origines me ramènent à la fois très loin et très près: mon arrière grand père maternel était noir comme le cirage. Le 8eme de sang qui teinte mes traits provient avant tout de lui et de la force de son ascendant génétique sur les 3 générations qui lui ont succédé.
      J'ai un autre 8eme de sang bulgare du côté de mon père, chez mamie.
      Le reste de mon bagage est français, vient de Bretagne ou du sud ouest de la France.
      Malgré tout, c'est ce 8eme de sang là, qui en parcourant nos gènes, a opéré toutes sortes de différences entre les frères et soeurs qui en sont issus.
      Mon grand père était donc un métisse de Guyane, fils d'un père issu des anciennes colonies esclaves, et d'une mère blanche, blonde aux yeux bleus, bretonne de naissance et qui avait je ne sais quoi à foutre à Cayenne. Elle s'est marié à cet homme qui lui a fait une ribambelle de marmots, la trompant au passage avec les métisses du coin à qui il a fait nombre d'enfants illégitimes.
      Mon grand père s'est lui aussi marié à une femme au sang viking, une bretonne blanche comme une fesse, et a eu 4 enfants: les deux premières filles étaient foncées comme leur père au point d'apparaître clairement métisses, tandis qu'elles n'avaient finalement qu'un quart du sang de leur grand père; Les deux derniers enfants sont nés blancs comme leur mère. Ma mère, très typée donc, s'est mariée avec mon père qui porte en lui le sang français et un quart de sang bulgare. Cela a donné moi et mon frère jumeau, et là encore, quand je regarde les photos de naissance: tous bébés déjà, je suis très foncée de peau et mon frère est si blanc qu'on peine à croire que l'on vient de sortir du même ventre maternel.
      Les oeuvres de la génétique sont absolument fascinantes.
      Quoi qu'il en soit,
      J'ai discuté avec mon cousin, avec mon père et ma mère, et j'ai entrepris de creuser l'affaire.
      Car voyez vous, quelque chose me turlupine dans mes découvertes:
      Quand j'ai voulu remonter l'histoire du colonialisme et de la traite des esclaves en Guyane, je suis tombée sur quelques maigres documents qui m'ont permis de mettre en parallèle quelques dates. Parmi elles, j'ai la date de naissance de mon grand père, né en Guyane en 1916, et j'ai eu la chance de tomber sur celle de mon arrière grand père; celui ci était commandant ou colonel. Il est né en 1871 à Cayenne également.
      Ce qui m'étonne, c'est son statut militaire ( et social du coup ) haut placé en comparaison de la traite de colonies. Je m'étonne qu'un noir issu d'esclave, même en Guyane, puisse acquérir le haut statut de commandant. ( A priori, je ne crois pas que sa famille ai pu faire partie de la première vague d'esclaves à avoir été affranchis en Guyane en 1794, environ deux générations au dessus de lui. 10 ans, l'esclavage est rétabli jusqu'en 1848 où la traite est abolie définitivement )
      En tappant son nom entier dans google, je tombe sur des archives : il faisait partie du personnel et des surveillants militaires de l'administration pénitenciere de Guyane. Il serait donc resté au pays accomplir sa mission de militaire, mais il semble assez éloigné du background des derniers esclaves affranchis. Les dates ne laissent pas vraiment de doute: son statut social était supérieur aux autres noirs, mais depuis quand sa famille l'avait-elle ? Né en 1971, a travaillé pour l'administration pénitentière de Guyane entre 1883 et 1947...
      Ca fait sens avec sa dite carrière de commandant: il aurait été issu d'une famille très instruite et de bonne condition avant de s'engager dans l'armée. Ma mère m'a parlé de la guerre d'Indochine, mais c'est encore une autre direction.
      J'ai choisi de chercher du côté des Bagnes en Guyane,
      Et je ne trouve qu'un bagne à Cayenne ( lieu de vie de mon arrière grand père et lieu de naissance de mon grand père) et il ferma en 1946, ce qui fitte avec les archives nationales d'Outre mer.
      http://criminocorpus.../sources/12974/

      TOUT CA POUR DIRE
      Bon courage si vous vous lancez dans les investigations du passé.
      J'ai écumé les internets et essayer d'y retrouver une trace...
      Bien que pour la plupart, vous êtes des québecois de souche, j'imagine que vous avez tous quelques part une petite part d'histoire étrangère. Allez y, partagez cela ici ! Je vais continuer mes recherches et utiliser ce thread comme mon sommaire si j'ai la chance de faire d'autres découvertes.
      http://collin.franco...Guyane 1910.htm
×
×
  • Créer...