Aller au contenu

Blop  

39 membres ont voté

  1. 1. Aimez vous vos parents?

  2. 2. Avez-vous aimé vos parents toute votre vie?



Déchet(s) recommandé(s)

Tiens, dans la continuité des topics de ces derniers temps.

Mon petit ange, Thomas, m'aime plus que tout au monde. Il à 7 ans :)

Et dans 10 ans il te détestera. Enjoy.

Je suis en plein bonheur ces temps-ci. Ca ne change rien au fait que les bouts de chou grandissent et jugent.

Manière de parler, blague ou non, un peu plus pis je commence à penser que je suis étrange dans ma situation car croyez le ou non j'ai jamais détesté mes parents, je les ai toujours aimé et honoré(comme le veut le 4ième commendement). Je ne les ai jamais jugé assez sévèrement pour les déprécier! Que ce soit dans mon adolescence ou au début de l'âge adulte.

Alors suis-je l'un des rares dans le monde, ou disons sur le dépotoir?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai de très bons parents et ils l'ont toujours été! Alors, c'est facile pour moi de les aimer encore aujourd'hui !

Bon je les ai détesté quelques fois, de façon ponctuelle, lorsque j'avais 15 ans et que je refusais de faire le ménage ou lorsqu'ils m'empêchaient de rentrer à 5:00 du matin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes parents sont des gens biens qui m'ont toujours aimé et témoigné du respect, donc oui. C'est sûr que s'ils avaient été tout croches, il en aurait peut-être été autrement. J'espère avoir le même impact dans la vie de mon fils que mes parents ont eu dans la mienne.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon je les ai détesté quelques fois, de façon ponctuelle, lorsque j'avais 15 ans et que je refusais de faire le ménage où lorsqu'ils m'empêchaient de rentrer à 5:00 du matin.

C'est à ces scènes d'adolescence là que je faisais référence, nous sommes dans la fosse.

J'ai toujours aimé mes grands-parents.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aurais tendance à dire que je les aime, mais qu'en même temps, j'ai un énorme ressentiment qui pourrait aussi me faire dire que je les hais.

Parce que d'un côté, je peux répondre que je les ai toujours aimé, et de l'autre, je vais dire que je me suis mis à les détester à 8 ans.

Aimer, aimer, aimer... JE LES AIME! mais...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rationnellement mon père est ridicule et ma mère est un des pires êtres humains que j'ai rencontré de ma vie. Mais je suis un animal alors quand je les vois je me sens sécuritairement confortable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 an plus tard...

dans mon cas sensiblement la même chose que MonsieurLeBarbu, mais à la différence que depuis environ 6 mois, mon père et moi se sommes rapproché, il a été un père pas mal absent, mais maintenant je crois qu'il veut tenter de se racheter, je vais lui donner une chance !

autrement, je crois que c'est difficile de haïr/ne pas aimer/détester ses parents (sauf dans certains cas extrême), il faut quand même toujours penser qu'ils nous ont conçu, éduquer et occuper jusqu'à notre majorité (et dans certains cas, bien au-delà), mais je crois à une passade de froid où l'on ne veut juste pas les voir car ils n'ont déçu ou quelque chose du genre, mais il va toujours rester une part de nous-même pour les aimer !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis le premier de ma lignée familiale à avoir été à l'université. Venant d'une famille agricole, cela a amené son lot de moments aigres que je pourrais placer dans ma crisette d'adolescence d'un côté et dans notre difficulté à communiquer par moments de l'autre (surtout avec mon père).

Mais je m'étalerai pas plus! Je les adore! (D'ailleurs, mon film préféré est Pour la Suite du Monde. On peut pas enlever la campagne de la personne ça d'l'air!)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

jadore ma mere, c la femme la plus gentille que jai connu tant par les gestes que les paroles. Mon pere lui c comme un ami, mais s'pas comparable a une mere. Mtente pas de développer mais ma mere c la meilleure.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime mes parents mais je les trouve plein de défauts... donc je les aime à petites doses, quand je les vois pas souvent.

Je crois que j'ai de l'affection pour eux du fait de tout les sacrifices qu'ils ont pu faire pour moi, tout ce temps et cet argent consacré à un de leur enfant j'ai comme un devoir de les apprécier tout de même.

Mais souvent je me pose cette question (faites de même!) : si jamais je connaissais mes parents en tant que personne, sans avoir de lien familial avec eux, les apprécierais-je pour ce qu'ils sont vraiment?

C'est triste pour moi mais je pense que non ...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je les aimes...je les aimes assez honnêtement pour comprendre et être capable de mettre les mots sur pourquoi je ne pourrai plus jamais les endurer 24-7 comme dans mon jeune temps (bah, avant mes 18 ans genre). Quand j'étais ado, je les aimais, contrairement à pas mal tous les psy qui m'ont suivit (les parents, c'est tellement un bouc émissaire de prédilection pour un psy, pourtant c'est eux qui les payaient, c'était passablement ironique). Oh well, de toute façon, c'est quoi avoir une relation parent-enfant normale?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...