Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Il commençait à être temps que quelqu'un explique que Duhaime n'est pas économiste, mais juste un côlon qui prétend s'y connaitre et qui réussit à faire croire à beaucoup de monde qu'il est économiste.

Chez les gens plus à gauche que moi, j'ai remarqué avec les années une tendance à avoir peu d'estime pour les économistes, et à considérer naïvement comme économistes des polémistes de droite qui se donne une autorité économique. Cette tendance doit mourir.

Chez les gens plus à droite que moi, j'ai remarqué avec les années une tendance à prétendre connaitre l'économie(alors que c'est faux), tout en la déformant au profit de leur idéologie. C'est le cas de Duhaime. Cette tendance doit également s'éteindre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lol, on en retire déjà des milliards à chaque année.

Difficile de bien raisonner quand on se base sur de fausses prémisses à chaque raisonnement.

T'es vraiment de mauvaise foi 1000+, regardes le reste de ma phrase.

Bien sûr qu'Hydro-Québec nous rapporte collectivement beaucoup d'argent. Ce que je soulevais comme problématique c'est les difficultés qui surviendraient si ont décidait de vendre ce monopole d'État: situation de monopole naturel, augmentation de tarifs inévitable, difficulté à trouver un acheteur potentiel, etc. Rien à voir avec la profitabilité actuelle d'Hydro-Québec; c'est toi qui te base sur de fausses prémisses.

C'est pour ces raisons que je suis contre la privatisation d'Hydro-Québec; le Québec s'en trouverait appauvri et ce serait un énorme constat d'échec de devoir liquider un tel actif pour payer notre dette.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es vraiment de mauvaise foi 1000+, regardes le reste de ma phrase.

Bien sûr qu'Hydro-Québec nous rapporte collectivement beaucoup d'argent. Ce que je soulevais comme problématique c'est les difficultés qui surviendraient si ont décidait de vendre ce monopole d'État: situation de monopole naturel, augmentation de tarifs inévitable, difficulté à trouver un acheteur potentiel, etc. Rien à voir avec la profitabilité actuelle d'Hydro-Québec; c'est toi qui te base sur de fausses prémisses.

C'est pour ces raisons que je suis contre la privatisation d'Hydro-Québec; le Québec s'en trouverait appauvri et ce serait un énorme constat d'échec de devoir liquider un tel actif pour payer notre dette.

Ouais mais même à ça, l'idée d'avoir des actifs c'est aussi d'avoir des actifs rentables. Hydro-Québec vaut disons l'équivalent de la dette parce qu'à quelque part à moyen-long terme Hydro-Québec peut rapporter autant sinon plus que ce prix là pour l'État Québecois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais mais même à ça, l'idée d'avoir des actifs c'est aussi d'avoir des actifs rentables. Hydro-Québec vaut disons l'équivalent de la dette parce qu'à quelque part à moyen-long terme Hydro-Québec peut rapporter autant sinon plus que ce prix là pour l'État Québecois.

Le service de la dette coûte présentement presque 8 milliards annuellement alors que les taux d'intérêt sont historiquement bas. Hydro-Québec quant à lui a rapporté un peu moins de 2 milliards de dollars l'an dernier.

Il faut rester réaliste, Hydro-Québec est un atout, mais ce n'est pas une panacée qui immunise le Québec du poids de la dette.

Au mieux, on peut utiliser les redevances d'Hydro-Québec pour payer une partie du service de la dette, qui elle, continue de croitre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Son commentaire reste néanmoins pertinent. Sim4444 a de graves lacunes dans ses propos concernant la politique.

Contrairement à toi et à Matt, en tant que communistes autoproclamés, dont les propos politiques sont une véritable balise morale pour l'ensemble de l'humanité. Get real.

Vos petites attaques personnelles sont faibles en criss. Argumente sur les faits ou retourne dans la fosse créer un énième sujet merdique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contrairement à toi et à Matt, en tant que communistes autoproclamés, dont les propos politiques sont une véritable balise morale pour l'ensemble de l'humanité. Get real.

Vos petites attaques personnelles sont faibles en criss. Argumente sur les faits ou retourne dans la fosse créer un énième sujet merdique.

Nous l'avons déjà fait plus de 50 fois. Soit tu as de la crasse dans les yeux, soit tu ne veux rien saisir de ce qu'on t'explique. À un moment donné, on a compris : t'es un dogmatique et t'aimes ça. Contemples-toi dans ta stupidité politique débordante, ça nous fait toujours rire.

Surtout après une dure journée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Contrairement à toi et à Matt, en tant que communistes autoproclamés, dont les propos politiques sont une véritable balise morale pour l'ensemble de l'humanité. Get real.

Vos petites attaques personnelles sont faibles en criss. Argumente sur les faits ou retourne dans la fosse créer un énième sujet merdique.

Ok bro, je vais être fair et te dire POURQUOI ton message était une ineptie qui m'a bien fait rire.

Le point de Vacpower - point qu'il a expliqué maintes fois dans plusieurs threads différents - est essentiellement que tant que le Québec aura des actifs (Hydro-Québec étant l'actif le "plus meilleur" et l'exemple le plus connu) qui surpasseront sa dette en valeur, cette dernière ne sera pas un problème alarmant. Toé, tu nous sors des chiffres annuels démontrant que le poids de la dette est supérieur aux revenus d'Hydro-Québec. Jusque là, tu te dis "Yo Matt, ce sont des faits, fuck you avec ta blague plate", or, mon ami, le problème est le suivant: CE N'EST PAS ÇA L'OSTI D'ARGUMENT DE VACPOWER! Personne ici dit qu'Hydro-Québec est, à elle seule, capable d'éponger la dette du Québec. Ce que les gens disent c'est que même si on continue de s'endetter, ce n'est pas un problème pour l'instant et que le "poids de la dette", on s'en balance.

Si t'es pas d'accord avec ça, t'as le droit, un tas de gens voient la dette comme un immense problème. Or, lâche-moi tes "faits" (qui sont en faits des chiffres sortis de leur contexte et qui dans celui de la discussion présente ne font aucun sens) alors que tu ne comprends même pas l'argument de Vac. Il dit: "Yo, la dette, ce n'est pas une priorité parce qu'on a les actifs pour nous permettre de rester solvable." Il ne dit pas: "Hihi, Hydro-Québec c'est le sauveur, la dette ne sera JAMAIS un problème." Et il lit ENCORE MOINS Hydro-Québec et le déficit zéro.

Le fait est qu'il est possible de prendre le temps d'assainir les finances publiques sans nécessairement drastiquement couper dans les services, tout en s'endettant encore pendant quelques temps jusqu'à ce qu'on soit capables d'atteindre l'équilibre budgétaire. Faut pas se leurrer, des coupures massives ne mèneront que d'autres crises, on a pas le choix de faire ça méthodiquement. Le point de Vac par rapport aux actifs c'est que l'argument comme quoi notre dette va nous couler à court terme est stupide parce que ce n'est pas demain la veille que notre cote de crédit va descendre. Alors, paranoyer sur la dette, PE-LEASE!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Duhaime est un économiste, normal qu'il ait l'air (notez bien: "avoir l'air") cohérent lorsqu'il parle d'économie. Mais c'est aussi un idéologue frustré et c'est ce qui ressort lorsqu'il quitte sa zone de confort.

Lisée est pas mal plus frustré que Duhaime ... C'est pas pour rien qu'il va se présenter comme candidat du PQ aux prochaines élections dans un comté et veut devenir chef du PQ. Son agenda est clair, il veut son pays et veut rattraper la bourde de Parizeau.

C'est pas pour rien qu'il ne veut pas dire que la province du Québec est médiorcre et nous dire que ça va bien. Car sinon il va diviser le peuple québécois pour son ultime cause. Lui, tout ce qu'il veut s'est un message rassembleur. il veut son pays et après, la dette, ben on verra ...

Duhaime ne se présente pas aux élections comme Lisée.

Modifié par Le Gentil Capitaliste
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il dit surtout c'est pas que tout est rose au Québec, c'est que l'Occident au complet est en crise et a pas mal les mêmes problèmes, certains états sont plus affectés que d'autres. Le Québec pour plein de raisons s'en tire pas mal quand on se compare. Donc les conservateurs qui prétendent que le modèle québecois est la source de tous nos maux sont simplement hypocrites et/ou aveugle en ne tenant pas compte du fait que plusieurs états qui sont vraiment loin de notre système (et qui sont plutôt proche de leur idéologie) sont aussi et même plus dans la "marde" au niveau économique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qu'il dit surtout c'est pas que tout est rose au Québec, c'est que l'Occident au complet est en crise et a pas mal les mêmes problèmes, certains états sont plus affectés que d'autres. Le Québec pour plein de raisons s'en tire pas mal quand on se compare.

les perdants se compare à pire qu'eux et se console.

Vive l'augmentation des taxes et le monopole du gouvernement dans les sphères publiques. Ça va tellement bien au Québec, surtout dans les CPE, le modèle québécois, c'est winner.

anyways, Lisée ce présente comme candidat du PQ dans son comté. Son agenda est clair.

Modifié par Le Gentil Capitaliste
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

Ça me tentait pas de faire un nouveau sujet pour ça, mais j'ai lu cet article sur la fameuse "inégalité des générations" sur le site du Esquire Magazine. Malgré son ton agressif et quelque peu enflammé, je voulais vous le partager, donc je dompe ça ici.

Ça traite surtout de la situation au USA, mais bon... le pattern pourrait éventuellement devenir similaire au Canada dans les prochaines années si on ne fait pas attention. Comme le mentionne l'article, ça semble déjà être amorcé pour l'Angleterre, l'Espagne et la France par exemple.

The War Against Youth

The recession didn't gut the prospects of American young people. The Baby Boomers took care of that.

Read more: http://www.esquire.c...2#ixzz1qwfUJwel

esq-chart-01-0412-lg.jpgesq-chart-new-02-0412-lg.jpg

WHAT'S HAPPENING IN AMERICA IS HAPPENING EVERYWHERE ELSE:

A generation now means an economic cohort — a moment in the cycle of rising and (mostly) falling economic data. The UK has 21.8 percent youth unemployment, France 22.8 percent, Hungary 26.1 percent, Italy 28.2 percent, Spain 47.8 percent. Around the world, young people are beginning to be defined by their unemployment: the mileuristas of Spain, "those who earn less than a thousand euros"; the NEETs of England, "not in employment, education, or training"; the hittistes of Tunisia, "those who lean against the wall." Revolutions or unmanageable riots have inevitably followed the rise of masses of bored, underemployed young people.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème c'est pas « jeune contre vieux ». Le problème, bien qu'on le voit ainsi, c'est « ceux qui ont part au capital et ceux qui ont rien ». Il y a effectivement plus de jeunes qui souffrent de chômage, d'abandon, de négligence, de difficultés socioéconomiques, d'oppression etc. en opposition aux plus vieux, mais cela ne s'explique pas en termes « générationnels ». Il y a des vieux qui vivent dans l'extrême pauvreté, et des enfants de vieux riches (ou vieux pauvres qui s'endettent) qui sont très, très gâtés.

L'affaire ici, c'est que les « vieux » sont les bourgeois de hier qui sont restés dans leur position de domination et façonne le monde, la société à leur image, selon leurs idées. Cette bourgeoisie a vieilli avec le temps et tente, aujourd'hui, de se garantir une retraite dorée avec les richesses. Bref, « mourir riche tout en ayant vécu riche ». C'est une continuité et leurs enfants - et amis, disciples, suiveux - feront la même chose.

Mais bon, ça m'étonnerait même pas si y'a des groupes anti-vieux qui pop-up dans le futur pour défendre les jeunes. On les nommerait les « générationnalistes » qui veulent la fin des droits et libertés donnés aux plus vieux. Ainsi que l'exclusion des 50 ans et plus (ou 65 et plus ?). Le mouvement aurait pour nom « générationalisme ». Le conflit de classe serait entre un rapport antagonique jeune contre vieux, en mettant tout le monde dans le même bateau, à la différence de l'âge. C'est une erreur d'interprétation, aussi séduisante et simple soit-elle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème c'est pas « jeune contre vieux ». Le problème, bien qu'on le voit ainsi, c'est « ceux qui ont part au capital et ceux qui ont rien ». Il y a effectivement plus de jeunes qui souffrent de chômage, d'abandon, de négligence, de difficultés socioéconomiques, d'oppression etc. en opposition aux plus vieux, mais cela ne s'explique pas en termes « générationnels ». Il y a des vieux qui vivent dans l'extrême pauvreté, et des enfants de vieux riches (ou vieux pauvres qui s'endettent) qui sont très, très gâtés.

L'affaire ici, c'est que les « vieux » sont les bourgeois de hier qui sont restés dans leur position de domination et façonne le monde, la société à leur image, selon leurs idées. Cette bourgeoisie a vieilli avec le temps et tente, aujourd'hui, de se garantir une retraite dorée avec les richesses. Bref, « mourir riche tout en ayant vécu riche ». C'est une continuité et leurs enfants - et amis, disciples, suiveux - feront la même chose.

Mais bon, ça m'étonnerait même pas si y'a des groupes anti-vieux qui pop-up dans le futur pour défendre les jeunes. On les nommerait les « générationnalistes » qui veulent la fin des droits et libertés donnés aux plus vieux. Ainsi que l'exclusion des 50 ans et plus (ou 65 et plus ?). Le mouvement aurait pour nom « générationalisme ». Le conflit de classe serait entre un rapport antagonique jeune contre vieux, en mettant tout le monde dans le même bateau, à la différence de l'âge. C'est une erreur d'interprétation, aussi séduisante et simple soit-elle.

C'est surtout pour ça que je dénonçais en quelque sorte le ton agressif du texte, parce que de simplement accuser "les vieux", c'est assez facile, mais c'est aussi dangereux je trouve. Comme tu le dis, c'est surtout une question de concentration de richesses, mais t'as aussi l'aspect démographique qui peut entrer en ligne de compte. Si la population est constituée de plus de vieux que de jeunes, on peut s'attendre à ce que cette frange de la population aient plus de poids politiques, du moins en théorie, donc que les politiques mise de l'avant soit en leur faveur, possiblement au détriment des autres.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Soit dit en passant, Éric Duhaime n'est pas économiste : il a une maitrise à l'ENAP, maitrise à laquelle n'importe qui avec un bacc (avec ou sans math) peut accéder. Éric a un bacc en sciences politiques.

Et il a travaillé en Irak pour une ONG américaine louche.

Fait que j'le trusterai jamais.

Voir qu'il défend vrai-ment les intérêts du Québec...

Modifié par mouchouânipi
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Démolir l'argumentaire d'Éric Duhaime sur l'économie à cause d'une manque de tel diplôme revient au même que de détruire celui de n'importe quel artiste qui est porte-parole d'une cause XY ou encore de Steven Guilbault parce qu'il a un diplôme en théologie. Ce qui n'est pas un problème en soi que de décrédibiliser Duhaime, cependant, ne faisons pas de cherry-picking.

AJOUT: Duhaime a une maîtrise en Administration publique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...